• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

- Châtiment et 3ème secret de Fatima (important)

Posté par Pèlerin le 24 décembre 2010

Ce document date de 2004. Il est tout à fait en lien avec Garabandal puisque Garabandal est la suite de Fatima et que la Sainte Vierge y est apparue pour rappeler le message de Fatima : l’Apostasie dans l’Eglise, les dangers du concile, mise en garde au clergé, conversion du monde, pénitence. (Pour ceux qui sont abonnés à la revue « Le Sourire de Marie« , vous trouverez dans leur dernier numéro de décembre, p.15 à 21, une grande partie  de ce texte ainsi qu’un complément d’information sur l’invasion communiste. Il est tout à fait heureux de voir enfin des revues (habituellement frileuses pour dire la vérité) se décider à ouvrir les yeux de leurs lecteurs, car il y a urgence !)

Sur ce blog, nous avons mis le texte complet et original mais avec une traduction approximative faute de temps. Le tout est compréhensible dans son ensemble. Je vous en recommande la lecture – sujet tout à fait d’actualité et éclairant sur le 3ème secret de Fatima et la situation de l’Eglise.   

Juste un petit complément d’information avant de commencer la lecture :

1/ Anne-Catherine Emmerich révèle : Notre Dame révèle qu’il y aura une fausse église de l’obscurité, alors que la vraie Eglise continuera d’exister. Cette fausse église sera une église oecuménique ; elle réunira des communautés ecclésiastiques et des sectes, ensemble. Il y aura un vrai pape et un faux pape régnant en même temps comme au temps du Grand Schisme de l’Occident au 14 è siècle. 

2/ Le Pape St Pie X a prédit, quant à lui : « … un grand mouvement d’apostasie organisé dans tous les pays, pour l’établissement d’une Eglise mondiale unique qui n’aura plus de dogme, ni de hiérarchie, ni de discipline d’esprit, ni de frein pour les passions et qui, sous prétexte de dignité et de liberté humaine, ramèneront au monde le règne de la ruse et de la force légalisées et l’oppression des faibles et de tous ceux qui travaillent et souffrent ».

3/ Dernier point, le Père Kramer était à Fatima en 1991 ; il a été informé par les carmélites de Coimbra que soeur Lucie avait eu une apparition de Notre Dame en mai 1991 qui lui a alors dit que le Troisième Secret serait révélé au cours de la grande guerre. (NDLR : pour souvenir, Benoît XVI avait mis sous scellé la cellule de Soeur Lucie à sa mort…. quelque chose à cacher ?…) 

Voici donc ce texte du Père Kramer …

 Le châtiment imminent pour ne pas avoir répondu à la demande de la Vierge

Par Paul Kramer Père, B.Ph., STB, M. Div., STL (Cand.)

——————————————————————————–

Ce qui suit est une transcription d’un discours donné à la Ambassadeurs de Jésus et Marie Séminaire à Glendale, en Californie, Septembre 24, 2004.

Combien de fois nous entendons les questions, dans le contexte de toute la confusion dans l’Eglise, les troubles dans le monde, «Comment en sommes-nous arrivés là ? Où cela s’arrêtera-t-il ? » Nous en connaissons exactement l’issue, parce que Notre-Dame de Fatima a déclaré: «À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera … » Ce qui va entraîner ce triomphe , c’est «À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera, le Saint-Père me consacrera la Russie, la Russie se convertira, et une période de paix sera donné au monde .  »

A l’unanimité, ceux qui ont parlé prophétiquement, et les apparitions de la Bienheureuse Vierge Marie, nous disent qu’il y aura un grand châtiment du monde. Toutes les prophéties les plus certaines et les apparitions nous dire que ce sera au moment de la méchanceté, quand le mal, semble être triomphante, quand tout semble perdu, que Notre Dame a dit à Quito, en Équateur en 1634.

«Mon temps viendra»

Elle dit: «Alors mon temps viendra. » Le miracle de la grâce va éclater sur le monde. Le mal sera détruit, la méchanceté seront conquis. Et tout cela est énoncé dans le Message de Fatima, dans le Secret de Fatima, et surtout dans la troisième partie du secret que l’on appelle communément le Troisième Secret de Fatima.

Notre-Dame a dit que si les gens vont continuer à pécher contre Dieu, alors le monde va être châtié. La première demande faite Notre-Dame, c’est que les gens arrêtent de pécher contre Dieu, parce que Dieu est déjà trop offensé.

Pourquoi ne pas obéir à mes demandes qui vous est donné par ma sainte Mère à Fatima?

« Notre Seigneur est déjà trop offensé»

Les gens doivent cesser d’offenser Dieu. S’ils ne plus offenser Dieu, qui aura pitié, et il vous donnera la paix, mais si elles ne s’arrêtent pas offenser Dieu, si l’humanité persiste dans ses crimes, alors Dieu va punir le monde: avec la guerre, la faim, et la persécution contre l’Eglise. Ainsi, la grâce qui apportera la consécration de la Russie, et la conversion de la Russie, sera donnée si suffisamment de gens faire pénitence, et de parvenir à la conversion des pécheurs.

Et si les gens arrêtent de pécher contre Dieu, et alors seulement, la grâce soit accordée. Mais en tant que puits humanité plus profonde et plus profondément dans le péché, et la rébellion contre Dieu devient générale, alors Dieu va refuser la grâce efficace pour la Consécration de la Russie de mettre sur la conversion de la Russie, et le monde va être châtié. La substance même de ce châtiment est énoncé dans le Troisième Secret de Fatima.

Qu’est-ce que le Troisième Secret de Fatima? Eh bien, nous savons par le texte des deux premières parties du Secret, Notre-Dame dit aux enfants: «Vous avez vu l’enfer, où les âmes des pauvres pécheurs. » Et elle continua d’expliquer quel est le plan de Dieu – pour sauver les pécheurs d’aller en enfer. Et la façon de faire qui est sur par l’établissement de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Pour sauver les pécheurs

Pour que, pour être amené, Notre-Dame veut le dévouement des Cinq Premiers Samedis, et elle veut la consécration de la Russie. Que le Pape, de concert avec tous les évêques du monde, chacun dans sa propre cathédrale, consacrer la Russie au Cœur Immaculé de Marie. Elle a dit que par ce moyen la Russie sera sauvé, la Russie se convertira et la paix sera donné au monde. Il est l’unanimité de tous les prophètes et les prophéties des saints à travers les âges.

Que la méchanceté seront écrasés, le triomphe de Dieu sera dans la gloire de sa sainte Mère et à la gloire des traditions de l’Eglise, qui sera entièrement restauré dans la splendeur, comme n’a jamais été auparavant dans l’histoire de l’Eglise. Ce sera le moment du triomphe du Cœur Immaculé de Marie. Comme Notre Dame a dit, quand les choses semblent être totalement perdu, quand il apparaît que la méchanceté est triomphante, «qui sera, alors que mon temps est venu, puis Mon temps viendra. »

Le grand châtiment – Bientôt!

Dans le Troisième Secret nous avons dans certains détails très clair et net, exactement ce que sera la nature de ce grand châtiment. Comme l’ouragan avant la frappe de plein fouet, d’abord le bleu, le ciel ensoleillé commence à être rempli de nuages et le vent devient plus fort et le temps devient mauvais. Nous ne devons pas confondre ces débuts très tôt du châtiment de ce que sera la substance de ce grand désastre, la plus grande tempête de l’histoire, prédit par le pape Pie XII en l’année 1945.

Le pape Pie XII a dit, et c’est juste après le monde avait connu les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, et les gens aspirent à la paix:. « Le monde doit prochainement faire l’objet de telles souffrances comme jamais existé dans l’histoire du monde Bientôt l’homme course doit subir les pires souffrances, qu’il n’y a jamais été.  » Telle est la substance du Troisième Secret de Fatima.

Le Pape Jean-Paul II, lors du Congrès eucharistique à Philadelphie en 1976, quand il n’était pas encore pape – il était encore le cardinal Wojtyla – il a parlé de ce châtiment, ce qui est la substance du Troisième Secret de Fatima. Et il a dit que l’Église doit subir une grande épreuve, ce sera la lutte entre l’Eglise et l’anti-Eglise; l’Evangile et l’anti-Evangile.

Et peu de temps après, alors qu’il était pape en 1981, il revint à ce même thème, et cette fois il parle explicitement du contenu du message de Fatima, le Secret de Fatima. Et il a rappelé que l’Eglise doit prochainement faire l’objet de grandes épreuves.

Nous mentent-ils ?

Donc ce qui est dans le Troisième Secret de Fatima? Le vingt-sixième session de Juin 2000, il y a cinq ans, le Vatican a publié une vision qui, selon eux était l’ensemble de la Troisième Secret de Fatima. Je parlais avec un Brésilien évêque, et il m’a demandé: «Eh bien, s’il n’y plus de Troisième Secret de la vision, nous mentent-ils ? car ils ont dit que c’était l’ensemble du Troisième Secret? » Je répondis, le cardinal Ratzinger est l’aide d’une restriction mentale. L’ensemble du Secret est implicitement contenu dans cette vision. En ce sens, en ce sens très restreint, c’est l’ensemble Secret.  »

Mais le Troisième Secret correctement, que l’on appelle, n’est pas cette vision – qui se rapporte à la Secret – il fait partie du secret, mais le secret consiste en des mots de Notre-Dame. Comme le Père Valinho, le neveu de Soeur Lucie, a fait remarquer, ce début de phrase « au Portugal se conservera toujours le dogme de la foi, etc » C’est là que commence le Troisième Secret.

Le Vatican a publié un communiqué de presse anonyme en 1960 concernant le Troisième Secret, après le Pape Jean XXIII a ouvert l’enveloppe contenant le Secret et lire la page, qui contient les paroles de Notre-Dame de Fatima. Le communiqué de presse a déclaré que le secret ne peut jamais être révélé, et à elle en particulier que «les paroles qui Notre-Dame confia un secret que les trois petits bergers. » Ceci est l’expression clé, «les paroles que Notre-Dame a confiées. » C’est une lettre d’une page unique qui contient les paroles de Notre-Dame.

La preuve: « En vérité, tout n’a pas été révélé »

Le message révélé le 26 Juin 2000 comprenait quatre pages de Soeur Lucie décrivant une vision. Ce n’était pas les paroles de Notre-Dame. C’est un fait bien connu que le secret est divisé en trois parties, et nous avons le texte des deux premières parties. Et donc, si ce texte se termine, à la mi-peine, avec le « etc », c’est là que commence le Troisième Secret. C’est une question de bon sens, on ne doit pas être un philologue, et entrer dans une grande partie de l’analyse de la critique textuelle, pour arriver à la conclusion que c’est là que la deuxième partie des extrémités Secret, et la troisième partie commence.

Mais il n’y a vraiment aucun doute à ce sujet. Le 2 Septembre 1952, lorsque le père Schweigl a été envoyé personnellement par le pape Pie XII à Coimbra, pour interroger Soeur Lucie sur le Troisième Secret, il s’est entretenu personnellement avec Soeur Lucie, avec autorisation du pape de le faire. Il revint à Rome et dit à ses confrères, quand ils lui ont demandé le Troisième Secret de Fatima: «Je ne peux rien révéler de ce que j’ai appris à Fatima concernant le troisième secret, mais je peux dire qu’il comporte deux parties: les préoccupations du Pape. Dans l’un et l’autre, en toute logique – même si je dois ne rien dire – devrait être la poursuite des mots: le Portugal le dogme de la Foi sera toujours préservé.  »

Donc, c’est un fait très certainement établir que les paroles de Notre-Dame de Fatima se poursuivre après que », etc » Et dans le mémoire de Soeur Lucie, après que « etc » elle met entre parenthèses les mots, « Ici commence la troisième partie du Secret ».

Ceux qui ont étudié Fatima savent que celui qui a été publié il y a cinq ans, le 26 de Juin, n’est pas le secret entier. La veille, je dois dire tôt le matin du 26 e de Juin, je suis allé au lit; j’ai quitté l’enseignement: il n’a pas d’importance au début il est, dès lors que ce secret est publié, il me l’a apporté – vous devez me réveiller.

Le secret m’a été porté, je l’ai regardé, et la première chose que j’ai dit, c’est: «Ce n’est pas le secret! » Je n’étais pas le seul à faire ce jugement. Un professeur de séminaire, qui est un ami proche du pape Jean-Paul II, et qui connaît aussi personnellement le cardinal Joseph Ratzinger, a eu la même impression – ce n’est pas le Troisième Secret.

Ce n’est pas le secret.

Et quand il se rendit au Vatican, il a visité le cardinal Ratzinger, et il l’a interpellé. Il n’a pas mâché ses mots. Il a dit: «C’est impossible! C’est impossible que ce soit tout le contenu du Troisième Secret! » Et il a insisté pour que Ratzinger lui réponde oui ou non. « Est-ce tout ? Est-ce tout, ou pas, ce ne peut être le secret entier ??! Maintenant dites-moi » Ratzinger a admis: « En vérité, tout n’a pas été révélé. »

Le Troisième Secret parle du Concile Vatican II

Ce professeur est un prêtre que je connais personnellement, et un certain nombre de gens que je connais, savent ce prêtre personnellement. Il a appuyé sur la poursuite d’une réponse, il ne serait pas faire marche arrière. Et il demanda, « Qu’est-ce que dans le secret? Si ce n’est pas tout cela, eh bien, ce qui est là? » La réponse de Ratzinger le montre clairement. Il n’y a plus aucun mystère pourquoi ils ont tenu caché pendant tant d’années. Et pourquoi les responsables du Vatican, sous le pontificat du pape Jean XXIII, ont déclaré dans leur communiqué de presse que, « Il ne peut jamais être publié, » il ne peut jamais être libéré. Ratzinger dit que dans le Troisième Secret, Notre-Dame avertit qu’il y aura un Concile du Mal. Et elle a mis en garde contre les changements: Elle a mis en garde contre des changements dans la liturgie, les changements de la messe Cela est explicitement énoncé dans le Troisième Secret.

Cependant, les hommes comme le cardinal Ratzinger croient que la parole du Concile Vatican II est équivalente à la parole de Dieu. Ils ne peuvent pas croire qu’il n’y ait aucun mal dans le Concile. Et ils choisissent donc de ne pas croire le Message de Fatima. Et c’est pourquoi le cardinal Ratzinger a fait une suggestion que l’apparition de la Dame de Fatima est une chose évoquée dans l’imagination de Soeur Lucie. (!!!!!!)

Le livre, Le Message de Fatima, publié le 26 Juin 2000, contient cette explication du cardinal Ratzinger, en citant l’anti-Fatima moderniste Père Edouard Dhanis, l’homme qui avait un tel parti pris contre Fatima qu’il a refusé de se rendre au Portugal et d’examiner les faits, parce que son esprit était déjà constitué contre les apparitions. Ratzinger est de cet avis, et il en dit autant, que ces apparitions ont été quelque chose qui a été évoquée dans l’imagination (!) de Soeur Lucie, basé sur ce qu’elle, plus tôt dans sa vie, avait rencontré dans la lecture des livres de piété. (!!!)

Ma question au cardinal Ratzinger est de savoir comment l’imagination de ce qu’elle avait lu dans les livres pieux évoquer le grand Miracle du Soleil? Comment la libération d’énergie, si grande, comme l’équivalent énergétique d’une arme nucléaire, aurait pu sécher la boue jusqu’aux chevilles en douze minutes? Comment pourrait-imagination de la petite Sœur Lucie évoque ce miracle?

Vatican II: Concile non infaillible

Il y a tellement de confusion au sujet du Concile Vatican II. Je me souviens avoir lu dans The Wanderer absolument incroyable article qui donne une explication ridicule doctrine absolument que tout dans le deuxième Concile du Vatican qui se rapporte à la doctrine de la foi est exposée infailliblement. Et l’autorité qu’ils citent est l’Encyclopédie catholique! O bien sûr, la citation de l’Encyclopédie catholique est tout à fait hors contexte.

L’Encyclopédie catholique, bien sûr, à juste titre que lorsque les conciles enseignent sur le dogme, ils enseignent infailliblement. Mais c’est parce que le but même d’un Conseil est de définir la doctrine. Tous les conseils précédents définissent la doctrine. C’est le côté infaillible d’un Concile : quand il définit la doctrine. Si le Pape est présent, il proclame la définition infaillible et solennellement, de sorte qu’il n’y a pas de doute. S’il n’est pas présent, il ratifie plus tard, avec cette déclaration solennelle qui rend le Concile infaillible.

Même le Concile Vatican II lui-même fait une nette distinction entre l’enseignement infaillible et l’enseignement non-infaillible. Et quand un Concile œcuménique est convoqué et les évêques du monde entier se rassemblent et se prononcntr sur la doctrine, si elles ne définissent pas, alors l’acte lui-même n’est pas un acte infaillible. L’enseignement énoncs peut être infaillible. Par exemple, si elle est déjà l’enseignement définitif du Magistère universel et ordinaire de l’Eglise, puis à la substance même de ce qu’il enseigne est déjà infaillible. Mais ce n’est pas un acte infaillible, en lui-même.

Le simple fait qu’un Concile se prononce sur la doctrine ne rend pas cette déclaration infaillible. Le Conseil doit infailliblement proclamer le dogme d’une définition solennelle. Si elle n’est pas définie, il n’y a pas d’acte infaillible. C’est une question très simple, et c’est l’enseignement de l’Église. Il y a de graves erreurs dans le Concile Vatican II. L’enseignement sur l’œcuménisme, à proprement parler, est hérétique. (See The Fatima Crusader Issue No. 79,  » Errors of Ecumenism « .) (Voir la question Fatima Crusader n ° 79,  » Les erreurs de l’œcuménisme « .)

L’hérésie de l’œcuménisme

Le pape saint Pie V enseigne dans son Catéchisme, le Catéchisme romain – également connu comme le Catéchisme du Concile de Trente – que toutes les religions protestantes sont les fausses religions, elles sont inspirées par le diable, et donc  leurs fruits sont mauvais. Le décret sur l’œcuménisme dans le Concile Vatican II dit que Dieu se sert de ces Églises et Communautés ecclésiales, qui, comme tel, il les utilise comme moyen de salut.

Maintenant, l’enseignement de l’Eglise, la foi catholique, est très clair que les moyens de salut sont les sacrements de la sainte Église catholique. Avec ce n’est l’enseignement, le dépôt de la foi, qui est prévu par l’Eglise, et le Magistère de l’Eglise, la révélation divine. Il est la foi catholique, c’est la pratique de la foi catholique, il est des Sept Sacrements catholiques, qui sont des moyens de salut. Unique voie de salut.

Les religions protestantes, en tant que telles, sont inspirées par le diable, comme le Pape saint Pie V enseigne dans son catéchisme. La nouvelle religion de Vatican II dit que Dieu s’inspire des sectes d’origine diabolique comme moyens de salut. Et en plus, The Wanderer voudrait nous faire croire que chaque déclaration doctrinale du Concile Vatican II est infaillible. Le Concile de Trente et Vatican II ne peuvent pas avoir raison tous les deux ! Leurs enseignements sont diamétralement opposés. Un seul peut être vrai, l’autre est faux.

Dans le Concile Vatican II, nous voyons que toutes les religions non-catholiques et non-chrétiens sont décrits comme étant bonnes. Dans l’église conciliaire (et non pas l’Eglise catholique de tous les temps) toutes les religions sont considérées comme étant bon et vrai. Selon l’église conciliaire, ils souffrent le malheur d’avoir quelques erreurs : il y a du mauvais mélangé avec avec du bon, mais au final, elles sont bonnes, et elles sont vraies.

C’est la fausse doctrine de la nouvelle église œcuménique – romaine, l’Eglise protestante conciliaire œcuménique. L’Eglise catholique romaine a toujours eu un enseignement différent: il y a une seule vraie religion. Il n’y a qu’une seule véritable Eglise. Il n’y a qu’une seule vraie foi, la catholique ! Toutes les autres religions sont fausses. Toutes les autres églises sont de fausses églises. Cela a toujours été l’enseignement et de la Foi de l’Église catholique.

Donc nous voyons ici, déjà, les prémices de ce qui était annoncé : la plus grande hérésie dans l’histoire de l’Église – qui apporteront la plus grande souffrance que le monde ait jamais vu, comme cela a été dit par le pape Pie XII.

Un pape sous le contrôle de Satan?

Malachi Martin, dans sa dernière interview sur le Salon d’Art Bell, a parlé d’un anti-pape. Il a reçu un appel d’un Jésuite en Australie qui lui a révélé que, dans le Troisième Secret il est dit qu’il y aura, pour ainsi dire, un pape entièrement sous le contrôle du diable. Malachie a répondu, « que ça rappelle le contenu du Secret. »

Le pape saint Pie X a dit qu’il avait une vision, et il vit dans la vision de son successeur fuyant sur les cadavres de ses frères, et que ce pape aurait à s’exiler. Il serait entré dans la clandestinité, il aurait à porter un déguisement pour dissimuler son identité. Il vivrait dans la retraite, mais alors il serait découvert, et qu’il risquait de subir une mort cruelle.

Je crois que nous pouvons conclure que ces prophéties s’accomplissent dans ce pontificat de Benoît XVI. Une raison pour laquelle je crois cela : j’ai personnellement connu le stigmatisé romain, Antonio Ruffini. Je l’ai connu il y a presque 20 ans. Il a reçu les stigmates visibles en 1955, et il était si haute estime par le pape Pie XII, que ce dernier a autorisé la construction d’une chapelle à l’endroit où Ruffini avait reçu les stigmates.

J’ai demandé à brûle-pourpoint à Ruffini, « Qu’en est-il la Consécration de la Russie? Sera-ce le Pape Jean-Paul II qui consacrera la Russie? » Et Ruffini a répondu: «Non, ce ne sera pas Jean-Paul II. Ce ne sera pas non plus le Pape immédiatement après lui. Mais celui d’après, c’est celui-là qui consacrera la Russie. »

Cela laisse entre Jean-Paul II et son second successeur, un seul pontificat entre-deux. Il est peut être le pape du châtiment, celui que le pape Pie X a vu dans la vision. Comme Notre-Dame, dans l’une de ses apparitions, a déclaré: « Rome fera l’objet d’une grande révolution». C’est quand il y aura de l’abattage, le massacre au Vatican. Et le Pape de Rome fuira sous un déguisement.

« La fausse Eglise des ténèbres »

C’est ce que Notre-Dame voulait dire quand elle dit que le Saint-Père serait persécutée, l’Église serait persécutée. Anne Catherine Emmerich, religieuse stigmatisée la augustinienne, décrit l’église de contrefaçon, ce qu’elle appelait la «fausse église des ténèbres». Les erreurs de l’orthodoxie et du protestantisme seront adoptées par cette fausse église, ce sera une église œcuménique parce que l’anti-pape sera reconnu par le monde - pas par les fidèles, mais par le monde – par le monde laïc et les nations profanes.

L’anti-pape sera reconnu comme pape légitime de l ‘«église», et le chef légitime de l’État du Vatican. C’est dans cette « Eglise » que seront réunies toutes les fausses religions. Elles seront réunies en vertu de l’universalité du parapluie maçonnique. Dans cette union hétéroclite oecuménique sera la religion de la soi-disant monde civilisé. C’est ainsi que nous entrerons dans le temps des grandes persécutions, comme le monde n’en a jamais vu(NDLR : en 2010… anglicans, bientôt les luthériens…)

Le Nouvel Ordre Mondial

Le Nouvel Ordre Mondial est entièrement maçonnique, et sa religion est maçonnique. Vous avez lisez sur le billet d’un dollar, et vous voyez l’expression, « In God We Trust ». Vous regardez à gauche de cette expression, et vous voyez le Dieu dont ils parlent : Vous voyez la pyramide, la pyramide égyptienne, le triangle et l’œil. Et vous voyez, pour ainsi dire, les rayons du soleil émanant de ce triangle.

George Bush j’ai parlé d’un millier de points lumineux. Un millier de points de lumière, c’est la lumière maçonnique, à la lumière de la divinité solaire de la maçonnerie, le païen solaire égyptien Divinité. Comme Albert Pike dit dans son Morals and Dogma de la franc-maçonnerie, « Lucifer le porteur de lumière. N’en doutez pas. » C’est ce qu’ils veulent dire quand ils disent: «In God We Trust ».

Au nom de la lutte contre le terrorisme, ils mettront en œuvre la loi martiale, qui est entrée dans les stades. Dans la Constitution des États-Unis, les libertés de la Constitution ont déjà été fortement réduit à néant. Ensuite, ceux qui sont définis comme des «fanatiques religieux» seront retirés de leur foyer et seront envoyés dans des camps. J’ai déjà parlé de ceci en 1989 – le « Executive Orders », promulguée par George Bush I, autorisant le gouvernement, dans un état d’urgence, de confisquer tous les biens, tous les véhicules, et d’arrondir les civils et les envoyer dans des camps. Par décret exécutif leur a donné force de loi. Ce sera la persécution de l’Eglise en Amérique du Nord. Et il y aura la guerre.

3ème Guerre Mondiale

A l’unanimité, dans toutes les prophéties des saints à travers les âges, et dans les apparitions les plus sûrs et certains de Notre-Dame, il est révélé que il va y avoir un énorme Grande Guerre.

Elle va éclater tout à coup, d’Est en Ouest. Notre Dame a dit à Sœur Elena Aiello, « La Russie va attaquer l’Amérique avec les armées secrètes. » Les Russes ont déjà une armée de forces spéciales et les terroristes arabes qui ont formé, avec le communiste chinois Rouge. Ils ont une grande armée, armées secrètes, qui attendent le jour où le signal est donné, alors ils seront tous ensemble et faire éclater le chaos dans l’Ouest et aux États-Unis, et dans toute l’Amérique du Nord.

Et ils vont attaquer l’Europe. Dans la matinée, il semble que le monde est en paix. Dans la soirée, le monde entier sera plongé dans la guerre. Notre Dame a dit, «Si les gens ne se convertissent pas (si elles ne se détournent pas de leurs péchés), le monde va être puni par la guerre, la faim, la persécution de l’Eglise et la persécution du Saint-Père ». Je pense que nous avons déjà une idée du scénario qui va avoir lieu dans ce temps de guerre, la faim, la persécution contre l’Eglise, et la persécution contre le pape.

Notre-Dame a dit, avec les prophéties de bon nombre de saints et d’autres personnes saintes qui mourut avec la réputation de grande sainteté, « Il semble que le mal triomphe». Et c’est alors que le triomphe du Cœur Immaculé de Marie commencera.

La Russie, transformé (consacrée), permettra de surmonter les ennemis de Dieu

Tout prétexte est bon pour ne pas consacrer la Russie. Ils disent que nous ne pouvons pas consacrer la Russie parce que cela va provoquer la persécution de l’Eglise. L’Église est déjà persécutés en Russie. Mais Notre-Dame n’a pas dit que la consécration va apporter de la persécution de l’Eglise, Elle a dit qu’il va apporter au sujet de la conversion de la Russie. Quand la Russie est converti, il cesser de persécuter l’Eglise.

Non seulement que, lorsque la Russie est convertie (et la Russie est encore jusqu’à ce jour la plus grande armée de super-puissance sur la terre), la Tradition catholique aura la force de la plus puissante armée de super-puissance que le monde ait jamais vu. Le peuple russe orthodoxe sont très résolument traditionaliste. Aujourd’hui, ils craignent que l’Église romaine parce qu’ils ont vu la révolution de Vatican II dans l’Eglise devenue protestante. Ils ont vu comment l’Église a été en grande partie détruite, renversée et endommagée. Qu’ils devraient permettre que cela arrive à leurs traditions, une telle pensée est intolérable.

Lorsque j’étais en Russie, une très instruits moscovite m’a expliqué: en Russie, si vous étiez juste à modifier le libellé de la prière dans la liturgie, ce serait assimilé à l’hérésie. Les fidèles orthodoxes se seraient rebellés contre cela, ils rejettent de tels changements. Mais ils ont vu que dans l’Église romaine, il y avait très peu de résistance aux changements, aux changements protestantisation qui conduit l’Eglise à la grande apostasie annoncée dans l’Ecriture Sainte, prédite également dans le Troisième Secret de Fatima.

Mais avec la conversion de la Russie, la Russie orthodoxe traditionnelle va devenir catholique traditionnelle la Russie. Et ce sera la force spirituelle de conduite qui écrasera le Nouvel Ordre Mondial.

N’ayez pas peur

Le monde est sur le point d’être plongé dans une effroyable guerre, Pie XII a dit: «Le monde doit prochainement faire l’objet de telles souffrances, car il n’a jamais été dans l’histoire du monde. » Le diable est l’auteur de tout le mal: la guerre, la souffrance, la faim, la famine, la persécution contre l’Église, qui est effectuée par ses sbires, les francs-maçons.

Ce sont eux qui sont derrière les attentats, afin qu’ils puissent détruire notre nation et la transformer en une république fasciste, une dictature fasciste, d’être le centre d’une république du monde, ou alors ils pensent, avec un écartement des maçonnique religion établie sur le monde entier, de sorte que Lucifer va être adoré, et Jésus-Christ sera blasphémé. C’est leur plan.

Mais Notre-Seigneur Jésus-Christ a dit: «Ne crains pas, j’ai vaincu le monde! Le prince de ce monde a été jeté de son trône! » Rappelons-nous que le Christ est le Roi éternel, le Seigneur des seigneurs, et le Roi des rois. Et le Père Tout-Puissant a dit: «Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré. C’est moi qui ai mis le sceptre dans la main, et vous gouverneront les nations. » C’est le Christ qui est le roi, et ainsi de Notre Dame est venue nous le rappeler.

C’est par Son triomphe qui Il veut. « A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie. La Russie se convertira, et une période de paix sera donnée au monde. » Notre Dame a dit: «Quand tout semble perdu et le mal triomphe, puis viendra mon temps. »

Par le biais de son triomphe, l’Église catholique, le triomphe de la foi catholique dans le monde entier. Et le monde entier professent, et à chanter, Christus Vincit, Christus Regnat, Christus nécess. Le Christ a vaincu, les règles de Christ, le Christ règne.

Père Paul Kramer en 2004.

Une suite à cet article, bientôt…

Pour lire l’intégralité du document :

http://translate.googleusercontent.com/translate_c?hl=fr&sl=en&u=http://www.fatima.org/crusader/cr80/cr80pg32.asp&prev=/search%3Fq%3Dantonio%2Bruffini%26hl%3Dfr%26rlz%3D1R2RNTN_frFR358%26prmd%3Divnso&rurl=translate.google.fr&usg=ALkJrhhCimgpyPYdMG-dyPiL4bHPVgYGag

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, C- La Fin des Temps | 6 Commentaires »

- La risa de la Virgen (traduction 1ère partie)

Posté par Pèlerin le 20 décembre 2010

La rire de la Vierge 

- première partie -

(20/12)
Mabel criait et se tordait de douleur comme une possédée. Ça l’avait prise soudainement, à l’heure du déjeuner, et elle était ainsi depuis une demi-heure. Peut-être était-ce l’énervement dû au voyage -elle se sentait tendue depuis des jours – ou à l’examen de sa sixième année d’études, alors qu’il lui restait encore deux semaines de révision avant les épreuves.

L’infusion tilleul-camomille ne lui fit aucun effet. Le voyage était sérieusement compromis.

- Allez-y, je reste avec elle, dit Soles.

- Hors de question, répondit Dona Visitation, il n’y a pas de raison que tu renonces à y aller.

Rien ne calmait Mabel. Elle était sortie de la cuisine pour la salle de séjour et continuait de gémir, angoissée, les bras serrés contre son ventre.

- Le mieux c’est que nous n’y allions pas du tout. On laisse tomber -déclara Don Casto – je vais appeler Amador et Olga et nous annulons le voyage.

- Quelle mouche l’a encore piquée de nous gâcher la fête ! Dit Louis en lançant un noyau d’abricot par la fenêtre de la cuisine.

Visitation était au bord des larmes. Cela faisait près de six mois qu’elle attendait ce jour, et tout allait tomber à l’eau en une demi-heure.

Au début, elle avait projeté d’y aller avec Pili Borges, mais celle-ci s’était désistée seulement une semaine avant le voyage ; alors lui était venue l’idée d’emmener Casto, Soles et les enfants. C’était un voyage vital pour elle et pour tous, une occasion qui ne se représenterait peut-être jamais.

- C’est décidé, j’appelle Amador, insista Casto, nous restons.

- Et de fait, il décrocha le téléphone et demanda une mise en relation avec son beau-frère à Cistierna dans la région de Léon. Visita s’enferma alors dans la chambre parentale et se mit à prier devant une image de la Vierge du Mont Carmel. Elle ne s’arrêta qu’au son de la voix de son époux :
- Rien, ils ne répondent pas, ils sont déjà partis.
Elle retourna dans la salle de séjour. Mabel avait cessé de crier.

- Je crois que c’est passé, dit-elle en se tordant encore un peu.

- Tu vois ? Tu vois comme la Sainte Vierge écoute toujours ! répondit-elle puis ensuite à elle-même : Merci Mère bénie, je sais que tu ne m’abandonneras jamais.

Et elle courut alors à la chambre à coucher pour terminer les préparatifs. De là, elle cria aux enfants de se dépêcher. Trois minutes plus tard, Mabel confirma à son père qu’elle se sentait rétablie, mais qu’elle préférait rester à la maison, elle avait beaucoup à étudier.

- Comment ça, rester seule ? protesta-t-il et si les crampes te reprennent ?

- A mon avis, c’est une mauvaise idée que tu ne viennes pas, quelque soit ton état, cria Visita depuis la chambre. Ce n’est pas parce que tu ne réviseras pas un soir que tu mettras en péril ton examen. Oblige-la à venir, Casto. C’est grave si elle ne nous accompagne pas à un rendez-vous comme celui.

- Maman, respecte ma décision, se fâcha Mabel.

- Je reste avec elle au cas où, dit Soles à don Casto.

- Pas question, s’écria Dona Visita, toi tu viens avec nous, car tu en as envie, c’est clair. Tu en as envie, oui ou non ?

- Oui, bien sûr, répondit timidement la jeune fille.

- Comment serait-ce possible que tu n’aies pas envie d’assister à un prodige, dit la mère ayant retrouvé son calme, en entrant dans la salle de séjour.

- Amadori et Luis ! Vous pouvez vous bouger un peu ?

- L’heure tournait. Ils avaient donné rendez-vous à sa soeur et son beau-frère à Cosio à quatre heures et demie de l’après-midi et il était déjà trois heures vingt. Ils arriveraient sûrement les derniers au village.

- Toi, si tu te sens mal, dit Casto à Mabel, tu appelles ton grand-père, mais ne lui dis pas où nous sommes partis, gare à toi !

- Ça m’embête que tu restes ici, insista la mère, mais bon, tu ne sais pas ce que tu perds. Tout ce que la Sainte Vierge peut pour toi. Justement toi.

- Amadori et Luis, âgés de quatorze ans et grands pour leur âge, étaient déjà prêts. Casto leur demanda de descendre dans la rue et les deux obéirent sur le champ.

- Il vaut mieux que Mabel ne vienne pas, la Sainte Vierge pourrait la rendre paresseuse, dit Luis à son cousin, sautant d’un bond une volée d’escaliers.

************

C’était le 18 juin 1965, Visitation Leal répétait, elle en était convaincue, qu’il s’agissait d’une date historique. Elle conduisait elle-même la 1400 noire, elle conduisait et fumait avidement. Son mari, qui ne conduisait pas, lui allumait les cigarettes. Le ciel était gris, presque incolore, sur Santander. Ils venaient à peine de prendre la route de Torrelavega que Visita fit commencer le Rosaire et demanda à Luis de le diriger.

Ils le récitaient lentement, comme elle aimait. Seul Casto ne répondait pas ; il préférait se laisser absorber par ses pensées, en contemplant le paysage brumeux et en fredonnant une mélodie à voix basse. De temps en temps, cependant, peut-être parce que sa femme le lui indiquait, il s’unissait au groupe durant quelques Avé Maria, jusqu’à ce qu’il se perde à nouveau dans un adagio de Brahms qui le titillait, ou dans une rêverie insolite qui le surprenait dans la verdeur des montagnes et des vallées.

Lentement, à mesure qu’ils s’enfonçaient dans la province, la brume se levait et un soleil voilé redonnait de la couleur au paysage, çà et là. La circulation était lente, comme tous les vendredis après-midis, et la traversée de Torrelavega fut interminable. Le Rosaire terminé, le couple commença à se remettre de la nervosité accumulée.

- Je vais regretter toute ma vie de ne pas être sortie ce matin. Toi tu verras Amador, il est tellement impatient, dit Visita.

- Ce qui va l’embêter, c’est qu’on a emmené les deux, fit remarquer le mari.

- Amador est un dictateur -répondit-elle, je ne sais pas pourquoi ça le dérange que les enfants viennent voir. Il n’y a rien de mauvais à voir.

- L’évêque de Santander l’a interdit – lui rappela Casto.

- Ça le préoccupe ce que pense l’évêque – c’est un incrédule ! Ou du moins, il le prend de haut. N’est-ce pas madori ?

(suite 21/12)

 Amador croit en la science -dit Casto tout en essayant d’aider son neveu.

- Moi aussi je crois en la science – répliqua Visita – et plus que lui, ma carrière en est la preuve, mais les sciences ne font pas tout et n’expliquent pas tout. Vous m’entendez, les enfants ? Le plus important dans la vie dépasse la science. Ce qui importe vraiment, ce sont notre origine et nos fins dernières. Et c’est ce que nous allons voir aujourd’hui. Aujourd’hui est un grand jour, je vous assure. Et dire que votre ignorant de père essaie de vous l’interdire.

Dans la montée vers Carmona, le soleil brillait déjà dans un ciel tout bleu. Visita et Soles chantaient l’Ave Maris Stella ; finalement, la conductrice ne voulant pas passer pour une sainte, laissa les enfants entonner des chansons drôles. Seul Casto fut pris du mal de voiture, mais il tint bon. A cinq heures moins le quart, quand ils arrivèrent à Cosio, la soirée était splendide. Ils aperçurent la Land Rover d’Amador. Ils étaient venus seuls, lui et Olga.

- Il étudie comme un fou, je vous assure – dit Visita à sa soeur et son beau-frère, en regardant puis embrassant Amadori. Ils ne l’avaient pas vu depuis trois semaines. Les frères des Ecoles Pies n’avaient pas validé le quart de son baccalauréat et il ne pourrait pas repasser les examens avant septembre. Visita se sentait responsable de ce échec et s’était engagée à le garder chez elle tout l’été, mais dorénavant le plus loin possible de l’influence de son cousin.

- Bon, je pense qu’il est temps pour nous de faire de l’exercice, dit Casto.

- Pour sûr, répondit Visita, mais chacun est libre : s’ils veulent monter en voiture, qu’ils montent. Mais il n’y a plus une minute à perdre.

- Nous rentrons tous dans la Land Rover, dit Olga, en nous serrant un peu.

Par une soirée aussi belle, ça vaut le coup de faire le chemin à pied, déclara Amador.

Après avoir mieux garé les voitures, les sept se mirent aussitôt en route pour Saint Sébastien de Garabandal. Il y avait presque sept kilomètres de route pierreuse et poussiéreuse à travers les montagnes d’un vert sombre. Malgré l’heure tardive, ils n’étaient pas les seuls à monter vers le village aux miracles. Ils furent doublés par plusieurs jeeps ; des gens à cheval aussi, et même des personnes âgées à pied.

- Avant tout, il faut un peu de plomb dans la tête – marmonnait Amado, qui, au fil de la montée devenait de mauvaise humeur, non parce que les deux garçons étaient là contre sa volonté, mais parce qu’il était de plus en plus convaincu qu’ils allaient assister à rien de bien sérieux, ni même décent.

Ils atteignirent un groupe de marcheurs asturiens avec qui ils entamèrent vite la conversation et qui leur dirent ne pas croire aux apparitions.

- Mais alors, pourquoi diable être venus, dit Visita indignée.

Olga pinça sa soeur pour qu’elle se taise, mais personne ne lui répondit ni même ne prêta attention. Visita prit alors les deux garçons par le bras et avec Soles et Olga, ils se séparèrent de quelques mètres du groupe et se mirent à dirent un nouveau rosaire.

Visita avait une grande foi dans ces apparitions depuis plusieurs mois ; sa soeur aussi mais de façon plus prudente et réservée. Toutes les deux portaient le deuil. Leur père commerçant de Reinosa et mort depuis près d’un an, elles continuaient à prier avec dévotion pour son repos éternel, même si l’homme avait eu une mort sainte, après avoir mené un veuvage très long et par ailleurs exemplaire.

Les deux soeurs, outre le fait de porter la même tenue vestimentaire, se ressemblaient énormément. Olga était un peu plus grosse et attirait l’attention avec sa crinière blonde, ses lunettes de soleil noires et son foulard mauve porté à la façon d’un turban. Visita ne portait pas de lunettes, mais un chapeau de paille, et sa taille et son visage étaient plus aérés, malgré son buste remarquable qui semblait lui être un poids dans la montée. Elle avançait sur le chemin, suffoquant et toute rouge, et ôtant à chaque instant son chapeau pour faire éventail, alors que c’était elle qui dirigeait le rosaire.

Casto se sépara du groupe d’asturiens et rejoignit celui de sa femme. Il se réjouissait de la promenade, prenait une photo par-ci par-là et savourait le paysage en chantonnant du Brahms. C’était un amoureux de la montagne, et l’endroit vers lequel ils se dirigeait lui semblait si remarquable qu’à la fin de la prière, il commença à proclamer en jubilant, que s’il y avait bien un endroit digne d’être choisi par la Sainte Vierge pour lancer des messages au monde, ce devait être celui-là.

En plus de l’appareil photo, il portait une gourde remplie d’eau. Il l’offrit d’abord à son épouse qui la repoussa, sa belle-soeur fit de même. Toutes deux faisaient acte de pénitence, et lui firent comprendre qu’elles ne boiraient pas tant qu’elles supporteraient la soif. Il offrit ensuite a Soles et aux deux cousins, qui acceptèrent sans hésitation, même si eux aussi à présent marchaient sérieux et silencieux, donnant l’impression qu’en fin de soirée, ils assisteraient à un miracle impressionnant.

(à suivre)

Publié dans L- Livre : La risa de la Virgen | Pas de Commentaire »

- Un converti de Garabandal nous met en garde.

Posté par Pèlerin le 20 décembre 2010

 Mgr Williamson (évêque de la FSSPX puis de l’USPX) est né à Londres le 8 mars 1940 dans une famille anglicane et fut diplômé en littérature à Cambridge. Il se convertit au catholicisme à 31 ans, en découvrant les apparitions mariales de Garabandal en Espagne. L’année suivante, en 1972, il entre à Écône.

Voici ce qu’il écrit dans un précédent courrier à ses abonnés… la conclusion est sans appel !

 

DENOUEMENT du CAPITALISME

L’égoïsme ne peut faire une société. Or l’argent représente essentiellement le pouvoir de son propriétaire de revendiquer les services d’autrui. Si donc on définit le capitalisme, en des termes plus que seulement économiques, comme une façon d’organiser la société entière de telle manière que tout membre doit être laissé libre de s’approprier autant de capital, autrement dit d’argent, qu’il peut et qu’il veut, il s’ensuit que le capitalisme fourmille de contradictions. Pour faire une société qui requiert des altruistes, il pousse tout le monde à faire des égoïstes !

Aussi le capitalisme ne peut-il survivre que le temps que les membres d’une société capitaliste gardent encore des valeurs pré-capitalistes, telles le bon sens, la modération dans la poursuite de l’argent et le respect du bien commun. Mais le capitalisme entendu comme ci-dessus ne fait rien pour promouvoir ces valeurs qu’il présuppose. Au contraire, il s’y oppose, comme l’égoïsme s’oppose à l’altruisme. Donc le capitalisme est un parasite qui ronge le corps social dont il mine les valeurs pré-capitalistes qui sont pourtant nécessaires à la survie du corps.

Cette contradiction intrinsèque à toute société centrée sur la poursuite de l’argent atteint son paroxysme dévastateur dans la situation actuelle de la finance et de l’économie mondiales. Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale en particulier les nations du monde se sont mises de plus en plus à la recherche de l’argent pour fournir les conforts matériels qu’elles préfèrent désormais aux conforts spirituels qui donnaient avant un sens à leur vie. En admirant et en recherchant l’argent, elles ont été contentes de permettre aux maîtres de l’argent de s’emparer de leurs sociétés. Admirés et recherchés, ces maîtres de l’argent se sont arrachés toujours plus d’argent et de pouvoir. En effet, quels freins intrinsèques à l’argent ou au pouvoir y a-t-il qui mettent des limites à leur accumulation ? Aucun. Les banquiers deviennent de véritables gangsters.

D’où l’invention il y a une douzaine d’années des « dérivés » par exemple, instruments financiers qui font fortune pour les banquiers-bandits qui les créent, mais qui agissent sur les mécanismes délicats de la finance mondiale comme des armes de destruction massive, parce qu’ils créent facilement un monde irréel de dettes colossales et impayables. Dans ce monde de dette impayable, déstabilisé par la fraude, voilà qu’un gouvernement après l’autre maintient une semblance d’ordre en fabriquant à partir de rien des quantités fabuleuses d’ « argent » pour « payer » la dette, processus qui ne peut se terminer que dans une inflation enlevant à la monnaie concernée toute sa valeur et utilité. Pour cette raison tout l’argent dans le monde aujourd’hui qui est à base de papier ou d’électronique – et depuis des années le monde n’en a pas d’autre – est condamné à mort.

Or l’argent est à une société ce que l’huile lubrifiante est à un moteur. Sans lubrifiant, le moteur se grippe et « meurt ». Sans l’argent dans une société, l’échange devient beaucoup plus difficile et le commerce peut se ralentir jusqu’à l’arrêt total. Si donc pour une raison semblable les transports de nourriture ne pouvaient plus circuler et que la nourriture en venait à faire défaut, surtout dans les grandes villes, qu’est-ce que pourrait faire un politicien pour apaiser le peuple affamé, et pour empêcher que ce peuple vienne le trouver, fourche à la main? Lancer une guerre !

La Troisième Guerre mondiale s’approche. Seigneur, ayez pitié !

Kyrie eleison.

Publié dans C- La Fin des Temps, J- Infos Divers | Pas de Commentaire »

- Règne des Saints Coeurs de Jésus et de Marie (millénarisme)

Posté par Pèlerin le 16 décembre 2010

Ce texte fait suite à un article de Raga intitulé Garabandal et le III millénaire. A relire ici.

Le Traité de la Véritable Dévotion est éminemment apocalyptique. Pour S. Louis Grignion, son caractère apocalyptique est d’une évidence requise par la nécessité des derniers temps: « Nécessité de la Dévotion à Marie particulièrement dans les derniers temps » (o.c.p.514). Et, précisant le pourquoi de cette importance: « C’est par Marie qu’a commencé le salut du monde et c’est par Marie qu’il doit être consommé ». (o.c.p.514).

De plus, pour S. Louis Grignion, la fin du monde était proche: « Ce que j’ai exposé précédemment aura lieu particulièrement à la fin du monde, et bientôt… (o.c.p.512). Les derniers temps ne sont donc pas aussi lointains pour S. Louis Grignion, comme d’aucuns le pensent, mais bien à la porte.

Etant donné la proximité des derniers temps, la Véritable Dévotion à la Sainte Vierge s’impose de toute urgence: « Dieu veut donc révéler et découvrir Marie, le chef d’oeuvre de ses mains, dans ces derniers temps ». (o.c.p.515). « La Sainte Vierge étant la voie par laquelle Jésus-Christ est venu à nous la première fois, elle le sera encore lorsqu’il viendra la seconde, quoique non pas de la même manière ». (o.c.p.515).

L’insistance de ce saint sur les derniers temps est stupéfiante et plus que jamais d’actualité: « Enfin Marie doit être terrible au diable et à ses suppôts comme une armée rangée en bataille, principalement en ces derniers temps, parce que le diable sachant bien qu’il a peu de temps, et beaucoup moins que jamais, pour perdre les âmes, il redouble tous les jours ses efforts et ses combats… « . (o.c.p.516). On ne saurait être plus apocalyptique et plus actuel pour nous qui vivons et voyons ces cruelles attaques des derniers temps qui iront en augmentant jusqu’à l’apparition de l’Antéchrist: « De ces dernières et cruelles persécutions du diable qui iront en augmentant tous les jours jusqu’à l’avènement de l’Antéchrist, on doit entendre cette première et célèbre prédiction et malédiction de Dieu, portée dans le paradis terrestre contre le serpent ». (o.c.p.517).

En vérité et comme ce Saint nous le fait voir, nous savons que: « A la fin Marie sera terrible au démon et à ses suppôts comme une armée rangée en bataille principalement durant ces derniers temps, parce que le diable, sachant qu’il ne lui reste que peu de temps et moins que jamais pour perdre les âmes, redoublera tous les jours ses efforts et ses combats; suscitant de nouvelles persécutions et des terribles embûches aux fidèles serviteurs et enfants de Marie qu’il a plus de peine à vaincre que les autres » (o.c.p.516).

(…)

Le Traité de la Vraie Dévotion est axé sur la Parousie qui lui donne sa vigueur et renforce la conception apocalyptique. « C’est par la Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est par elle qu’il doit régner dans le monde. Marie a été très cachée dans sa vie: c’est pourquoi elle est appelée par le Saint-Esprit et par l’Eglise Alma Mater – Mère cachée et secrète » (o.c.p.487). « Montfort avait écrit d’abord ‘Jésus-Christ est venu au monde par la voie de la Sainte Vierge la première fois, c’est encore par elle qu’il doit revenir la seconde. Marie fut peu connue durant le premier avènement de son Fils mais elle le sera beaucoup plus durant le second. Si par une économie admirable elle vécut cachée au cours du premier avènement, c’est afin que son Fils Jésus fut connu; mais dans le second avènement Marie doit être connue et révélée, afin que le règne de son Fils arrive sur terre par une connaissance parfaite’ » (o.c.pp.487-488).

Comme nous le voyons, on ne saurait être plus apocalyptique, plus millénariste (le règne du Christ sur la terre) par cette considération du Saint; ni avec l’invocation du Pater: que votre règne arrive (Adveniat regnum tuum).

Pour les personnes qui par ignorance ou par une méprise regrettable au sujet du millénarisme pourraient mettre en doute les affirmations énoncées par S. Louis Grignion, nous citerons pour leur information la note importante qui figure dans l’édition en langue espagnole des OEuvres de ce saint p. 466: « Sachant que les écrits de S. Louis Marie Grignion de Montfort ont été approuvés et reconnus par l’Eglise, personne ne pensera qu’il pourrait s’y trouver une erreur condamnée par elle, comme c’est le cas pour le millénarisme compris d’une manière charnelle. Cependant on pourrait être tenté de croire que le très pieux auteur épouse les sentiments d’un millénarisme spirituel de certains Saints Pères suivis par plusieurs écrivains modernes mais réfuté généralement par les théologiens ». Ce serait une balourdise étant donné que le millénarisme patristique (ou spirituel) a été la doctrine enseignée par l’Eglise durant les cinq premiers siècles du christianisme mais qui, peu à peu, défiguré par des conceptions grotesques et même hérétiques, par conséquent il fut insensiblement relégué dans l’oubli, tout comme le furent les prophéties concernant la première venue de N.S. Jésus-Christ conservées dans toute leur vérité et pureté par un petit nombre appartenant au peuple élu, alors que le reste s’enfonçait quasiment dans l’apostasie qui culmina dans le Déicide.

A propos du millénarisme, Crampon, dans son commentaire du Nouveau Testament (Ap.XX,Note 6) reconnaît : « Selon ce qui précède, nous pouvons nous imaginer ce règne de mille ans, prélude à la gloire définitive, comme l’accomplissement le plus total de l’adveniat regnum tuum de l’oraison dominicale. L’Eglise a obtenu une grande victoire sur Satan et sur le monde, le Prince des ténèbres n’ayant pu en faire l’instrument de ses séductions. La lutte entre l’esprit et la chair n’a pas cessé, cela ne fait aucun doute; les enfants de Dieu cheminent toujours dans la foi, étant pèlerins ici-bas, ils ne jouissent pas encore de la claire vision; la mort exigeant encore sa rançon. Mais l’Esprit-Saint répand ses dons d’une manière plus abondante sur les âmes; les combats entre les souverainetés sont moins rudes, les victoires plus fréquentes. Durant cette ère de paix, le christianisme étend de partout son action, son esprit pénètre les arts, les sciences, toutes les relations sociales. Beaucoup appliquent cette période de bénédiction remplie de promesses aux passages d’Isaïe (11,6-9; 30,6; 65,20) et de Daniel (2,35-44; 7,13 & suiv.).

Durant les premiers siècles de l’Eglise, le millénarisme fut considéré comme le retour glorieux de Jésus-Christ qui venait régner sur la terre avec ses saints durant les mille ans précédant le jugement dernier. Cette espérance était commune, nous pourrions dire populaire parmi les premiers fidèles (S. Papias, S. Justin, S. Irénée, Tertullien, etc.). C’est cette espérance qui les soutenait et les réconfortait dans le feu des persécutions ».

A ceux qui disqualifiaient et condamnaient le millénarisme, Menéndez Pelayo précisait: « Nous savons bien que la question du millénarisme (le spirituel, s’entend) est discutable ». (Histoire de l’Hétérodoxie Ed.BAC Madrid, 1987,T.II,p.668).

Une autre âme missionnaire, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, avait elle aussi l’esprit apocalyptique et millénariste. Dans un de ses livres préférés « La fin du monde présent et les Mystères de la Vie future » par l’Abbé Arminjon, on peut lire: « Le règne de Dieu s’inaugure, croît et s’achèvera dans le temps, il atteindra la perfection dans les siècles à venir » (p.7). « Le sentiment le plus accrédité parce qu’étant le plus conforme à la Sainte Ecriture est qu’après la chute de l’Antéchrist, l’Eglise catholique entrera une fois de plus dans une ère de prospérité et de triomphe » (p.60). Cette période serait celle du règne des SS. Coeurs de Jésus et Marie, le triomphe du Christ-Roi, ainsi que le P. Arminjon l’écrit: « Au lieu d’intituler notre livre « La fin du monde présent et les Mystères de la Vie future« , nous aurions pu, avec non moins de justesse, le nommer « Le Triomphe de Jésus-Christ & de son Eglise dans la Vie à venir« . (p.7). Et cela en conformité avec les Pères de l’Eglise pour avoir « recherché, en buvant aux fontaines pures de la Tradition et dans les écrits des SS. Pères, éclairés par la lumière de l’Ecriture Sainte afin de satisfaire les âmes inquiètes et déconcertées, dans les temps où nous vivons, et leur offrir, comme le christianisme nous l’enseigne, la véritable solution aux mystères de la vie ». (o.c.p.8).

La règle élaborée par S. Louis Grignion est destinée aux Apôtres de Marie des derniers temps, congrégation qu’il aurait voulu fonder mais qui, par les desseins de la divine Providence, le fut par Mgr Marcel Lefèbvre issu des Missionnaires du Saint-Esprit fondés par Poullart des Places qui était lié par une étroite amitié à S. Louis Grignion de Montfort et qui disait: « Ce seront les véritables Apôtres des derniers temps auxquels le Roi des vertus départira la parole et la force nécessaires pour réaliser des merveilles et obtenir de glorieuses dépouilles qu’ils remporteront sur leurs ennemis; ils dormiront sans or et sans argent et sans soins au milieu des autres clercs, ecclésiastiques et du clergé; tels des colombes aux ailes argentées, ils iront avec la pure intention de la gloire de Dieu, pour la rédemption des âmes où que ce soit que l’Esprit-Saint les appelle; ils laisseront derrière eux, dans les lieux où ils auront prêché, bien davantage que l’or de leur charité qui est l’accomplissement de la loi ». (o.c.p.521).

Abbé Méramo

http://www.meramo.net/AmigosdeMeramo/Francais_files/frlasayfa.pdf

Publié dans C- La Fin des Temps, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaire »

- Garabandal, une espérance pour l’humanité !

Posté par Pèlerin le 15 décembre 2010

Certains auraient trop vite tendance à résumer ainsi les Messages de Garabandal comme dernier espoir du catholicisme.
Les Messages concerneraient-ils donc la religion catholique, la protection de l’Eglise, ses dogmes, ses sacrements ?…

Car posons d’abord ces questions :

  • Qu’est-ce que le catholicisme ?

  • Qu’est-ce que l’Eglise catholique ?

  • Qui a institué l’Eglise Catholique ?

  • Dans quel but l’Eglise Catholique a-t-elle été instituée ?

Pour rappel, le Seigneur nous a promis que les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise. Donc, c’est une erreur d’attribuer les Apparitions de Garabandal à la « sauvegarde » du catholicisme ou que le « catholicisme » ait besoin de Garabandal pour survivre à la crise apocalyptique que l’Eglise traverse. Garabandal rappelle que Dieu a soif des hommes et que nous devons aussi avoir soif de Lui !

Ainsi, nous pouvons déjà affirmer que Garabandal est une espérance en vue du Salut de l’humanité !
Voyons pourquoi et comment…

*

Tout d’abord, Garabandal concerne toute l’humanité. L’Avertissement que Notre Seigneur enverra sera une sorte de mini-jugement envoyé au monde et non seulement aux catholiques (!), pour la conversion du plus grand nombre et ce, quelle que soit la religion, la couleur, le pays d’origine, etc.

Qui dit conversion, signifie alors adhésion à Notre Seigneur par le Baptême, par un cheminement au sein de Son Eglise (Catholique), par une vie de charité « avant tout, il nous faut être bons »…. Garabandal va au-delà de la religion, de l’Institution de Notre Seigneur. Le Christ a établi Son Eglise (dogmes, Sacrements, etc.) comme LA Voie salvatrice pour l’homme.

Mais il est bon de rappeler que pour faire vivre cette Eglise, pour distribuer les grâces, il faut des prêtres, et des « bons » prêtres, pas de ceux qui ne croient plus dans la présence réelle en l’Eucharistie, qui ne savent plus donner les Sacrements car ne respectant plus les rites institués par l’Eglise, il faut de « bonnes messes » (messe tridentine !), il faut que les séminaires se remplissent à nouveau…. et là, oui, Garabandal est un espoir en ce sens.

Notre Dame du Mont Carmel y a rappelé à l’ordre les « cardinaux, évêques et prêtres qui sont sur le chemin de la perdition et qui entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes » ; tous les prélats seront « secoués » comme tout homme au moment de l’Avertissement. Mais ceux qui auront détourné les âmes du Salut et qui n’auront pas « donné d’importance à l’Eucharistie », souffriront beaucoup face à leur « noirceur » et devront s’amender. Soulignons encore que si Notre Dame est apparue en plein Concile à Garabandal, ce n’est pas pour applaudir les erreurs et déviances qui allaient en sortir, mais pour mettre en garde la hiérarchie de l’Eglise contre ces dangers, et aussi pour nous conseiller – nous, fidèles – la vigilance, la prudence vis à vis des prélats qui nous détournent de la Voie, et donc de notre propre salut.

*

Ainsi, c’est faire une erreur que de limiter les Messages de Notre Dame du Mont Carmel au catholicisme. Ces Messages vont plus loin et sont une espérance de la conversion du monde en vue du Salut du plus grand nombre. Garabandal, est une nouvelle terre de Salut, souvent appelée « nouvelle Terre Sainte » par des prêtres, et cela va bien au-delà du catholicisme, n’est-ce pas !?.. A Garabandal, Dieu (par la voix de Notre Dame) interpelle l’humanité, en vue de la Nouvelle Jérusalem céleste…
Ainsi, chacun comprendra mieux le titre de ce blog…. Garabandal, la Voie du Salut !

Publié dans A- Message de ND (commentaires), E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaire »

- Ne nous décourageons pas !

Posté par sexto le 13 décembre 2010

 » Pour les âmes fidèles , la Fin des Temps , loin d’être un épouvantail , est un extraordinaire ballon d’oxygène ; et pour tous ceux qui souffrent en général de l’iniquité de ce monde , une grande espérance ! En effet , la Fin des Temps signifie essentiellement la fin de ce monde d’iniquités sur lequel règnent si visiblement Satan et sa contre-église , la fin de tous ces désordres , de tout ce chaos universel atteignant aussi bien l’Eglise notre Mère si défigurée , que la Société en général et jusqu’à l’environnement naturel . Elle signifie , après un châtiment qui dépassera en importance même le Déluge , l’instauration du Règne temporel et glorieux du Christ sur une terre complètement régénérée ,  » rétablie  » ( Saint Pierre ) dans sa condition originelle édénique …

Or, bien que l’Evènement apocalyptique soit , de par sa nature même , sans précédent historique ( l’ Evangile nous le rappelle ) , l’Histoire Sainte , analogiquement , et dans une moindre mesure , nous montre avec le Déluge et les grands châtiments du peuple juif

que le Bon Dieu attend fort longtemps avant d’agir radicalement , mais Il finit toujours par agir .

Dieu a placé des bornes à la malice de ces temps vraiment sataniques .

Tout est à présent mesuré , compté , pesé .

En fait , nous voilà dans la même situation que les témoins de Garabandal qui attendaient la réalisation du petit miracle de l’hostie prédit pour le 18 juillet 1962 .  » Les heures s’écoulaient lentement ( les heures sont pour nous des années ) : d’abord chargées d’espoir confiant dans la matinée , puis de tension grandissante dans l’après-midi . A mesure que le temps passait , notre inquiétude allait croissant au point de se transformer à la fin en véritable angoisse  » ( un témoin cité par le Père Eusébio ) . Or , ce signe auquel presque personne ne croyait plus , tellement il avait tardé , finit par arriver quand même , mais à l’extrême limite du délai annoncé , c’est – à dire vers 1 h 30 du matin de la journée du 19 juillet ! Ici , on touche la surnaturalité des faits de Garabandal , çar 1 h 30 … était en effet l’heure légale , l’heure véritable , solaire étant … minuit !

Cette manifestation tardive du petit miracle de l’hostie , qui arriva malgré une longue attente , est pour nous extraordinairement significative .

Ne préfigure – t – elle pas cette autre grande attente , la nôtre , des Evènements eschatologiques annoncés et devant engendrer le Règne glorieux de Jésus-Christ ? … »

Actualité de la Fin des temps , Louis de Boanergès

Aussi , nous vous le répétons , amis lecteurs qui nous lisez … ne vous découragez .

Gardez votre espoir intact comme aux premiers jours de cette attente !!

Publié dans C- La Fin des Temps | Commentaires fermés

- Confusion dans l’Eglise

Posté par Pèlerin le 11 décembre 2010

 

 Garabandal annonce la confusion dans l’Eglise au moment de l’Avertissement.. Où en sommes-nous aujourd’hui ?
« 
confusion dans l’Eglise« … « … c’est comme si l’Eglise avait disparu… » disaient les petites. Il ne s’agit pas de porter un jugement sur les hommes d’Eglise mais sur leurs actes et paroles. Nous n’avons pas le droit d’obéir à des prélats qui mettent en danger l’Eglise. Notre devoir de catholique est d’obéir d’abord à Dieu et c’est ce que nous rappelle Garabandal par ce message de la Sainte Vierge : 
« 
Beaucoup de cardinaux, d’évêques et de prêtres vont sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes…. ».
Ce message n’est pas uniquement une remontrance de la part de la Sainte Vierge vis à vis de ces prélats qui n’accomplissent pas correctement leur vocation, mais aussi un appel à la prudence et à l’obéissance avant tout à Notre Seigneur.

*

1/ Liberté religieuse en vue de la Nouvelle Religion Mondiale.

Devant l’OSCE, le cardinal Bertone plaide pour la liberté religieuse
A Astana le secrétaire d’État du Saint-Siège a lancé un appel aux 56 pays participant au sommet de l’OSCE pour les appeller à poursuivre leur engagement en faveur de la liberté religieuse
La liberté religieuse est un «droit fondé sur la
dignité même de l’être humain» Cardinal Bertone.
(NDLR : La véritable dignité de l’homme est dans le Christ !)

Ville d’Astana au Kazakhstan :

Table ronde à Astana OSCE   - Confusion dans l'Eglise dans C- La Fin des Temps astana.vignette   Photo de famille OSCE Astana

*

« … il y a des valeurs que nous pouvons partager avec les autres : des musulmans, nous pouvons apprendre comment prier, comment jeûner et comment être charitable ; des hindous la méditation et la contemplation ; des bouddhistes le détachement des biens matériels, le sens profond du respect de la vie ; du confucianisme la piété et le respect pour les personnes âgées ; du taoïsme la simplicité et l’humilité » (Mgr Tauran)

*

2/ Théologie du « moindre mal »

Benoit XVI recommande le préservatif dans certains cas pour éviter un mal plus grave. Est-ce enseignement de l’Eglise ? Cela n’engage-t-il pas le magistère du pape ? un pape pourrait-il prêcher à l’envers d’autres papes, l’erreur et le « moindre mal » même en-dehors de la chaire ?..

*

3/ Le Sacrement d’ordination

Toujours dans le livre « Lumière du monde », Benoît XVI ne se déclare pas opposé au mariage des prêtres s’ils abandonnent le sacerdoce. (L’ordination sacerdotale est un Sacrement et le prêtre est ordonné pour l’éternité).

*

 4/ Apostasie dans l’Eglise

“…. Loin de nous endormir dans une banalisation qui aboutirait à «l’apostasie silencieuse», nous ne pouvons que manifester notre profonde indignation en considérant que des réunions toujours plus scandaleuses et compromettantes se produisent .
…… le samedi 3 juillet, Mgr Christian Nourrichard
a revêtu les habits de chœur (aube, étole, chape, mitre et croix pectorale)  lors d’une cérémonie présidée par le Docteur Stancliffe dans un sanctuaire non catholique. Encadré par deux « évêques » réformés , invités eux aussi, il a pris part à la procession et à un simulacre de fausses ordinations. La gravité du scandale s’en est trouvée renforcée dans la mesure où treize femmes, revêtues de chasubles, les recevaient ce jour-là.
Comment des fidèles comprendraient-ils qu’il est impossible d’ordonner des femmes lorsqu’un évêque en charge honore de sa présence une telle cérémonie ? Comment réaliseraient-ils que les ordinations anglicanes sont invalides quand Mgr Nourrichard y prend part ?
Comment saisiraient-ils qu’on ne peut pas adhérer au schisme et aux hérésies lorsqu’il assiste en habit aux cérémonies de ceux qui les professent ?
Face à de telles incohérences qui placent également
les rabbins dans les cathédrales ou les évêques dans les mosquées, les persécutions morales de ceux qui s’efforcent de confesser la foi, de célébrer dignement les saints mystères ou encore de rappeler la Tradition de l’Église sur l’unicité du salut, sont des motifs de saine fierté. …..”

http://www.laportelatine.org/district/france/bo/Nourrichard_Ordinations_femmes_100703/Que_dira_Rome.php 

*

5/ « C’est comme si l’Eglise devenait protestante
             … et que nous étions tous comme des prêtres….. » (faux oecuménisme)

 Des anglicans rejoignent Rome… 
Cette opération des anglicans vers l’Eglise catholique commence à apparaître dès 1874 avec l’aide du Cardinal franc-maçon, le Cardinal Rampolla. 
Les églises anglicanes ont une structure épiscopale ; elles se disent à la fois catholiques et réformées, et l’anglicanisme a souvent été présenté comme la via media entre ces deux branches de la chrétienté. Elles se présentent comme des églises catholiques non romaines, parce qu’elles se veulent en continuité avec la tradition apostolique (ainsi la patristique est très développée dans le monde anglican) et affirment avoir conservé la succession apostolique.
Toutefois, l’Église catholique ne leur reconnaît pas cette qualité : l’encyclique Apostolicae Curae publiée par le pape Léon XIII conteste la validité des ordinations d’évêques anglicans.
Par ailleurs, les églises anglicanes se disent réformées parce qu’elles ont adhéré à certains principes nouveaux issus de la Réforme protestante en matière de doctrine et de liturgie.Mais  ce rapprochement s’est-il réalisé dans l’adhésion totale à l’Eglise Catholique ? non. Rites et traditions seront conservés !
Voici ce que prophétisait 
Anne-Catherine Emmerich :

«Je vis tout ce qui tient au protestantisme prendre de plus en plus le dessus, et la religion tomber en décadence complète.
Il y avait à Rome, même parmi les prélats, bien des personnes de sentiments peu catholiques qui travaillaient au succès de cette affaire.
Je vis aussi en Allemagne des ecclésiastiques mondains et des protestants éclairés manifester des désirs et former un plan pour la fusion des confessions religieuses et pour la suppression de l’autorité papale».
«Ils bâtissaient
une grande église étrange et extravagante ; tout le monde devait y entrer pour sy unir et y posséder les mêmes droits ; évangéliques, catholiques, sectes de toute espèce : ce devait être une vraie communion des profanes où il n’y aurait qu’un pasteur et un troupeau. Il devait aussi y avoir un Pape (élu, vraissemblablement !) mais qui ne posséderait rien et serait salarié. Tout était préparé d’avance et bien des choses étaient déjà faites ; mais à l’endroit de l’autel, il n’y avait que désolation et abomination».

*

6/ La FSSPX

a- Claire Ferchaud avait dit qu’au moment des événements… « même Ecône tombera » !..
En 1988, les évêques de la FSSPX sont « excommuniés ». Benoît XVI lève l’excommunication mais « dérapage » de Mgr Williamson. Tout récemment, désaccord sur l’avocat de Mgr Williamson par Mgr Fellay qui menace de l’exclure de la FSSPX. Puis révélations troublantes dans l’article ci-dessous, concernant des « placements » à des fins non-catholiques des fonds et dons des fidèles de la FSSPX :
http://www.intransigeants.com/2010/12/exclusif-les-dessous-de-laffaire-williamson#comments

b- les discussions doctrinales avec Rome : discuter de Vatican II et de sa doctrine, alors que ce concile a été déclaré « pastoral » par le pape Paul VI ! confusion… doctrinal….. pastoral…..

Mise à jour

ce week-end de Pentecôte 2011 : http://www.blogcatholique.fr/2011/06/fsspx-ralliement-imminent.html

A savoir si ce rapprochement n’a pas un lien avec le « schisme » annoncé dans le point suivant…. 

*

7/ Un schisme

« … comme un  schisme » est annoncé avant l’Avertissement. (relire les paroles de Sérafin…). ça ressemblerait donc à un schisme ; l’Eglise qui se divise en deux ; l’une qui professe l’enseignement du Christ ; l’autre qui contredirait l’enseignement du Christ…. Voir la prophétie de St François d’Assise qui parle aussi d’un schisme à la fin des temps…. ICI
Après le Concile, déjà le Pape Paul VI parlait de « 
ferments schismatiques » dans l’Eglise. Sera-ce alors que certaines hérésies paraîtront au grand jour et que beaucoup ne verront pas ?…
Des prophéties d’ailleurs parlent du
petit nombre de fidèles « qui y voient » et qui sera resté fidèle à l’enseignement de Notre Seigneur…. 
« 
Beaucoup de cardinaux, d’évêques et de prêtres vont sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes…. ».

***

8/  L’amour de l’homme

La déchristianisation planifiée et massive, le rejet de la doctrine morale Catholique, l’influence grandissante de l’Islam ” La France deviendra mahomète, niant la divinité du Christ. “, du spiritisme et des cultes lucifériens seront autant de signes de cette ” gangrène “ spirituelle. Cette désintégration ne se sera pas faite spontanément, mais sera orchestrée par des sociétés secrètes et des groupes d’influence dans tous les milieux, sous le masque de l’amour de l’Homme.” (Marie-Julie Jahenny)

*** 

coq.jpg

Trois années consécutives,
Benoît XVI a refusé d’embrasser la croix du Christ le Vendredi Saint.
Par contre, le 1er mai, il n’hésite pas à embrasser la “relique” de Jean-Paul II.
“Pardon Seigneur !”

Benoît XVI - la croix - la relique de JPII 

A suivre….

Publié dans C- La Fin des Temps | Pas de Commentaire »

- Le Mont Carmel en feu, un signe ?

Posté par Pèlerin le 10 décembre 2010

Le Mont Carmel en feu… un signe ?

 

« Le hasard n’existe pas ». Par contre, les coïncidences, oui ! Et qui peut faire coïncider les événements sinon la Sainte Providence et de façon aussi claire ?…. la Sainte Providence aurait-elle quelque chose à nous signifier par les flammes du Mont Carmel ?


1/
Le 1er décembre 2010

Fête de Hanouka chez les Juifs :fête des lumières suite au miracle de la Fiole d’huile qu’ils ont trouvée dans le temple pour continuer à alimenter les lampes
Cette fête dure 8 jours et se termine donc le 8 décembre au soir.
Mots à retenir : « 
l’huile » et « 8 décembre« .


2/
Le 2 décembre 2010

Le Mont Carmel est dévasté par le feu.
L’incendie dure 4 jours.
Mots à retenir : « 
Mont Carmel », « déluge de feu ».

Un petit rappel : Le Mont Carmel est un  lieu marqué par la présence du prophète Élie (IX ème siècle avant Jésus-Christ) dont l’histoire est relatée dans le livre des Rois (1R 17-19.21-2R 2). C’est là qu’eut lieu la célèbre dispute avec les prophètes de Baal, qui marqua la puissance de Dieu sur les dieux étrangers (cf. 1R 18).Sur cette montagne, Elie prie et Dieu se révèle avec puissance, tandis que les Baals sont impuissants. Persécuté, Elie s’enfuit sur la montagne de l’Horeb, et là, la tendresse de Dieu se manifeste :
« Que fais-tu ici, Elie ? » (1R 19,13)
Elie entend Dieu comme le silence d’une brise légère, et reçoit la mission de nommer un prophète après lui, et un roi. Le prophète souffre de voir son peuple honorer de faux-dieux et veut le ramener vers le vrai Dieu. La rencontre de Dieu à l’Horeb ne s’arrête pas à une jouissance théophanique :
Élie est envoyé oindre les rois et le prophète Élisée.

Plusieurs auteurs spirituels des IVe-Ve siècles ont évoqué le sacrifice d’Élie au Mont Carmel pour exprimer la venue de l’Esprit dans le cœur de celui qui cherche à vivre dans la prière continuelle à travers l’ascèse et le combats spirituel. L’attitude du prophète, assis sur la montagne (2R 1, 9) ou prosterné, la tête entre les genoux (1R 18, 42), reflète une vie de prière, concentrée en Dieu, dans le calme intérieur, au-dessus des passions et des soucis du monde.

Petite remarque en passant :

Elie, sur le mont carmel et sur l’Horeb, avait parlé avec Dieu,
Moїse, sur le Sinaї et sur l’Horeb, avait parlé avec Dieu,
Elie et Moїse, sur le mont Thabor, (lors de la Transfiguration) avec qui ont-il donc parlé ?

 « Rappelons-nous que, selon le prophète Malachie, Elie – le prototype de Jésus monté au ciel et de Marie enlevée dans le ciel – viendra avant le jour du Seigneur. Pour préparer le peuple à la venue de Dieu et pour détourner la malédiction divine, Elie réconciliera les pères avec leurs enfants. Nous pourrions induire que le rôle de Marie sera de préparer le peuple de Dieu à la venue divine, et que ce rôle consistera à réconcilier les hommes avec Dieu et entre eux, en sorte qu’ils soient vraiment la famille de Dieu. Vues dans cette perspective les apparitions mariales semblent anticiper déjà ce retour de Marie à la fin des temps. » Comment ne pas penser en effet au rôle salutaire de Notre Dame du Mont Carmel à Garabandal….


3/
Le 8 décembre

Fête de l’Immaculée Conception. Cette fête nous introduit dans la Sainte Trinité. En effet, Marie a été pensée de toute Eternité par la Sainte Trinité. La Vierge Marie a été pensée pour accueillir et mettre au monde le Fils de Dieu et il fallait qu’elle soit donc exempte de tout péché. C’est donc pour cette raison que le regard de Marie est rempli du regard de Dieu sur les hommes….

Or, nous écrivions plus haut que Hanouka (la fête des Juifs) terminait le 8 déc. au soir, jour de cette grande fête de la Sainte Vierge. Entre temps, le Mont Carmel se trouvait en proie à un terrible incendie –  oui, le Mont Carmel, lieu où vécut Elie qui souffrait pour ceux qui croyaient en de faux dieux, et qui reviendra à la fin des Temps, lieu aussi où St Simon Stock reçut le précieux vêtement de protection de Notre Dame du Mont Carmel, le scapulaire….. Comment ne pas voir alors un rappel à l’ordre de la Sainte Providence parce que le monde (et pas seulement le peuple juif) ne se convertit pas, un signal que nous sommes bien à la Fin des Temps et que tout se jouera dans les prochains mois, un avertissement pour nous tourner vers Dieu mais aussi vers Notre Dame, Immaculée Conception, Mère de Dieu et des hommes qui souffre tant des blasphèmes perpétrés contre Elle ou de l’ignorance et le mépris des hommes à son égard ?…

Le monde a-t-il vu et compris cette « coïncidence » d’événements ?… les hommes réalisent-ils qu’il y a urgence de se convertir, de prier, « d’être bons » comme le demandait Notre Dame du Mont Carmel à Garabandal ?…


4/
Certains mots qui font les coïncidences….

Certains mots soulignés : « l’huile », « Mont Carmel », «Elie», « Immaculée Conception », « 8 décembre », « déluge de feu » nous interpellent tout de même !
« 
Le Feu » : L’humanité a connu un premier déluge, celui par l’eau (Noé) ; elle en a connu un second : celui du sang (par la mort de Notre Seigneur et des martyrs) ; elle en connaîtra un troisième qui sera de feu ! (le Châtiment). L’incendie du Mont Carmel préfigure ce « déluge de Feu » que Dieu enverra pour purifier le monde.

Mais de cette liste de mots, un seul n’a pas encore été expliqué….. « l’huile ».
En lisant l’explication d’
hanouka (la fiole d’huile pour alimenter les cierges des juifs), comment ne pas penser à ce texte de l’Evangile, des Vierges folles et des Vierges sages ?… La relecture de la Parole de Dieu fera office de conclusion à notre réflexion sur ces « coïncidences » (que d’autres s’obstineront peut-être à considérer comme « hasards », mais pour combien de temps encore ?!)….

Saint Mathieu 25 :

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui,
ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux.
Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages.
Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ;
mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases.
Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent.
Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre !
Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes.
Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.
Les sages répondirent : Non ; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ;
allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous.
Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ;
celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces,
et la porte fut fermée
.
Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous.
Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.
Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure.

****

Une suite à cet article à lire ici. : » Mont Carmel, Apocalypse et Actualité »

Des précisions sur ces liens :

http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/4240336/Hanouka-la-fete-juive-des-lumieres-debute-ce-soir.html)

http://www.mariedenazareth.com/390.0.html?&L=0

Des photos ici :
http://valerie94.over-blog.com/article-haifa-60874320.html

http://www.carmel.asso.fr/La-figure-d-Elie-au-Carmel.html

******************

Publié dans C- La Fin des Temps, E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaire »

– Garabandal et le III millénaire

Posté par sexto le 5 décembre 2010

Contrairement à ce que certains pourraient penser , l’Eglise catholique ( y compris Pie XII ) n’a jamais condamné le millénarisme authentique prêché par de nombreux saints et non des moindres , notamment Saint Irénée de Lyon .Elle ne pouvait d’ailleurs pas le condamner puisque le millénarisme a Yahweh pour Auteur . Le chanoine Crampon lui-même , commentant l’Apocalypse XX , écrivait en 1885 :  » Nous pensons que le millénium n’a pas encore fait son apparition «  .

Pendant les premiers siècles de l’Eglise cette attente du Règne glorieux et terrestre de Jésus-Christ était commune , nous pourrions dire populaire et traditionnelle . Mais des controverses s’engagèrent au profit d’une interprétation purement allégorique des Prophéties de l’Ancien Testament et de l’Apocalypse qui finit par réduire beaucoup cette attente du Règne ! Pourtant , les prophéties qui avaient annoncé le Messie souffrant s’étaient toutes accomplies littéralement lorsque le Christ vint habiter parmi nous . Pourquoi donc refuser ,après le 5ème siècle ,l’interprétation également littéraire de ces mêmes prophéties pour ce qui concernait cette fois le Messie glorieux et son Règne terrestre à venir ?

C’est pour tous les chrétiens une immense espérance et un grand soutien en ces temps où la tyrannie de Satan sur le monde , pourtant créé par Dieu , atteint son apogée ! La foi dans le Retour Glorieux de Dieu sur la terre et dans le temps de la création visible est en effet une grande grâce par l’espérance qu’elle contient . Tous les chrétiens devraient se nourrir de cette doctrine , dans la patience et la prière , afin d’éviter les nombreux pièges du démon en cette terrible fin des temps , et savoir qu’un monde merveilleux les attend si Dieu leur prête vie .

Aucune apparition n’est plus familiale et millénariste que Garabandal où la Très Sainte Vierge , sans aucunement se départir de sa dignité , se fait très proche de l’humain , ici , non seulement des petites voyantes, ,mais même du village entier , car toutes les maisons du village ont été visitées par Notre-Dame au cours des centaines d’Apparitions ! …Et cette multiplicité universelle est fort révélatrice , elle aussi .

Voilà encore des traits millénaristes : les humains recevront communément et universellement la Visite céleste ; tels les disciples d’Emmaüs , l’appareil n’en sera pas extraordinaire comme en notre Temps des Nations , et les Visites seront nombreuses ….

Ici , à Garabandal , cela revêt d’ailleurs une signification très spéciale . En effet , exception parmi les villages de montagne espagnols , Garabandal est structuré comme Jérusalem , c’est-à-dire que ses maisons sont serrées en direction de l’Eglise , telle  » une poule qui rassemble ses poussins sous ses ailes  » selon la tendre expression de Notre-Seigneur . Grarabandal , image de Jérusalem , elle-même image du monde renouvelé , et la Très Sainte Vierge visitant dans la joie toutes les maisons du village ; quelle merveilleuse prophétie du Règne millénaire , cette Jérusalem céleste descendant  » avec les hommes  » !…

Combien cela est vécu par Notre-Dame à Garabandal , c’Est-ce que le Père Eusébio dira , ému , à la fin de son beau volume : » Garabandal , c’est l’histoire la plus belle de l’humanité depuis les temps du Christ . Ce fût comme une seconde vie de la Vierge sur la terre , et il n’y a pas de paroles qui puisent l’en remercier  » .

A Garabandal , cette merveilleuse et familière Visite de la Vierge à la terre , qui continue si clairement Fatima , le message millénariste est donc éclatant par l’appareil extérieur de l’Apparition .

C’est en effet bien inutile de parler du paradis terrestre quand les quatre « ninas  » enfants candides et remplis de joie enfantine , semblent tellement le vivre avec la Très Sainte Vierge , en de multiples et merveilleuses apparitions :

 » Cette lumière ( la signification édénique du vocable du Carmel ) , nous dit l’abbé Combe , nous permet alors de comprendre quelle était la jubilation des petites voyantes devant l’Apparition . C’était une jubilation de l’œil , de la main , des lèvres , du visage , de tout le corps , qui était irradié et comme aspiré par en-Haut dans la contemplation d’une Beauté extasiante  » .

C’est l’Apparition de la joie simple , pure et humble , millénaire enfin , telle que la connaîtra généralement l’humanité après l’épreuve cosmique purificatrice tellement bien prophétisée par le miracle du soleil à Fatima …A Garabandal , le Ciel annonce enfin ce  » Surnaturel évident  » …

 » La Fin des Temps n’est pas la Fin du Monde «  a dit explicitement la Vierge à Conchita . Cette phrase ne peut qu’avoir un sens millénariste . En effet , si la Fin des Temps se présente aux humains comme la fin du Monde , mais que ce ne sera pas la vraie fin du Monde …. c’est qu’il s’agit de la Fin mystique engendrant le Règne millénaire ; il n’y a pas d’autre solution catholique possible .

Selon Isaïe , prophète millénariste ( chapitre LXV) :

 » Car voici que je crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre ;

On ne se rappellera plus les choses passées,

et elles ne reviendront plus à l’esprit .

réjouissez-vous plutôt et soyez dans une éternelle allégresse à cause de ce que je vais créer :

car voici que je crée Jérusalem pour la joie,

et son peuple pour l’allégresse .

Et j’aurai de l’allégresse au sujet de Jérusalem ,

et de la joie au sujet de mon peuple .

Et l’on y entendra plus désormais

la voix des pleurs ni le cri de l’angoisse .

Il n’y aura plus là d’enfant né pour peu de jours ,

ni de vieillards qui n’accomplisse pas le nombre de ses jours ;

car ce sera mourir jeune que de mourir centenaire ,

et c’est à cent ans que la malédiction atteindra le pécheur car chacun mourra pour son iniquité .

Ils bâtiront des maisons et ils les habiteront ;

ils planteront des vignes et ils en mangeront le fruit .

Ils ne bâtiront pas pour qu’un autre habite ;

ils ne planteront pas pour qu’un autre mange ,

Car les jours de mon peuple égaleront ceux des arbres

et mes élus useront l’ouvrage de leurs mains.

Ils ne se fatigueront plus en vain ,

ils n’enfanteront pas pour une mort subite ;

car ils seront une race de bénis de Yahweh ,

et avec eux leurs rejetons .

Avant qu’ils appellent , Je répondrai ;

ils parleront encore , que je les exaucerai .

Le loup habitera avec l’agneau ;

la panthère reposera avec le chevreau ;

le veau , le lion et le bœuf gras vivront ensemble ,

et un jeune enfant les conduira .

La vache et l’ourse iront au même pâturage ,

leurs petits auront le même gîte ;

et le lion mangera du fourrage comme le bœuf .

Le nourrisson s’ébattra sur le trou de la vipère ,

et dans le repaire du basilic

l’enfant à peine sevré mettra sa main .

le serpent se nourrira de la poussière ;

On ne fera point de mal et on ne détruira plus

sur toute ma montagne sainte ;

car le pays sera rempli de la connaissance de Yahweh ,

comme le fond des mers par les eaux qui les couvrent . « 

 

 » Bientôt le règne millénaire «  de Louis de Boanergès , DFT 1993

*

L’Abbé Grumel aborde aussi ce sujet : ici

ainsi que l’Abbé Méramo :ici
sur le règne des Saints Coeurs de Jésus et de Marie (millénarisme)

***

Publié dans E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaire »

- Nul n’est prophète en son pays !

Posté par Pèlerin le 3 décembre 2010

Qui d’entre nous n’a jamais essayé de faire connaître les prophéties de Garabandal autour de lui, sans recevoir reproches, ricanements et réponse cinglante ?
Combien de fois on nous a pris pour des fous, pour des gens naïfs ?…
Combien de fois on s’est moqué de nous pour le simple fait d’être non seulement catholique, mais « par-dessus le marché » « apparitionniste » !…
N’avez-vous pas remarqué que ces piqûres « venimeuses » sont plus douloureuses quand elles viennent de proches ? « Nul n’est prophète en son pays ! » (Saint Luc 4, 24-30)

Comment réagir alors face à l’obstination de ce proche à vouloir « profiter » de la vie sans s’inquiéter du lendemain ; face à son incrédulité et son attitude hautaine voire moqueuse vis à vis du caractère « cataclysmique » de certaines prophéties ?
Vous souffrez pour vous-même et pour ce proche…
Il ne voit pas, ne comprend pas, et ne veut pas entendre. Vous vous sentez piqué dans votre « orgueil » (hélas il est encore là !) et pris au dépourvu…

Que faire alors ? Comment réagir face à l’incrédulité, la vexation ou même la colère ?

Portons notre croix ! Aimons la Sainte Croix !

Offrons tout cela au Bon Dieu, à Notre Dame du Mont Carmel pour la conversion de la personne. C’est seulement en faisant cet acte de charité que notre blessure guérira, que nous grandirons dans les Coeurs Unis de Jésus et de Marie. Soyons certains que notre prière sera source de grâces pour ce(s) proche(s).

*

Dans les découragements face à l’adversité, il est bon de relire ce texte du Père Henri-Marie Boudon, extrait de « Les Saintes Voies de la Croix »
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/boudon/voies/voies11.htm

« … Grands génies, beaux esprits, qui trouvez parmi les créatures de la terre tant d’estime et d’admiration, apprenez donc que toute votre sagesse n’est qu’une véritable folie : apprenez, ô hommes ! le jugement que vous devez faire, et tâchez, avec la grâce, de vous tirer de l’illusion du monde, dont le jugement est directement opposé et entièrement contraire à celui de Dieu. Oh ! quel malheur, et quelle source de malheurs, qui ne finiront jamais ! Mépriser ce que Dieu estime, estimer ce que Dieu méprise ; voilà la maxime des sages du monde. N’est-ce pas pour cela que le grand Apôtre s’écrie : Que personne ne se trompe : si quelqu’un d’entre vous parait sage, qu’il devienne fou. (1 Cor. III, 18) Pour être sage aux yeux de Dieu, il faut être comme un insensé aux yeux du monde, dont les pensées ne sont que pure vanité, dont la prudence est réprouvée de Dieu. Disons donc ensuite avec le même Apôtre : Que personne ne se glorifie dans les hommes (1 Cor. III, 21) ; dans leurs sentiments, qui ne sont qu’illusion ; dans leur estime, qui n’est que tromperie ; dans le jugement qu’ils font des choses, qui n’est qu’erreur. Dans un état si déplorable, comment entendraient-ils le mystère caché de la croix ? Non, les mondains n’y comprendront jamais rien, quelque lecture qu’ils fassent, quelque sermon qu’ils entendent.

Les superbes et les suffisants ne l’entendent jamais ; car il est écrit que Dieu leur résiste, qu’il s’éloigne d’eux. Hélas ! Si ceux qui ont approché de plus près la lumière même, la Sagesse incarnée, ne l’entendaient pas avant la venue du Saint-Esprit, comment pourront l’entendre ceux qui sont plongés dans les ténèbres ? L’on a donc beau faire de grandes et longues études, prendre des degrés dans les écoles de philosophie et de théologie, se rendre habile dans les plus hautes sciences, et les enseigner même, si la superbe et la suffisance s’y rencontrent, ces gens seront toujours ignorants de la science de la croix ; et avec toute leur doctrine, ils n’arriveront jamais à en savoir l’ABC. Ils sont même entièrement inhabiles pour l’étude de cette science, et tout à fait incapables d’être admis en son école.

Le désir de l’honneur est une opposition formelle à la connaissance de ce mystère, qui ne se donne pas à ceux qui mettent leur joie dans l’estime et l’applaudissement des hommes, et dans l’amitié des créatures, dont ils craignent les rebuts et les contradictions. Les amateurs d’eux-mêmes, qui travaillent à donner de la satisfaction à leur esprit et à leur corps, et qui se recherchent, n’en auront pas l’intelligence. Les mépris et les abaissements de la croix peuvent être très difficilement aperçus parmi l’éclat des honneurs. Comment pourrait-on connaître ses douleurs, et goûter ses souffrances parmi les aises de la vie ! La délicatesse des habits et des lits, la somptuosité des meubles, la bonne chère des tables, sont comme autant de voiles épais qui nous dérobent la vue de la croix. Hélas ! quel rapport de la douceur vaine et trompeuse de la vie du siècle, avec la dureté de ce bois salutaire ! L’empereur Héraclius voulant porter la sainte croix sur laquelle le Fils de Dieu a été crucifié, ne put jamais avancer d’un pas, pendant qu’il demeura vêtu de ses habits royaux ; il fut obligé de prendre un habit simple et pauvre pour avoir cet honneur.

Mais ce qui est bien déplorable, est de voir plusieurs personnes qui font profession de dévotion, qui en parlent, qui la prêchent, et qui cependant sont très peu instruites dans la connaissance de ce mystère. Le grand secret, pour en avoir une véritable lumière, est la pratique, qui est une pratique de pauvreté, de douleur, de mépris, de contradictions, de délaissements, de rebuts, d’ignominies , et comme cette pratique est plus ordinaire aux gens simples, qui sont dans la souffrance et dans la privation de ce que le monde estime, souvent de pauvres idiots, de simples femmelettes, sont bien savants dans cette doctrine, pendant que les doctes n’y connaissent rien. C’est donc de la sorte, ô Père éternel, qu’il vous a plu d’en ordonner. Vous cachez ces choses aux sages et aux prudents, et vous les révélez aux petits. (Matth. XI, 25) Prenons donc bien garde à marcher toujours dans la simplicité chrétienne, et pour me servir de la comparaison de l’Apôtre, en la IIe Épître aux Corinthiens, craignons que nos sens ne soient corrompus, comme Ève a été séduite par la finesse du serpent. Prenez garde, dit l’Écriture (Eccli. XIII, 16) à votre ouïe. Ah ! Qu’il est difficile, n’entendant parler des honneurs, des plaisirs et des biens, qu’avec une grande estime, de ne pas se laisser corrompre par les sentiments du siècle, en prenant ses maximes !

***
 NDLR : la raison de cet article ?… parce que… je viens de porter la croix !…. Embarasse

***

Publié dans K- Billets d'humeur | 1 Commentaire »

12
 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE