- Lettre de Joey Lomangino 29/09

Posté par Pèlerin le 24 septembre 2010

 

http://www.garabandal.us/workers.html

29 septembre 2010

Dévotion à St Michel Archange

 *

« Mais en ce temps-là s’élèvera Michel le grand prince, qui est pour les fils de ton peuple ; et viendra un temps, tel qu’il n’y en a pas eu depuis que les nations ont commencé d’être jusqu’à alors. » Daniel (12, 1)

«  Le fait que l’ange de Garabandal soit l’archange Saint Michel a un sens particulier. Cela indiquait le thème de base qui se déroulait alors dans le village. La présence de St Michel était l’annonce du grand drame spirituel qui allait envelopper le monde et pour lequel Garabandal devait être l’un des actes et aussi l’annonce d’une terrible lutte dans le monde entre les forces du bien et les forces du mal. Ceux qui ont à coeur le Message de Garabandal le comprennent et prient fréquemment St Michel, lui que l’Eglise a toujours invoqué avec force dans la bataille contre le démon. » Fr Joseph Pelletier « Dieu parle à Garabandal » 

« Moi, votre Mère, par l’intercession de St Michel Archange, je vous demande de vous amender ». Second Message de Garabandal en date du 18 juin 1965

*

L’Eglise Catholique Romaine, depuis des générations, a maintenu une dévotion à St Michel Archange. Cette dévotion s’enracine dans l’Ecriture Sainte, par l’usage de son nom dans le livre des Prophéties, les nombreuses intercessions qui lui sont attribuées dans l’héritage de la Tradition hébraïque puis, par la suite, dans l’exégèse des Pères de l’Eglise.

A l’Ouest, la dévotion populaire répandue au travers des apparitions de l’Archange à travers l’Europe dans les heures sombres de l’antiquité. A Monte San Angelo ou au Mont Saint Michel, pour ne citer que ces exemples, des sanctuaires sont devenus des hauts lieux de pélerinages. Ils existent depuis des siècles et sont aujourd’hui comme des testaments du patrimoine chrétien d’Europe.

*

La dévotion moderne à St Michel commence vraiment avec les apparitions d’une carmélite portugaise, Antonia D’Astonac, servante de Dieu, qui fut inspirée d’une série de prières attribuées à Saint Michel. Ces prières s’adressent à St Michel et aussi au neuf choeurs d’Anges. A ceux qui récitent le chapelet avec foi, Saint Michel a promis une assistance spirituelle constante : victoire contre toute influence démoniaque dans les familles, sanctification, et quand le chapelet est récité avant la Sainte Messe, escorte d’anges à la communion. Ce chapelet a été approuvé avec indulgence plénière aux conditions fixées en 1851 par Sa Sainteté le Pape Pie IX.

*

Une trentaine d’années après cette reconnaissance, la dévotion à Saint Michel Archange s’est répandue rapidement dans toute l’Eglise avec le consentement du St Père. En 1884, le Pape Léon XIII reçut une mystérieuse révélation lors de la messe, et qui l’alarma. Bienqu’il ne fût pas inspiré de l’écrire, ses contemporains ont rapporté que le Saint Père avait eu connaissance que Satan disposait de cent ans pour une terrible bataille contre l’Eglise Catholique, jusqu’à la détruire.

Léon XIII, profondément ému par cette prophétie, recommanda la défense de l’Eglise à Saint Michel Archange en promulguant cette prière :

Saint Michel Archange,

défendez-nous dans le combat,

soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.

Que Dieu exerce sur lui son empire,

nous vous le demandons en suppliant.

Et vous, Prince de la Milice Céleste,

repoussez en enfer par la force divine

Satan et les autres esprits mauvais

qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes.

Ainsi soit-il !

*

Quand on regarde en arrière le XXè siècle sanglant, toute la violence qui a conduit à la persécution et au martyre de millions de catholiques dans le monde par la main de régimes communistes et totalitaires – malgré tout, l’Eglise est toujours là.

*

Comme beaucoup s’en souviennent, cette prière de Léon XIII clôturait chaque messe jusqu’à l’introduction du Novus Ordo en 1970.

Ironiquement, en 1984, cent ans après la vision de Léon XIII, le pape Jean-Paul II remit la prière au goût du jour, par un indult sur l’usage facultatif de cette prière à la fin de la Messe. Plus tard, le Saint Père parla clairement, « même si cette prière n’est plus récitée à la fin de la messe, je demande à chacun de ne pas l’oublier et de la réciter pour obtenir de l’aide dans la bataille contre les forces des ténèbres et contre les esprits du démon de ce monde ». (NDLR… et pourtant les fillettes de Garabandal « pleuraient » de voir que l’on ne la récitait plus à une heure où l’Eglise et le monde en ont le plus besoin….)

*

Ce qui nous ramène au sujet des Apparitions de Garabandal.

Ici, Saint Michel est au devant de la scène. Ses apparitions, qui commencèrent le 18 juin 1961, précédèrent et préparèrent le chemin pour celles de la Sainte Vierge. Les voyantes, âgées de 11 et 12 ans à ce moment-là, le décrirent distinctement, souriant, aimable, âgé d’à peu près 9 ans.

A propos, il n’est pas anormal que Saint Michel soit apparu sous des traits si jeunes, de l’âge des fillettes : c’était dans le but de ne pas les effrayer. C’est un phénomène que l’on retrouve dans d’autres apparitions angéliques, comme celles à Sainte Catherine Labouré.

Durant toute la période des apparitions, Saint Michel porta la Sainte Communion aux voyantes, les jours où il n’y avait pas de messe au village. Il est bon de rappeler ses instructions pour bien recevoir le Corps et le Sang de Jésus-Christ. Avant de recevoir la communion, il demandait aux fillettes de réciter l’Acte de Contrition et avant de rendre les grâces après avoir communié, il leur enseignait l’Anima Christi de Saint Ignace de Loyola (Âme du Christ) (NDLR… voir dans la page « prières et cantiques » en haut de ce blog). Quand elles demandaientt d’où venaient les hosties, Saint Michel leur répondait qu’il les prenait dans les tabernacles de la terre, parce que « les anges ne peuvent pas consacrer ».

Saint Michel était un intermédiaire au travers des apparitions, apparaissant souvent au côté de la Sainte Vierge et en compagnie d’un autre qui restait anonyme. Il était le ministre de l’hostie visible dans le « Petit Miracle » (Milagruco) et était le porteur du Second Message de Garabandal le 18 juin 1965, qu’il donna aux voyantes en personne.

*

Nous n’avons pas l’opportunité ici de repasser en détail toutes les interventions de Saint Michel durant ces Apparitions. Nous ne pouvons que vous rediriger vers nos travaux sur Garabandal contenus sur notre site web – www.garabandal.us – et à usage gratuit.

En ces jours proches de la fête des Saints Archanges et des Anges Gardiens, nous vous recommandons vivement cette dévotion. Ces temps de crise empreints de violence et au bord de la catastrophe doivent nous motiver à nous tourner vers Notre Dame et à grandir dans notre dévotion au Prince des Anges, pour qu’il nous assiste ainsi que nos proches, nous protège et nous délivre des démons de cette heure.

Que Saint Michel Archange, Gardien du Peuple de Dieu, patron et protecteur de l’Eglise de Jésus-Christ et victorieux par la puissance de Dieu sur Ses ennemis, soutienne et affermisse la foi de notre génération.

Union de prière,

The Workers of Our Lady of Mount Carmel de Garabandal Lindenhurst, NY USA

Laisser un commentaire

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE