• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 5 août 2010

- Garabandal , nouvelle Jérusalem terrestre

Posté par sexto le 5 août 2010

                   GARABANDAL , NOUVELLE JERUSALEM TERRESTRE

 » Dans une collection de diapositives sur l’Immaculée Conception , se trouve une photographie de la maquette de Jérusalem antérieure à Jésus-Christ , assez semblable à celle du temps où elle fut dotée de remparts par Soliman en 1540 . On voit , sur la photographie , une colonne de fumée s’élevant de l’Autel des Sacrifices , au centre du Temple .

En regardant bien l’ensemble de la maquette , on y discerne très facilement les contours de la carte d’Espagne : les Pyrénées , l’Ebre , les côtes de la Méditerranée , Gibraltar , le Portugal , la Galice , le pays basque….et le rectangle du Temple correspond à Santander , tandis que l’endroit d’où s’élève la fumée c’est Garabandal !

Au contraire de presque tous les villages de la côte cantabrique , Saint Sébastien de Garabandal ne possède ni hameaux , ni maisons isolées . Tout le village est groupé autour de la place et dominé par la tour de l’église. A la ressemblance de Jérusalem , Garabandal « est bâtie comme une cité bien compacte « (Ps.121,3.Cf « Elle se rendit en hâte…. »p.7,note 6)

Si l’on regarde encore cette maquette dont il vient d’être parlé , l’on remarque que la disposition du Temple ( rectangle qui correspond à Santander , et dont les plus petits côtés sont orientés N.S , c’est-à-dire la vallée du Cédron étant au nord) peut nous amener à cette comparaison avec les environs de Garabandal….En allant du Nord au Sud ,nous avons :

- le Parvis des Gentils ou païens ( ce qui correspond à Cosio et la 1ère partie de la montée jusqu’au dernier arbre sur la gauche

- le Parvis des femmes ( 2ème parie de la montée au village)

- le Parvis d’Israël ( le village proprement dit )

- le Parvis intérieur ou des Prêtres ( le Cuadro ) avec l’Autel des Sacrifices ( ou pierre de l’Ange )

- le Vestibule ( esplanade de la Campuca )

- le Saint ( dernière montée vers les Pins avec l’Autel des Parfums ( esplanade devant les pins ou  » le plus grand autel du monde )

- et enfin le Saint des Saints ( les Pins eux-mêmes , où se trouve la Vierge Marie , tabernacle vivant , Nouvelle Arche d’Alliance ) .

Le  » Cuadro  » semble être , dès aujourd’hui , le bas de l’Autel où les prêtres se préparent pénitentiellement et dans la joie (  » Introïbo ad Altare Dei , ps 42 ,4 ) à gravir les marches d’entrée vers le nouveau Saint des Saints du nouveau Temple de Dieu, Jérusalem terrestre du 2è avènement , lorsque par et avec le Miracle seront renouvelées toutes choses !

                                   Un signe demeurera aux Pins pour toujours !

Conchita parle d’une colonne  » comme  » de fumée

                                                                   Or

Qu’est-ce qui recouvre le Sinaï quand Moïse s’y trouve ? Ex.19,16;24,15-18

Qu’est-ce qui précède les Hébreux pour leur indiquer la route durant leur exode dans le désert ? Ex.13,21-22§40,36-37.Deut.1,33

Qu’est-ce qui couvre la Tente de Réunion , le soir à l’étape dans le désert ? Ex.33,9-10§40,34-35§38

Qu’est-ce qui remplit le Temple à partir de sa consécration par Salomon ? I R 8,10-13

 

       Ce n’est autre chose que la colonne de nuée le jour et la colonne de feu la nuit

Elle exprime ainsi la présence continue de Dieu au milieu de son peuple manifestant en même temps la double face du Mystère divin : la proximité de la Grâce pour l’élu ( la nuée ) et la Sainteté inaccessible au pécheur ( le feu )…

Cette nuée , signe de la présence divine :

Devient même la 3ème personne de la Sainte Trinité couvrant de son ombre (=nuée ) la Vierge Marie (Lc.1,35)

Elle est là à la Transfiguration (Mt.17,1-8)

Elle se trouve dans le Fils dont le Corps est le Saint des Saints du Temple de Dieu (Jn.2,19-21) ,demeure de Dieu parmi les hommes (Jn.1,14)

Au moment de son dernier soupir, le voile du saint des Saints s’est déchiré , montrant que l’Ancien Sanctuaire a fini de remplir sa fonction de signe de la Présence Divine ; il est désormais remplacé par la Présence Eucharistique .

En effet , l’Eucharistie n’est pas seulement « Sacrifice », elle est permanence de la Présence Divine sur la terre au milieu des siens jusqu’à la fin du monde (Mt.28,20)

Ainsi , après le Miracle de Garabandal qui nous aura admis aux secrets de la compréhension divine – à son niveau , à sa hauteur – du Sarifice Eucharistique et du Sacerdoce unique du Grand Prêtre Éternel , la Présence de Dieu doit-elle demeurer visible , au milieu des hommes en ce nouveau Saint des Saints des Pins , par un Signe : la colonne de nuée ou de feu…pour toujours !

          C’est ainsi que s’accomplira la dernière parole du prophète Ézéchiel48,35) :

                             « Et le nom de la ville sera désormais : DIEU EST LA ! « 

(Père Santiago Juan de Maria)

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaire »

- La date du Grand Miracle ?

Posté par Pèlerin le 5 août 2010

 

« Nul ne connaît ni l’heure ni le jour »

A ceux qui prétextent cette phrase de Notre Seigneur Jésus Christ pour justifier leur refus de réfléchir sur les indices donnés sur le Grand Miracle, il est aisé de répondre…


D’abord, que dit le Catéchisme de l’Eglise Catholique ?


1040 Le jugement dernier interviendra lors du retour glorieux du Christ. Le Père seul en connaît l’heure et le jour, Lui seul décide de son avènement. Par son Fils Jésus-Christ Il prononcera alors sa parole définitive sur toute l’histoire. Nous connaîtrons le sens ultime de toute l’œuvre de la création et de toute l’économie du salut, et nous comprendrons les chemins admirables par lesquels Sa Providence aura conduit toute chose vers sa fin ultime. Le jugement dernier révélera que la justice de Dieu triomphe de toutes les injustices commises par ses créatures et que son amour est plus fort que la mort (cf. Ct 8, 6).


Donc « l’heure et le jour » ne concernent que le retour du Christ et le jugement dernier, et non la date du Grand Miracle de Garabandal !


C’est un fait que seule Conchita en connaît la date et l’annoncera. Elle a été choisie par le Ciel pour être l’instrument du Grand Miracle.

Malgré tout, la Sainte Vierge, par l’intermédiaire de Conchita, a donné des indices sur ce Grand Miracle…. Pensez-vous que le Ciel perde son temps à donner des renseignements qui plus est, inutiles et interdits d’interprétation ?!.. non !


Cela fera 50 ans l’an prochain (2011) que Notre Dame est apparue à Garabandal….

50 ans d’attente pour ceux qui espèrent la venue de ces événements et la conversion du monde…

Découragement et doutes pour certains, motivation inébranlable pour d’autres….


La Ste Vierge avait prévenu que l’Avertissement et le Grand miracle arriveraient tard….

Dieu et Sa Mère connaissant bien la faiblesse des hommes, leur besoin de preuves, d’encouragements, il nous a été permis d’avoir ces indices pour voir les événements arriver, et encourager le monde à se convertir de toute urgence… et non uniquement pour remplir des pages de livres ou pour en discuter dans les « chaumières »…. le but est plus profond !

Oui, Dieu connaît bien les hommes et Sa Sainte Mère aussi !


Sans vouloir nous substituer à Conchita (la «missionnée » du Ciel pour l’annonce du Grand Miracle), nous nous attacherons  à étudier ces indices que Notre Dame nous a laissés dans sa grande délicatesse et son amour maternel….




Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs | Pas de Commentaire »

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE