- « Priez pour nous, pauvres pécheurs ! »

Posté par Pèlerin le 31 juillet 2010

 

A Garabandal, les enfants s’étonnèrent un jour de l’attitude de la Vierge, et Marie-Dolorès (Mari-Loli) lui demanda : « Vous aussi, vous priez donc ?« 

Elles n’avaient pas compris encore qu’après avoir loué avec l’ange la Vierge pleine de grâce, nos Ave Maria lui demandent de « prier pour nous, pauvres pécheurs ! ». Il est dans la nature humaine de ne jamais comprendre tout de suite la profonde réalité des choses spirituelles.Notre Dame ne veut obtenir de son Fils ou de Notre Père des Cieux les grâces qu’Elle demande que si nous prions avec Elle !
Elle sait qu’un châtiment terrible pourrait s’abattre sur Ses enfants de la terre s’ils ne se convertissent pas. A travers tant et tant d’apparitions du passé, nous avons appris qu’Elle essaie de « retenir le bras de son Fils ».
Elle fait un effort presque désespéré pour nous en avertir, pour nous demander d’empêcher les âmes de tomber en enfer et les corps d’être châtiés ! Elle nous supplie donc de prier pour le monde avec Elle !
Ne pensons-nous pas irrésistiblement à Moïse sur la montagne, intercédant pour son peuple et tenant dans ses bras levés pour la prière, le sort de la bataille qui se livrait dans la plaine ? Or, Moïse ne pouvait garder les bras toujours tendus ! Dès qu’il se reposait un instant, interrompant ainsi son intercession, le sort des armes devenait contraire à son armée. Deux hommes durent soutenir ses bras levés et prier avec lui jusqu’à la victoire finale.

De même, Notre Mère du Ciel se tient devant le trône de Dieu.
Elle demande que les âmes fidèles, que les petits enfants et ceux qui leur ressemblent soutiennent sa prière, et prient avec Elle, afin d’arracher cette victoire sur Satan, que Jésus désire tant lui accorder.

Oui, Notre Père des Cieux veut que nous lui fassions violence ! C’est le combat de Jacob avec l’ange qui toujours recommence. C’est la gloire de Dieu, comme celle de Marie et la nôtre que nous soyons vainqueurs dans cette mystérieuse bataille que Sa miséricorde veut nous voir gagner sur Sa Justice.

Il est donc nécessaire que le « combat spirituel » de la médiation des enfants de la Vierge ne soit pas mené uniquement par les quatre fillettes de San Sébastian de Garabandal. Nous devons nous joindre aux voyantes, prier et nous sacrifier avec elles.


Extrait de « l’Etoile dans la Montagne » (Père Laffineur)

Laisser un commentaire

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE