- Les châtiments… Miséricorde de Dieu

Posté par Pèlerin le 10 septembre 2010

Jacinte de Fatima disait avant sa mort : « Il y a un secret du Ciel et un autre de la Terre, et celui-ci est terrifiant ; on se croira à la fin du monde, et dans ce cataclysme, tout sera isolé du ciel qui deviendra blanc comme la neige…. »

La maxime : « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », -il y a de l’espérance dirons-nous plus justement- doit être notre charte, car l’annonce de châtiments par la Justice de Dieu est encore un signe de la Miséricorde.

Et tel est bien le but Secret de Fatima puis du Message de Garabandal : donner aux âmes submergées par leurs péchés, le sursaut nécessaire pour se ressaisir, par la peur salutaire des châtiments annoncés.

Dieu a patienté. Les messages divins de Fatima et de Garabandal sur la venue de terribles châtiments, en punition de l’impiété universelle, ont été donnés en dépôt par Notre Dame, messagère de la Trinité, aux voyants, à Fatima le 13 juillet 1017 puis à Garabandal à partir de 1961.

Notre Seigneur a autoisé Lucie en 1927 à en dévoiler les deux premières parties.

La folie et la malice humaines ont fait que celles-ci ne furent publiquement connues qu’en 1942 (ce qui n’est pas beaucoup mieux pour le Message de Garabandal volontairement occulté jusqu’à nos jours) et, tronquées encore à l’époque, quant à ce qui concerne la Russie. Ils peuvent se résumer ainsi : Prière, pénitence, sinon c’est la chute en enfer.

A Garabandal, la Sainte Vierge, par la voix des 4 voyantes, réitère ses appels à la conversion ou le Seigneur enverra un terrible châtiment que les petites ont vu lors des « nuits des cris » en 1962.

Rien n’a changé depuis pour autant, tout au contraire. La mer du péché est devenue un océan gigantesque dont les eaux furieuses menacent de submerger l’humanité entière, car la dernière digue de protection : l’Eglise, est elle-même gravement lézardée. Satan en anime certains des plus hauts rouages, par lesquels il s’efforce, dans la rage de sa haine meurtrière, de tout saccager : foi, moeurs, sentiments, pensées, lois, règles naturelles de vie….

Il use pour cela de deux grands fléaux de notre temps : l’orgueil intellectuel et l’infidélité.

Cette annonce de la Justice implacable de Dieu, tant de fois méritée, ne conduira-t-elle pas enfin les âmes à la conversion, alors qu’elles continuent à sombrer dans l’impénitence finale ?

Jésus lui-même disait à Mme Royer, à propos de l’hécatombe de vies humaines de la guerre de 1914-1918, que celle-ci fut un moyen privilégié de tirer beaucoup d’âmes -par la peur et la souffrance – du gouffre de l’enfer vers lequel le Démon les entraînait immanquablement.

Car Dieu conduit les destinées de l’humanité à travers les événements : non seulement dans leur réalisation mais aussi dans leur annonce, qui est toujours pour les châtiments, nous l’avons dit, un signe de la Miséricorde.

Douter de la Miséricorde de Dieu est un péché grave … c’est un signe d’orgueil…

Prions afin que l’Avertissement que Dieu enverra, convertisse le monde…

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE