- Croire ou ne pas croire aux Apparitions Mariales ?

Posté par sexto le 1 septembre 2010

 » Il ne faut pas croire aux apparitions…Ce n’est pas un dogme de Foi…c’est de la superstition…ce n’est digne d’un esprit moderne !

Combien de fois n’avons-nous pas entendu ces phrases , devenues comme un cliché , par lesquelles des catholiques  » évolué  » de tout genre cherchent à détourner les âmes simples de ce qu’ils appellent la  » naïveté des ignorants  » .

Cependant , ouvrons l’Evangile :  » Béni sois-tu , Père , dit Jésus , de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux prudents , alors qu’elles se découvrent aux petits ; oui , Père , je te rends grâces de ce qu’il en soit ainsi selon ton bon plaisir  » ( Matthieu XI-V 25-30 ).

Laissons donc les sages à leur sagesse , et cherchons dans la simplicité de notre cœur , à découvrir si les choses que nous avons vues et entendues à Garabandal ne cachent pas quelques-uns de ces secrets qui ne sont réellement compris que par les « petits « 

Ces lignes ne s’adressent donc qu’aux âmes assez humbles pour se dépouiller de leurs préjugés en face de faits merveilleux , assez fortes pour les examiner froidement à la lumière de leur raison éclairée par la Foi , sans emballement irraisonné , mais aussi sans respect humain .

Il est certain que les apparitions mariales ne sont nullement des dogmes de Foi au sens strict du mot . Mais il est non moins certain que si , vraiment , la Vierge se donne la peine d’apparaître sur cette terre , ce serait une bien grande indélicatesse envers Elle de ne pas s’enquérir humblement des motifs de sa visite , de ne pas l’accueillir avec amour .

Et si , comme en certaines apparitions du passé , elle nous exprime des craintes , en nous rappelant que nos péchés offensent trop violemment la justice divine , n’est-ce pas une suprême imprudence de ne pas l’écouter ?

Peut-être ne pèche-t-on pas contre la Foi en ne croyant pas aux apparitions mariales ; mais qui dira si , en certains cas , on ne pèche pas contre l’amour , la reconnaissance , la piété , la délicatesse à l’égard de la Vierge , ou , tout simplement contre la plus élémentaire prudence chrétienne et humaine ?

Certes , si l’Evangile n’était pas ce qu’il est , il paraîtrait logique que les révélations divines soient réservées au Pape , aux évêques , aux docteurs et aux théologiens de l’Eglise .

Il n’est pas exclu d’ailleurs , évidemment , que les membres de la hiérarchie , individuellement , et à la mesure de leur humilité et de leur petitesse intérieure , ne puissent être plus éclairés que d’autres par un mode de connaissance charismatique surnaturel .Mais leur mode de connaissance normal est l’exercice de la raison éclairée par la Foi .

Cela dit , il reste que , dès l’origine du christianisme ce sont d’humbles bergers et non les membres du sacerdoce juif qui reçurent de l’Ange de Bethléem l’annonce de la Nativité .De nos jours , quand il s’agit d’apparitions reconnues par la suite et approuvées par l’Eglise ce sont encore souvent des bergers , de jeunes enfants , qui reçoivent la première révélation d’un message .

Et de même qu’à Bethléem pour Jésus , il arrive qu’un ange soit chargé de préparer ou d’annoncer la venue de la Reine du Ciel . Ce fût le cas à Fatima ; il s’est reproduit à Garabandal .

M.Laffineur ( L’Etoile dans la montagne )

Le contenu de tout message d’apparition doit être authentique et conforme à la saine doctrine de l’Eglise .Cette clause est parfaitement satisfaite à Garabandal , les messages reçus par les quatre fillettes étant l’écho de l’Evangile et l’illustration de la tradition .

Laisser un commentaire

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE