• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

- Etrange phénomène dans la Manche

Posté par Pèlerin le 29 novembre 2010

Phénomène curieux……

Journal Ouest-France – 26 novembre 2010
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Saint-Pair-sur-Mer-la-foudre-s%E2%80%99abat-sur-des-joueurs-de-foot_-1598721——50218-aud_actu.Htm 

- Etrange phénomène dans la Manche dans C- La Fin des Temps 101125102416303_11_000_apx_470_

Saint-Pair-sur-Mer : la foudre s’abat sur des joueurs de foot

Elle a frappé alors qu’ils s’entraînaient, à Saint-Pair-sur-Mer (Manche). Cinq d’entre eux ont été hospitalisés, mais tous sont sortis dans la journée de jeudi, après avoir subi un bilan et plusieurs électrocardiogrammes.

« On a entendu un gros boum, puis une explosion et une boule de feu est tombée à nos pieds. » 19 h 30 mercredi : les seniors de l’équipe fanion de Saint-Pair-sur-Mer terminent leur échauffement quand la foudre leur tombe dessus. « Juste avant, il y a eu une averse de grêle très intense, on a décidé de stopper l’entraînement et chacun a essayé de se protéger comme il a pu, raconte Denis Clément, l’entraîneur. Mais il n’y a eu aucun autre signe avant-coureur, ni tonnerre ni éclair. »

« On a senti la foudre traverser nos corps »

Certains avaient trouvé refuge au pied des poteaux électriques qui alimentent l’éclairage du stade. « Un arc électrique s’est formé au-dessus de nous. En quelques secondes, c’était le grand jour. Le terrain n’avait jamais été aussi bien éclairé…, poursuit Denis Clément. On a senti la foudre traverser nos corps, des joueurs ont été projetés à terre, c’était la panique. On n’avait plus aucun repère, ça courait dans tous les sens, ça criait, certains ont vu leur vie défiler. »

Souffrant de brûlures et extrêmement choqués, les dix-neuf joueurs et les deux entraîneurs présents sur le terrain ont été pris en charge par les pompiers. Cinq ont été transférés dans les hôpitaux de Granville et Avranches. Ils sont sortis hier.

« On voyait le point d’entrée de la foudre sur mon ventre et le point de sortie sur le pied droit », témoigne Jean-Pierre Chilayée, 27 ans. Il montre les traces rouges, comme des griffures. « On nous a fait un bilan et des électrocardiogrammes, mais le coeur n’a pas été touché. »

Des dirigeants du club avouent que l’événement a créé une belle frayeur. « On a eu très peur, mais les conséquences auraient pu être beaucoup plus dramatiques. » Ils ont décidé de réunir vendredi soir les 19 joueurs et les deux entraîneurs concernés, extrêmement choqués. Le match que devait disputer l’équipe dimanche à Caen a été reporté.

NDLR : …. aucun signe avant-coureur, au milieu de la grêle, la foudre traverse le corps, certains ont vu défiler leur vie….  panique, peur…. mais pas de blessure grave !… ça rappelle tout de même (de loin, nous dirons) un événement à venir…

Publié dans C- La Fin des Temps, J- Infos Divers | 1 Commentaire »

- « C’est comme si l’Eglise devenait protestante »

Posté par Pèlerin le 27 novembre 2010

 Beaucoup se sont réjouis du rapprochement des Anglicans avec Rome, mais qu’en est-il vraiment ?.. Un jour, les petites de Garabandal ont dit à des prêtres présents :  «  C’est comme si l’Eglise devenait protestante » et encore, « c’est comme si nous devenions tous protestants… ». A l’époque les prêtres n’ont pas compris et certains se sont même révoltés contre de tels propos ; mais des années plus tard, certains ont fini par témoigner de la réalisation de cette prophétie…

Alors qu’en est-il vraiment de ce rapprochement ? Bien sûr que tout homme a envie de se réjouir du rapprochement des chrétiens ? Mais ce rapprochement est-il dans l’adhésion totale de l’Eglise Catholique ? Nous allons voir comment l’actualité cache bien autre chose…

*

Tout d’abord, voici très bien résumé, l’historique de l’anglicanisme sur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anglicanisme

L’anglicanisme est une confession chrétienne dont l’origine remonte au XVIe siècle lorsque le roi d’Angleterre Henri VIII rompit avec le pape et Rome. Cette forme du christianisme est aujourd’hui présente principalement dans les pays qui ont pu être imprégnés par la culture anglaise, comme les anciennes colonies britanniques en Amérique et en Afrique.

En toute rigueur, on ne saurait parler de l’« Église anglicane » puisque les différentes églises se reconnaissant dans cette confession sont autocéphales. La plupart sont rassemblées dans la Communion anglicane, au sein de laquelle l’Église d’Angleterre et son primat, l’archevêque de Canterbury, ne jouissent que d’une primauté d’honneur. Ces églises sont en pleine communion (en matière doctrinale et sacramentelle) les unes avec les autres et représentent ensemble environ 77 millions de fidèles.

Les églises anglicanes ont une structure épiscopale ; elles se disent à la fois catholiques et réformées, et l’anglicanisme a souvent été présenté comme la via media entre ces deux branches de la chrétienté. Elles se présentent comme des églises catholiques non romaines, parce qu’elles se veulent en continuité avec la tradition apostolique (ainsi la patristique est très développée dans le monde anglican) et affirment avoir conservé la succession apostolique. Toutefois, l’Église catholique ne leur reconnaît pas cette qualité : l’encyclique Apostolicae Curae publiée par le pape Léon XIII conteste la validité des ordinations d’évêques anglicans.

Par ailleurs, les églises anglicanes se disent réformées parce qu’elles ont adhéré à certains principes nouveaux issus de la Réforme protestante en matière de doctrine et de liturgie. À l’origine la doctrine anglicane est énoncée dans les Trente-neuf articles qui ont longtemps eu une valeur impérative. L’éventail entre les positions doctrinales s’est ensuite élargi et donne lieu à de nombreuses classifications (Haute Église, Basse Église, Large Église, Anglo-catholicisme, Évangélisme…).

Alors que pendant longtemps la coexistence apaisée entre de telles positions divergentes était considérée comme une spécificité de l’anglicanisme, la communion est depuis la fin du XXe siècle soumise à de forts tiraillements sur certaines questions : ordination des femmes, position par rapport à l’homosexualité notamment.

*

Monsieur Delacroix (Editions Delacroix) nous apporte une explication intéressante et comme une mise en garde dans l’un des ses ouvrages paru en 2005….

« Un tel projet ne date pas d’aujourd’hui. CSI Diffusion, déjà cité, a mis au jour un historique bienintéressant : « La très récente publication des documents préparatoires de la commission nommée par Léon XIII en 1895 pour émettre un avis sur la validité des ordinatinos anglicanes, fait ressortir le rôle d’un cardinal Rampolla (membre de l’OTO, une société occulte proche du sommet de la théosophie) et de Lord Halifax, un personnage important de la Haute-maçonnerie anglaise (proche de la famille royale britannique) en vue de faire changer la position de l’Eglise, et d’ouvrir la porte à une union avec la Communion anglicane et sa fausse hiérarchie maçonnique.

L’aristocrate anglican de la High Church, Lord Halifax, de qui il est question et son complice, l’abbé Portal, mettent en place une véritable manipulation qui, à partir de 1895, va viser à « créer un débat » essentiellement en France, afin de le porter à Rome, ce qui, bénéficiant de l’appui discret du cardinal Rampolla, et ensuite de ses « poulains », leur permet d’espérer influencer Léon XIII afin qu’il nomme une commission dont ils espèrent des conclusions en faveur de leur thèse. Le cardinal Vaughan, prélat anglais se trouvera ainsi court-circuité dans cette opération. Nous voyons dans les documents que le cardinal Rampolla, après avoir exigé le secret de cette commission, autorisera Mgr P. Gasparri, l’un de ses « poulains » (qui fera plus tard carrière comme Secrétaire d’Etat sous Pie XI en livrant les Cristeros mexicains au massacre), à informer la partie anglicane des débats internes de la commission romaine.

Cette opération des anglicans vers l’Eglise catholique commence à apparaître dès 1874 à l’occasion d’un rite copte, ce qui amènera le travail remarquable du cardinal Franzelin par son Votum de 1875, dont le Pape Léon XIII s’inspirera 21 ans plus tard pour rédiger sa Lettre apostolique de 1896 « Apostolicae Curae » condamnant infailliblement, radicalement et définitivement les rituels anglicans en déclarant les ordinations anglicanes « absolument nulles et totalement vaines » (De decreto S. Congregationis circa formam sacrae Ordinationis in ritu Coptico ieusdemque decreti relatione ad praetensos Ordines in secta Anglicana).

Une tentative de manipulation du pape par les anglicans s’est donc retournée contre eux, et le Saint Esprit garant de l’infaillibilité du pape, véritablement Pape, a transformé cette conspiration en victoire pour l’Eglise qui depuis cette date a gravé dans le marbre l’invalidité des ordinations anglicanes.

Ce sera désormais une barrière infranchissable dressée contre la fusion si frénétiquement exigée entre l’Eglise Catholique et de la Communion anglicane. Mais après l’échec de l’accession de Rampolla à la Papauté en 1903, ces maçons vont repartir à la conquête de l’Eglise, dès la mort du Pape Saint Pie X, en 1914. (…)

Nous mettons en évidence un courant d’idées et d’action continu depuis le pasteur Pusey vers 1840. Le mouvement Tractarien donna naissance au sein de l’Anglicanisme à divers courants dont l’anglo-catholicisme. Des liens très forts unissent la High Church avec les millieux gnostiques et rose-croix. Et dans ce milieu très traditionel, et sous influence d’initiés lucifériens, a germé l’idée d’une réunion de la Communion Anglicane avec l’Eglise catholique et l’Eglise Orthodoxe ; les milieux anglicans ayant la prétention que leur Eglise d’Angleterre représente le type de l’unique Eglise catholique. Par la suite, les conversions de Malines (1923), mirent à jour les conditions de la réunion de la Communion Anglicane avec l’Eglise catholique…

(…)

D’autre part, le soudain intérêt des Orthodoxes pour le « dialogue » avec (Benoît XVI) fraichement élu, coïncide avec cette conception du pasteur Pusey de la fusion des Eglises. Il existe bien un lien entre ces projets, ces événements et ces réalisations, une trame qui parcourt les deux derniers siècles et où l’on voit les événements converger lentement vers un but dévoilé il y a plus de 130 ans. »

*

Complétons à présent cette étude par la prophétie de Anne-Catherine Emmerich…

«Elle vit, avec leurs terribles conséquences, les mesures que les propagateurs des lumières prenaient, partout où ils arrivaient au pouvoir et à l’influence, pour abolir le culte divin ainsi que toutes les pratiques et les exercices de piété, ou pour en faire quelque chose d’aussi vain que l’étaient les grands mots de «lumière», de «charité», d’«esprit», sous lesquels ils cherchaient à cacher à eux-mêmes et aux autres le vide désolant de leurs entreprises où Dieu n’était pour rien..

«Je vis l’Eglise de saint Pierre et une énorme quantité d’hommes qui travaillaient à la renverser, mais j’en vis aussi d’autres qui y faisaient des réparations»

«Des lignes de manoeuvres occupés de ce double travail s’étendaient à travers le monde entier et je fus étonnée de l’ensemble avec lequel tout se faisait. Les démolisseurs détachaient de gros morceaux ; c’étaient particulièrement des sectaires en grand nombre et avec eux des apostats. Ces gens, en faisant leur travail de destruction, semblaient suivre certaines prescriptions et une certaine règle : ils portaient des tabliers blancs bordés d’un ruban bleu et garnis de poches, avec des truelles fichées dans la ceinture. Ils avaient d’ailleurs des vêtements de toute espèce ; il se trouvait parmi eux des hommes de distinction, grands et gros avec des uniformes et des croix (?), lesquels, toutefois ne mettaient pas eux-mêmes la main à l’ouvrage, mais marquaient sur les murs avec la truelle, les places où il fallait démolir. Je vis avec horreur qu’il y avait aussi parmi eux des prêtres catholiques.

Déjà toute la partie antérieure de l’église était abattue ; il n’y restait plus debout que le sanctuaire avec le saint Sacrement»

«Pourtant l’Eglise traditionnelle (toute imparfaite et obscurcie qu’elle soit, pour ne point savoir la lumière qui l’attend) était comme un arbre plein de sève en comparaison de l’autre qui ressemblait à un coffre plein d’objets inanimés. Celle-là était comme un oiseau qui plane, celle-ci comme un dragon de papier, avec une queue chargée de rubans et d’écriteaux, qui se traine sur un chaume au lieu de voler. Je vis que beaucoup des instruments qui étaient dans la nouvelle église, comme par exemple des flêches et des dards, n’étaient rassemblés que pour être employés contre l’église vivante.

Ils pétrissaient du pain dans le caveau d’en bas ; mais il n’en résultait rien et on travaillait en pure «perte»

«Je vis tout ce qui tient au protestantisme prendre de plus en plus le dessus, et la religion tomber en décadence complète.

Il y avait à Rome, même parmi les prélats, bien des personnes de sentiments peu catholiques qui travaillaient au succès de cette affaire. Je vis aussi en Allemagne des ecclésiastiques mondains et des protestants éclairés manifester des désirs et former un plan pour la fusion des confessions religieuses et pour la suppression de l’autorité papale».

«Ils bâtissaient une grande église étrange et extravagante ; tout le monde devait y entrer pour sy unir et y posséder les mêmes droits ; évangéliques, catholiques, sectes de toute espèce : ce devait être une vraie communion des profanes où il n’y aurait qu’un pasteur et un troupeau. Il devait aussi y avoir un Pape (élu, vraissemblablement !) mais qui ne posséderait rien et serait salarié. Tout était préparé d’avance et bien des choses étaient déjà faites ; mais à l’endroit de l’autel, il n’y avait que désolation et abomination».

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/2009/11/i-propheties-anne-catherine-emmerich.html

*

La seule conclusion sur ces faits, il n’y a que vous pour la faire, selon votre réflexion et votre discernement. « Veillez et priez ! » Oui, veiller, c’est rester vigilent, ne pas se laisser endormir par des projets qui ne satisfont que l’homme et non le Ciel… Et prier, car à part la prière, à l’heure actuelle, il n’y a plus d’autre moyen « humain » pour sauver l’Eglise ; Dieu seul peut le faire et IL LE FERA !

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, C- La Fin des Temps | Pas de Commentaire »

- Vivre l’Avent avec St Michel

Posté par Pèlerin le 25 novembre 2010

 Reviendra-t-il ? Que veut-il de nous ?

Question poignante et remplie de bonheur à la fois !

Voilà des petites filles, qui après avoir succombé à la tentation, se repentent et se tournent vers le bien, vers l’ange gardien qui est toujours présent près de nous. Quelle belle réaction contre le diable !

Que de fois, nous aussi, nous pouvons nous poser la même question vis à vis de notre ange gardien, de Saint Michel, le chef des anges :

Que veut-il de nous ?

Tout simplement, il veut nous remettre dans le bon chemin, nous conduire à Jésus.

Puisque nous sommes en ce temps de Noël, imaginons-nous le concert, la douce mélodie de cette troupe d’anges ou plutôt de cette multitude d’anges qui vinrent à Bethléem annoncer à de simples bergers la naissance de Jésus notre Sauveur.

Qu’étaient-ils ces bergers ? … des hommes savants ? … non certes pas ! … des soldats héroïques ? … pas plus ! … des notables du pays ? … encore moins ! … mais de pauvres gens qui peinaient tout le jour … qui menaient une vie tranquille … dans ce petit pays de Bethléem sans histoire. C’est là que Jésus a choisi pour naître, pour venir à nous !

Pas de palace pour le recevoir, pas de place à l’hôtellerie, mais une pauvre étable avec un boeuf et un âne !

Et voilà à nouveau, le Ciel s’est penché sur une montagne perdue au bout d’un chemin rocailleux sans issue, le Ciel s’est penché sur Garabandal, bourgade ignorée du monde, en s’adressant à quatre petites filles elles-mêmes sans instruction….

Cette venue de Saint Michel à Saint Sébastien de Garabandal nous rappelle étrangement la Nativité de Jésus !

Ainsi Dieu ne cherche pas de personnages illustres ni de hauts lieux importants. Il veut faire éclater sa Puissance au milieu de la simplicité, de la pauvreté …. Sa lumière resplendit toujours plus grande à travers notre néant….

Cette lumière qui entourait Saint Michel n’est-elle pas celle du Bon Dieu, une lumière non éblouissante mais attirante, donnant un grand bonheur, une joie immense désirée sans fin,, une félicité pleine d’espérance …. que nous voulons apporter à chacun de vous et plus particulièrement en ce Noël…..

Monsieur G. Lucas (Bulletin Le Messager de Notre Dame, n°35, CIG de Caen)

 

En ces temps de trouble et dans toutes nos intentions de prière, n’hésitons pas à prier Saint Michel Archange.
Qui est-il ? vous en saurez plus sur ce beau lien :
http://www.spiritualite-chretienne.com/anges/ange-gardien/hierar15.html#Papes

Ce temps de l’Avent qui approche doit être une occasion de réfléchir sur notre cheminement, notre vie spirituelle… c’est un temps de préparation avant la venue de Notre Seigneur. Il est bon que l’Eglise propose ces temps de réflexion, de pénitence, de conversion (comme l’est aussi le temps du Carême) et aujourd’hui, plus que jamais, car le monde a oublié « qu’avant tout, il nous faut être bons ». Comme les bergers, réapprenons l’humilité, la simplicité, la confiance, l’adoration de Notre Seigneur…
Le Ciel s’est aussi intéressé à Garabandal…. saurons-nous avoir aussi cet empressement, cette simplicité, ce sens de l’effort pour aller au Grand Miracle ? La Sainte Vierge nous y a tous appelés…. combien répondront à son appel ? combien serons-nous là-bas pour voir le Grand Miracle que Dieu fera, pour y conduire nos proches, les malades, les incroyants ? combien ? oui c’est un effort, une organisation à prévoir…. mais pensons à  la récompense dont nous gratifiera le Ciel d’avoir répondu à Son rendez-vous….

***

Publié dans E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaire »

- Prophétie de St François d’Assise

Posté par Pèlerin le 23 novembre 2010

Ayant convoqué ses frères peu de temps avant de mourir (1226) il les a avertis des tribulations futures, disant:

« Mes frères, agissez avec force, ayez de la fermeté et soyez dans l’attente du Seigneur. Une grande époque de tribulations et d’affliction dans laquelle de grands périls et des embarras temporels et spirituels pleuvront, la charité d’un grand nombre se refroidira et l’iniquité des méchants surabondera. Le pouvoir des démons sera plus grand que d’ordinaire, la pureté immaculée de notre congrégation religieuse et des autres sera flétrie, au point que très peu parmi les chrétiens voudront obéir au vrai Souverain Pontife et à l’Eglise Romaine avec un cœur sincère et une charité parfaite. Au moment décisif de cette crise, un personnage non canoniquement élu, élevé à la Papauté, s’efforcera avec adresse de communiquer à beaucoup le poison mortel de son erreur. Alors les scandales se multiplieront, notre congrégation religieuse sera divisée, plusieurs parmi les autres seront complètement détruites, parce que leurs membres ne s’opposeront pas mais consentiront à l’erreur. Il y aura tant et de telles opinions et divisions dans le peuple, et chez les religieux et chez les clercs que si ces jours mauvais n’étaient abrégés, comme l’annonce l’Evangile, même les élus tomberaient dans l’erreur (si cela se pouvait), si dans un tel ouragan ils n’étaient pas protégés par l’immense miséricorde de Dieu. Alors notre Règle et notre manière de vivre seront attaquées très violemment par certains. D’effroyables tentations surviendront. Ceux qui auront été très éprouvés en bien recevront la couronne de vie. Malheur éternel à ceux qui s’attiédiront en mettant leur seule espérance dans leur vie de religion, qui ne résisteront pas fermement aux tentations permises pour l’épreuve des élus. Ceux qui dans la ferveur de l’esprit s’attacheront à la piété avec charité et le zèle de la vérité, recevront des persécutions et des injures comme désobéissants et schismatiques. Car leurs persécuteurs, aiguillonnés par les esprits mauvais diront que c’est faire un grand hommage à Dieu de tuer et de faire disparaître de la terre des hommes si mauvais. Alors le Seigneur sera le refuge des affligés et il les sauvera parce qu’ils auront espéré en lui. Et alors pour se conformer à leur Chef, ils agiront selon la Foi et ils choisiront d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes, gagnant par la mort la vie éternelle. Ne voulant pas consentir à l’erreur et à la perfidie, ils ne craindront absolument pas la mort. Alors la vérité sera tenue dans le silence par certains prédicateurs alors que d’autres la foulant aux pieds la nieront. La sainteté de vie sera tenue en dérision par ceux qui la professent extérieurement, c’est pourquoi Notre Seigneur Jésus-Christ leur enverra non pas un digne pasteur, mais un exterminateur».

NDLR : terrible prophétie qui explique le déroulement des temps antichristiques et…. antéchristiques, communément appelés, la Fin des Temps. Le Christ demandait à ses apôtres de veiller, de ne pas s’endormir au temps de Sa Passion…. Faisons de même nous qui aujourd’hui assistons à la Passion de l’Eglise…. Veillons et prions !

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs | Pas de Commentaire »

- Prophétie de Padre Pio (châtiment)

Posté par Pèlerin le 16 novembre 2010

La traduction d’une copie d’une lettre personnelle écrite par Padre Pio adressée à la Commission de Heroldsbach nommés par le Vatican témoigne de la vérité et la réalité de ces révélations sur les trois jours de ténèbres donnée par Notre Seigneur à Padre Pio, un prêtre capucin qui portent les stigmates.

Voici ce qu’il écrivait en Mai 1950…

«Un grand châtiment se prépare : ce sera effroyable comme jamais depuis la création du monde.

L’Heure de ma venue est proche, mais Je manifesterai Ma Miséricorde. (NDLR : Justice de Dieu !)

Votre époque sera témoin d’un châtiment terrible. Mes Anges, exécuteurs de ce travail sont prêts. Ils auront la charge spirituelle d’anéantir tous ceux qui se moquent de Moi.

Des ouragans de feu tomberont des nuages et s’étendront à la terre entière.

Des orages, des tempêtes, du tonnerre et des pluies ininterrompues, des tremblements de terre couvriront la terre entière pendant 3 jours et 3 nuits.

Une pluie ininterrompue surviendra alors, elle commencera par une nuit très froide.

Tout ceci pour prouver que Dieu est le Maître de Sa Création.

Ceux qui espèrent et croient en Mes paroles n’auront rien à redouter ni ceux qui répandent Mon message car Je ne les abandonnerai pas. Aucun mal n’arrivera à ceux qui seront en état de grâce et chercheront la protection de Ma Mère.

Pour vous préparer à cette épreuve, Je vous donnerai des signes et des instructions.

La nuit sera très froide, le vent surgira après un certain temps, le tonnerre se fera entendre.

Fermez toutes les portes et les fenêtres. Ne parlez à personne de l’extérieur.

Agenouillez-vous devant votre Crucifix, regrettez vos péchés. Priez Ma Mère pour obtenir sa protection. Ne regardez pas dehors pendant le tremblement de terre, parce que le courroux de Dieu est Saint. La vue des effets de sa Colère, vous ne la supporteriez pas (Jésus ne veut pas que nous regardions avec curiosité la colère de Dieu parce qu’elle doit être contemplée avec crainte et tremblement).

Ceux qui négligeront cet avertissement seront abandonnés et instantanément tués de frayeur par la colère divine. Le vent emportera des gaz empoisonnés qui se répandront par toute la terre.

Ceux qui souffriront innocemment seront martyrs et entreront dans Mon Royaume.

Satan triomphera (semblera triompher un instant) mais après 3 nuits, le tremblement de terre et le feu cesseront et le jour suivant, le soleil brillera de nouveau.

Après ces châtiments, les Anges descendront du Ciel et répandront l’esprit de Paix sur la terre.Un sentiment de gratitude incommensurable prendra possession de tous ceux qui survivront à cette terrible épreuve.

Il faut prier ! Dites pieusement le chapelet en commun si possible ou seul, mais dites-le bien. L’Heure approche, priez sans relâche, vous ne serez pas déçus.

Les hommes n’entendent pas mon appel, ils durcissent leurs cœurs, ils résistent à ma grâce ; ils repoussent Ma Miséricorde et Mon Amour. L’humanité est pire que lors du déluge. L’humanité étouffe dans le marasme du péché. J’ai grande envie d’exterminer cette race, mais à cause des justes, Je laisserai régner Ma Miséricorde.

J’ai choisi les âmes dans d’autres pays, comme la Belgique, en Suisse, Espagne, qui ont reçu ces révélations, afin que d’autres pays soient également préparés. Priez beaucoup au cours de cette Année Sainte de 1950. Priez le Rosaire, mais priez bien, afin que vos prières atteignent le ciel. Bientôt, une terrible catastrophe viendra sur l’ensemble du monde, comme jamais personne n’a vu, un terrible châtiment jamais connu !

Le poids de la Divine équilibre a atteint la terre! La colère de mon père s’est répandue au monde entier !Je viens encore alerter le monde entier par l’intermédiaire de votre institution, comme je l’ai si souvent fait jusqu’ici.

Les péchés des hommes se sont multipliés au-delà de la mesure : l’irrévérence de l’Eglise, le péché commis dans la fierté imposture des activités religieuses, l’absence de véritable amour fraternel, dans l’indécence vestimentaire, en particulier l’été … Le monde est rempli d’iniquité.

Cette catastrophe viendra sur la terre comme un éclair de foudre. En un seul instant, la lumière du soleil du matin sera remplacé par les ténèbres ! Nul ne pourra quitter la maison ou regarder par la fenêtre à partir de ce moment. Je viendrai au milieu du tonnerre et des éclairs. Les méchants sont voici Mon Divin Cœur. L’obscurité totale dans laquelle l’ensemble de la terre sera enveloppée causera une grande confusion, et beaucoup, beaucoup mourront de peur et de désespoir.

Ceux qui doivent se battre pour ma cause recevront la grâce de Mon Divin Cœur et le cri : «Qui est comme Dieu!» leur servira de protection. Toutefois, nombreux sont ceux qui brûleront dans les champs, flétris comme l’herbe! L’impie sera annihilé, de sorte que juste après, il sera en mesure de se présenter de nouveau.

Ce jour, dès que l’obscurité sera totale, nul ne devra quitter la maison ou regarder par la fenêtre. L’obscurité durera un jour et une nuit, suivie d’un autre jour et une nuit, et un autre jour – mais la nuit suivante, les étoiles brilleront à nouveau, et le lendemain matin, le soleil sera de nouveau monté, et ce sera le PRINTEMPS !

Dans les jours d’obscurité, Mes élus ne devront pas dormir, comme l’ont fait les disciples dans le jardin des Oliviers. Ils devront prier sans cesse, et ils ne devront pas craindre. Je vais rassembler mes élus. L’enfer pense être en possession de la terre entière, mais je vais la reprendre !

Avez-vous, peut-être, je pense que permettrait Mon Père d’avoir de tels châtiments sont terribles sur le monde, si le monde se tournent de l’iniquité à la justice? Mais à cause de mon grand amour, ces affections sont autorisés à venir sur l’homme. Bien que de nombreux malédiction est Me, encore des milliers d’âmes sont sauvées grâce à eux. La compréhension humaine ne peut sonder la profondeur de mon amour !

Priez ! Priez ! Je désire vos prières. Ma chère mère Marie, Saint Joseph, Sainte Elisabeth, Saint-Conrad, Saint-Michel. Saint Pierre, la petite Thérèse, Vos Saints-Anges, sont vos intercesseurs. Soyez courageux soldats du Christ! Pour le retour du monde à la lumière, je rends grâce à la Très Sainte Trinité pour leur protection! ! La dévastation sera grande! Mais moi, votre Dieu, j’aurai purifié la terre. Je suis avec vous. Ayez confiance ! Ayez confiance !»

Fin Mai 1950, il écrivait encore ceci…

«Je suis tout près… Je viendrai sur cette terre portant le fardeau des péchés.

La terre tremblera violemment, des masses de nuages s’enflammeront et un feu descendra du ciel, des éclairs réduiront en cendres tout ce qui est corrompu, l’air sera imprégné de gaz, et lourd d’une fumée suffocante que des vents violents répandront partout. Les hauts bâtiments, construits par l’homme avec son esprit orgueilleux, seront détruits.

Alors l’humanité verra que, sur elle, planer une volonté si puissante que tous les projets insensés, de vaine gloire, seront réduits en cendres. Un Ange destructeur anéantira définitivement les forces imprégnées de sophisme et de blasphème qui se sont opposées à l’Evangile du Christ.

Malheur à vous, impies, qui vous jouez de Moi, au travers de vos théories hypocrites et fausses.

Quand à vous, disciples fidèles, Je vous ai averti de ne pas suivre de faux prophètes et de faux christs. Je suis Votre Sauveur.

Quand l’Ange Exterminateur commencera à accomplir sa mission avec l’épée de la Justice, alors votre foi devra être ferme comme un rocher. Ayez confiance en Moi, Je vous protégerai, Je vous protégerai.

Je vous donnerai un signe pour vous faire connaître le principe de mon jugement. Par une froide nuit d’hiver, je vous ferai retentir le tonnerre qui fera trembler les montagnes. Alors, fermez les fenêtres et ne regardez pas au-dehors.

Ne profanez pas vos yeux en jetant votre regard sur ces événements terribles, parce que trois fois sainte est la Justice de Dieu qui purifiera la terre à travers vous, mon troupeau fidèle.

Mettez-vous sous la protection de Ma Mère

Qu’importe ce que vous pourrez voir ou entendre, ne désespérez pas, cela précédera la Fin des Temps. Mais alors, réunissez-vous pour prier. Invoquez vos Anges Gardiens. Combattez avec confiance en Mon Nom, ne doutez pas de votre libération.

Moi je vous garderai de tous les dangers si vous avez confiance en Mon Amour… demeurez près de Mon Cœur et combattez pour le salut des âmes. Offrez vos épreuves, vos tentations, les vexations qui vous arriveront, pour le salut des pécheurs, pour les prêtres infidèles qui prêchent l’erreur avec ténacité. Ceux-ci sont toujours près de mon Cœur, demandez pour eux la contrition parfaite à l’heure de leur mort.

Persévérez pendant une nuit et un jour dans la prière, la nuit suivante portera la fin des tribulations avec l’aurore du lendemain. Le soleil donnera à nouveau sa chaleur, et sa lumière remplacera les ténèbres. Alors, acceptez avec gratitude la nouvelle vie qui vous sera offerte. Vous vivez dans la justice et la simplicité, la paix et l’amour seront ma volonté.

Consolez, encouragez, priez, afin qu’une race renouvelée naisse de la joie de votre cœur.

Et vous, âmes consacrées, Je vous supplie de vous plier à sa volonté, comme victimes pour le salut de vos frères. Aucune affliction ne vous sera épargnée.

Restez en éveil, résistez au monde, parce que les mauvais esprits essayeront de vous séduire. Luttez dans l’humilité et le silence, appliquez-vous à la prière et au don du sacrifice, avec la conviction de vous appliquer à un devoir sacré.

Ayez de la compassion pour vos frères qui sont dans l’erreur. Soyez crucifiés afin de rendre le ciel clément envers les hommes.

Moi je suis prêt à agir. La terre est en train de trembler.

Cela sera le dernier Jugement mais soyez sans crainte, Je serai avec vous. Ceux qui M’attendent auront Ma grâce et Mon assistance, mais pour ceux qui ne seront pas en état de grâce, ce sera terrible.

Les Anges de la Justice sont déjà placés aux quatre coins de la terre. Je me manifesterai à tous les hommes et chaque homme me reconnaîtra pour son Dieu. Je suis à la porte…

La terre tremblera, les hommes gémiront, l’œuvre de l’Esprit-Saint se consumera.

Les hommes n’entendent pas Mon appel ; les pêcheurs durcissent leur cœur, ils résistent à Ma grâce ; ils repoussent Ma Miséricorde et Mon Amour. L’humanité est pire qu’avant le Déluge. Le monde est enveloppé de ténèbres. L’humanité étouffe dans le marasme de l’erreur et du péché. J’ai grande envie d’exterminer cette race, mais à cause des justes, Je laisserai régner Ma Miséricorde. La coupe de la colère va se déverser sur la terre, mais bientôt, l’Ange de la Paix planera sur elle. Je veux guérir et assainir les plaies qui saignent actuellement ; Ma Miséricorde dépassera Ma Justice.

Vous, Mes fidèles, priez sans interruption ; ne vous endormez pas comme Mes disciples au Jardin des Oliviers. Priez sans interruption afin de sauver le monde. Puisez dans Mes mérites pour vous-même et pour les autres. Mes enfants, je viendrai bientôt. Ce qui va venir dépassera tout ce que vous pouvez imaginer. De grandes choses se préparent : ce sera effroyable, comme jamais depuis la création du monde. Je viendrai et Je ferai connaître au monde Ma volonté. Tous ceux qui auront souffert pendant cette période… seront la semence de l’Eglise nouvelle ; ils participeront à Ma Flagellation, à Mon Couronnement d’épines, à Mon Chemin de Croix.

La Mère de Dieu et tous les chœurs des Anges seront à l’œuvre pendant ces événements, afin de sauver les âmes. L’enfer croit pouvoir faire une belle récolte pendant ce cataclysme, mais Je l’empêcherai ; Je lui arracherai sa moisson ; Je viendrai et avec Moi Ma Paix.

Avec peu de fidèles, J’établirai Mon Règne. Je leur donnerai une lumière particulière. Elle leur apportera le salut, et aux autres les ténèbres. L’humanité connaîtra Ma Puissance et Mon Amour.

Mes enfants, l’heure approche, priez sans relâche, priez pour recevoir le don de force des martyrs, afin de traverser cette période d’épreuve. Je rassemble les miens, de toutes les directions, et ils viendront pour Me rendre gloire. Je viendrai. Bienheureux ceux qui seront prêts à me recevoir. La dernière guerre mondiale n’était qu’une goutte d’eau en comparaison de ce que la Justice Immanente réserve pour l’Avenir.

Ma divine Mère vous a dit : «Je suis la grande Médiatrice des Grâces». De même que monde avait besoin du sacrifice du Fils de Dieu pour obtenir la Miséricorde du Père, réfugiez-vous dans mon Cœur afin de surmonter toutes vos peines. Implorez la protection de ma Divine Mère, grandissez dans votre confiance et espérez tout de Moi. Je vous donnerai plus que vous n’osez espérer. Offrez et consacrez votre cœur à mon Sacré-Cœur. Faites que Mon Cœur soit votre refuge, c’est là que vous trouverez le repos. De là découle le bonheur.

Plongez toutes vos imperfections, tous vos défauts dans Mon Précieux Sang pour en obtenir l’atténuation. Persistez dans l’Amour, en union avec Mon Sacrifice, pour la Rédemption de l’humanité.

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs | 4 Commentaires »

- L’abbé Combe , Marthe Robin et Garabandal

Posté par sexto le 15 novembre 2010

 

Sixième enfant d’une famille de simples agriculteurs de la Drôme ( France ) , Marthe Robin paralysée depuis l’âge de 27 ans et stigmatisée , elle passa quelques trente années de sa vie sans dormir ni s’alimenter , se nourrissant uniquement de l’Hostie. Depuis juin 1994 , sa cause est introduite à Rome .

Lorsque le Père Laffineur décéda en novembre 1970 , il laissa derrière lui son entreprise de diffusion du Message de Garabandal dans une situation difficile .Son proche collaborateur , le Père Combe décida alors de demander conseil à Marthe qu’il connaissait bien . La célèbre mystique le reçut , dans les premiers mois de 1971 , dans sa maison de la Plaine . Voici le récit de leur rendez-vous raconté par le Père Combe lui-même :

Père Combe : » Chère Sœur Marthe , comme vous savez , je m’occupe de Garabandal … « 

Marthe :  » Oui , Père … « 

Père Combe :  » J’apportais ma collaboration au Père Laffineur .. il est mort en novembre dernier : et tout ce qui a suivi … »

Marthe :  » OUI , la sauce … « 

Père Combe :  » Je vois que vous savez . Je viens donc vous demander conseil . Pour moi , la situation me paraît si difficile que je ne voudrais ne plus m’occuper que de ma paroisse de Chazay-d’Azergues . Dans ce ministère , j’ai déjà suffisamment de travail … « 

Marthe : ( d’une voix décidée et presque tranchante ) :  » C’est ça , mon Père … Vous voulez tout lâcher ! … « 

Le Père Combe : ( Je reçois le mot en plein cœur et j’attend la suite )

Marthe :  » Hé ! Qu’est-ce qu’on doit faire , mon Père , quand on a reçu des grâces ? « 

Le Père Combe :  » J’ai compris , Sœur Marthe …Il faut donc que je reprenne la diffusion de Garabandal . Mais , en le faisant , je vais recevoir des coups de bâton de tous côtés , du côté de  » la sauce  » , du côté des prêtres , des vicaires généraux , et même des coups de crosse des évêques ! … « 

Marthe :  » Eh bien ! Vous les offrirez au Bon Dieu .Allez , mo Père , donnez-moi donc des nouvelles des  » enfants  » de Garabandal … « 

Ce que je fis . Marthe écoutait , parfois demandait des précisions … A la fin , elle me dit : » Vous leur direz aux quatre petites que je prie chaque jour pour elles « 

Le temps limité qui m’était imparti pour notre entretien allait vers sa fin . Marthe me dit alors :  » Voulez-vous que nous disions ensemble un Notre Père et un je Vous salue Marie .  » –  » Oui , Marthe . Pour les petites de Garabandal et leur évêque , pour vous-même et les Foyers de Charité , et aussi pour les coups de bâton ! …  » –  » Oui , Père  » .

Après notre prière , je dis :  » Marthe , voulez-vous accepter que mon ange gardien invite chaque jour le vôtre pour participer à ma messe ?  » – Marthe me répondit :  » Oh , Oui , Père ; ils prieront ensemble . « 

Et notre entretien se termina comme d’habitude par la bénédiction que je lui donnais avec une profonde émotion .Le cœur dégagé et résolu , je descendis de chez Marthe à la chapelle du Foyer de Charité . A genoux devant le Seigneur Jésus , je rendis grâce pour la lumière reçue . Puis , me tournant vers la Sainte Vierge , je lui dis :  » Très sainte Vierge , j’ai compris , j’ai bien compris … Vous le voulez … je vais donc reprendre mon bâton de pèlerin … Je suis prêt à marcher pour vous jusqu’au bout du monde » …

Par la suite , j’ai revu Marthe Robin . A chaque fois , nous avons parlé de Garabandal . Elle s’intéressait à la diffusion du Message ; elle aimait recevoir de ma bouche des nouvelles sur les quatre enfants , sur leur famille et … surtout sur l’évêque de Santander . « 

Garabandal , Jacques Serre – Béatrice Caux , impression Dumas , octobre 1996

 

Publié dans D- Des prêtres racontent | 1 Commentaire »

- Lettre de Joey Lomangino 13/11/10

Posté par Pèlerin le 14 novembre 2010

Le 13 novembre 2010

Chers amis,

Aujourd’hui, nous offrons à nos « inscrits » un rosaire gratuit avec un reliquaire qui contient un morceau du missel de Conchita, embrassé par Notre Dame au moment des Apparitions. Notre Dame a promis à ceux qui garderont ces objets embrassés avec dévotion, que Jésus fera des prodiges et que ceux qui les porteront feront leur purgatoire sur terre.

Pour en recevoir un, merci d’envoyer un mail à joey@garabandalny.org avec ROSARY en objet, sans oublier de mettre votre nom et votre adresse complète dans le corps du mail.

Nous ne pouvons en fournir qu’un par demande. Cette offre est valable jusqu’à épuisement du stock.

En union de prière,

The Workers of Our Lady of Mount Carmel de Garabandal-Lindenhurst, NY USA

 

November 13th, 2010

Dear Friends,

Today we are offering our email subscribers a gratis rosary with reliquary centerpiece containing a piece of Conchita’s missal kissed by Our Lady at the time of her apparitions at Garabandal. Our Lady promised those who use these holy objects with faith that Jesus would perform prodigies and that the bearers would do their purgatory on Earth.

To receive one, please send an email to joey@garabandalny.org with ROSARY in the subject line providing your name and complete mailing address in the body of the email.

 We can only provide one per request. The offer is good as long as our supply lasts.

In Union of Prayer,

The Workers of Our Lady of Mount Carmel de Garabandal-Lindenhurst, NY USA

Publié dans I- Joey Lomangino | 2 Commentaires »

- Parution d’un livre… suite !

Posté par Pèlerin le 10 novembre 2010

 Après l’article sur la parution d’un livre ici , l’ouvrage vient de paraître.

Pour ceux qui souhaitent le commander / para pedirlo :

Libreria : Camilo Alonso Vega, 10.
39007 santander Cantabria Espana
tel 942 370001 / 942 23 13 82
www.edicionestantin@edicionestantin.com

Ci-après, extrait d’une interview de l’auteur, traduit de l’espagnol, et paru dans le journal El diario montanés.

***

L’histoire du livre « Le rire de la Vierge » (La risa de la Virgen) par Enrique Alvarez, commence à la fin des Apparitions de Garabandal, par la venue au village, d’une femme de bonne famille originaire de Santander, pour la guérison d’un proche atteint d’un cancer…..

Mélange d’histoire et de fiction, cette oeuvre n’a pas pour but d’aborder à proprement parler le sujet de la religion, mais plutôt de donner une certaine cohérence à l’histoire en se basant sur les faits réels de Garabandal.

A la question : « qu’est-ce qui vous a attiré à Garabandal ? », l’auteur répond :

- Beaucoup de choses. Au-delà de la beauté profonde et surprenante des extases et prodiges des petites -que je n’ai pu voir en personne mais que dont j’ai eu connaissance par des documents de fiabilité notoire (l’auteur a lu les ouvrages des prêtres de l’époque)-, le fait même que ces fillettes aient transmis des messages religieux, que la postérité a rendu hautement plausibles, au sujet du commencement de la « grande apostasie », de signe apocalyptique, que la chrétienté est en train de vivre à la suite du triomphe virtuel du modernisme théologique après le Concile Vatican II. Mais j’ai aussi été attiré par la péripétie de ces petites, leur terrible solitude après les Apparitions face à l’entourage féroce et incrédule de Santander en 1966.

Concernant l’évêché de Santander, il commente…

L’évêché au début des apparitions était trop bureaucratisé pour les comprendre. Durant la phase Puchol-Cirarda, le coup de vent post conciliaire l’a rendu par la suite impossible.

Del Val a fait le premier pas pour avancer les choses, mais ça ne s’est pas passé comme prévu, nous ne savons pas pourquoi, et le sujet s’est enlisé au Vatican. Pas facile pour les évêques suivants, même si nous pouvons espérer qu’ils commencent à mettre en valeur le caractère fécond et admirable de nombreuses conversions là-bas. Beaucoup disent que Garabandal est fini, mais nous autres croyons que, même sans le Miracle annoncé par Conchita, Garabandal chemine lentement vers une certaine reconnaissance, même si c’est par, ce qu’appelle René Laurentin, une « voie discrète ».

Il ajoute :

« Celui qui ne voit pas en Garabandal un chant sublime à l’Adoration, au sens du sacré, à la vie de l’ascèse et l’importance de la croix, ou bien il n’est pas catholique ou bien il est aveuglé par le bavardage du néo catholicisme post-conciliaire. »

A la question : « Attendez-vous un débat, une contreverse ? Ne craignez-vous pas de créer la polémique entre les milieux intégristes ou au contraire que l’on vous accuse de ressusciter un phénomène éteint ?

Il répond :

- Les polémiques ne sont bonnes que si elles servent à connaître, étudier, s’informer de certains fait. Mais je ne crois pas que ce roman génère la polémique parce que, si on le lit avec sérénité, chacun verra facilement que je ne maltraite personne ni aucune idéologie, aucun courant.

- Parution d'un livre... suite ! dans L- Livre : La risa de la Virgen 3257723

http://www.eldiariomontanes.es/v/20101110/cultura/literatura/garabandal-historia-realmente-hermosa-20101110.html

 

Publié dans L- Livre : La risa de la Virgen | Pas de Commentaire »

- Conversation entre Conchita et la Sainte Vierge

Posté par Pèlerin le 5 novembre 2010

 

Extraits d’une conversation de Conchita avec la Très Sainte Vierge

pendant l’Extase du 8 décembre 1962

***

Du Miracle, je ne t’en parle plus puisque je sais tout…. eh !… j’ai une de ces envies qu’en arrive le jour pour le dire…. on veut savoir le jour….

Ecoute….. (phrase incompréhensible)…

*

Ah ! Écoute : sais-tu qui est venu aujourd’hui ? Le « petit gros » *… celui-là ne m’a pas chargée de souhaits pour toi, non…..

Ah ! Mère, comme tu es immaculée !….

Ecoute, on m’a apporté un tout-petit, un tout-petit qui ne ressemble pas à celui que tu apportes, toi, aujourd’hui…..

Mais, mais combien y a-t-il déjà de temps qu’il n’était pas venu le Bébé.. ton Bébé ?… Et il n’a pas grossi du tout, du tout, il est exactement comme avant….

Où a-t-il été ?.. Où a-t-il été ?… Quand il ne vient pas le Bébé, où est-il ?… posé dans le Ciel ? Ou dans un berceau ?.. Où est-il ?…

Ah !… Tu peux être à la fois là-bas et ici !… Ah ! Oui !….

* Il s’agit de M. Placido Ruiloba, de Santander, « l’homme au magnétophone »….

*

Ecoute, on dit que cela ne va pas avoir lieu ; parce qu’on ne veut pas me croire… Eh ! Pourquoi en est-il ainsi ?

Ah ! Écoute, écoute, que dois-je dire aux gens, à ceux qui ne croient pas ?… qui parlent et se demandent si nous devons croire……

D’ailleurs, comme nous, nous le savons déjà… que….

Combien de temps le Miracle mettra-t-il à venir quand les gens le sauront ?… une semaine suffira ?…

Oh ! Est-ce que je peux dire cela ?… et non…. ah !….

*

Et toi ? Toi, on t’appelle la Vierge, la Mère de Dieu. On te donne beaucoup de noms.

Les gens, quand Te verront-ils ? On ne sait quand ?….

*

Avez-vous de la neige quelquefois là-bas au ciel ?….

Du froid comme le nôtre ? Comme quand il neige ou quelque chose comme cela ? Parce que la neige tombe de là-haut…. Ah ! Pourquoi fait-il froid alors ici…. Eh ! Il ne fait pas froid là-haut ?….

*

Ecoute, tous les gens qui sont venus aujourd’hui venaient voir si tu ferais aujourd’hui le Miracle, et moi, je crois que…..

Ils auraient dû te souhaiter ta fête, tous, n’est-ce pas ?! (NDLR :en ce 8 décembre !!!!…)

Il faut que tu saches qu’ils étaient tous serrés les uns contre les autres pour t’entendre…. ils sont là depuis longtemps.

*

Ecoute, ne te souviens-tu pas de l’année passée quand tu me disais : « Bonne fête ! » ? je n’osais pas te souhaiter la tienne…., mais cette année, si ! Ah ! Que si ! « Bonne fête ! »

*

Tu t’en vas déjà ? Attends encore un tout petit peu plus.

Oh ! Attends !…

*

NB : l’intimitié de Conchita avec la Sainte Vierge est telle qu’elle la tutoie filialement.

Commentaire : les gens accouraient souvent à Garabandal, non par vénération de Notre Sainte Mère, mais plutôt par curiosité…. puisqu’ils en oubliaient de lui souhaiter Sa fête !…
Les choses ont-elles changé aujourd’hui ? ne sommes-nous pas parfois plus enclins à « voir » ou « connaître » les choses par simple curiosité ou soif de sensationnel, et non par désir de faire la volonté du Ciel ?… nous en oublions nos devoirs…. Dieu donne mais attend aussi de nous !
Oui ! l’homme aura toujours à vaincre sa soif de sensationnel alors que le Bon Dieu nous demande d’être simplement Ses Enfants (confiants, obéissants, aimants…. et aimant Sa Sainte Mère !)

***

Publié dans H- Les voyantes | Pas de Commentaire »

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE