- Au plus fort de la tourmente

Posté par Pèlerin le 13 septembre 2010

Le premier événement à venir et qui rectifiera les consciences sera l’Avertissement ; il arrivera « au plus fort de la tourmente… »

Si nous ne savons  » ni le jour ni l’heure « , des signes précurseurs, préparatoires des épreuves qui attendent le monde nous ont été annoncés à Garabandal par les petites (le « communisme »,  »confusion entre elles » telle la « confusion dans l’Eglise »,  »c’est comme si l’Eglise avait disparu »….) et ils se font de plus en plus précis… »

Voici ce qu’annonçait Marie-Julie Jahenny et qui ressemble fort aux prophéties des petites de Garabandal… Il y aura divers avertissements du Ciel pendant ces épreuves, pour ouvrir les yeux des moins endurcis. (Signes dans le Ciel, ténèbres de quelques heures, miracles…)

***

1°) Les révolutions sont comme les éruptions volcaniques. Elles sont précédées de signes d’alerte. Les événements spectaculaires sont  » le réveil de l’époque assoupie.  » (9 mai 1882)

Époque endormie, anesthésiée, par la recherche effrénée du confort et des plaisirs, oublieuse du sens de la vie, de ses devoirs envers Dieu et envers elle-même, époque rêvant à un avenir utopique, qui se révèle être un terrible cauchemar. Qui ne sent le besoin d’un brutal  » son de cloche  » pour échapper au coma définitif ! Si les hommes dorment, les démons révolutionnaires, eux, travaillent jour et nuit ! Leur oeuvre est souterraine et continue, avec des moments forts. Le principe de l’action subversive est l’installation d’un désordre total, alliant guerres extérieures et guerre civile.

*

2°) Un des signes précurseurs et préparateurs de la révolution est le chômage et ses désastreuses conséquences, incitant à la violence et au terrorisme.  » Tous les ouvriers, dont l’emploi fournissait chaque jour une occupation qui les empêchait de se livrer au mal… Les desseins de ceux qui dirigent la France ont résolu d’enlever à l’ouvrier tout travail, tout emploi. « 

*

3°) L’insécurité dans les villes est encore accentuée par l’ouverture inconsidérée des frontières, la dissolution de l’identité religieuse et nationale, la pullulation de faux sauveurs,  » impies coureurs « , de sectes sataniques faisant du porte à porte pour inciter les bons chrétiens au reniement,  » prédicateurs infernaux « , faux prophètes, faux christs.

*

4°) La déchristianisation planifiée et massive, le rejet de la doctrine morale Catholique, l’influence grandissante de l’Islam  » La France deviendra mahomète… niant la divinité du Christ… « , du spiritisme et des cultes lucifériens seront autant de signes de cette  » gangrène  » spirituelle... Cette désintégration ne se sera pas faite spontanément, mais sera orchestrée par des sociétés secrètes et des groupes d’influence dans tous les milieux, sous le masque de l’amour de l’Homme. Ils seront acharnés à la dissolution de la civilisation chrétienne, par la corruption,  » les mauvais livres « , l’imposture ou la peur, élaborant des lois contraires à la Loi divine  » les lois impies « , séduisant ceux-là mêmes qui auraient dû la défendre, les aveuglant au point de les amener à persécuter ceux qu’ils devraient aimer. Toutes ces attaques visent à effacer de l’esprit des hommes la mémoire du Dieu Créateur et du Christ Sauveur.

*

5°) Ces bouleversements humains surviennent sur fond de désordres de la nature ; la famine, les calamités provoquent et entretiennent les révoltes. Certaines sont d’origine humaine par pollution et destruction des équilibres naturels. Des bouleversements d’ordre cosmique (chute d’astéroïde, changements de climats, raz de marée) peuvent être la cause de grandes calamités.

*

Marie-Julie Jahenny distingue trois grandes crises

*

 » La France est à la veille de son malheur et de son bonheur : le malheur pour les pécheurs, le bonheur pour les justes.  »

 » Avant que la Paix refleurisse sur la terre, il faut qu’une grande pénitence fléchisse la colère divine. C’est le Seigneur Lui-même qui exerce Sa Justice. Il n’appartient qu’a Lui de châtier, mais en châtiant, Il purifiera la terre et son peuple. Il n’épargnera rien. Il cultivera la terre pour y semer une nouvelle semence.  » Saint Michel, le 25 mai 1877

Sur un fond général de confusion et de désordre, se détachent des « époques », qui sont comme les degrés d’une progression.

C’est d’abord comme un orage qui gronde, puis éclate pour se terminer sur un « grand coup » qui ramène la paix.

*

1ère époque

 » La première époque, dit le Seigneur, c’est l’étendue des maux sur la Fille aînée de l’Église…. 3 mois de fatals et terribles châtiments. Le prochain commencement de la mortelle crise révolutionnaire durera quatre semaines, mais l’étendue en sera immense. Le nombre de ceux appelés  » meurtriers du peuple  » sera d’une immensité inconcevable.

Lors de cette heure terrible, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, seront maîtres en France. Dès la nouvelle du fatal événement (assassinat d’un personnage important) , leurs oreilles ne seront pas sourdes !

Pendant cette lutte première, en toute l’étendue de la France, il y aura liberté pour tout. Il n’y aura plus de captifs retenus pour crimes.  » 9 mai 1882

 » Les cris de désespoir et d’alarme monteront jusqu’au Ciel.

Les mois du Sacré-Coeur (juin) et de Mon Sang (juillet), ce sera le signal des châtiments, guerre civile.  » (au plus fort de la tourmente ?)  » Quand le gouvernement verra ces bouleversements, il fera comme l’oiseau, il s’envolera et passera dans un autre pays et la France se verra libre dans sa révolution. C’est à ce moment qu’il faudra fuir Paris.  » 27 avril 1877

 » Les militaires seront éloignés de France, (dans l’Est et les terres arabes) et les forces de l’ordre seront réduites. C’est pendant cette période troublée, que seront promulguées des lois infâmes, visant entre autres à établir une mainmise du pouvoir sur la religion, asservissant le clergé au pouvoir révolutionnaire, persécutant toute opposition, coupant tout lien hiérarchique avec Rome.

Des révolutionnaires instaureront la mise en place d’un pouvoir totalitaire avec son régime de justice expéditive des opposants, de surveillance, de dénonciations, etc. ceci sur fond de disette du fait des récoltes insuffisantes et des calamités. (Tremblements de terre, épidémies sur les hommes et les animaux).

Des pluies torrentielles entraînant de grands retards dans les cultures seront un des signes précurseurs de cette révolution.  »  » J’avertirai Mes amis par des signes de la nature. Je les préviendrai.  »  » La guerre civile et les épidémies feront beaucoup de victimes surtout dans les grandes villes.  »  » Les ennemis se battront entre eux !  »

 » Cette loi infâme sortira avec un grand nombre d’autres. Personne ne pourra s’y soustraire, ou bien la mort au fond des prisons. Cette loi marchera sur tout ce qui est le plus sacré.  » 20 avril 1882

 » À mesure qu’elle s’étendra en France, la persécution recevra beaucoup d’aide de la part des puissances qui l’environnent, de tous ceux qui ressemblent à ceux qui, en France, livrent tout, sans pitié, au feu et au sang.  » 9 mai 1882

Un repos fort court suivra cette grande entrée dans le mal qui sera complet, surtout au Centre (Paris) et dans les environs. Le 14 mai, il se passera entre les hommes qui se disent vainqueurs et élevés en science, un éclat qui ébranlera cette Grande Ville où le sang a tant de fois rougi le pavé et ce branle ne s’apaisera pas. Tu sais que le nombre 14 a été choisi par Moi. « 

*

2ème époque

La seconde époque est celle de l’Eglise envahie, et le commencement de la lutte terrible dans la Ville Eternelle. Cette lutte, dans la Ville Eternelle, languira cinq mois, sans que les conséquences tristes jusqu’à la mort, ne s’aggravent…. »  (4 mai 1882)

 » La seconde et violente crise commencera et ira jusqu’à 45 jours. La France sera envahie jusqu’au diocèse qui commence la Bretagne. La plus forte armée va tomber sur Orléans et envahir des espaces de terre que je ne peux limiter, dit Saint Michel. D’un seul élan, ils parviendront jusqu’aux alentours de la Grande Ville. (Paris) Ils n’y pénétreront qu’à la moitié de la crise.  » (28 septembre 1882)

…Ils viendront de l’Est et de la Méditerranée, car il est annoncé en même temps beaucoup de troubles en Italie et en Espagne causés par des forces venues des régions orientales. Dans le Midi,  » Marseille, Valence ! quelle boucherie.

 » Les régions du Nord, du Levant, du Midi, Paris seront très atteintes. Le territoire national sera partagé en deux.

Il y aura des prétendants pour la restauration d’un pouvoir dans une des parties.

C’est à la moitié de ces mois terribles qu’apparaîtra le Roi Sauveur.

Mais il y aura un long combat de reconquête de plusieurs mois pour chasser les envahisseurs. Il n’établira pas son trône à Paris qui aura été détruit.

*

3ème époque

Ce sera la  » Troisième époque « , celle du grand Coup, celle du retour à l’ordre qui ne sera pas sans souffrances.

Cette période est celle du Châtiment et des 3 jours des Ténèbres.

Voir le site de Marie-Julie Jahenny pour la description… ici

***

L’ensemble de ces phases devrait s’étaler sur deux à trois années.

Les pertes humaines seront très importantes.

Il y aura divers avertissements du Ciel pendant ces épreuves, pour ouvrir les yeux des moins endurcis. (Signes dans le Ciel, ténèbres de quelques heures, miracles…) Mais ce n’est qu’après ces semonces que le Grand Châtiment universel des trois jours de ténèbres mettra un terme aux hostilités, faute de combattants !

3 Réponses à “- Au plus fort de la tourmente”

  1. Paroissien dit :

     » Il y aura divers avertissements du Ciel pendant ces épreuves, pour ouvrir les yeux des moins endurcis.  »

    « des MOINS endurcis »… cela veut dire que pour les PKUS endurcis, leur sort est décidé…

  2. Paroissien dit :

    Errata : corrigez les PKUS endurcis par les PLUS endurcis !

  3. Pélerin dit :

    Oui, les moins endurcis. Pour les plus endurcis, il y aura encore l’Avertissement mais là encore, les « plus » endurcis refuseront de s’amender.

Laisser un commentaire

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE