- La fin justifie-t-elle les moyens ?

Posté par Pèlerin le 26 mai 2011

 L’unité des chrétiens à quel prix ?

Nous allons voir comment cet article rejoint la prophétie des petites de Garabandal : « L’Eglise (catholique) aura presque disparu », « l’Eglise sera comme protestante », « on sera tous comme des prêtres…. », « cardinaux, évêques, prêtres vont sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup d’âmes ». Souvenez-vous que la Vérité est Une, qu’Elle ne se négocie pas, et que le Christ est la Vérité. 

Nous avons déjà vu dans un article récent, l’échec des préparatifs du dogme de Marie Médiatrice et Corrédemptrice  lors du dernier concile (ici) (ne pas porter préjudice au rapprochement avec les protestants). Voyons à présent comment la doctrine catholique continue d’être attaquée au sein de l’Eglise aujourd’hui.

Au XVI è siècle, le Pape St Pie V ouvre le Concile de Trente, afin de protéger l’Eglise Catholique contre le protestantisme. Il en ressortira la Sainte Messe (messe tridentine ou de St Pie V) ainsi que d’autres décrets, tel celui de la Justification : Le Salut par la Foi et les Oeuvres.

Mais avant de poursuivre, relisons cette Parabole du Bon Samaritain :

« Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver : Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
Jésus lui dit : Qu’est-il écrit dans la loi ? Qu’y lis-tu ?
Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.
Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela, et tu vivras.
Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : Et qui est mon prochain ?
Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s’en allèrent, le laissant à demi mort. Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre. Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l’ayant vu, passa outre. Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu’il le vit. Il s’approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit : Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ?
C’est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi.
Et Jésus lui dit : Va, et toi, fais de même« . Luc 10:25-37

ainsi que ce passage de St Jacques :

14 Mes frères et soeurs, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les oeuvres? Cette foi peut-elle le sauver? 15 Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 16 et que l’un de vous leur dise: «Partez en paix, mettez-vous au chaud et rassasiez-vous» sans pourvoir à leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il? 17 Il en va de même pour la foi: si elle ne produit pas d’oeuvres, elle est morte en elle-même. 18 Mais quelqu’un dira: «Toi, tu as la foi, et moi, j’ai les oeuvres.» Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, c’est par mes oeuvres que je te montrerai ma foi. 19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu? Tu fais bien; les démons aussi le croient, et ils tremblent. 20 Veux-tu reconnaître, homme sans intelligence, que la foi sans les oeuvres est morte? 21 Notre ancêtre Abraham n’a-t-il pas été considéré comme juste sur la base de ses actes, lorsqu’il a offert a son fils Isaac sur l’autel? 22 Tu vois bien que sa foi agissait avec ses oeuvres et que par les oeuvres sa foi a été menée à la perfection. 23 Ainsi s’est accompli ce que dit l’Ecriture: Abraham eut confiance en Dieu et cela lui fut compté comme justice. Et il a été appelé ami de Dieu. 24 Vous voyez [donc] que l’homme est déclaré juste sur la base de ses actes, et pas seulement de la foi. 25 Rahab la prostituée n’a-t-elle pas, de la même manière, été considérée comme juste sur la base de ses actes, lorsqu’elle a accueilli les messagers et les a fait partir par un autre chemin? 26 En effet, de même que le corps sans esprit est mort, de même la foi sans [les] oeuvres est morte. (Jacques, 2, 14-26)


Voici ce que déclare le Pape St Pie V, lors du CONCILE DE TRENTE, pour protéger l’Eglise contre les hérésies du protestantisme, entre autre sur la Justification :

Session VI, chapitre VII

« S’ESTANT répandu en ces derniers temps, au malheur de plusieurs Ames, & au grand détriment de l’union de l’Eglise, certains sentimens erronez, & une Doctrine entiérement contraire à la vérité touchant la Justification ; le Saint Concile de Trente Oecuménique, & Général, légitimement assemblé sous la conduite du Saint Esprit, (…) pour le salut des Ames, d’exposer à tous les Fidelles Chrestiens, la véritable & saine Doctrine, touchant la Justification ; telle que l’a enseignée le Soleil de Justice Jesus-Christ, l’Auteur & le Consommateur de nostre Foy (Heb. 12 .2) ; que les Apostres nous l’ont laissée ; & que l’Eglise Catholique l’a toûjours tenuë & gardée, par l’inspiration du Saint Esprit ; défendant tres-étroitement que personne à l’avenir ne soit assez téméraire pour s’en former une autre créance, ni pour prescher, ou enseigner sur cette matiere autrement que suivant ce qui est défini, & déclaré par le présent Decret.

CETTE disposition, ou préparation, est suivie de la Justification mesme, qui n’est pas seulement la rémission des péchez, mais aussi la sanctification & le renouvellement de l’homme intérieur, par la réception volontaire de la Grace, & des dons qui l’accompagnent. (…) D’où vient que dans cette justification, l’homme, par Jesus-Christ, auquel il est enté, reçoit aussi tout ensemble, avec la rémission des péchez, tous ces dons infus, la Foy, l’Espérance, & la Charité : car si l’Espérance & la Charité ne se joignent pas à la Foy, elle n’unit pas parfaitement avec Jesus-Christ, ni elle ne rend pas l’homme un membre vivant de son Corps. C’est ce qui a donné lieu à ces véritez, que la Foy sans les œuvres est morte & inutile (Jacob. 2. 17.) ; & aussi, qu’en Jesus-Christ, ni la Circoncision, ni l’incirconcision ne servent de rien, mais la Foy qui opere par la Charité (Galat. 5. 6.). C’est cette Foy, que les Catéchumenes, selon la tradition des Apostres, demandent à l’Eglise, auparavant le Sacrement de Baptesme, lors qu’ils demandent la Foy, qui donne la vie éternelle, que la Foy seule ne peut pas donner sans l’Espérance & la Charité. Et pour cela, on leur répond incontinent cette parole de Jesus-Christ : Si vous voulez entrer en la vie, gardez les Commandemens (Matth. 19. 17.). C’est pourquoy, aussitost qu’ils sont nez de nouveau par le Baptesme, recevant cette justice chrestienne & véritable, comme la premiere robe qui leur est donnée par Jesus-Christ, au lieu de celle qu’Adam a perduë pour luy, & pour nous, par sa désobéïssance, ils reçoivent aussi en mesme temps le commandement de la conserver blanche, & sans tache, pour la pouvoir présenter en cét estat devant le Tribunal de Nostre Seigneur Jesus-Christ, & obtenir la vie éternelle» (1)


Le CONCILE DE TRENTE donne un enseignement définitif. Concile infaillible. Le confirme la déclaration du 1er § : « (nous défendons) tres-étroitement que personne à l’avenir ne soit assez téméraire pour s’en former une autre créance, ni pour prescher, ou enseigner sur cette matiere autrement que suivant ce qui est défini, & déclaré par le présent Decret.


Or, le 31 octobre 1999, une DÉCLARATION CONJOINTE SUR LA DOCTRINE DE LA JUSTIFICATION de la Fédération Luthérienne Mondiale et de l’Eglise catholique déclare :

« (…) Nous sommes convaincus que la compréhension commune à laquelle nous sommes parvenus constitue un fondement solide qui permettra cette clarification ultérieure. Les Eglises luthériennes et l’Eglise catholique romaine continueront à approfondir leur compréhension commune afin qu’elle porte ses fruits dans l’enseignement et la vie ecclésiale.

44. Nous rendons grâce à Dieu pour ce pas décisif dans le dépassement de la séparation des Eglises. Nous prions l’Esprit Saint de continuer à nous conduire vers cette unité visible qui est la volonté du Christ. » (2)


Quelle est cette compréhension commune entre luthériens et catholiques depuis 1999 ? que la Foi seule sauve. Déclaration en contradiction avec l’enseignement de Notre Seigneur (voir la parabole du Bon Samaritain en haut de page). Le Seigneur nous rappelle les commandements, les actes de charité. Et comme l’indique le Concile de Trente, la Foi sans les oeuvres est morte.

Quant à la « Séparation des Eglises » dont il est question dans cette déclaration, les participants catholiques à cette déclaration auraient-ils oublié que l’Eglise Catholique est Une et Sainte ? c’est bien Luther et son « église » qui se sont séparés de l’Eglise de Notre Seigneur et non l’Eglise Catholique qui a dévié du Chemin.


Voici aussi ce que déclarait Benoît XVI en 2009, 10 ans après la signature de cette déclaration :

« Cet anniversaire, conclut Benoît XVI, est donc une occasion pour rappeler la vérité sur la justification de l’homme, témoigner ensemble, pour nous retrouver dans des célébrations œcuméniques et pour approfondir cette thématique et les autres qui sont objet du dialogue œcuménique. J’espère de tout cœur que cette occasion si importante puisse contribuer à faire progresser le chemin vers l’unité pleine et visible de tous les disciples de Christ. » (3)

« La vérité sur la justification de l’homme » : de quelle vérité parle-t-on ?

Autre question : un pape peut-il revenir sur le décret d’un ancien pape ?

Un enseignement « infaillible » d’un pape ou d’un concile œcuménique peut contredire des enseignements antérieurs de l’Église, dans la mesure où ils ne sont pas eux-mêmes considérés comme infaillibles. Or, dans le cas présent (Concile de Trente), il s’agit bien d’un enseignement infaillible ; contrairement à cette déclaration luthérienne et catholique qui ne présente pas de caractère infaillible.

Au passage, quant à ce désir de « célébrations oecuméniques », est-il conforme à l’enseignement de l’Eglise ? Non et en voici la raison :

« Les célébrations oecuméniques, toute participation à une prière autre qu’au sein de l’Eglise catholique, est condamnée : « La communicatio in sacris est interdite avec les non-catholiques par le canon 1258, paragraphe 1, qui dit : “Il est absolument interdit aux fidèles d’assister ou de prendre part activement aux cultes des a-catholiques de quelque manière que ce soit”. » (droit canonique Chanoine Naz) (4)

(Petite parenthèse pour vous signaler ce que mentionne le directoire oecuménique de 1993 : n°118: « Dans les célébrations liturgiques ayant lieu dans d’autres Eglises et Communautés ecclésiales, il est conseillé aux catholiques de participer aux psaumes, répons, hymnes et gestes communs de l’Eglise dont ils sont les invités. Si leurs hôtes le leur proposent, ils peuvent lire une lecture ou prêcher. » non, vous n’avez pas rêvé ! C’est tout le contraire.)

Cette déclaration (non infaillible) porte atteinte à l’intégrité de l’Eglise en temps qu’elle contredit l’enseignement infaillible du Concile de Trente et qu’elle met l’Eglise et les fidèles en danger. Le Concile de Trente (infaillible) défend (par décret du Pape) « tres-étroitement que personne à l’avenir ne soit assez téméraire pour s’en former une autre créance, ni pour prescher, ou enseigner sur cette matiere autrement que suivant ce qui est défini, & déclaré par le présent Decret. » C’est pourtant ce qui a été fait.

Conclusion :

Sous les apparences d’unité, les hommes se réjouissent mais ne savent pas, ne cherchent pas, ne défendent plus la Vérité. Ils croient avoir la Foi mais savent-ils en qui ou en quoi ils ont foi ? C’est la raison pour laquelle il faut avertir des dangers que présentent les changements et déclarations actuelles au sein de l’Eglise. La Foi ne doit pas exclure la Prudence.

La fin justifie-t-elle les moyens ?


Un dossier intéressant à lire sur ce site : (5)

Documents utilisés pour réaliser cet article :


(1) http://jesusmarie.free.fr/concile_de_trente.html

(2)http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/documents/rc_pc_chrstuni_doc_31101999_cath-luth-joint-declaration_fr.html

(3) http://ephata.actifforum.com/t2275-benoit-xvi-la-doctrine-de-la-justification

(4) http://wordpress.catholicapedia.net/?tag=communicatio-in-sacris

(5) http://www.fsspx.org/fr/bibliotheque-mediatheque/lettre-nos-freres-pretres/dossiers-1-laccord-sur-la-justification-ou-loecumenisme-dissolvant/


Laisser un commentaire

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE