- « La Famille est l’obstacle à détruire ! » (la loge)

Posté par Pèlerin le 8 mars 2011

Aujourd’hui je mets ce texte pour alerter le plus grand nombre de familles sur ce qui se passe dans les écoles. Même les écoles catholiques prétextent l’obéissance au programme de l’Education Nationale pour fermer les yeux sur la terrible réalité au sein des écoles, que ce soit pour les cours d’histoire, d’éducation civique et…. de sciences naturelles !

Enseignants, directeurs d’Etablissements, parents, nous n’avons pas le droit de fermer les yeux. Nous avons charge d’âmes (nos enfants !) et en tant que catholiques, nous avons le devoir d’alerter et d’intervenir. Les françs-maçons qui sont au pouvoir veulent tout simplement la destruction de la famille….. l’obstacle à détruire car la famille a été voulue par Dieu !

Lu sur : http://afs.e-catho.com/ecoles/dangers-a-lecole/83-dangers-des-enfants-a-lecole 

1789 est la date de naissance, l’année zéro du monde nouveau fondé sur l’égalité. Pas de contrainte extérieure, d’aucune sorte, la conscience reste seule juge des actes, les approuve ou les réprouve ; morale sans sanction, comme sans obligation ».

Prémonitoire, ce texte du Convent de la Grande Loge de France daté de « 1789 l’était :

Les grands ancêtres sont morts mais le combat dont le but est de soustraire dans le quotidien les enfants à la famille, à la religion, à la morale a été poursuivi sans faille par leurs héritiers.

C’est ainsi qu’en 1871 le Frère.·.Gratien déclarait « La Famille, est l’obstacle à détruire, si l’on veut donner à tous une éducation égale et révolutionnaire.

Même optique chez Viviani, président du Conseil en 1914 : « 11 faut en finir avec la neutralité scolaire, il faut user de contraintes légales à l’égard des familles.. On vous parle de neutralité scolaire mais il est temps de dire que la neutralité scolaire n’a jamais été qu’un mensonge diplomatique et une tartuferie de circonstance Nous l’invoquions pour endormir les scrupules des timorés… Nous n’avons jamais eu d’autre dessein que de faire une université anti-religieuse, et anti-religieuse d’une façon active, militante, belliqueuse ».

En 1925, il est affirmé dans les sphères de l’éducation que: « La morale, enseignée à l’école sera laïque, indépendante de tout dogme, de toutes données religieuses et métaphysiques. Les questions d’ordre transcendantal doivent rester du domaine privé : l’école n’a pas qualité pour les enseigner… Elle fera appel à la raison, respectera la liberté de l’enfant.

Dans le plan LANGEVIN WALLON de 1945 on peut lire : « C’est à l’ Education Nationale qu’incombe la mission de l’éducation pour tous les enfants » Plan auquel s’est attelée toute la longue série des ministres de l’Education Nationale, qui se sont succédés jusqu’à ce jour.

Affirmation réitérée dans la revue de l’EDUCATION NATIONALE, en 1954 : -La famille était jadis un temple, un état, un atelier, elle est encore un hôtel.- mais elle perdra à son tour ce caractère. La famille n’est plus une école à peine une nursery.

M CHATEAU, professeur de psychologie et de pédagogie à la faculté de Bordeaux en 1965 déclarait à son tour que de plus en nombreux étaient « ceux oui pensent que la chute de la famille est inévitable devant le rôle important que vont avoir les écoles, les communautés d’enfants, les mouvements de Jeunesse, qui ne doivent pas compléter la famille mais la remplacer ».(3)

En 2005, en toute logique, il est notifié dans le rapport Fillon que dans les classes maternelles, si possible dès 2 ans, c’est la recherche autonome qui sera favorisée.

Et aujourd’hui, pour lutter contre la discrimination, le rapport Attali veut établir la mixité sociale au sein de l’école à l’aide du bon scolaire. Chaque parent pourra l’utiliser dans un établissement public ou privé qui sera tenu de respecter dans son enseignement les valeurs de la République qui sont celles de la non-discrimination absolue, du relativisme extrémiste et des droits de l’homme : la contraception, l’avortement, l’eugénisme, l’homosexualité et demain l’euthanasie.
Depuis la Révolution « nous sommes en révolte contre l’autorité divine et humaine ». « Rien ne se fera dans ce pays tant qu’on n’aura pas changé l’état d’esprit qui y a introduit l’autorité catholique ». Georges Clemenceau.

Depuis 200 ans, c’est un fait, on assiste à une entreprise de renversement total de l’ordre des choses voulu par Dieu.

Bâtir le monde autrement que Dieu l’a bâti tel est, en effet, la volonté de tout le monde politique . En bons héritiers de la Révolution ils veulent « Changer le peuple, le renouveler, changer ses idées, changer ses lois, changer ses mœurs, changer les choses, tout détruire, oui, tout détruire, puisque tout est à créer. « 

Faire face à cette démocratie (de moins en moins) sournoisement totalitaire.

Qu’attendre d’une démocratie où l’Etat, maître de l’Education Nationale », forge les esprits dès la maternelle. Rien.

Il n’y a pas une famille qui ne soit pas touchée dans ses œuvres vives. Vain serait de penser pouvoir soustraire ses enfants à cette démocratie sournoisement totalitaire dans des mouvements, œuvres , moyens annexes, en oubliant notre engagement personnel de parents. Les lois pour interdire les œuvres annexes sont prêtes. Les lois sur la discrimination, la loi sur les sectes, la Halde sont autant de lois sur les suspects comme l’étaient celles de 1793, qui ont ouvert la voie à la terreur et au génocide de la Vendée.

Seuls, aujourd’hui,, ceux qui auront compris ce que l’on peut appeler l’esprit fondamental de la Révolution auront quelques chances d’en préserver leurs enfants et pourront la combattre efficacement.

Laisser un commentaire

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE