- Avertissements d’Ames du Purgatoire

Posté par Pèlerin le 9 septembre 2010

Les Âmes du Purgatoire, elles aussi, nous avertissent….

Maria Simma (5 février 1915 -16 mars 2004) est une mystique autrichienne. Par un don particulier de Dieu, déjà vu dans l’histoire de l’Eglise, elle a reçu pendant 50 ans la visite d’âmes du purgatoire. Que lui disaient ces âmes ? Elles donnaient des avertissements, demandaient des prières, et parlaient de leurs indicibles souffrances au purgatoire, vécues en même temps que le bonheur très profond de faire volonté de Dieu et la paisible certitude de se savoir sauvées.

Elles révèlent aux vivants l’immense pouvoir qu’ils ont de soulager les souffrances des défunts et de recevoir, en échange, de nombreux secours et bienfaits, en cette vie et en l’autre.

Maria Simma est née en 1915 et vit seule dans sa petite maison de Sonntag, un très beau village dans la montagne du Vorarlberg en Autriche. Elle est une simple paysanne qui depuis son enfance, prie beaucoup pour les âmes du Purgatoire.

A l’age de 25 ans elle a été favorisée du charisme d’être visitée par les âmes du Purgatoire. C’est une catholique fervente, d’une grande humilité et d’une grande simplicité. Elle est très encouragée dans sa tâche par le curé de sa paroisse et aussi par son évêque.

Maria Simma vit très pauvrement. Dans la petite pièce où elle reçoit, c’est à peine si l’on a la place de tourner autour des sièges sur lesquels nous sommes assis.

Son charisme extraordinaire plonge ses racines dans l’histoire de l’Eglise. En effet, nombreux sont les saints canonisés ou non, qui ont exercé ce charisme, notamment: sainte Gertrude, sainte Catherine de Gênes, Marie-Anne de Jésus, sainte Marguerite-Marie Alacoque qui a eu la vision du Sacré-cœur, le saint Curé d’Ars, saint Jean Bosco, sainte Faustine.

*

Les péchés les plus sévèrement punis

« Les péchés contre la charité: médisance, calomnie, rancunes, querelles provoquées par la cupidité et l’envie sont sévèrement punies dans l’autre monde. Les oeuvres de charité recevront la plus haute récompense dans l’éternité… Que de fois on pèche par des paroles et des jugements dépourvus de charité! … Faire du bien à ceux qui ont à notre égard des sentiments hostiles, voilà la vraie attitude chrétienne; voilà ce que le Sauveur nous demande; nous ferions ainsi de maint ennemi un ami, et nous pourrions nous épargner en grande partie le purgatoire.

Si nous suivions ce que nous demande la Mère de Dieu : « Soyez charitables et bons pour tous ! », nous pourrions convertir la plupart des hommes et n’aurions pas à craindre le communisme. » (Maria Simma)

Cela ne rappelle-t-il pas le Message de Notre Dame de Garabandal ?

« Avant tout, il faut être très bons ! »

***

Deux histoires de Maria Simma (tirées de l’ouvrage : Les âmes du Purgatoire m’ont dit…)
qui permettront aussi de mettre en lumière le Message de Garabandal…

*

Faut-il devenir prêtre, même aujourd’hui ?

J’ai déjà signalé une fois la grande responsabilité, qu’encourent les parents, quand Dieu appelle l’un de leurs enfants à son service. « Actuellement, je ne laisserais pas mon fils devenir prêtre » m’a dit un père de famille.

« Ah ? Et pourquoi pas ? »

« Vous connaissez bien vous-même la situation actuelle. Il y a des ecclésiastiques modernistes, qui enseignent des choses qui ne sont plus catholiques. Je ne voudrais pas confier mon fils à de tels prêtres ; puisque leur enseignement n’est pas conforme à ce que nous croyons ».

« Mais jusqu’à ce que votre fils soit prêtre », lui dis-je, « il se passera encore douze ou treize ans. D’ici là, nous aurons de nouveau un autre temps, j’en suis absolument sûre. Car ces périodes de décadence ne durent pas. A chaque concile, il y a eu des troubles. Et ce concile a été plus considérable que tous les autres. Mais ce n’est pas le concile qui est responsable de ce grand trouble. La faute principale en incombe à ceux qui n’obéissent plus au pape. Et il y a parmi eux, malheureusement, même des cardinaux, des évêques et des prêtres. (à nouveau un rappel de ce qu’annonçait Notre Dame de Garabandal)

*

 Un prêtre au Purgatoire

Un prêtre est venu chez moi et m’a dit : « Prie pour moi, j’endure de grandes souffrances. » Et il a disparu sans pouvoir m’en dire plus. Dans la suite, une autre âme du Purgatoire m’a éclairée sur ce cas. « Il a beaucoup à souffrir parce qu’il a introduit la communion dans la main et a fait enlever les tables de communion. Ce qu’on pourrait faire de plus efficace pour le soulager, ce serait de faire remettre les tables saintes là où il les a fait enlever, et que ceux qu’il a ainsi entraînés à le faire ne communient plus dans la main. » J’ai dit la chose au doyen que cela concernait. Il s’est montré compréhensif, et m’a dit : »Je n’ai pas introduit la communion dans la main. Pour ce qui est des tables de communion, tout ce que je puis faire, c’est d’essayer d’obtenir qu’on se conforme à ce désir ; mais sur ce point, je dois laisser décider le curé de l’endroit »…..

*

 Quand les âmes du Purgatoire viennent nous rappeler
le respect de la Sainte Eucharistie comme le demandait Notre Dame de Garabandal….

« Les cardinaux, évêques et prêtres marchent nombreux sur le chemin de la perdition
et entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes.
A l’Eucharistie, on donne sans cesse moins d’importance… »

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE