• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 5 mai 2011

- Témoignage d’une protestante convertie à l’Eglise Catholique

Posté par Pèlerin le 5 mai 2011

TEMOIGNAGE D’UNE PROTESTANTE CONVERTIE A L’EGLISE CATHOLIQUE

lu sur : http://www.radio-silence.tv/index.php?menug=9&menuh=1&idRu=850

 

« Voilà – FACTUM EST… Juste AVANT cette béatification du « pape de l’amour », j’ai entendu de bon matin à France Info une interview avec Mgr Barbarin, cardinal archevêque de Lyon, commentant cet heureux événement en soulignant l’unanimité qui règne au sujet de Jean Paul II, avec une légère allusion sur « son vivant où ses tendances traditionalisantes (sic !) et refus de la pilule avaient été déplorés par nombre de gens », mais « heureusement, maintenant tout est juste, lumineux et clair ».
APRES la béatification, j’ai entendu parler (toujours à France Info) d’un communiqué du Vatican annonçant que la canonisation ne se fera pas attendre, mais pourra de fait avoir lieu dès la constatation du miracle nécessaire pour cette dernière étape, et l’ambiance de la phrase m’a fait penser qu’ils savent déjà comment ils vont faire, et d’ailleurs : pourquoi s’en priveraient-ils, vu que « ça a passé » cette fois, malgré des avis apparemment sérieux comme quoi la miraculée n’aurait jamais passé le filtre du bureau médical de Lourdes.
(NDLR : guérison d’une maladie d’origine nerveuse = parkinson).
Quoi qu’il en soit, cette annonce « verrouille » d’avance le débat, réduisant les contestations potentielles à des propos pouvant être dénoncés comme « scandales portant atteinte à la paix » (d’âme du commun des mortels fidèles catholiques).

CONCLUSION – Avec ce « coup » de déclarer bienheureux et – question de temps – bientôt saint « le pape de l’amour et du renouveau catholique », il y aura désormais continuité, dans la tête des gens, entre le Catholicisme d’avant Vatican II et celui qu’il n’y aura plus besoin d’appeler « conciliaire » puisque « catholique’ » suffira, le poids de l’autorité pontificale et des média, ainsi que l’ignorance incommensurable des Catholiques d’aujourd’hui, faisant le reste. Pourtant, il suffit d’un catéchisme de St Pie X et de deux yeux et oreilles pour se rendre compte que les guides spirituels officiels de l’Eglise indiquent deux chemins opposés pour le Ciel : un chemin très large (par ex. l’avenue Via de la Reconziliazione menant à St Pierre à Rome) et l’autre très étroit (par ex. le chemin de Croix dans les ruelles de Jérusalem)… En ce qui me concerne, j’ai déjà choisi entre ces deux chemins il y a un demi-siècle, et si Dieu le veut, je n’y changerai rien car pour moi, c’est « gros comme une maison » :

En juin 1960, l’Eglise Enseignante représentée par Mgr l’Archevêque de Reims, m’a acceptée comme membre de l’Eglise Enseignée à la condition divinement inspirée que j’abjure l’hérésie de Luther, ce que j’ai fait. Maintenant, en mai 2011, les représentants légaux de l’Eglise Enseignante donnent comme modèle, soi-disant divinement approuvé, l’organisateur d’Assise – i.e. un représentant d’idées qui dépassent largement l’hérésie de Luther en hétérodoxie et qui sont d’autant plus contraires à ce que j’ai fait serment de défendre, au minimum dans ma propre âme et si possible dans celles des miens ! Autrement dit : Voici deux thèses sur la vie et l’éternité soi-disant divinement inspirées l’une comme l’autre, mais l’une disant qu’au moins techniquement, ceux qui suivent Luther vont se damner, et l’autre disant que ce même Luther peut au contraire être un bon guide vers le Ciel !

Elles sont évidemment incompatibles, ce qui implique qu’une seule est divine et que celle-là seule conduit vers le Ciel, et cela implique que le bon choix est forcément celle qui était enseignée depuis 20 siècles et avait abondamment démontré sa sainteté quand je suis devenue catholique, tandis que la religion contraire, « réformée » (et qui n’existerait pas sans l’original !) était encore excommuniée à cette époque et ne peut en aucun cas prévaloir 50 ans plus tard, au détriment de 20 siècles de sainteté … Cependant il ne faut jamais perdre de vue que NS nous a prévenus qu’Il permettrait non seulement à des faux prophètes de tenter de séduire les membres du troupeau au fil des siècles, mais que vers la Fin, le troupeau se laisse même séduire pratiquement en entier ….

En ce qui me concerne, doctrinalement je choisis donc de rester fidèle à la religion qui a été enseignée par les papes de St Pierre à Pie XII, et de refuser celle des papes de Jean XXIII à Benoit XVI, et heureusement il est facile de « s’y » retrouver puisque tout ce qui subsiste d’orthodoxe et donc de précieux dans l’enseignement de ces papes conciliaires, se trouve déjà en version originale et sans mélange chez leurs prédécesseurs, ce qui me dispense d’écouter lesdits papes conciliaires : en fait, tout ce qu’ils ajoutent à la doctrine explicitée par St Pie V et St Pie X, peut sans dommage pour mon âme être laissé de côté comme suspect de mundophilie. Je m’estime inexpugnable en campant sur la position « tridentine » puisqu’il existe une surabondance de preuves comme quoi le Christianisme Tridentin est la vraie religion, même si – et depuis hier plus que jamais – elle n’est plus qu’un sentier étroit et embroussaillé à côté de l’autostrade de Mundus ! »

PS : Quant à l’objection « mais Dieu ne peut pas permettre cela » – c’est à dire que les chefs de l’Eglise trahissent NSJC -, je vois comme réponse obvie qu’Il peut plausiblement le permettre : Il a bel et bien permis la trahison de Judas et le reniement de Pierre et la fuite des autres Apôtres sauf UN, quand il s’est agi de Son Corps Physique, alors pourquoi ne permettrait-Il pas maintenant les fuites, reniements et trahisons de Son Corps Mystique par les successeurs des Apôtres, également sauf UN ? »

NDLR : Cet article rejoint tout à fait le précédent : « Réveillez-vous, il n’est pas encore trop tard ».

Publié dans C- La Fin des Temps, K- Billets d'humeur | Pas de Commentaire »

- Réveillez-vous, il n’est pas encore trop tard

Posté par Pèlerin le 5 mai 2011

« Cardinaux, Evêques, prêtres vont sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup d’âmes » Notre dame. 

D’abord quelques citations :

« Le salut – l’auto réalisation de l’humanité – n’a pas de nature éternelle. Il ne portera à l’homme mortel aucune résurrection de la chair. La naïve espérance d’une vie éternelle – comme la croyance en l’Assomption et au retour du Seigneur dans son Corps – ne doivent pas être conçus autrement que symboliquement. »

« Comment l’homme peut-il se créer l’âme avec tant de facilité ? Parce qu’il ne la crée pas du néant, mais de la matière existante : l’âme animale évoluée philogénétiquement qu’il a reçu de ses parents, de ses ancêtres et des singes et qu’il doit seulement améliorer. »

« Dieu n’est pas un être historique qui collabore avec l’homme et l’homme ne collabore pas avec Dieu mais agit seulement en collaboration avec d’autres hommes. La religion ne tire pas son origine de la révélation divine, mais elle est simplement le fruit de l’imagination humaine. La religion catholique ne diffère pas des autres cultes. »

« chaque mystère divin est à considérer comme variation ou nuance d’un système de pure pensée. Le christianisme dogmatique traditionnel est l’un de ces systèmes erronés. »

Qui est l’auteur de cet enseignement ?
Tout d’abord, revenons à Garabandal….

Notre Dame de Garabandal a prévenu :
« Cardinaux, évêques, prêtres sont sur le chemin de la perdition et entraînent beaucoup d’âmes« .

Elle n’est pas apparue à Garabandal pour nous raconter de jolies histoires ou nous chanter des berceuses. Elle est venue nous avertir (c’est un avertissement) et non nous conforter (le monde et l’Eglise !). Comme une Mère, Elle veut le salut de Ses enfants et nous prévient des dangers qui nous menacent si nous ne changeons pas et si l’Eglise ne change pas, car l’Eglise est Sainte, mais étant aussi humaine, Ses pasteurs n’accomplissent plus leur devoir de guide en conformité avec l’enseignement Notre Seigneur. Notre Dame est apparue en plein Concile…

Si Elle est venue nous encourager à la prière, ce n’est pas pour nous tourner vers Allah ou Bouddha, mais bien vers la Sainte Trinité : Père, Fils et Saint Esprit !

Nous sommes donc obligés de répondre aux lecteurs qui ne comprennent pas cela qu’eux-mêmes sont en danger de « mort » s’il leur importe peu ce que l’Eglise actuelle leur recommande ou si sa hiérarchie apostasie.

C’est extrêmement grave de fermer les yeux sur cette réalité car c’est aussi faire fi des recommandations, des avertissements de Notre Dame de Garabandal.

Nous devons obéissance d’abord à Notre Seigneur qui est LA VERITE. Tout pasteur de l’Eglise se doit de montrer le bon Chemin, celui de la Vérité qui est le Christ, et non nous faire croire que toute religion est bonne, que l’on peut même embrasser le Coran. Si un pasteur se trompe, même « pape », c’est au Christ seul que vous devez obéir !

Il faut que les hommes se réveillent…. nous vivons à une heure extrêmement grave, celle du Message de Notre Dame de la Salette, celle de « l’avant-coureur de l’Antéchrist« . C’est bien joli de disserter sur internet ou dans les salons, au sujet de l’Antéchrist et de la fin des Temps alors que l’on n’est pas capable soi-même d’en reconnaître les signes précurseurs.

Nous n’avons plus le droit de cacher cette terrible vérité. Peu importe que cela plaise ou non à certains lecteurs.

Faire revenir l’humanité vers le Seigneur, ce n’est pas mettre de jolies images d’une « béatification » ou d’une assemblée de jeunes avachis sur une esplanade, et cacher tout ce qui pourrait déranger et qui n’est pas conforme au Christ.

C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de toujours se former, de lire et relire son catéchisme, de consulter de vrais ouvrages catholiques… sinon comment peut-on se tenir prêt à réagir en cas de danger ? C’est le manque de connaissances qui rend aveugle. L’homme préfère se fier à l’apparence, au sourire d’un prélat, à ses mises en scène « amusantes », plutôt que de voir à l’intérieur les vrais dangers. L’homme s’est laissé séduire et c’est le pouvoir du démon que séduire et aveugler.

Les citations en haut de page sont quelques-unes parmi d’autres des thèses défendues par Karol Wojtyla, extraites de son ouvrage : « Personne et action » (1969).
Terrible n’est-ce pas de lire cet enseignement. « L’espérance de la vie éternelle n’est que symbolique, etc etc ». Est-ce l’enseignement du Christ ? n’est-il pas mort et ressuscité pour notre salut, pour que nous ayons droit à la vie éternelle ? Pour mieux comprendre et vérifier ces informations, consultez le Blog de la Question ici.

Continuons….

Notre Dame a toujours appelé à se convertir ; des pélerins d’autres religions sont venus au moment des extases. La première conversion concerna une jeune fille Juive qui se fit baptiser par la suite….

Or, qu’en est-il du message actuel de l’Eglise vis à vis du judaïsme ?

Une réponse tirée de l’ouvrage de Don Luigi Villa :

« (…) Wojtyla eut toujours une grande aspiration : celle de réconcilier juifs et catholiques. (…)
Pour Wojtyla la religion juive était une partie de lui-même et plus tard comme archevêque de Cracovie et lorsqu’il devint Pape. (…) Mais Wojtyla était-il juif aussi ? Or, que Jean-Paul II fut juif, c’est Yaskov Wise, expert de généalogie hébraïque, qui l’a témoigné. »

Pour résumer la généalogie sur Jean-Paul II, il était juif de par sa mère sur trois générations.

Ce qui, à présent, permettra de mieux comprendre la mise en état d’accusation du catholicisme envers l’hébraïsme, la prière au Mur des Lamentations, le déménagement de la communauté religieuse qui priait à Auschwitz (« Jean-Paul II déclare en 1988 que ce dernier s’inscrit « dans l’esprit de Vatican II pour le dialogue judéo-chrétien. ») http://www.akadem.org/photos/contextuels/6093_8_carmel_auschwitz.pdf 

Benoît XVI n’a fait que reprendre le travail de « réconciliation » (!) avec le peuple juif en modifiant la prière de conversion pour les Juifs, le soir du Vendredi Saint. Et ce n’est qu’un exemple.

Sous peu, nous allons connaître un nouvel Assise. Et tout le monde suit comme des moutons incapables de discerner ni de réagir. La nouvelle religion mondiale est en marche.

Qu’avez-vous fait pour défendre l’Eglise Catholique et prévenir votre prochain ?

C’est le sens véritable du Message de Notre Dame de Garabandal.
Elle est venue nous mettre en garde contre le chemin de perdition que beaucoup prennent sans voir.

« Je vomirai les tièdes » a dit le Christ.
Alors « 
réveillez-vous, il n’est pas trop tard ! »

La prière, la pénitence, les sacrifices sont nécessaires à notre salut. Mais ça ne suffit pas : nous ne vivons pas seuls et notre devoir à tous est de travailler au salut du prochain et non de le laisser se perdre.

Et vous, que faîtes-vous ?

Prions donc le Seigneur pour qu’Il nous donne beaucoup de saints prêtres

Prions aussi pour les prêtres qui se sont égarés afin qu’ils retrouvent la Voie.

***

Publié dans A- Message de ND (commentaires), C- La Fin des Temps, K- Billets d'humeur | 3 Commentaires »

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE