• Accueil
  • > Recherche : christ au mont oliviers

Résultats de votre recherche

- Lorca, un avertissement….

Posté par Pèlerin le 12 mai 2011

Lorca a connu hier un séisme : neuf morts (prions pour le repos de leur âme), des familles plongées dans la tristesse, le deuil…. des effondrements de monuments…. tristesse, pleurs, désarroi au coeur de la ville de Lorca….

Lorca…. ville au passé historique très riche… célèbre pour ses célébrations de la Semaine Sainte qu’elle avait encore fêtées le mois passé….
Très belle vidéo
ici.

Le nom actuel Lorca vient de l’époque arabe quand la Medina était connue sous le nom de Lurqa. La signification de ce nom serait « la bataille », probablement parce se sont déroulées dans cette ville les affrontements entre les troupes chrétiennes de Théodemir et les forces arabes qui ont envahi la péninsule au VIIIè siècle
Au cours de la Reconquista, Lorca est une ville frontalière dangereuse, prise entre le royaume chrétien de Murcie (appartenant à la couronne d’Espagne) et le Royaume de Grenade (dernière terre mauresque). Lorca sert de base pour les raids en territoire ennemi. C’est la bataille de los Alporchones, en 1452, qui met fin à cette situation pendant le règne de Jean II de Castille, qui, dix ans plus tôt avait accordé le titre de noble ville à Lorca.

Les dégâts matériels :
Eglise du couvent de San Diego (le clocher s’est ouvert par le milieu) ; Ce couvent abrite des frères mineurs franciscains (St François d’Assise).
La tour du Sanctuaire de la Virgen de las Huertas (patronne de la Ville) partiellement détruite.
A l’intérieur, de nombreuses oeuvres autour du dogme de l’Immaculée Conception.
La coupole de l’Eglise Saint Matthieu.

D’ailleurs, relisons ensemble ce que dit l’Evangile selon St Matthieu – Chapitre 24

1 Comme Jésus, sorti du temple s’en allait, ses disciples s’approchèrent pour lui faire remarquer les constructions du temple.
2 Prenant la parole, il leur dit:  » Vous voyez tout cela, n’est-ce pas? Je vous le dis en vérité, il n’y sera pas laissé pierre sur pierre qui ne soit renversée.
3 Lorsqu’il se fut assis sur la montagne des Oliviers, ses disciples s’approchèrent de lui, à part, et dirent:  » Dites-nous quand ces choses arriveront, et quel sera le signe de votre avènement et de la fin du monde?  »
4 Jésus leur répondit:  » Prenez garde que nul ne vous induise en erreur.
5 Car beaucoup viendront sous mon nom, disant:  » C’est moi qui suis le Christ, et ils en induiront un grand nombre en erreur.
6 Vous aurez à entendre parler de guerres et de bruits de guerre: voyez! n’en soyez pas troublés, car il faut que tout arrive; mais ce n’est pas encore la fin.
7 En effet on se dressera nation contre nation, royaume contre royaume, et il y aura des pestes, des famines et des tremblements de terre par endroits:
8 tout cela est le commencement des douleurs.
9 Alors on vous livrera à la torture et on vous fera mourir, et vous serez en haine à toutes les nations, à cause de mon nom.
10 Alors aussi beaucoup failliront; ils se trahiront les uns les autres et se haïront les uns les autres.
11 Et il s’élèvera plusieurs faux prophètes qui en induiront un grand nombre en erreur.
12 Et à cause des progrès croissants de l’iniquité, la charité d’un grand nombre se refroidira.
13 Mais qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.
14 Et cet évangile du royaume sera proclamé dans le monde entier, en témoignage pour toutes les nations; et alors viendra la fin.
15 Quand donc vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, dressée en un lieu saint, – que celui qui lit comprenne! -
16 alors, que ceux (qui seront) dans la Judée s’enfuient dans les montagnes;
17 que celui (qui sera) sur la terrasse ne descende pas prendre ce qu’il y a dans sa maison;
18 et que celui (qui sera) dans les champs ne revienne pas en arrière pour prendre son manteau.
19 Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là!
20 Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat;
21 car il y aura alors une grande tribulation, telle qu’il n’y en a point eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et qu’il n’y en aura plus.
22 Et si ces jours n’avaient été abrégés, nul vivant n’échapperait; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.
23 Alors, si quelqu’un vous dit:  » Voici le Christ ici!  » ou  » là!  » ne le croyez point.
24 Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes, et ils feront de grands miracles et des prodiges jusqu’à induire en erreur, s’il se pouvait, les élus mêmes.
25 Voilà que je vous l’ai prédit.
26 Si donc on vous dit:  » Voici qu’il est dans le désert!  » ne partez point;  » Voici qu’il est dans le cellier! « , ne le croyez point.
27 Car, comme l’éclair part de l’orient et apparaît jusqu’à l’occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.
28 Où que soit le cadavre, là se rassembleront les aigles.
29 Aussitôt après la tribulation de ces jours, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera pas sa clarté, les astres tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlés.
30 Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme, et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec grande puissance et gloire.
31 Et il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre.
32 Du figuier apprenez cette comparaison: Dès que sa ramure devient tendre et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche.
33 Ainsi, lorsque vous verrez toutes ces choses, sachez que (l’événement) est proche, aux portes.
34 Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient arrivées.
35 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
36 Quand à ce jour et à l’heure, nul ne les connaît, pas même les anges des cieux, mais le Père seul.
37 Tels furent les jours de Noé, tel sera l’avènement du Fils de l’homme.
38 Car de même que dans les jours qui précédèrent le déluge, on mangeait et on buvait, on épousait et on était épousé, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche,
39 et qu’ils ne surent rien, jusqu’à la venue du déluge qui les emporta tous, ainsi sera aussi l’avènement du Fils de l’homme.
40 Alors, de deux (hommes) qui seront dans un champ, l’un sera pris, l’autre laissé;
41 de deux femmes qui seront à moudre à la meule, l’une sera prise, l’autre laissée.
42 Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur doit venir.
43 Sachez-le bien, si le maître de maison savait à quelle veille le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.
44 Tenez-vous donc prêts, vous aussi, car c’est à l’heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme viendra.
45 Quelqu’un donc est-il le serviteur fidèle et prudent que le maître a établi sur les gens de sa maison pour leur donner la nourriture au temps (voulu),
46 heureux ce serviteur que son maître, à son arrivée, trouvera agissant ainsi !
47 En vérité, je vous le dis, il l’établira sur tous ses biens.
48 Mais si c’est un méchant serviteur qui se dise en lui-même:  » Mon maître tarde,  »
49 et qu’il se mette à battre ses compagnons de service, qu’il mange et boive avec les ivrognes,
50 le maître de ce serviteur viendra au jour où il ne s’y attend pas, et à l’heure qu’il ne sait pas,
51 et il le fendra en deux, et lui assignera pour lot celui des hypocrites: là il y aura les pleurs et le grincement des dents.

http://bible.catholique.org/evangile-selon-saint-matthieu/3204-chapitre-24

Nul doute que ce séisme est lourd de sens pour l’Eglise et le monde !
La conclusion tient dans cette phrase tirée de l’Evangile de St Matthieu :

« Du figuier apprenez cette comparaison: Dès que sa ramure devient tendre et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche.
Ainsi, lorsque vous verrez toutes ces choses, sachez que (l’événement) est proche, aux portes. »

***

Publié dans C- La Fin des Temps | 1 Commentaire »

- Châtiment, 3 jours de ténèbres et recommandations

Posté par Pèlerin le 15 février 2011

Il n’y a pas qu’à Garabandal que le Ciel annonce un châtiment pour le monde…. Quelques extraits de l’ouvrage « Actualité de la Fin des Temps » de Louis de Boanergès (Editions D.F.T.) sur le déroulement et l’annonce des 3 jours des ténèbres.

 La « rénovation de toutes choses », instauration du Règne spirituel du Christ sur la terre, inauguré par l’apparition du Christ sur les nuées accompagné des saints et des anges (apparition que l’on peut qualifier de Parousie mystique par opposition à la Parousie métaphusique de la fin du monde qui changera par le Jugement dernier, le Temps en l’Eternité. Ce qui n’est pas le cas pour le Règne de 1000 ans, dernière période temporelle avant l’Eternité. Et on peut penser que ce Règne sera inauguré par celui du Saint Pape et du Grand Monarque que l’iniquité des hommes aura accidentellement reporté jusque là (le Grand Monarque déposerait alors couronne et sceptre, au Mont des Oliviers, comme toutes les prophéties privées le disent, pour finir et son règne et l’économie du Second Age ou Temps des nations).(…)

Mais avant cette rénovation de toutes choses, « Dieu enverra un double châtiment, nous dit Anna-Marie Taïgi, l’un part de la terre, à savoir des guerres, des révolutions et d’autres ; l’autre du Ciel, à savoir une obscurité épaisse [et ce seront les 3 jours des ténèbres]. Celle-ci empêchera de voir quoi que ce soit. Cette obscurité sera accompagnée d’une infection de l’air qui fera périr, sinon exclusivement du moins principalement les ennemis de la Religion. Tant que durera l’éclipse, il sera impossible de faire de la lumière. Seuls les cierges bénits se laisseront allumer et pourront éclairer. Quiconque ouvrira la fenêtre par curiosité et regardera dehors, ou bien sortira de sa maison, tombera aussitôt raide mort. En ces jours, tous doivent rentrer chez eux, réciter le Rosaire et implorer la Miséricorde divine ». (…)

« Ces fameux 3 jours des ténèbres qui termineront le règne de l’Antéchrist, sont à vrai dire, la plus grande constante des diverses révélations mystiques de ces derniers siècles, probablement parce qu’il s’agit du moment le plus terrible de la fin des Temps. » (…)

«A la messagère du Canada » (Soeur grise de la Charité de Montréal, suivie par Mgr G. Breynat, o.m.i., décédé en 1954), la Très Sainte Vierge avait dit le 26 novembre 1949 :
« Je te donne maintenant quelques signes qui précèderont les grands maux que je t’ai fait connaître : par une nuit très froide d’hiver se fera entendre un effroyable grondement de tonnerre ; de violents tremblements de terre secoueront la terre entière, une masse d’étoiles en feu réduiront en cendres tout ce qui a été corrompu par le péché ; oui, tout ce qui est du péché sera détruit. Il y aura des vents brûlants et l’air sera rempli d’un gaz empoisonné avec du soufre et une fumée étouffante. Puis, tous les édifices construits avec un esprit méchant et provocateur et pour la gloire personnelle seront détruits, et les hommes et les choses. Lorsque le tonnerre résonnera avec une telle force que les montagnes frémiront, cachez-vous du monde extérieur, ne vous laissez pas aller à des regards curieux contemplant ces terribles événements. Priez alors et faites pénitence ; remerciez Dieu de cette purification, encore une fois croyez en Dieu…. » (…)

« Le Padre Pio, à la suite de la révélation que Notre Seigneur lui adressa en 1959, écrit ceci :
« Ceux qui espèrent et qui croient en mes paroles n’auront rien à redouter car Je ne les abandonnerai pas. Aucun mal n’arrivera à ceux qui sont en état de grâce et chercheront la protection de Ma mère. Pour vous préparer à cette épreuve, Je vous donnerai des signes et des instructions : la nuit sera très froide, le vent surgira, le tonnerre se fera entendre. Fermez toutes les portes et fenêtres. Ne parlez à personne de l’extérieur. Agenouillez-vous devant votre crucifix. Regrettez vos péchés. Priez Ma mère pour obtenir sa protection. Ne regardez pas dehors pendant le tremblement de terre parce que le courroux de Mon Père est saint. La vue de sa Colère, vous ne la supporteriez pas. Ceux qui négligeront cet avertissement seront abandonnés et instantanément tués de frayeur par la Colère divine (…) Dites pieusement le chapelet, en commun si possible, ou seul. Pendant ces trois jours de ténèbres, seuls les cierges bénits le jour de la Chandeleur pourront être allumés et brûleront sans se consumer ». » (…)

« Est-il utile d’ajouter que le port des sacramentaux, médailles et diverses protections spirituelles, est tou particulièrement indiqué ? Le chrétien fidèle aura, d’instinct, rempli cette condition. Il portera sur lui au moins la Croix de la bonne mort (croix-médaille de saint Benoît, à laquelle est attachée une indulgence plénière à l’article de la mort), la Médaille miraculeuse et le Scapulaire brun du Mont Carmel (promesse de salut spirituel). A quoi il pourra ajouter, au moment de la Crise finale, mais déjà maintenant -ce n’est pas inerdit !), la croix de lumière et de protection révélée à Marie-Julie Jahenny, son scapulaire spécial et sa médaille, et divers autres sacramentaux comme le petit drapeau de Loublande, les médailles de saint Michel, de saint Joseph, etc. A portée de la main, dans la pièce servant d’oratoire où l’on prévoit de se réfugier, il faudra en outre avoir quelques bidons d’eau en provenance de lieux d’apparitions mariales, pour y tremper son visage et se rafraîchir l’esprit dans les moments les plus difficiles, ou en boire.

Plus matériellement, il serait de la dernière inconscience de ne pas prévoir au moins une réserve alimentaire couvrant plusieurs semaines, sinon plusieurs mois (boîtes de conserve, mais surtout légumes secs, pâtes, riz, lentilles, lait en poudre , sucre , eau , etc.) Il va de soi de faire un roulement régulier de ces denrées … pour n’avoir aucune perte !

« Après la purification du monde par de grands châtiments, Je prépare une renaissance miraculeuse, triomphe de Ma miséricorde » (Notre Seigneur à Anna-Marie Taïgi).

La voyante Berthe Petit, la mystique belge à qui fut confiée la mission de faire connaître la dévotion au Coeur Immaculé de Marie, demanda au cours d’une vision si les catastrophes qu’elle voyait signifiaient la fin du monde, et la Très Sainte Vierge lui répondit : « Ce n’est pas la fin du monde mais l’avènement du Royaume du Divin Coeur de Jésus et de mon Coeur Immaculé ». Et Notre Seigneur lui dit en une autre occasion qu’après le cataclysme, tout serait renouvelé.

«Après ces châtiments, les anges descendront du Ciel et répandront l’Esprit de Paix sur la terre. Un sentiment de gratitude incommensurable prendra possession de ceux qui survivront à cette terrible épreuve » (message adressé au Padre Pio, 1959) (…)

« A Heede (Allemagne), qui, avec les apparitions de Marienfried 1, a été retenu par les évêques allemands comme donnant de sérieux signes d’authenticité, Notre Seigneur donna à l’une des voyantes, M. Gunsferth, au cours de l’année 1945, un message impressionnant :
« Je suis très proche. La terre tremblera. Il y aura un jugement terrible pour les plus petites choses. Un avant-goût du Jugement dernier. Vous manifesterez votre joie et votre gratitude par des cris. Les miens M’attendent, ils recevront Mon secours, Ma grâce et Mon amour.
Ce sera terrible pour ceux qui ne sont pas en état de grâce. Les anges justiciers sont déjà dispersés de par le monde. Je me manifesterai. Toute la terre Me reconnaîtra poru son Dieu. Il est midi moins cinq (…) Dès le début du monde, mon Amour a mis au point cette oeuvre, les hommes n’entendent pas Mon appel. Ils durcissent leur coeur et s’insurgent contre la grâce (…) L’humanité est plus mauvaise qu’avant le Déluge. L’humanité étouffe dans le marais des péchés, sous la haine et l’insatiabilité du diable. C’est dans de telles ténèbres que gît le monde et mon désir serait d’exterminer cette espèce humaine. C’est uniquement à cause des justes que je fais preuve de magnanimité (…) Des événements formidables se préparent. Ils seront plus effroyables que jamais depuis la création du monde. Je viendrai en personne et manifesterai au monde Ma Volonté. Ceux qui ont beaucoup souffert seront les martyrs et la semence de la nouvelle Eglise. Je permets qu’ils aient part à ma capture, à ma flagellation, à mon couronnement d’épines et à mon chemin de croix. Mon enfant, Je viendrai très bientôt, et ce qui arrivera surpassera tout ce qu’on a vu jusqu’alors.

« La Mère de Dieu et tous les anges oeuvreront activement lors de ces événements. L’enfer se croit assuré de récolter sa moisson mais je la lui arracherai (…) Beaucoup Me blasphèment et pour cela Je suis obligé de faire venir ces souffrances sur l’humanité. Grâces à elles, des milliers pourront être sauvés. Beaucoup supporteront toutes ces souffrances pour ceux qui Me maudissent (…) Je viendrai et avec Moi la Paix. Avec un petit nombre de fidèles, Je fonderai un Royaume. Mes enfants aimés, les miens me rendront hommage. Vous ne serez pas déçus. Je viendrai. La lumière deviendra pour les miens bénédictino et pour les autres ténèbres, etc. »

(…)

« Faites donc pénitence et convertissez-vous afin que vos péchés soient effacés quand les temps de rafraîchissement que le Seigneur doit donner à Ses saints viendront, et qu’Il aura envoyé Jésus-Christ qui vous a été annoncé. Il faut cependant que le Ciel reçoive Jésus-Christ jusqu’au temps du rétablissement de toutes choses que Dieu a prédit par la bouche de tous ses saints prophètes, depuis le commencement du monde » (Act. III, 19-20)

*

1. Mg Pereira Venâncio, évêque de Fatima, a écrit: “Le sanctuaire de Marienfried représente pour moi une synthèse de la dévotion mariale de notre temps. Celui-ci fait partie des plus importants sanctuaires mariaux de l’Église catholique, où la Mère de Dieu est vénérée d’une façon presque multiple.”

Mgr Rudolf Graber, évêque de Ratisbonne, a écrit, le 25 juillet 1976: “Celui qui étudie attentivement le message de Marienfried, découvre l’interprétation de l’Apocalypse, chapitre 12, où le “grand Dragon rouge” poursuit la Dame vêtue de soleil, cherchant à anéantir son Fils”.

Le 20 mars 2000, l’évêque du lieu, le diocèse d’Augsbourg, autorisa les pèlerinages bien que l’Église ne se soit pas encore prononcée officiellement sur l’authenticité des faits. Les pèlerins viennent de plus en plus nombreux à Marienfried. 

***

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, C- La Fin des Temps | 2 Commentaires »

- Prophétie de Padre Pio (châtiment)

Posté par Pèlerin le 16 novembre 2010

La traduction d’une copie d’une lettre personnelle écrite par Padre Pio adressée à la Commission de Heroldsbach nommés par le Vatican témoigne de la vérité et la réalité de ces révélations sur les trois jours de ténèbres donnée par Notre Seigneur à Padre Pio, un prêtre capucin qui portent les stigmates.

Voici ce qu’il écrivait en Mai 1950…

«Un grand châtiment se prépare : ce sera effroyable comme jamais depuis la création du monde.

L’Heure de ma venue est proche, mais Je manifesterai Ma Miséricorde. (NDLR : Justice de Dieu !)

Votre époque sera témoin d’un châtiment terrible. Mes Anges, exécuteurs de ce travail sont prêts. Ils auront la charge spirituelle d’anéantir tous ceux qui se moquent de Moi.

Des ouragans de feu tomberont des nuages et s’étendront à la terre entière.

Des orages, des tempêtes, du tonnerre et des pluies ininterrompues, des tremblements de terre couvriront la terre entière pendant 3 jours et 3 nuits.

Une pluie ininterrompue surviendra alors, elle commencera par une nuit très froide.

Tout ceci pour prouver que Dieu est le Maître de Sa Création.

Ceux qui espèrent et croient en Mes paroles n’auront rien à redouter ni ceux qui répandent Mon message car Je ne les abandonnerai pas. Aucun mal n’arrivera à ceux qui seront en état de grâce et chercheront la protection de Ma Mère.

Pour vous préparer à cette épreuve, Je vous donnerai des signes et des instructions.

La nuit sera très froide, le vent surgira après un certain temps, le tonnerre se fera entendre.

Fermez toutes les portes et les fenêtres. Ne parlez à personne de l’extérieur.

Agenouillez-vous devant votre Crucifix, regrettez vos péchés. Priez Ma Mère pour obtenir sa protection. Ne regardez pas dehors pendant le tremblement de terre, parce que le courroux de Dieu est Saint. La vue des effets de sa Colère, vous ne la supporteriez pas (Jésus ne veut pas que nous regardions avec curiosité la colère de Dieu parce qu’elle doit être contemplée avec crainte et tremblement).

Ceux qui négligeront cet avertissement seront abandonnés et instantanément tués de frayeur par la colère divine. Le vent emportera des gaz empoisonnés qui se répandront par toute la terre.

Ceux qui souffriront innocemment seront martyrs et entreront dans Mon Royaume.

Satan triomphera (semblera triompher un instant) mais après 3 nuits, le tremblement de terre et le feu cesseront et le jour suivant, le soleil brillera de nouveau.

Après ces châtiments, les Anges descendront du Ciel et répandront l’esprit de Paix sur la terre.Un sentiment de gratitude incommensurable prendra possession de tous ceux qui survivront à cette terrible épreuve.

Il faut prier ! Dites pieusement le chapelet en commun si possible ou seul, mais dites-le bien. L’Heure approche, priez sans relâche, vous ne serez pas déçus.

Les hommes n’entendent pas mon appel, ils durcissent leurs cœurs, ils résistent à ma grâce ; ils repoussent Ma Miséricorde et Mon Amour. L’humanité est pire que lors du déluge. L’humanité étouffe dans le marasme du péché. J’ai grande envie d’exterminer cette race, mais à cause des justes, Je laisserai régner Ma Miséricorde.

J’ai choisi les âmes dans d’autres pays, comme la Belgique, en Suisse, Espagne, qui ont reçu ces révélations, afin que d’autres pays soient également préparés. Priez beaucoup au cours de cette Année Sainte de 1950. Priez le Rosaire, mais priez bien, afin que vos prières atteignent le ciel. Bientôt, une terrible catastrophe viendra sur l’ensemble du monde, comme jamais personne n’a vu, un terrible châtiment jamais connu !

Le poids de la Divine équilibre a atteint la terre! La colère de mon père s’est répandue au monde entier !Je viens encore alerter le monde entier par l’intermédiaire de votre institution, comme je l’ai si souvent fait jusqu’ici.

Les péchés des hommes se sont multipliés au-delà de la mesure : l’irrévérence de l’Eglise, le péché commis dans la fierté imposture des activités religieuses, l’absence de véritable amour fraternel, dans l’indécence vestimentaire, en particulier l’été … Le monde est rempli d’iniquité.

Cette catastrophe viendra sur la terre comme un éclair de foudre. En un seul instant, la lumière du soleil du matin sera remplacé par les ténèbres ! Nul ne pourra quitter la maison ou regarder par la fenêtre à partir de ce moment. Je viendrai au milieu du tonnerre et des éclairs. Les méchants sont voici Mon Divin Cœur. L’obscurité totale dans laquelle l’ensemble de la terre sera enveloppée causera une grande confusion, et beaucoup, beaucoup mourront de peur et de désespoir.

Ceux qui doivent se battre pour ma cause recevront la grâce de Mon Divin Cœur et le cri : «Qui est comme Dieu!» leur servira de protection. Toutefois, nombreux sont ceux qui brûleront dans les champs, flétris comme l’herbe! L’impie sera annihilé, de sorte que juste après, il sera en mesure de se présenter de nouveau.

Ce jour, dès que l’obscurité sera totale, nul ne devra quitter la maison ou regarder par la fenêtre. L’obscurité durera un jour et une nuit, suivie d’un autre jour et une nuit, et un autre jour – mais la nuit suivante, les étoiles brilleront à nouveau, et le lendemain matin, le soleil sera de nouveau monté, et ce sera le PRINTEMPS !

Dans les jours d’obscurité, Mes élus ne devront pas dormir, comme l’ont fait les disciples dans le jardin des Oliviers. Ils devront prier sans cesse, et ils ne devront pas craindre. Je vais rassembler mes élus. L’enfer pense être en possession de la terre entière, mais je vais la reprendre !

Avez-vous, peut-être, je pense que permettrait Mon Père d’avoir de tels châtiments sont terribles sur le monde, si le monde se tournent de l’iniquité à la justice? Mais à cause de mon grand amour, ces affections sont autorisés à venir sur l’homme. Bien que de nombreux malédiction est Me, encore des milliers d’âmes sont sauvées grâce à eux. La compréhension humaine ne peut sonder la profondeur de mon amour !

Priez ! Priez ! Je désire vos prières. Ma chère mère Marie, Saint Joseph, Sainte Elisabeth, Saint-Conrad, Saint-Michel. Saint Pierre, la petite Thérèse, Vos Saints-Anges, sont vos intercesseurs. Soyez courageux soldats du Christ! Pour le retour du monde à la lumière, je rends grâce à la Très Sainte Trinité pour leur protection! ! La dévastation sera grande! Mais moi, votre Dieu, j’aurai purifié la terre. Je suis avec vous. Ayez confiance ! Ayez confiance !»

Fin Mai 1950, il écrivait encore ceci…

«Je suis tout près… Je viendrai sur cette terre portant le fardeau des péchés.

La terre tremblera violemment, des masses de nuages s’enflammeront et un feu descendra du ciel, des éclairs réduiront en cendres tout ce qui est corrompu, l’air sera imprégné de gaz, et lourd d’une fumée suffocante que des vents violents répandront partout. Les hauts bâtiments, construits par l’homme avec son esprit orgueilleux, seront détruits.

Alors l’humanité verra que, sur elle, planer une volonté si puissante que tous les projets insensés, de vaine gloire, seront réduits en cendres. Un Ange destructeur anéantira définitivement les forces imprégnées de sophisme et de blasphème qui se sont opposées à l’Evangile du Christ.

Malheur à vous, impies, qui vous jouez de Moi, au travers de vos théories hypocrites et fausses.

Quand à vous, disciples fidèles, Je vous ai averti de ne pas suivre de faux prophètes et de faux christs. Je suis Votre Sauveur.

Quand l’Ange Exterminateur commencera à accomplir sa mission avec l’épée de la Justice, alors votre foi devra être ferme comme un rocher. Ayez confiance en Moi, Je vous protégerai, Je vous protégerai.

Je vous donnerai un signe pour vous faire connaître le principe de mon jugement. Par une froide nuit d’hiver, je vous ferai retentir le tonnerre qui fera trembler les montagnes. Alors, fermez les fenêtres et ne regardez pas au-dehors.

Ne profanez pas vos yeux en jetant votre regard sur ces événements terribles, parce que trois fois sainte est la Justice de Dieu qui purifiera la terre à travers vous, mon troupeau fidèle.

Mettez-vous sous la protection de Ma Mère

Qu’importe ce que vous pourrez voir ou entendre, ne désespérez pas, cela précédera la Fin des Temps. Mais alors, réunissez-vous pour prier. Invoquez vos Anges Gardiens. Combattez avec confiance en Mon Nom, ne doutez pas de votre libération.

Moi je vous garderai de tous les dangers si vous avez confiance en Mon Amour… demeurez près de Mon Cœur et combattez pour le salut des âmes. Offrez vos épreuves, vos tentations, les vexations qui vous arriveront, pour le salut des pécheurs, pour les prêtres infidèles qui prêchent l’erreur avec ténacité. Ceux-ci sont toujours près de mon Cœur, demandez pour eux la contrition parfaite à l’heure de leur mort.

Persévérez pendant une nuit et un jour dans la prière, la nuit suivante portera la fin des tribulations avec l’aurore du lendemain. Le soleil donnera à nouveau sa chaleur, et sa lumière remplacera les ténèbres. Alors, acceptez avec gratitude la nouvelle vie qui vous sera offerte. Vous vivez dans la justice et la simplicité, la paix et l’amour seront ma volonté.

Consolez, encouragez, priez, afin qu’une race renouvelée naisse de la joie de votre cœur.

Et vous, âmes consacrées, Je vous supplie de vous plier à sa volonté, comme victimes pour le salut de vos frères. Aucune affliction ne vous sera épargnée.

Restez en éveil, résistez au monde, parce que les mauvais esprits essayeront de vous séduire. Luttez dans l’humilité et le silence, appliquez-vous à la prière et au don du sacrifice, avec la conviction de vous appliquer à un devoir sacré.

Ayez de la compassion pour vos frères qui sont dans l’erreur. Soyez crucifiés afin de rendre le ciel clément envers les hommes.

Moi je suis prêt à agir. La terre est en train de trembler.

Cela sera le dernier Jugement mais soyez sans crainte, Je serai avec vous. Ceux qui M’attendent auront Ma grâce et Mon assistance, mais pour ceux qui ne seront pas en état de grâce, ce sera terrible.

Les Anges de la Justice sont déjà placés aux quatre coins de la terre. Je me manifesterai à tous les hommes et chaque homme me reconnaîtra pour son Dieu. Je suis à la porte…

La terre tremblera, les hommes gémiront, l’œuvre de l’Esprit-Saint se consumera.

Les hommes n’entendent pas Mon appel ; les pêcheurs durcissent leur cœur, ils résistent à Ma grâce ; ils repoussent Ma Miséricorde et Mon Amour. L’humanité est pire qu’avant le Déluge. Le monde est enveloppé de ténèbres. L’humanité étouffe dans le marasme de l’erreur et du péché. J’ai grande envie d’exterminer cette race, mais à cause des justes, Je laisserai régner Ma Miséricorde. La coupe de la colère va se déverser sur la terre, mais bientôt, l’Ange de la Paix planera sur elle. Je veux guérir et assainir les plaies qui saignent actuellement ; Ma Miséricorde dépassera Ma Justice.

Vous, Mes fidèles, priez sans interruption ; ne vous endormez pas comme Mes disciples au Jardin des Oliviers. Priez sans interruption afin de sauver le monde. Puisez dans Mes mérites pour vous-même et pour les autres. Mes enfants, je viendrai bientôt. Ce qui va venir dépassera tout ce que vous pouvez imaginer. De grandes choses se préparent : ce sera effroyable, comme jamais depuis la création du monde. Je viendrai et Je ferai connaître au monde Ma volonté. Tous ceux qui auront souffert pendant cette période… seront la semence de l’Eglise nouvelle ; ils participeront à Ma Flagellation, à Mon Couronnement d’épines, à Mon Chemin de Croix.

La Mère de Dieu et tous les chœurs des Anges seront à l’œuvre pendant ces événements, afin de sauver les âmes. L’enfer croit pouvoir faire une belle récolte pendant ce cataclysme, mais Je l’empêcherai ; Je lui arracherai sa moisson ; Je viendrai et avec Moi Ma Paix.

Avec peu de fidèles, J’établirai Mon Règne. Je leur donnerai une lumière particulière. Elle leur apportera le salut, et aux autres les ténèbres. L’humanité connaîtra Ma Puissance et Mon Amour.

Mes enfants, l’heure approche, priez sans relâche, priez pour recevoir le don de force des martyrs, afin de traverser cette période d’épreuve. Je rassemble les miens, de toutes les directions, et ils viendront pour Me rendre gloire. Je viendrai. Bienheureux ceux qui seront prêts à me recevoir. La dernière guerre mondiale n’était qu’une goutte d’eau en comparaison de ce que la Justice Immanente réserve pour l’Avenir.

Ma divine Mère vous a dit : «Je suis la grande Médiatrice des Grâces». De même que monde avait besoin du sacrifice du Fils de Dieu pour obtenir la Miséricorde du Père, réfugiez-vous dans mon Cœur afin de surmonter toutes vos peines. Implorez la protection de ma Divine Mère, grandissez dans votre confiance et espérez tout de Moi. Je vous donnerai plus que vous n’osez espérer. Offrez et consacrez votre cœur à mon Sacré-Cœur. Faites que Mon Cœur soit votre refuge, c’est là que vous trouverez le repos. De là découle le bonheur.

Plongez toutes vos imperfections, tous vos défauts dans Mon Précieux Sang pour en obtenir l’atténuation. Persistez dans l’Amour, en union avec Mon Sacrifice, pour la Rédemption de l’humanité.

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs | 4 Commentaires »

- Aux heures de la nuit

Posté par Pèlerin le 7 septembre 2010

Voyantes de Garabandal 

Ceux pour qui la nuit était motif de méfiance ne réagissaient pas mieux devant les preuves de jour qui furent pourtant nombreuses. Leur attitude aurait-elle été différente si la circonstance de la nuit n’avait pas existé ? Certains passages de l’Evangile nous éclairent sur ce point :

« Mais à qui puis-je comparer cette génération , Elle ressemble à des gamins qui, assis sur les places, en interpellent d’autres en disant : »Nous vous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé ! Nous n’avons entonné des chants de deuil et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine ! »

Jean vient en effet, qui ne mange ni ne boit et l’on dit : « Il est possédé ! » Vient le Fils de l’homme, qui mange et qui boit, et l’on dit : « Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs ! » Mais justice a été rendue à la Sagesse par Ses oeuvres »(Mt 11,16-19)

Et ce passage où Jésus dit au fonctionnaire royal de Capharnaum : « Si vous ne voyez signes et prodiges, vous ne croirez donc pas ». (Jn 4,48)

Car on peut toujours trouver des raisons pour ne pas croire, si ce qu’il faut accepter, dans quelque circonstance que ce soit, ne correspond pas à notre désir. Le mauvais riche de la parabole demandait, de l’enfer, au patriarche Abraham, d’envoyer sur terre le pauvre Lazare afin qu’il instruise ses frères. Et Abraham de répondre : « Ils ont Moïse et les prophètes. Qu’ils les écoutent !…

- Non, dit le riche. Mais si quelqu’un de chez les morts va les trouver, ils se repentiront ». Mais Abraham lui dit : « Du moment qu’ils n’écoutent ni Moïse ni les prophètes, même si quelqu’un ressuscite d’entre les morts, ils ne seront pas convaincus ». (Lc 16, 27-31)

La Vierge répondit par une expression de tristesse à cette question qui indiquait, au moins de la part de certains, une disposition déloyale.

Elle seule comprenait vraiment toutes les raisons : cependant certaines se présentent à notre esprit. C’est pourquoi nous ne saurions nous étonner du fait que ce choses soient arrivées la nuit.

« Jamais , lisons-nous dans le rapport du Père Andreu, les visions et les phénomènes de Garabandal ne se sont déroulés dans des circonstances favorisant une assistance nombreuse. Tout au contraire. C’est ainsi que les plus intéressantes manifestations ont eu lieu quand la grande foule était partie. »

Le fait que beaucoup de ces phénomènes ne soient produits de nuit eut avant tout un résultat de sélection : comme il n’était pas agréable d’attendre des heures et des heures pour se trouver finalement dans une nuit incommode, en état de veille et presque sans repos nombreux étaient ceux qui abandonnaient les lieux et partaient du village, surtout ceux qui étaient venus dans le seul dessein de faire une excursion agrémentée d’un spectacle original…

Il ne restait donc plus que ceux qui étaient vraiment à l’écoute de Dieu et cherchaient la vérité de tout leur coeur. Ainsi un public très réduit -mais constamment renouvelé – pouvait observer les faits et s’associer au mystère que vivaient les fillettes de Garabandal.

La nuit, si souvent complice du péché, était dans le village visité par Notre Dame marquée d’un grand signe de pénitence, de prière, d’expiation. Ceux qui s’associaient en toute conscience aux « événements divins » vécus par les voyantes connaissaient par leurs propres sacrifices et .la rigueur de ces heures de veille dont ils sortaient épuisés.

Quoi qu’en pensent certains esprits malveillants, les nuits de Garabandal n’étaient pas des nuits de péché. Elles étaient des nuits d’expiation pour les péchés, selon la recommandation adressée par l’ange aux enfants de Fatima : « Vous devez beaucoup prier en disant ainsi : Mon Dieu, je crois, j’espère, j’adore et je vous aime…. et je vous prie pour ceux qui ne croient pas, qui n’espèrent pas, qui n’adorent pas et qui ne vous aiment pas ». C’est pourquoi ces nuits ont laissé des traces infeffaçables en bien des coeurs. L’âpreté et les difficultés du chemin conduisant au village, puis de la calleja, étaient déjà un symbole de la route pénitentielle que devaient suivre ceux qui voulaient entrer dans la marche si souvent déconcertante de ces événements.

Leur caractère nocturne est-il un phénomène nouveau dans l’expérience des chrétiens ? Ne savons-nous pas que les heures de la nuit apparaissent, dans l’histoire du Salut, comme un temps de prédilection pour l’ »admirabile commercium » entre Dieu et les hommes ? Souvenons-nous de quelques circonstances parmi les plus connues : c’est la nuit que Joseph a appris le grand secret de Marie dont dépendait notre salut ; au milieu de la nuit se situe la naissance sur notre terre du Fils de Dieu devenu Fils de l’homme ; plus tard les heures de la nuit seront celles qu’Il choisira pour prier, au cours de sa vie publique…. C’est ainsi que le mystère de l’Incarnation, sommet de toute l’Histoire, et plus spécialement de l’Histoire du Salut, se réalise dans le mystère de la nuit. La messe du dimanche dans l’octave de la Nativité commence solennellement par ces paroles du Livre de la Sagesse (18, 14-15) : « Alors qu’un silence paisible enveloppait toutes choses et que la nuit parvenait au milieu de sa course rapide, du haut des cieux, Ta parole toute puissante s’élança du trône royal ».

Souvenons-nous enfin de la vie des saints : c’est aux heures de la nuit qu’avaient lieu de préférence leurs grandes communications avec Dieu. Comme s’Il se complaisait à entrer en communication avec ses préférés justement aux heures pendant lesquelles Il est le plus offensé.

Il n’y a pas de raison d’associer systématiquement les heures des ténèbres à l’action de la Puissance des Ténèbres. C’est pourquoi il me paraît bien léger et déraisonnable de vouloir trouver dans le caractère nocturne des événements de Garabandal un signe d’origine diabolique…. D’ailleurs, ceux qui veulent mettre leur mauvaise conduite à l’abri de l’obscurité n’ont aucune raison d’aboutir à Garabandal. En n’importe quel endroit ils peuvent trouver la même obscurité pour cacher les désordres de leur vie indigne.

Selon les exhortations de l’apôtre : « Laissons les oeuvres des ténèbres pour revêtir les armes de lumière » (Rm 13,12)

Père Eusebio Garcia de Pesquera

« Elle se rendit en hâte à la montagne« 

le Christ au Mont des Oliviers

 

Publié dans D- Des prêtres racontent, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Commentaires fermés

- La Voie du Salut !

Posté par Pèlerin le 1 août 2010

Garabandal, la Voie du Salut ?…

Le Pape Paul VI -lors d’une audience- a dit au Père Escalada qui était accompagné du Supérieur de la Compagnie de Jésus, le Père Pedro Arrupe (1):

« C’est l’histoire la plus belle de l’humanité depuis la naissance du Christ.
C’est comme
LA SECONDE VIE DE LA TRES SAINTE VIERGE SUR LA TERRE,
et il n’y a pas de mot pour l’en remercier
« .

Notre Dame du Mont Carmel est apparue près de 2000 fois à Garabandal, se promenant dans les ruelles du village, visitant les maisons et les familles, éduquant les 4 fillettes et les villageois à la prière, leur rappelant comme « il faut être bons »…Comme cela rappelle curieusement Marie arpentant les rues de Nazareth, Marie priant, Marie visitant les siens, Marie éduquant Son Fils Jésus, Marie rendant visite à sa cousine Elisabeth pour la soulager….

La Sainte Vierge est apparue dans l’Eglise, aux Pins…
Face au chagrin des fillettes (quand elle disparaît), elle leur éparpille les étoiles de sa couronne au sol pour les amuser et consoler (et les gens voient les petites courir et ramasser ces étoiles invisibles à leurs yeux)…
Elle confie l’Enfant-Jésus aux bras des petites….
Conchita dit un jour à peu près ceci : « quand elle me regarde, c’est comme si à travers moi elle regardait le monde entier ! »

Patience, douceur, charité et humilité sont toujours présentes….
Comme une mère attentive à ses enfants, Elle entraîne villageois et visiteurs, petits et grands, à sa suite par le chemin qui monte jusqu’aux Pins pour que, du haut de la Montagne, montent les prières….
La Montagne aux Pins rappelle le Mont des Oliviers où le Christ aimait se recueillir et prier… où il avait demandé à ses apôtres : « veillez et priez ! »

A son tour, la Sainte Vierge demande aux fillettes et aux villageois, de veiller et prier…. les extases avaient bien souvent lieu la nuit…. combien d’heures de veille…. que de patience, de nuits sans sommeil…. d’attente en prière… avant que Notre Dame n’apparaisse aux fillettes de 10-11 ans !

Pendant 4 ans, Notre Maman du Ciel est venue inlassablement nous exhorter à revenir vers Son Fils, prêchant la conversion, enseignant la prière, exhortant à la pénitence et au respect de l’Eucharistie….

Notre Dame est simplement revenue nous rappeler la Voie à suivre : l’Imitation de Son Fils !

Le Père Laffineur écrit dans l’Etoile dans la Montagne :

« C’était bien une nouvelle proclamation de « vérités éternelles », de ce que nous avons le plus grand besoin d’écouter, même s’il ne nous plaît pas de l’entendre. Car les hommes aiment ce qui émeut et non ce qui exige….

La simplicité même du Message de Garabandal le place avec justesse dans la meilleure lignée des Messages de Salut. »

Le Christ n’avait-il pas dit au Temple :

« Les temps sont accomplis et le Royaume de Dieu est proche : faites pénitence et croyez à la bonne nouvelle ».

Peut-on imaginer paroles plus simples ? Elles étaient pourtant le germe du Salut du monde. »

Les Apparitions et les Messages de Garabandal arrivent à une période décisive pour l’humanité et pour l’Eglise

Quel chemin le monde va-t-il choisir ?

Comme au Mont des Oliviers, le Christ a demandé de « veiller » et de « prier », de nous tenir toujours prêts….

Et nous, sommes-nous prêts ?

Sommes-nous éveillés face aux dangers autour de nous qui mettent notre salut en péril ?

Vivons-nous des grâces que seule l’Eglise de Notre Seigneur peut donner ?

Quel est l’état de notre âme ?

Est-elle en conformité avec ce qu’attend le Ciel ?… l’Avertissement nous montrera l’état de notre âme et nous aurons encore la possibilité de nous convertir, d’être en état de grâce avec Dieu par la pénitence, la conversion….

Les Apparitions de Garabandal sont un appel à la conversion
et un message d’espoir pour le monde.
ICI

- La Voie du Salut ! dans D- Des prêtres racontent calleja3

(1) Cette nouvelle fut publiée dans la revue éditée par les Editions Mariales de A.C. de Mexico, et aussi par la Légion blanche du Pèrou, avec « imprimatur » de Monseigneur Alfonso Zaplana Belliza, évêque de Tacna, Pérou, le 7 novembre 1968.

Publié dans D- Des prêtres racontent, E- Garabandal, Terre Sainte..., G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaires »

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE