- Mgr Williamson : réponse à Mgr Bux

Posté par Pèlerin le 27 mars 2012

Discussions entre Rome et la FSSPX ; suite à un courrier d’un proche de Benoît XVI – Mgr Bux – adressé à Mgr Fellay et à la Fraternité St Pie X, Mgr Williamson répond :     (à faire circuler autour de vous)

Londres, le 22 mars 2012.

Monseigneur,

Dans une lettre ouverte du 19 mars, adressée à Monseigneur Fellay et à tous les prêtres de la Fraternité Saint Pie X, vous nous priez avec insistance d’accepter l’offre sincère et chaleureuse de réconciliation que le Pape Benoît XVI présente à la Fraternité Saint Pie X pour guérir la fracture de longue date entre Rome et la Fraternité Saint Pie X. Permettez-moi, en tant que l’un des prêtres à qui vous vous êtes adressé, de prendre sur moi de vous dire ce qui me semble aurait pu être la réponse de ce «grand homme d’Eglise» que fut Monseigneur Lefebvre.

Votre lettre commence par un appel à «tout sacrifier au nom de l’unité». Mais il ne peut y avoir de véritable unité catholique qui ne soit fondée sur la vraie Foi catholique. Le grand Archevêque a tout sacrifié pour l’unité dans la vraie doctrine de la Foi. Hélas, les Discussions Doctrinales de 2009-2011 ont prouvé que la fracture doctrinale entre la Rome du Vatican II et la Fraternité Saint Pie X est aussi large que jamais.

Cette fracture vous l’avez décrite le 19 mars comme n’étant pas plus que des «perplexités qui demeurent, des points devant être approfondis ou détaillés», mais le 16 mars le Cardinal Levada fut catégorique à déclarer que la position prise par Monseigneur Fellay le 12 janvier est «insuffisante pour surmonter les problèmes doctrinaux». Monseigneur Fellay a fait observer une fois combien de divergences il peut y avoir entre les hommes d’Eglise de Rome, mais quoi qu’il en soit de leur unité entre eux, dans tous les cas la Foi sacrifiée à l’unité fera une unité sans Foi.

Bien sûr, comme vous nous le rappelez, l’Eglise est une institution à la fois divine et humaine. Bien sûr, l’élément divin ne peut faillir, et de plus, bien sûr, l’Eglise en définitive ne peut faillir, et le soleil s’y lèvera de nouveau.
Mais veuillez nous pardonner de ne pas être d’accord lorsque vous dites que l’aube est à portée de main, parce que cette vraie Foi que la Fraternité Saint Pie X a soutenue dans les Discussions ne brille pas dans la Rome de Vatican II.
En conséquence la Fraternité Saint Pie X ne peut s’y trouver en sécurité. Elle ne pourrait pas non plus être source de lumière si elle aussi adoptait les ténèbres conciliaires.

On n’a pas besoin de mettre en doute la sincérité du désir du Pape de faire bon accueil au retour de la Fraternité Saint Pie X dans une «pleine communion ecclésiale», comme l’ont montré plusieurs gestes de réelle bonne volonté de sa part, mais «une commune profession de Foi» entre la Fraternité et ceux qui croient au Concile Vatican II, est exclue, à moins que la Fraternité Saint Pie X n’abandonne cette Foi qu’elle a défendue dans les Discussions. Et quand un tel abandon fait crier à la Fraternité Saint Pie X «A Dieu ne plaise!», tant s’en faut que sa voix soit étouffée, elle est entendue dans le monde entier, et elle porte pour l’Eglise catholique d’aujourd’hui des fruits plutôt exceptionnels.

Certainement, «c’est le bon moment», certainement «l’heure favorable est venue» pour une solution à l’agonie et aux problèmes de l’Eglise et du monde. Toutefois, c’est la solution que notre Mère du Ciel demande depuis longtemps, et qui dépend uniquement du Saint Père. De fait, lorsque Notre Seigneur a placé cette solution entre les mains de sa Mère, Elle a dit qu’aucune autre solution ne fonctionnerait, en sorte que pour permettre à toute autre solution de fonctionner, Notre Seigneur devrait faire de Sa Mère une menteuse! Inconcevable!

La solution est connue depuis longtemps. En effet, comment le Ciel pourrait-il avoir laissé le monde dans une détresse comme celle des 100 dernières années sans lui offrir un remède semblable à celui offert par le prophète Elisée pour guérir la lèpre du Général Syrien Naaman? D’un point de vue humain, se baigner dans la rivière du Jourdain semblait ridicule, mais personne ne pouvait dire que c’était impossible. Il suffisait d’un peu de foi et d’humilité. Le Général païen réunit alors assez de foi et de confiance en l’homme de Dieu pour faire ce que le Ciel lui demandait, et bien sûr, il fut guéri instantanément.

Puisse le Saint Père seulement réunir assez de foi et de confiance en la promesse de la Mère du Ciel! Qu’il saisisse seulement ce «bon moment» avant que toute l’économie globale ne s’effondre en ruines, et avant que des politiciens fous ne réussissent à lancer la Troisième Guerre mondiale au Moyen Orient! Nous l’en supplions, nous l’implorons, qu’il sauve l’Eglise et le monde en faisant tout simplement ce qu’a demandé la Mère du Ciel. Il ne s’agit pas là d’une chose impossible. Elle vaincrait tous les obstacles sur son chemin. En faisant ce qu’elle demande, le Pape est le seul qui puisse désormais nous sauver de souffrances qui dépassent toute imagination, mais qu’il pourrait nous épargner.

Et s’il désirait que par la prière ou l’action la modeste Fraternité Saint Pie X l’aidât à consacrer la Russie au Coeur Immaculé de Marie en union avec les évêques du monde entier, que la Reine du Ciel rassemblerait, il doit savoir qu’il peut compter en première ligne sur l’appui de Monseigneur Fellay et des trois autres évêques de la Fraternité Saint Pie X, dont le moindre est

Votre serviteur dévoué dans le Christ,

+Richard Williamson.

Publié dans J- Infos Divers | Commentaires fermés

- Recommandations du R.P. Guérard des Lauriers sur Garabandal

Posté par Pèlerin le 15 février 2012

L’ouvrage du Père Laffineur L’étoile dans la montagne est préfacé par R.P. Guérard des Lauriers .

« Les apparitions ne sont pas objet de foi ; elles induisent à croire, ou elles confirment la foi. Elles ressortissent à l’ordre du signe : aussi sont-elles, de soi, placées sous la mouvance et sous le contrôle de l’Eglise, laquelle constitue, du moins en sa pérennité, le premier des signes de crédibilité. Les apparitions ne méritent donc pas la même créance, selon qu’elles ont été, ou non reconnues par l’Eglise comme étant de caractère surnaturel. Cela étant brièvement rappelé quant aux principes, deux observations doivent être ajoutées quant aux faits. Les apparitions sont légitimement tenues pour de l’ »extraordinaire ».

Peu de personnes en effet en sont favorisées ; et parmi les personnes sincères qui pensent voir ou percevoir les réalités invisibles, beaucoup objectivent plus ou moins des impressions imaginatives : ce qui peut d’ailleurs leur être surnaturellement très bénéfique, pourvu qu’elles vivent de foi et ne s’écartent jamais du roc solide de la saine doctrine.

Cependant le collectivisme outrecuidant qui déferle jusque dans l’Eglise rendrait aveugles ses sectateurs « éclairés » et sceptiques, s’il leur faisait négliger de considérer les apparitions, précisément au point de vue collectif. Or si on se place à ce point de vue, si on regarde à l’échelle de l’espace temps, si on voit l’humanité et non plus chaque humain, alors, l’apparition devient un fait ordinaire. Dieu n’a jamais cessé de Se manifester visiblement. La présence de Jésus sur terre constitue, à cet égard comme à tous les autres, un achèvement transcendant et un point de départ irréductible au passé ; mais on ne voit pas pourquoi les manifestations visibles de Dieu qui appartiennent à la nouvelle alliance sont l’objet d’une suspicion si critique, alors que celles de l’ancienne alliance ne soulèvent pas de difficulté. Les exégètes éclairés estiment et veulent imposer que l’Archange Gabriel est une projection mentale de l’ »hagiographe » ; et ils admettent l’existence réelle de l’Ange qui arrêta le bras d’Abraham…. Dieu, alors, n’ayant pas encore trouvé un moyen meilleur d’obtenir ce résultat. Faut-il sourire, ou « prendre pitié » ?

La vérité est cependant fort simple. Exercer la foi est difficile. dieu, qui est Miséricorde, a toujours aidé ses enfants, les croyants, en Se manifestant à eux visiblement. Si donc on considère le rapport entre Dieu et l’ensemble des hommes, on doit affirmer, a posteriori au nom de l’expérience, et a priori en vertu de l’Amour Auteur de la Foi, que l’apparition est dans l’Eglise, un fait organique et permanent. Cela est d’ailleurs confirmé par la norme pratique dont nous avons déjà rappelé le fondement. C’est bien parce que l’apparition est intégrée en droit à la vie de l’Eglise, qu’il revient à l’Eglise, première dans l’ordre du signe, de décider de la valeur de l’apparition, laquelle appartient elle aussi à l’ordre du signe. Ou bien, en exprimant la même chose négativement : si l’apparition ne faisait pas partie organiquement de la vie de l’Eglise, l’Eglise n’aurait pas qualité pour décider comme elle le fait, en ce qui concerne des réalités se présentant d’ailleurs revêtues de critères qui pourraient dès lors être auto-suffisants. L’attitude est donc fausse à tous points de vue, dogmatiquement, ecclésialement, humainement même, qui consiste à ne professer exclusivement que suspicion à l’égard de toute apparition. L’ouverture « à gauche » ou à droite, ou au milieu facile, devrait-elle s’accompagner d’une non-ouverture systématique à l’égard de l’en Haut ? Notre propos n’est pas d’analyser la nature de l’apparition, mais d’en rappeler la signification.

Concluons donc : l’apparition devrait ne pas surprendre les chrétiens, si vraiment ils sont croyants et partant familiarisés avec l’arduité de la foi qui doit imperturbablement tendre vers le ciel, si vraiment ils croient à l’Amour et découvrent ainsi spontanément la Présence de Dieu dans les effets de sa Miséricorde. Suspecter le signe, rechercher le signe : ces deux excès contraires ont la même cause, savoir le pourrissement de la foi, laquelle s’étaie alors de rationalisme ou de superstition. Une foi robuste et assurée de l’essentiel, accueille largement ce que Dieu donne de surcroît.

Il est opportun d’ajouter, en vue de ce qui va suivre, que la qualification des apparitions par l’Eglise ne relève pas uniformément des mêmes organes. Lorsqu’une apparition a comporté une prédiction effectivement réalisée, comme ce fut le cas à Fatima et à Garabandal, c’est au Pape, et à la Congrégation du Saint Office à lui immédiatement soumise, qu’il revient de décider, en ce qui concerne la surnaturalité d’une telle apparition. Les décisions que la prudence peut dicter aux Ordinaires n’ont alors provisoirement qu’une valeur disciplinaire. Elles n’ont, ni en droit ni en fait, aucune valeur concernant la surnaturalité de l’apparition. C’est là une clause de droit commun ; un jugement porté par le tribulal ou une assemblée qui n’a pas autorité pour le porter est nul ; il est inexistant comme jugement. Ni l’évêque de Santander, ni tous les évêques d’Espagne ne peuvent « décider » des faits de Garabandal. Et s’ils prétendaient le faire, ils usurperaient.

La seconde observation, quant au fait des apparitions, découle de la première. L’apparition fait partie organiquement de la vie de l’Eglise. En retour, elle n’est pas incluse dans le dépôt dont la garde et la promulgation sont commises à l’Eglise. Cette situation entraîne, au moins pour le théologien, une difficulté bien connue sous le nom de « fait dogmatique ». Le rapprochement est éclarant, entre l’existence des apparitions d’une part, et celle des saints d’autre part. Dieu, ici et là, Se manifeste dans l’Eglise : qui Lui en contesterait le droit ? Mais Il Se manifeste d’une manière imprévisible. Il n’est pas vraisemblable d’attribuer aux Apôtres une connaissance quelconque de l’apparition, à Lourdes en 1854, de la Sainte Vierge ; bien qu’ils aient connu implicitement l’Immaculée Conception. Il n’est pas vraisemblable que les Apôtres aient eu révélation de l’existence d’un Français nommé Benoît Joseph Labre, proche de Dieu au point de devoir être canonisé ; bien que les Apôtres aient eu la certitude de la sainteté permanente et toujours fructifiante de l’Eglise.

On voit dès lors la difficulté : sur quel fondement s’appuie l’Eglise pour engager son autorité, voire implicitement ou explicitement son infaillibilité, soit en qualifiant une apparition, soit dans l’acte d’une canonisation ? l’infaillibilité de l’Eglise, qui repose sur la promesse du Christ, n’a-t-elle pas pour objet ce qui est transmissible et transmis par tradition ? Nous n’entendons pas, ici, débattre cette question. Elle met du moins en évidence une importante distinction. Le pouvoir de discrimination dont jouit l’Eglise n’est pas lié de la même manière, aux faits contingents d’une part, au dépôt révélé d’autre part. Ce pouvoir de discrimination s’exerce seulement à l’occasion des premiers ; l’Eglise déclare, en vertu de l’instinct divin qui la meut : tel fait, observé et imprévisible, effectivement est de Dieu, ou bien doit être écarté. Mais l’Eglise n’a pas, comme telle, à promulguer ces faits qu’elle juge et qualifie comme en passant. Et même lorsque l’Eglise engage solennellement son autorité, comme dans la canonisation d’un saint, elle n’ajoute pas la vérité, objet de sa décision, au dépôt révélé. C’est qu’en effet le pouvoir de discriminiation dont jouit l’Eglise ne fait pas que s’exercer « à l’occasion » du dépôt : ce pouvoir est expressément ordonné à la conservation et à la promulgation de dépôt dont l’Eglise est gardienne, maîtresse et mère (Custos, et magistra et mater).

L’Eglise jouit donc d’un pouvoir égal en tous ses effets, parce que toujours fondé sur la même divine Autorité ; mais les modalités d’application sont différentes : discriminer est en droit toujours requis ; promulguer incombe au Magistère en ce qui concerne le dépôt, non pas nécessairement en ce qui concerne l’apparition.

De là résulte une importante conséquence concernant le fait « apparition ». L’apparition peut en effet avoir une portée ecclésiale; Il en est ainsi en particulier, lorsqu’un message, expressément destiné à être diffusé, est associé à l’apparition elle-même ; laquelle est en général le privilège d’un très petit nombre, sinon d’une seule personne. Tel fut le cas à la Salette, à Lourdes, à Fatima : apparitions qui ont été sanctionnées positivement par l’Autorité suprême de l’Eglise. Tel est également le cas pour les apparitions de Garabandal, au sujet desquelles la seule autorité en l’occurrence compétente, savoir le Pape lui-même, ne s’est pas encore prononcée.

Un message destiné à la plus large diffusion possible est associé à l’apparition ; et il est manifeste, pour qui approche les voyantes, que ce message constitue pour elles ce qui est le plus important dans la totale manifestation de la Sainte Vierge. A qui incombe dans ces conditions, la diffusion du message ? l’Autorité a évidemment droit de regard sur le contenu objectif du message, lequel ne saurait être authentique sans être conforme à la saine doctrine ; mais faut-il ajouter que cette clause est parfaitement satisfaite : de la Salette à Garabandal , les monitions sont les mêmes, elles sont l’écho de l’Evangile et l’illustration de la tradition. Rien donc ne s’oppose à la diffusion d’un message conforme aux exigences normatives du Magistère. Mais, derechef, à qui revient de diffuser ? Puisque le magistère doit, à cet égard, demeurer exclusivement spécifié par le dépôt, non par les signes qui l’accréditent.

La réponse à cette question est si simple que, n’était l’obstruction à laquelle on se heurte, il faudrait s’excuser d’oser la rappeler. Une nouvelle se propage dans un village, par ceux-là mêmes qu’elle intéresse. Un message qui concerne tout le peuple chrétien doit normalement se diffuser par les chrétiens eux-mêmes. Il incombe à ceux qui seraient d’un avis contraire de préciser les raisons graves qui inspirent leur zèle. Ils doivent ne pas oublier que diffuser un message contenant les rudiments du christianisme n’est pas porter un jugement qui est d’ailleurs, même pour eux, réservé ; et que d’autre part, « mettre en garde » contre les apparitions ne justifie pas l’affirmation de contrevérités.

Le journal « la Croix » (NDLR : tiens tiens… déjà à l’époque !) a informé ses lecteurs que rien ne s’était passé à Garabandal el 18 juin 1965. Or l’apparition qui avait été prédite le 8 décembre 1964 s’est effectivement produite à Garabandal le vendredi 18 juin 1965. Que la vision et le message dont a cru être favorisée Conchita Gonzalez, que les symptômes extérieurs visibles pour tous les assistants, que tout cela soit réellement surnaturel, nul ne prétend en décider. Mais, en tout cas, il est faux d’affirmer que rien ne s’est passé à Garabandal le 18 juin 1965, il est faux d’affirmer que les mille personnes venues à Garabandal tout exprès ce jour-là n’ont rien observé. le seul fait d’affirmer, en vue de mettre en garde, une contrevérité, suffit à mettre hors du droit commun chrétien ceux qui entendent « mettre en garde », sans avoir d’ailleurs pour cela aucun mandat ; et ce même fait rappelle opportunément que le droit commun chrétien comporte, pour les simples chrétiens – ceux qu’on berne, et qui disent Amen, et qui payent – la possibilité, sinon le devoir, de faire connaître ce qui les concerne et les intéresse tous et chacun.

Faire connaître Garabandal, tel est l’objet de ce livre.

M.- L. GUERARD DES LAURIERS, O.P.

Publié dans D- Des prêtres racontent | Commentaires fermés

- Garabandal et le pape

Posté par sexto le 13 janvier 2012

 

                 Conférence au sommet en enfer

 

                                          5 épisode ( avant pause )

 

Ordre du jour : Garabandal et le pape

Le grand chef :

 

Chers amis ,

Je vous sens quelque peu fatigués ; j’ai donc décidé de faire une pause ( pour les réunions … pas pour le travail , oh là ! ) . Mais auparavant , je tenais à vous faire une confidence : la Très Haute affirme avec force que le patron de toutes ses brebis déjà bien égarées et dispersées bientôt à l’infini …. sera de la fête . Mais voilà . Elle ne donne pas de précisions . Sera – ce l’actuel , le suivant ou le …. le précédent ? Je me pose la question . Et , vous autres , qu’en pensez-vous ?

 

Un gradé :

Grand maître , je vois qu’il n’y a pas que nous qui sommes lessivés . Une bonne psychothérapie , suivie d’une aussi bonne cure de sommeil te feraient certes le plus grand bien !

 

Le grand chef :

Bon , je vois , vous avez encore tous du chemin à faire . De toutes façons on ne pourra plus cacher la vérité bien longtemps encore . On sera bien obligés de cracher le morceau . Quand Elle le décidera , on s’inclinera , pas avant .

 

Les piou-pious :

 

On ne nous dit pas tout !

On ne nous dit pas tout !

On ne nous dit pas tout !

 

Le grand chef :

 

Patience , il n’y en a plus pour longtemps . En attendant , reposez-vous … du moins , faites semblant ! La tâche qui nous attend sera titanesque ….

 Le grand chef

 

Chers amis lecteurs , et , je l’espère , futurs  » accros  » de la cause de Garabandal , ces conférences vous ont sans doute , et à juste titre , paru infernales … mais ô combien plausibles.

 

 

 

Raga

 

Publié dans J- Infos Divers | Commentaires fermés

- Le grand Miracle … un poisson d’avril !

Posté par sexto le 11 janvier 2012

 

                     Conférence au sommet en enfer

                                                       4 ème épisode

 

Ordre du jour : le Grand Miracle … poisson d’avril !

 

 

Le grand chef :

 

A vous tous , mes compagnons d’infortune ,

Comme moi , vous savez qu’ils ont une idée fixe derrière la tête . Je sais qui en est à l’origine , mais peu importe . une  » occase  » unique à ne sûrement pas louper ! Pensez donc : Ils ont choisi là-haut …le mois d’avril … le mois d’avril …le mois d’avril …. ça ne vous dit donc vraiment rien ? ( gros rires dans l’assemblée ! )

 

Tous les gradés ensemble :

 

Quelle question , grand chef ! mais pour qui nous prend-tu , c’est le mois du poisson d’avril . Tout le monde en est friand , ils en mangeraient à satiété …

 

Le grand chef :

 

Je vois que vous vous en léchez déjà les babines . J’écoute … qui commence ?

 

Un gradé :

 

Tu disais donc : Avertissement – annonce du Grand Miracle – Miracle -Châtiment . Ne parlons pas du dernier , ce sera pour une autre fois . Et si l’ordre établi par ces  » bénis oui-oui  » était quelque peu inversé … car rien ne prouve qu’il en sera ainsi , tout ce que ces humains savent avec certitude , et là on s’incline , c’est que l’Avertissement précèdera le Grand Miracle . Tu me suis toujours , grand maître ? Mon idée fixe à moi est la suivante : annonce du Grand Miracle – Avertissement – Grand Miracle …. Vois-tu où je veux en venir . La chouchou de la grande Dame est aux abois . Elle panique , elle n’y comprend elle-même plus rien , mais qu’à cela ne tienne , elle se sent obligée de passer l’annonce du Miracle urbi et orbi !!! Imagine le tableau . Cette fillette , de 11 ans à l’époque , ne pouvait pas comprendre que sa propre famille aurait des doutes au moment de l’annonce . La Très – haute le lui avait pourtant bien dit , mais secret oblige , il y manquait un détail , une toute petite précision . Subitement elle réalise avec horreur :  » personne ne me croira , peut-être même pas mes enfants . Tant pis , je n’ai pas le choix , advienne que pourra , je passe l’annonce  » .Grand maître , comment te dire , c’est du pain béni qui nous arrive , que dis-je du poisson béni ! Pas d’Avertissement … donc un faux bruit , ou si tu préfères , un canular , ou tout bêtement un  » poisson d’avril  » .

 

Un autre gradé :

 

Poisson d’avril , formidable , j’en glousse d’avance , mais tous ne vont pas l’avaler .

 

Le grand chef :

 

Que veux-tu dire , fais vite , explique-toi .

 

Le gradé :

 

 » Dans le royaume des aveugles , les borgnes sont rois « . Tu connais quand même cette maxime ? Et bien , pour une fois , elle sera fausse . Là aussi il faudra inverser la formule :  » Dans le royaume des borgnes … l’aveugle sera roi !  » . Suis mon idée : il y a là-bas , dans le Nouveau Monde , un aveugle , un vrai de vrai … , j’en suis témoin ( hé , hé … j’étais là quand le pneu lui a sauté au visage ! ) ; ce non-voyant ( comme ils disent tous maintenant ) ne verra rien venir mais il sera le premier à partir dès qu’il apprendra l’annonce de ses propres oreilles .  » Quand partirez-vous  » , lui a-t-on demandé ….  » Dès l’annonce  » , la réponse a été sans appel . Diantre , pourquoi lève -t’il l’ancre si vite , lui qui est assuré d’être sur place le jour J ??? Sa confiance en la protégée de la ( … ah , j’oublie son nom … ) est telle qu’il ne voudrait pour rien au monde arriver en retard . Comme on le comprend ( rires de tous ) ! Cela fait plus de 50 ans qu’il attend ce jour .Alors que faire , grand maître ? Cet aveugle finira par nous mener par le bout du nez , c’est vraiment le monde à l’envers ! Comme je te sens désarmé , cela ne te ressemble pourtant pas .

 

Le grand chef :

 

Tu me poses une colle , je vais y réfléchir sans tarder … Il me faut à tout prix trouver quelque chose … ça craint grave !

 

Les piou-pious :

 

Tous ensemble , tous ensemble , tous ensemble .. hé

Tous ensemble , tous ensemble , tous ensemble .. hé

Tous ensemble , tous ensemble , tous ensemble .. hé

POISSON D’ AVRIL !!!

 

Le grand chef :

 

Vivement ce jour , on va bien rigoler .

Bonne continuation ,

 

                                                                        Le grand chef

 

 

Publié dans J- Infos Divers | Commentaires fermés

- Un signe perpétuel …

Posté par sexto le 10 janvier 2012

 

                                          Conférence au sommet en enfer

Rappel : histoire sans fin                 3ème épisode

 

Ordre du jour : Un Signe y restera à perpet !

Le grand chef :

 

                                                              Mes chers compagnons ,

Le boulot est loin d’être terminé . Soit , ils se seront presque tous plantés au jour J … à part quelques irréductibles un peu plus futés . Mais plutôt que de revenir bredouilles , d’être la risée de leurs amis , ils feront l’impossible pour aller voir ce fameux signe promis par la Très haute et qui sera visible à …. perpet !

 » Trop , c’est trop  » se diront -ils . Nous ne pourrons donc vraisemblablement pas les en empêcher . Soit : nous ferons encore le maximum pour qu’ils le voient tous .Mais pas question de les laisser repartir le soir même pour aller pioncer 24 h après dans un duvet bien douillet !

Que proposez-vous ?

 

Les gradés :

 

Quoi de plus facile … 19 pieds de neige bien poudreuse , ça te suffit-il ? On peut mieux faire au besoin , tu sais bien . On l’a déjà expérimenté ailleurs …. ça marche très bien , ou , si tu préfères , ça ne roule plus du tout . Parle , on est là pour ça !

 

Les piou-pious :

 

On leur a déjà susurré qu’un gros hamburger et une barre de céréales suffiront pour les caler durant 3 jours . il est vrai , grand maître , que la ration d’eau est plus importante que l’ apport énergétique … Au besoin , on fera tomber un peu d’eau pour désaltérer ces valeureux pèlerins . Ce sera donc notre dernier cadeau : verra bien qui rira le dernier !

 

Le grand chef :

 

Je peux donc compter sur vous tous , voilà qui me rassure .

A plus ,

 

                                                                                                   Le grand chef

Publié dans J- Infos Divers | Commentaires fermés

- Quant à l’annonce du Grand Miracle

Posté par sexto le 10 janvier 2012

 

                                         Conférence au sommet en enfer

suite et …..  » sans  » fin

qu’on se le dise

 

Ordre du jour :  l’annonce du grand Miracle

Le grand chef :

 Notre ruse , notre force , notre savoir-faire ne sont pas encore à la une de tous les journaux . C’est notre atout principal . Mais hélas , la Grande là-haut , connaît notre puissance . Ce n’est pas pour rien qu’Il l’a nommée  » généralissime en chef de ses armées « . Une bataille se gagne dans le secret : c’est une affaire entendue . Elle ne dévoilera donc pas son plan d’attaque trop tôt . Nous savons d’ores et déjà que ça ne sera que 8 jours avant le jour J . Pourtant , je sais qu’Elle y tient à son miracle ….

Un gradé :

Tu te souviens du jour où sa protégée a eu un trou de mémoire devant la curiosité de son patron du coin .Preuve qu’Elle connaît la faiblesse humaine . Qu’Elle ne voulait en aucun cas que son plan ne soit dévoilé . La copine de sa protégée répétait déjà à qui voulait l’entendre que l’Avertissement surviendrait un an au maximum avant le jour J . Ors la protégée elle-même répétait , elle aussi à qui voulait l’entendre , qu »elle s’attend à  » el Aviso  » à toute heure du jour et de la nuit …. et cela depuis 50 ans . Grand maître , tu ne trouves pas qu’il y a un hic là-dedans ?

Le grand chef :

Très juste .Je vois le problème . Son  » trou  » de mémoire doit revenir de temps en temps , il ne lui sera probablement enlevé définitivement que 8 jours avant le Miracle .

Un piou-piou :

Mais oui , c’est clair … ce fameux trou de mémoire a même été une fois collectif lorsque les 4 fillettes ont nié avoir vu cette Grande Dame .

Tous ensemble :

C’est bien vu grand chef : ce n’est donc pas que la discipline qui est la force des armées , mais aussi le secret .

 

Le grand chef :

Maintenant tous à vos postes pour le jour de l’annonce … il n’y aura pas une minute à perdre !

                                                                                                                Le grand chef

Publié dans J- Infos Divers | Commentaires fermés

- A propos du monde présent au Grand Miracle

Posté par sexto le 7 janvier 2012

Conférence au sommet en enfer

Ordre du jour :

le Grand Miracle de Garabandal

 

Le grand chef :

Vous n’êtes plus sans ignorer que la Grande Dame a annoncé la venue d’un Grand Miracle il y a déjà de cela 50 ans . Par bonheur pour nous , rien ne s’est encore passé . Mais que cela ne nous rassure pas . Restons donc sur nos gardes car cette Grande Dame n’a pas l’habitude de mentir .

Votre zèle pour contrecarrer cet évènement est sans limite , je le vois bien , mais faites-moi quand même un récapitulatif .

 

Les hauts gradés :

Grand Maître , la quasi-totalité de ses préférés ( les prêtres ) comme Elle les appelle , ont rejeté son ultime message et donc la suspicion , le doute et finalement le rejet ont été enclenchés . On avait cru avoir gagné , mais hélas , trois fois hélas , ce n’était que le début de notre combat .

Ensuite on a fait appel aux spécialistes de la médecine , tu sais bien … les » psys  » comme on les appelle . Eux aussi ont mis le paquet . C’était très gentil de leur part mais ça n’a pas encore suffi . Alors pendant plusieurs années on l’a bouclé . La parole est d’argent ….le silence est d’or disent – ils .

C’était presque vrai : les ¾ des témoins de ces phénomènes sont morts …. sauf un , tu sais bien de qui on parle , l’aveugle qui doit voir le jour J , et dont on n’arrive pas à bout pour l’ éliminer malgré nos multiples tentatives . Et bien , rien que cela a suffi à relancer l’enthousiasme de cette minorité complètement  » accro  » .

Tous les piou-pious  (ensemble ):

Grand Maître , on n’ a cessé de leur répéter que :

- Ce n’est pas un article de foi

- Qu’on peut aller au Ciel sans y croire

- D’ailleurs les malades seront guéris de tous les endroits d’apparitions

- Que si la  » Dame  » veut qu’ils y soient , ils y seront

- Que de toutes façons il n’y aura pas de place pour tout le monde

- Que s’ils mettent tout l’argent de côté en prévision du grand Miracle … que leur restera-t-il pour partir en vacances

- Que s’ils ne sont pas justement en vacances à ce moment , ils risquent de perdre leur boulot et ce n’est vraiment pas le moment

- Qu’avant c’était possible , mais que maintenant le chômage les guette …

Il y avait tellement de suggestions que le grand chef mit le holà et décida de changer de tactique .

 

Le grand chef:

Ce que vous avez déjà fait est très bien mais visiblement il manque encore quelque chose. J’ai donc décidé de faire un virage à 180° . Dorénavant Garabandal sera vrai , le doute n’est plus permis .Ne perdons donc plus notre temps . La Grande Dame veut que tout le monde y soit , et bien … nous aussi !

De gros murmures se firent alors entendre et la révolte gronda , mais le grand chef les rassura de suite ;

A l’avenir vous ferez faire des conférences sur Garabandal par des gens dignes de confiance , bien intentionnés , sincères , méritants , courageux , totalement désintéressés , qui sauront convaincre leurs auditeurs . A ce stade , rien de plus facile aux conférenciers de leur faire comprendre que la panique sera tellement grande qu’un plan « ORSEC  » a d’ores et déjà été élaboré afin que seuls les cars bien organisés pourront accéder au village . Plus question de laisser passer les voitures individuelles à l’exception des ambulances – voitures de police – pompiers ou agents de sécurité . Les conférences se termineront par une réservation dans un de ces nombreux cars , en France , comme à l’étranger , avec comme ultime conseil d’être prêts pour ce grand voyage 24 h à l’avance : le chauffeur de car ne pouvant se permettre le luxe de perdre quelques précieuses minutes .

Vous m’avez bien compris : ainsi , ils seront bien tous là-bas … mais en retard … Il fallait y penser !!!

Car il va de soi que pendant ce court laps de temps aucun d’entre vous ne se tournera les  » griffes  » : j’y veillerai personnellement . Ces mortels insouciants , n’arrivant pas à prendre quelques sages précautions pour se rendre ( en voiture ou en car ) à cet évènement unique et d’une telle importance , semblent oublier notre pouvoir . Vous aurez donc à votre disposition tout un arsenal de moyens pour les en empêcher :

- accidents de la route

- troubles politiques , sociaux -économiques

- glissements de terrain , tremblements de terre

- tempêtes , ouragans , intempéries de toutes sortes

et je pourrai continuer ainsi longtemps mais je préfère vous laisser le mérite d’en trouver d’autres .

Notre but final doit être : Garabandal = GROUND ZERO

Depuis le temps qu’on leur dit qu’il faut se méfier de moi lorsque je prêche la vérité … Ils n’ont toujours rien compris .

Bon courage et à très bientôt de vos nouvelles ,

Le grand chef

Sans commentaires … mais comment taire ?

 

Publié dans J- Infos Divers | 1 Commentaire »

- Inscrivez-vous pour le Grand Miracle

Posté par Pèlerin le 5 janvier 2012

Les événements approchent à grands pas. Nous ne pouvons pas de donner de date, mais nous vous recommandons de bien penser votre voyage à Garabandal dès à présent si vous ne l’avez pas encore fait.

Aussi, inscrivez-vous auprès d’une association organisatrice :  il est grand temps !

 

Pour l’Europe :

- Garabandal, France. Association Saint Christophe. (et plusieurs pays européens)
http://www.st-christophe.org/

- Garabandal Suisse :
http://www.lesamisdegarabandal.com/index.html

- Garabandal Centre England.
http://www.garabandal.org.uk/

- Garabandal, Royaume Uni. St. Michael’s Video Centre.
http://www.garabandaluk.com/index.htm

- Garabandal, Chequia.
http://www.garabandal.cz/

- The Irish Garabandal Centre
http://www.garabandal.ie/

- Garabandal Center, Malta.
http://www.garabandalmalta.com

- Garabandal Allemagne :
http://www.garabandal-zentrum.de/  

 

Dans le reste du monde :

- St. Michael’s Garabandal Center. Maria Saraco. Etats-Unis.
http://www.garabandal.org/

- New York Garabandal Center. Joey Lomangino.
http://www.garabandalny.org/ 

- The Workers of Our Lady — Canada. Michael and Helen Rozeluk.
En Anglais et autres langues.
http://www.ourlady.ca/

- Workers of Our Lady of Mount Carmel. Australia.
http://www.garabandal.com/

- Garabandal, Australia.
http://www.onthenet.com.au/~garaband/main.html

- Garabandal, South Africa.
http://www.garabandal.org.za/

- Garabandal, Nederland.
http://www.garabandal.nl/

- Garabandal, India.
http://www.geocities.com/garabandalcentre/Garabandal_in_India.htm

 

Vous connaissez d’autres associations organisatrices ? au nom de tous les lecteurs du blog, merci de nous les faire connaître afin de les rajouter à cette liste.

 

Et pour être encore plus prévoyant, consultez les horaires d’avion (notamment pour ceux qui habitent loin, sur un autre continent par exemple), les lignes de train… vérifiez les correspondances…. pensez à la voiture…. au cas où les événements nous obligeraient à partir rapidement après l’annonce du Grand Miracle de Conchita (guerre civile ? routes bloquées ? frontières fermées ?). Deux solutions valent mieux qu’une.

Mais prions pour que nous n’arrivions pas à cette situation au moment du Grand Miracle ; prions afin que Notre Dame de Garabandal veille sur ses voyageurs et qu’Elle nous aide à arriver à bon port.

Des questions ?.. n’hésitez pas. Pensez à contacter aussi les associations organisatrices.

Publié dans J- Infos Divers | Pas de Commentaire »

- La Vierge de Foligno ET la Madone sixtine

Posté par Pèlerin le 7 décembre 2011

Document de septembre 2011 remis à jour.

 (…) la Vierge de Foligno de Raphaël (depuis 1816 au Musée du Vatican), jamais prêtée jusqu’à maintenant, sera exceptionnellement exposée avec la Madone Sixtine, qui appartient au Musée de Dresde. L’exposition est organisée en concomitance avec la visite du pape Benoît XVI en Allemagne, du 22 au 25 septembre. Les deux resteront exposés jusqu’en janvier 2012.

 La « Madone de Foligno » (Raphaël) et détail de la représentation d’une chute de météorite

- La Vierge de Foligno ET la Madone sixtine dans B- Prophéties et signes annonciateurs  dans C- La Fin des Temps

Tableau exposé à la Pinacothèque, l’un des musées du Vatican.

Pourquoi Raphaël a-t-il représenté la chute d’une comète sur un tableau religieux ?
Vraisemblablement parce qu’il a vu (ou entendu parler de la chute d’) une météorite qui a eu lieu le 4 septembre 1511 en Lombardie.
Or, curieusement, c’est au moment où un grand nombre de comètes doivent « frôler » la Terre que ce tableau a la permission de quitter le Vatican. 

3 personnages aux pieds de la Sainte Vierge et non des moindres :

St Jean Baptiste (précurseur du Christ), St François d’Assise (et oui !) et St Jérôme (à l’origine de la Sainte (et vraie) Bible, la Vulgate).

Un ange tient un écriteau où rien n’est inscrit. Etrange…. comme cet écriteau rappelle celui que tenait St Michel Archange à Garabandal (le 24 juin 1965) et que les petites n’arrivaient pas à lire….
La Sainte Vierge donnera alors ce Message inscrit sur l’écriteau de l’Ange qui est celui de Garabandal…. le Message de Notre Dame de Garabandal !

En 1997, au moment d’Assise, un terrible tremblement de terre frappe Assise et…. Foligno !

A présent le deuxième tableau : la Madone sixtine :

Madone sixtine de Raphaël

Au centre du tableau : la Vierge Marie, debout, semble nous tendre l’Enfant Jésus, et ainsi exprimer que par le triomphe de Son Coeur Immaculé et le règne du Sacré Coeur de Son Fils, les temps seront renouvelés, un nouveau temps de paix nous sera donné. (mais à l’issue duquel, les hommes oublieront à nouveau et viendra le règne du véritable Antéchrist). Ainsi, la Vierge Marie peut-Elle être nommée Vierge Corédemptrice et Médiatrice.
Ce temps de paix, ce n’est que par le rétablissement de l’Eglise de Notre Seigneur, le règne du Christ dans tous les coeurs, que nous l’obtiendrons.
Jésus n’a-t-il pas dit à Conchita lors d’une locution : « C’est Moi qui ferai tout« .
A droite du tableau : Ste Barbe, liée à la foudre, le feu. Elle est d’ailleurs patronne des pompiers !
A gauche : St Sixte, saint protecteur du pape Jules II ; regardez à ses pieds (en bas à gauche du tableau…) : la tiare est « déposée ». (le Pape Paul VI est le dernier pape couronné ; aucun des papes suivants n’a donc reçu la tiare). 

Que penser de la « réunion » de ces deux tableaux ? pourquoi ne pas penser à un avertissement, à un code d’inité ?
L’association de la comète et de la tiare déposée pourrait rappeler le règne de l’antéchrist-antipape. Tout comme l’étoile a annoncé la venue du Christ, la comète ou autre phénomène astral (l’avertissement) annoncerait ce temps antichristique. Et les prophéties, illustrées par l’actualité du monde, semblent bien être pour notre temps.
emoticone 

Alors 2012 pourrait donc être l’année de tous les dangers.

Ce document a été remis à jour grâce aux réflexions de lecteurs sur le forum :
http://garabandal.xooit.fr/t261-Curieuse-coincidence-la-Vierge-de-Foligno-de-Raphael.htm#p745

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, C- La Fin des Temps | Pas de Commentaire »

- Accomplir la divine volonté plutôt que satisfaire sa curiosité !

Posté par Pèlerin le 7 décembre 2011

… Après les extases, (les fillettes) ont eu à endurer combien d’interrogatoires, de pièges humiliants et de tracasseries odieuses de la part du clergé, ennemi de la surnaturalité des apparitions en raison de l’aspect pénitentiel des messages :

« Il faut faire beaucoup de sacrifices, faire beaucoup pénitence ».

« A l’Eucharistie, on donne sans cesse moins d’importance ».

A elles seules ces deux lignes résument bien toute l’importance de la vie chrétienne que la Sainte Vierge est venue nous rappeler à nous tous et pas seulement aux voyantes.
En effet ce qui continue à faire souffrir, encore maintenant, les voyantes devenues adultes : c’est de constater que peu de personnes mettent en pratique le contenu des messages de notre Mère céleste.

 

Ainsi, combien pensent surtout à chercher la date du Grand Miracle ?
Combien désirent connaître s’il y a du nouveau au sujet des voyantes ?
Combien se préoccupent, avant tout, du moyen de se rendre au miracle ?
Combien s’en remettent dans les mains de Dieu afin d’y pourvoir ?
Combien demandent à Notre Dame la grâce de la vision du miracle ?
Combien pensent à prier pour les voyantes afin de les aider ?

Il nous est facile de toujours nous confier aux promesses venant du Ciel, telles les paroles que Jésus a dites à Conchita :

« C’est Moi qui ferai tout ».

Il nous faut principalement la persévérance dans la prière et par nos sacrifices obtenir la grâce d’accomplir la divine Volonté.

Prions et demandons, chaque jour, à la Vierge Marie de mettre dans notre coeur cette confiance persévérante, rien que par amour pour Elle en nous unissant aux privilèges, aux souffrances et à la Croix que continuent de porter « les heureuses petites filles de Garabandal« , « les courageuses petites filles de Garabandal« .

G. Lucas

 

Extrait du bulletin n°41 Le messager de Notre Dame,

Centre Information Garabandal — 11 Rue de Cambes — 14000 CAEN

Tél : 02 31 47 83 06

Publié dans A- Message de ND (commentaires), K- Billets d'humeur | Pas de Commentaire »

1...45678...26
 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE