• Accueil
  • > Recherche : garabandal dernier espoir

Résultats de votre recherche

- Une carotte

Posté par sexto le 11 décembre 2012

Une carotte au goût étrange , mais ô combien salutaire

Voici quelques réflexions que devrait ou , plutôt , qu’aurait tort de ne pas se poser toute âme un tant soit peu mariale .

Pierre :
J’ai été à Lourdes plusieurs fois . J’ai demandé à la Vierge de me guérir d’un cancer ? Rien à faire , je suis à l’article de la mort et toujours pas de guérison en vue . Pourquoi ?

Un 1er théologien :
Parce-que vous n’avez sans doute pas assez la foi .

Jacques :
Moi aussi j’ai été en pèlerinage à Lourdes et ma paralysie ne régresse pas du tout . Pourquoi ?

Un 2ème théologien :
Parce-que ce n’est sûrement pas encore l’heure du Bon Dieu .

Jean :
Mon fils est atteint d’une maladie incurable . Ma femme et moi l’avons emmené trois fois à Lourdes , en vain . Nous avons donc mis le cap sur Fatima . Hélas , trois fois hélas …. aucun changement . Pourquoi ?

Un 3ème théologien :
Qui sait , si votre fils, une fois guéri , n’offensera pas plus Dieu que dans l’état dans lequel il se trouve actuellement . C’est peut-être une pure miséricorde du Bon Dieu de ne pas répondre à vos suppliques .

Odette :
J’ai 35 ans , je désire avoir des enfants , mais malheureusement les médecins m’ont déclarée stérile . J’ai donc été à Garabandal , je suis convaincue de la véracité de ces apparitions et je prie N.D. du Mont Carmel tous les jours …. mais même-là , aucun espoir de maternité . Pourquoi ?

Un 4ème théologien :
Garabandal n’est pas reconnu par l’Eglise . Puisque vous habitez près de Pontmain , il eût été préférable … mais enfin , les desseins du Bon Dieu ne sont pas forcément les nôtres ….

Julien :
Mon frère est possédé . On lui a déjà fait plusieurs exorcismes . l’exorciste attitré du diocèse nous a laissé entendre que certains démons sont tenaces , voire impossibles à déloger . Alors nous avons entrepris pèlerinages sur pèlerinages . A ce jour nous sommes désespérés . Pourquoi ?

Un 5ème théologien :
Tout espoir n’est jamais perdu . Dieu se sert parfois du démon pour nous prouver son existence , entre autres raisons , surtout en ce moment où plus personne n’y croit .

Odile :
Ma mère était gravement malade . Elle se préparait à mourir le mieux possible . Confession , communion , chapelets étaient ses occupations préférées . Un jour , nous avons décidé de l’amener à la Salette . Quelle surprise , elle qui n’avait rien demandé à Marie , la voilà guérie en cours de route , avant d’arriver à la Salette . Pourquoi ,

Un 6ème théologien :
C’est merveilleux . Dieu guérit parfois sans même qu’on le Lui demande …. qui Il veut , quand Il veut et où Il veut . Cela fait partie des plans secrets du Bon Dieu .

Nos six théologiens ont certes tous raison . Leur enseignement est des plus catholiques .

Comme on a pu le constater , la Sainte Vierge , dans tous les endroits où ‘Elle est apparue dans le monde , n’a jamais garantit un miracle à l’avance et aucun des malades venus à ses pieds L’implorer n’aurait parié sur sa guérison . Pourtant les miracles opérés par le Christ , à la demande de sa Mère , sont maintenant innombrables , quelques-uns sont même officiellement reconnus par l’Eglise .
Il est à remarquer qu’à Fatima , où la Vierge avait annoncé un miracle six mois à l’avance , Elle n’avait promis de guérison à personne . Certes , il y a du en avoir , n’en doutons pas .

Mais alors , pourquoi faire autant de tapage autour des apparitions de Garabandal ?

Les théologiens restent muets quant à cette question , et pour cause !
Tout d’abord elle n’est pas reconnue par l’Eglise , donc pas question de se prononcer trop tôt …. Ils préfèrent se retrancher derrière son verdict , même s’il s’avère un jour positif .
Ensuite , il est vrai que la Reine du Ciel n’a jamais procédé de la sorte , c’est inédit ; Et pourtant , dès lors que le pape Paul VI et Padre Pio s’y sont montrés plus que favorables , il est permis d’y croire , sans prendre de risques .
Pourquoi donc notre Mère du Ciel a-t-Elle promis la guérison aux malades présents à Garabandal , le jour du Grand Miracle , quelle que soit leur maladie ou leur religion ? Elle n’a pas dit avant ou après le Miracle , mais le jour même . Elle aurait pu se contenter d’obtenir de son Fils la guérison des malades présents … sans nous en prévenir à l’avance . Le miracle de ces guérisons ne serait pas passé inaperçu pour autant . Cela aurait été suffisamment spectaculaire et unique en son genre pour que le monde entier en parle .
Il doit y avoir une raison . Marie n’a t -Elle pas annoncé qu’Elle viendrait dans la tempête ? Ceci expliquerait cela . Un stimulant ne sera sans doute pas superflu et quoi de plus stimulant qu’une guérison tant désirée . Notre Mère Céleste a mis toutes les chances de son côté .
Nous savons tous que la T.S.Vierge jouait avec les 4 fillettes , qu’Elle riait avec elles et veillait , telle une mère ,à les aider dans leurs tâches quotidiennes . Elle avait bien les pieds sur terra pour savoir de quoi les mortels que nous sommes , sont capables !
Elle-même nous a prévenu , que peu avant le Grand Miracle , un évènement important découragera les plus fidèles de Garabandal .
Devant l’ampleur des défaillances de dernière heure , Elle a trouvé une solution , digne d’une Mère qui veut à tout prix attirer à Elle ses enfants :

L’attrait d’une carotte ô combien salutaire :

- une guérison pour le corps – associée à la guérison de l’âme puisque tous les pèlerins , malades compris , croiront ..

Les théologiens auront , dès lors , un nouveau sujet de réflexion à approfondir !

 

Publié dans D- Des prêtres racontent | Pas de Commentaires »

- De l’affront à la mort tragique

Posté par Pèlerin le 14 avril 2011

ON NE SE MOQUE PAS DE DIEU IMPUNEMENT ! 

Dans l’histoire des événements qui se sont déroulés à Garabandal, nous devons revenir sur les notes négatives des évêques -qui, nous vous le rappelons, ne sont pas infaillibles- qui eurent des conséquences graves sur la diffusion des Messages de Notre Dame, et entraînèrent la quasi « mise au tombeau » des Apparitions de Garabandal.

L’article qui suit n’aurait pu voir le jour sans le travail et les informations précieuses venant d’un ami, Bastiano, qui n’a peut-être pas fini de nous étonner…. Un grand merci !

Le point de départ de cet article….. Mgr Vicente Puchol Montis qui a été évêque du diocèse de Santander durant 22 mois, du 15 août 1965 (en la St Tarcisius) au 8 mai 1967 (en la fête de St Michel Archange, dans l’ancien calendrier).

Que reste-t-il de son passage dans la belle province de Santander ?

Un petit tour d’horizon rapide nous conduit dans un quartier historique de Santander, le quartier de Cueto, où s’élève un édifice à la mémoire des habitants de la ville ; il s’agit de la singulière église de Notre Dame du Phare. Son architecture contemporaine lui a valu d’être intégrée en mars 2001 au Patrimoine Historique de Cantabrie.

Cette église a été construite donc durant l’exercice biennal 1965-1967 de Mgr Vincent Puchol Montis, alors à la tête du diocèse de Santander. Ce religieux d’une grande influence et actif dans la rénovation que vivait l’Eglise Catholique à cette période – il était en effet docteur à l’Université Grégorienne et participa à la dernière session du concile Vatican II -, il introduisit des changements dans le domaine pastoral.
C’est dans cet esprit que l’on doit comprendre la petite chapelle de Notre Dame du Phare, proposée comme un
lieu de prière oecuménique, destinée à l’usage des touristes étrangers, en particulier pour ceux du camping voisin.

Et selon la volonté de Mgr Puchol, l’Eglise ne fut dédiée à aucun saint et à l’intérieur fut installée une sculpture du Christ, en bois (1969), réalisée par le sculpteur Jésus Otero.

iglesiadelavirgendelfaro.jpg            Iglesia de la Virgen del Faro

                                                               (cliquer pour agrandir)

Mais revenons à Garabandal…

Mgr Puchol, suite aux événements en cours à Garabandal, pensa alors qu’il fallait prendre des mesures drastiques pour en finir une fois pour toutes, avec cette affaire « dérangeante ». En effet, alors que le concile Vatican II venait de moderniser l’Eglise, la rendant plus acceptable aux yeux du monde moderne et de nos frères séparés, quatre fillettes ignorantes étaient en train de remettre au goût du jour des superstitions médiévales que le Concile avait mises « au placard ». Des apparitions de la Sainte Vierge et même des Anges ! Et des messages qui insistaient sur le respect de l’Eucharistie et la piété mariale (alors que l’Eglise était en train de changer tout cela), et le pire, avec des messages s’en prenant aux prêtres !

Pour l’évêque, il fallait à tout prix obtenir des fillettes la confession de leur « supercherie » devant les autorités ecclésiastiques. Une fois signée leurs déclarations, il ne lui restait plus qu’à les publier officiellement au grand jour.

C’est ce qu’il advint…. Les adolescentes furent « invitées » à se rétracter par écrit en 1966. Elles déclarèrent à Mgr Vicente Puchol Montis, qu’il s’agissait à l’origine d’un jeu d’enfant mais que la pression sociale les avait poussées à mettre en scène des transes spectaculaires.

C’est ainsi que Mgr Puchol publia sa note du 17 mars 1967 par laquelle il déclare :

1/ Il n’y a eu aucune apparition de la Sainte Vierge, ni de l’Archange St Michel ni d’aucun autre personnage du Ciel.

2/ Il n’y a eu aucun message.

3/ Tous les faits qui se sont produits dans cette localité ont une explication naturelle.

En 1971, Conchita Gonzalez et Jacinta Gonzalez renièrent leurs rétractations.

Il aura suffi d’une note épiscopale – tissu de mensonges – pour rejeter le merveilleux don de la Miséricorde Divine !
Sa publication sonna l’arrêt de mort de Mgr Puchol.

Cinquante deux jours plus tard, le 8 mai 1967, en la fête de St Michel Archange, exécuteur des hautes oeuvres, et dont il avait renié l’Apparition à Garabandal, Mgr Puchol mourut dans un accident de la route. Sur le chemin de retour, alors qu’il venait de dire une messe à la Vallée de los Caidos (Vallée de ceux qui sont tombés) , et qu’il conduisait sa voiture, accompagné du Père Agapito Arrievera Mier, l’évêque eut un malaise. « Que nous arrive-t-il ? Que nous arrive-t-il ? » furent ses derniers mots. Le véhicule fit une dizaine de tonneaux*. L’évêque mourut sur le coup, le crâne brisé, alors que son compagnon de route en sortit indemne à son grand étonnement !

Le corps de Mgr Puchol fut alors transporté à la Clinique de l’Immaculée Conception (Celle dont il avait aussi renié les Apparitions à Garabandal…)

*« faire des tonneaux » en espagnol se dit « vueltas de campana » que l’on pourrait traduire littéralement par « tour/retour de cloches » (allusion au « glas »…) mais aussi par « chavirer » (allusion à la barque de l’Eglise….)

Plus d’informations sur les circonstances de l’accident de Mgr Puchol dans ce journal de l’époque :
http://hemeroteca.lavanguardia.es/preview/1968/04/28/pagina-9/34360588/pdf.html?search=Puchol%20%20Mayo%201967

Comme nous l’avons écrit précédemment, Mgr Puchol revenait de célébrer la messe en ce 8 mai 1967 en la fête de St Michel Archange. Jetons un oeil sur l’Evangile de ce jour….

St Matthieu – Chapitre 18

 » En ce temps-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et dirent :
 » Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ? « 

Alors ayant fait venir un enfant, il le plaça au milieu d’eux et dit : «  Je vous le dis, en vérité, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux. Et celui qui reçoit en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il reçoit. Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui suspende une meule à âne autour de son cou et qu’on le précipite au fond de la mer.

Malheur au monde à cause des scandales ! C’est une nécessité qu’il arrive des scandales; mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive ! Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le et jette-le loin de toi : il vaut mieux pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux, que d’être jeté, ayant deux mains ou deux pieds, dans le feu éternel. Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; il vaut mieux pour toi entrer borgne dans la vie, que d’être jeté, ayant deux yeux, dans la géhenne du feu.

Prenez garde de mépriser aucun de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux. Car le Fils de l’homme est venu sauver ce qui était perdu. « 

Difficile de nier le caractère surnaturel de la mort tragique de Mgr Puchol, lui qui ne voulait pas croire au caractère surnaturel des événements de Garabandal et qui avait tout fait pour discréditer et étouffer le Message de Notre Dame….
On ne se moque pas du Ciel sans attirer la colère de Dieu !

Puisse cet article éclairer ceux qui douteraient encore de la bonne foi des fillettes, de la réalité des extases, de l’importance et de l’urgence du Message de Notre Dame et réaliser Ses demandes.

Les évêques ont publié des notes mais ce ne sont pas des « jugements officiels » de l’Eglise ; celle-ci laisse le soin à l’évêque du lieu le pouvoir de donner un avis, mais, pour rappel, un évêque n’est pas infaillible !

L’histoire de Mgr Puchol n’est pas sans rappeler les maux terribles et morts tragiques d’évêques qui ont suivi les apparitions de La Salette et qui eux aussi, ont toujours combattu contre la volonté du Ciel…

Mgr Ginoulhiac, pour refuser la règle de Mélanie, la traita de folle. Il est mort fou, jouant à la poupée… et avec le contenu de son pot de chambre.

Mgr Fava, en inaugurant les bureaux de “La Croix de l’Isère”, y installa N.-D. de Lourdes, méconnaissant de nouveau, vu les circonstances, la faveur que la Très Sainte Vierge avait faite à son diocèse. La soirée fut joyeuse dans les bureaux et il se retira tard. Le lendemain il fut trouvé mort, sur son plancher, dévêtu, les bras tordus, les poings crispés, les yeux, le visage exprimant l’effroi d’une horrible vision.

Mgr Guibert, évêque d’Amiens, avait dit : “Le Secret de La Salette n’est qu’un tissu d’impiété, de mensonges et d’extravagances”. Devenu archevêque de Bordeaux, il est nommé cardinal et fait déjà des promesses pour quand il aura le chapeau. Le 9 août 1889, il se trouve un peu indisposé… Le 15, on le laisse seul un instant. Quand on revient, on voit à des traces, qu’il s’est accroché aux tapis et aux meubles avec désespoir. Il était mort. Au cours des funérailles pompeuses, la lourde bière roula du haut du catafalque et tomba sur le sol avec un bruit de tonnerre répercuté sous les hautes voûtes de la cathédrale. La foule se retira épouvantée et n’assista pas à l’inhumation… qui se fit… de nuit.

Le Cardinal Meignan, archevêque de Tours, ennemi déclaré de La Salette, mourut subitement pendant la nuit, quand la veille il était plein de santé.

Mgr Darboy, archevêque de Paris, ne croyait pas à La Salette, et pendant deux heures en 1866, il avait fait l’impossible pour amener Maximin à déclarer la fausseté de l’apparition. “Monseigneur, croyez ou ne croyez pas à l’Apparition de la Sainte Vierge à La Salette. Mais si je vous disais que vous mourrez fusillé, y croiriezvous ?” Mgr Darboy partit d’un éclat de rire. Cinq ans plus tard, le 18 mars 1871, il était incarcéré à la prison de la Roquette, le 24 mai, il tombait sous les balles après avoir fait réparation d’honneur à Notre-Dame de La Salette.

Mgr Sevin, archevêque de Lyon fut un adversaire acharné du Secret que ses efforts furent impuissants à faire mettre à l’index. Il fut frappé de mort subite, et la décomposition s’accentua malgré l’embaumement à un point terrifiant pendant toute la durée de l’exposition sous le catafalque. L’intérieur du corps, rapporte le Docteur Leclerc qui assista à l’autopsie, était déjà rongé des vers. Le Cardinal Amette, archevêque de Paris. La princesse de la Tour du Pin demanda un jour chez elle, au Cardinal, pourquoi le Pape admettant le Secret, son Eminence l’interdisait dans son diocèse. Il répondit à la princesse : “Le Pape est évêque à Rome, et je suis évêque ici”.

Mgr Dechelette, évêque d’Evreux, autre ennemi de La Salette, même fin que le Cardinal Amette.

(A cette époque, plusieurs évêques et cardinaux français se signalèrent par cette noirceur et putréfaction immédiate lors de leur décès. On parla alors des “Nègres de l’Episcopat”).

Le bulletin du diocèse de Reims, 7 Octobre 1911 et 25 Mai 1912, le Chanoine Frezet y proclame carrément que le Secret confié par Mélanie à Pie IX n’est jamais sorti du Vatican, que le tissu de grossièretés et de sottises, publié sous le titre de Secret de La Salette ou Secret de Mélanie est à l’index, et constitue un outrage au bon sens dont l’Eglise est la gardienne non moins que de la foi révélée…
Le 19 Septembre à trois heures de l’après-midi, commença le bombardement systématique de la cathédrale de Reims !

Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière et la pénitence, et le démon a obscurci leurs intelligences ; ils sont devenus ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr. (Notre Dame de La Salette)

Tout affront au Ciel attire la colère de Dieu !

Un autre article du blog a traité sur le sujet des évêques de Santander,
avec le témoignage d’un prêtre ayant assisté aux extases des fillettes. A lire ici.

Les informations de cet article sont extraites des liens suivants :

http://www.conviccionradio.cl/PDFs/s_XX_Fat.pdf

http://www.eldiariomontanes.es/pg060429/prensa/noticias/Sociedad/200604/29/DMO-TEL-148.html

http://hemeroteca.lavanguardia.es/preview/1968/04/28/pagina-9/34360588/pdf.html?search=Puchol%20%20Mayo%201967

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaires »

- Garabandal, une espérance pour l’humanité !

Posté par Pèlerin le 15 décembre 2010

Certains auraient trop vite tendance à résumer ainsi les Messages de Garabandal comme dernier espoir du catholicisme.
Les Messages concerneraient-ils donc la religion catholique, la protection de l’Eglise, ses dogmes, ses sacrements ?…

Car posons d’abord ces questions :

  • Qu’est-ce que le catholicisme ?

  • Qu’est-ce que l’Eglise catholique ?

  • Qui a institué l’Eglise Catholique ?

  • Dans quel but l’Eglise Catholique a-t-elle été instituée ?

Pour rappel, le Seigneur nous a promis que les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise. Donc, c’est une erreur d’attribuer les Apparitions de Garabandal à la « sauvegarde » du catholicisme ou que le « catholicisme » ait besoin de Garabandal pour survivre à la crise apocalyptique que l’Eglise traverse. Garabandal rappelle que Dieu a soif des hommes et que nous devons aussi avoir soif de Lui !

Ainsi, nous pouvons déjà affirmer que Garabandal est une espérance en vue du Salut de l’humanité !
Voyons pourquoi et comment…

*

Tout d’abord, Garabandal concerne toute l’humanité. L’Avertissement que Notre Seigneur enverra sera une sorte de mini-jugement envoyé au monde et non seulement aux catholiques (!), pour la conversion du plus grand nombre et ce, quelle que soit la religion, la couleur, le pays d’origine, etc.

Qui dit conversion, signifie alors adhésion à Notre Seigneur par le Baptême, par un cheminement au sein de Son Eglise (Catholique), par une vie de charité « avant tout, il nous faut être bons »…. Garabandal va au-delà de la religion, de l’Institution de Notre Seigneur. Le Christ a établi Son Eglise (dogmes, Sacrements, etc.) comme LA Voie salvatrice pour l’homme.

Mais il est bon de rappeler que pour faire vivre cette Eglise, pour distribuer les grâces, il faut des prêtres, et des « bons » prêtres, pas de ceux qui ne croient plus dans la présence réelle en l’Eucharistie, qui ne savent plus donner les Sacrements car ne respectant plus les rites institués par l’Eglise, il faut de « bonnes messes » (messe tridentine !), il faut que les séminaires se remplissent à nouveau…. et là, oui, Garabandal est un espoir en ce sens.

Notre Dame du Mont Carmel y a rappelé à l’ordre les « cardinaux, évêques et prêtres qui sont sur le chemin de la perdition et qui entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes » ; tous les prélats seront « secoués » comme tout homme au moment de l’Avertissement. Mais ceux qui auront détourné les âmes du Salut et qui n’auront pas « donné d’importance à l’Eucharistie », souffriront beaucoup face à leur « noirceur » et devront s’amender. Soulignons encore que si Notre Dame est apparue en plein Concile à Garabandal, ce n’est pas pour applaudir les erreurs et déviances qui allaient en sortir, mais pour mettre en garde la hiérarchie de l’Eglise contre ces dangers, et aussi pour nous conseiller – nous, fidèles – la vigilance, la prudence vis à vis des prélats qui nous détournent de la Voie, et donc de notre propre salut.

*

Ainsi, c’est faire une erreur que de limiter les Messages de Notre Dame du Mont Carmel au catholicisme. Ces Messages vont plus loin et sont une espérance de la conversion du monde en vue du Salut du plus grand nombre. Garabandal, est une nouvelle terre de Salut, souvent appelée « nouvelle Terre Sainte » par des prêtres, et cela va bien au-delà du catholicisme, n’est-ce pas !?.. A Garabandal, Dieu (par la voix de Notre Dame) interpelle l’humanité, en vue de la Nouvelle Jérusalem céleste…
Ainsi, chacun comprendra mieux le titre de ce blog…. Garabandal, la Voie du Salut !

Publié dans A- Message de ND (commentaires), E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaires »

A propos

Posté par Pèlerin le 9 octobre 2010

Catholiques attachés à la Tradition de l’Eglise, nous avons la certitude que Garabandal est le dernier espoir pour la conversion du monde et pour le refleurissement de la Sainte Eglise.

Interpelés par certains signes annonciateurs de la « Fin des Temps » et soucieux d’avertir le plus grand nombre possible en vue du Salut, nous avons décidé d’ouvrir ce blog pour faire « revivre » le Message de Garabandal. Dès l’ouverture, le blog a été confié sous la protection de Notre Dame de Garabandal.

Des associations à travers le monde travaillent à la diffusion du Message depuis de nombreuses années, par l’organisation de pélerinages et de conférences, la parution d’articles dans des revues…. mais un moyen moderne, rapide et efficace existe aujourd’hui : internet.

Qui n’a pas d’ordinateur de nos jours ? Et pour ceux qui en possède un, qui n’a pas moyen d’imprimer pour ensuite diffuser à son entourage ?

Oui, tous les moyens sont bons pour la diffusion du Message de Notre Dame de Garabandal et personne n’en a le monopole ; le tout étant de respecter le Message, de ne pas déformer les événements tels qu’annoncés en évitant par exemple d’interpréter selon les prophéties actuelles d’origine bien souvent douteuse et qui circulent dans maintes revues ou sur certains sites internet. A Garabandal, la Sainte Vierge nous a TOUT dit et notre seul désir sur ce blog est de rester fidèle au Message.

Vous trouverez sur ce blog des écrits et des commentaires de prêtres sur les Messages et événements annoncés, des récits d’extases, les notes de l’évêché de Santander, des vidéos, des informations pratiques sur le village et la région de Garabandal, des biographies, les courriers de Joey Lomangino, etc.

« Avant tout, il nous faut être bons ! »

C’est la première exigence du Ciel. et tout le monde peut la diffuser…  vous aussi !
Nous sommes TOUS appelés à diffuser le Message, à rappeler ce que le Ciel demande depuis si longtemps mais que l’humanité ne veut plus entendre….

Vous pouvez nous contacter à l’adresse : garabandalvoiedusalut@gmail.com

Bienvenue et bonne visite !

Les administrateurs

 

Publié dans | 28 Commentaires »

- Les châtiments… Miséricorde de Dieu

Posté par Pèlerin le 10 septembre 2010

Jacinte de Fatima disait avant sa mort : « Il y a un secret du Ciel et un autre de la Terre, et celui-ci est terrifiant ; on se croira à la fin du monde, et dans ce cataclysme, tout sera isolé du ciel qui deviendra blanc comme la neige…. »

La maxime : « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », -il y a de l’espérance dirons-nous plus justement- doit être notre charte, car l’annonce de châtiments par la Justice de Dieu est encore un signe de la Miséricorde.

Et tel est bien le but Secret de Fatima puis du Message de Garabandal : donner aux âmes submergées par leurs péchés, le sursaut nécessaire pour se ressaisir, par la peur salutaire des châtiments annoncés.

Dieu a patienté. Les messages divins de Fatima et de Garabandal sur la venue de terribles châtiments, en punition de l’impiété universelle, ont été donnés en dépôt par Notre Dame, messagère de la Trinité, aux voyants, à Fatima le 13 juillet 1017 puis à Garabandal à partir de 1961.

Notre Seigneur a autoisé Lucie en 1927 à en dévoiler les deux premières parties.

La folie et la malice humaines ont fait que celles-ci ne furent publiquement connues qu’en 1942 (ce qui n’est pas beaucoup mieux pour le Message de Garabandal volontairement occulté jusqu’à nos jours) et, tronquées encore à l’époque, quant à ce qui concerne la Russie. Ils peuvent se résumer ainsi : Prière, pénitence, sinon c’est la chute en enfer.

A Garabandal, la Sainte Vierge, par la voix des 4 voyantes, réitère ses appels à la conversion ou le Seigneur enverra un terrible châtiment que les petites ont vu lors des « nuits des cris » en 1962.

Rien n’a changé depuis pour autant, tout au contraire. La mer du péché est devenue un océan gigantesque dont les eaux furieuses menacent de submerger l’humanité entière, car la dernière digue de protection : l’Eglise, est elle-même gravement lézardée. Satan en anime certains des plus hauts rouages, par lesquels il s’efforce, dans la rage de sa haine meurtrière, de tout saccager : foi, moeurs, sentiments, pensées, lois, règles naturelles de vie….

Il use pour cela de deux grands fléaux de notre temps : l’orgueil intellectuel et l’infidélité.

Cette annonce de la Justice implacable de Dieu, tant de fois méritée, ne conduira-t-elle pas enfin les âmes à la conversion, alors qu’elles continuent à sombrer dans l’impénitence finale ?

Jésus lui-même disait à Mme Royer, à propos de l’hécatombe de vies humaines de la guerre de 1914-1918, que celle-ci fut un moyen privilégié de tirer beaucoup d’âmes -par la peur et la souffrance – du gouffre de l’enfer vers lequel le Démon les entraînait immanquablement.

Car Dieu conduit les destinées de l’humanité à travers les événements : non seulement dans leur réalisation mais aussi dans leur annonce, qui est toujours pour les châtiments, nous l’avons dit, un signe de la Miséricorde.

Douter de la Miséricorde de Dieu est un péché grave … c’est un signe d’orgueil…

Prions afin que l’Avertissement que Dieu enverra, convertisse le monde…

Publié dans F- Garabandal est la suite de Fatima | Commentaires fermés

- Newsletter de Joey Lomangino 18/06/10

Posté par Pèlerin le 29 juillet 2010

Lors de l’éclatement d’un pneu de sa voiture, Joey Lomangino a perdu la vue et l’odorat (nerfs olfactif et optique sectionnés). Lors d’un séjour en Italie, il décida de rencontrer le Padre Pio -entrevue au cours de laquelle il retrouva miraculeusement l’odorat, et qu’il fut encouragé par le Padre à aller à Garabandal. Depuis toutes ces années, Joey diffuse les Messages de Notre Dame et témoigne de ce qu’il a vécu auprès du Padre Pio et à Garabandal. 

 Pour vous abonner à la lettre de Joey :
http://www.garabandal.us/workers.html

 

Traduction des newsletter de Joey Lomangino June 18th, 2010New York

chers amis,

Le message de Garabandal est un message d’espoir face à la crise dans le monde. Les « signes » de la crise se manifestent de plusieurs façons de par le monde mais il est impossible de les ignorer. Les conséquences problématiques prouvent la fragilité de ce monde quand il manque à son devoir de se tourner vers Dieu Tout-Puissant.Lors de l’Urbi et Orbi adressé au monde le dimanche de Pâques 2010, le St Père Benoît XVI a parlé de la « profonde crise » dans laquelle sombre le monde. Il nous conseille le meilleur chemin, celui de se tourner vers le Christ et de se convertir. C’est le devoir de tout chrérien de demander à Dieu par la prière cette grâce (de conversion) pour le monde. Nous qui attendons l’Avertissement prophétisé, gardons espoir qu’il contienne les semences d’un renouveau basé sur la contrition et la conversion. En ces temps de tribulations sans précédent, l’Eglise cherche refuge dans le Sacré Coeur de Jésus et dans le Coeur Immaculé de Marie. Notre St Père lors de son dernier pélerinage à Fatima le 13 mai, a consacré tous les prêtres du monde au Coeur Immaculé de Marie. Cette consécration est une source de consolation et de joie pour nous qui croyons que Notre Dame nous exhorte à prier pour les prêtres, spécialement pour ceux qui endurent des tentations ou ceux dont la grande dévotion attire la malice du démon. Cette année sacerdotale s’achève, mais nous vous encourageons tous à continuer de prier pour les prêtres, les pasteurs et les évêques du monde entier.

Nous vous encourageons à suivre l’exemple de Notre St Père et à consacrer, vous-mêmes, les vocations, les mariages, les enfants et petits-enfants au Ceurs Unis de Jésus et de Marie. Faites bénir vos foyers et lieux de travail par un prêtre. Le rosaire et le scapulaire sont essentiels -ceux qui ne peuvent pas obtenir facilement un scapulaire doivent nous écrire par e-mail et nous leur enverront gratuitement un scapulaire (joey@garabandalny.org). préciser « SCAPULAIRE » dans objet.

Depuis le temps des hébreux, St Michel Archange est le gardien du peuple de Dieu. Notre Dame nous exhorte à Garabandal de faire grandir notre dévotion pour lui. Nous vous recommandons cette dévotion, spécialement pour ceux qui subissent les assauts du démon dans leur vie.

Nous avons de bonnes nouvelles à vous partager concernant la diffusion du Message car nous avons de plus en plus de messages de sites web depuis l’Asie ; la Chine, la Corée, le Japon et l’Inde, ainsi que l’Europe de l’ouest dont l’intérêt connaît ne cesse de croître ; l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la France. Des courriers de pays anglophones, hispanophones de plus en plus nombreux et nous remercions les plus de 1600 sites web attachés à Garabandal de par le monde, pour leurs efforts de diffusion. Grâce à vos nombreux encouragements et vos prières, nous continuons à envoyer gratuitement des fournitures à travers le monde.

Le Message de Garabandal a surmonté l’épreuve du temps. Nous attendons avec impatience le 50è anniversaire des premières apparitions l’année prochaine, et les nombreux et heureux anniversaires qui les suivront de près.

Information :

Joey Lomangino a fait une crise cardiaque « mineure » ( 2ème) durant ce dernier Carême. Il aura 80 ans cette année.

Merci de prier pour lui.

      Padre Pio et Joey Lomangino   Joey Lomangino en charette à Garabandal    Joey Lomangino

Publié dans I- Joey Lomangino | 3 Commentaires »

- Messages de Garabandal

Posté par Pèlerin le 29 juillet 2010

Entre 1961 et 1965, San Sebastian de Garabandal,

petit village des montagnes cantabriques (Espagne),

fut le théâtre de plus de 2000 apparitions de la Sainte Vierge.

Notre Dame est venue annoncer au monde

par l’intermédiaire de 4 fillettes,

Conchita, Mari-Loli, Jacinta et Mari-Cruz,

des messages pour la conversion du monde

et trois grands événements à venir :

l’Avertissement, le Grand Miracle et le Châtiment.

LES MESSAGES

Message donné par l’Archange St Michel le 18 octobre 1961
Il faut : « faire beaucoup de sacrifices, beaucoup pénitence ; Visiter le Saint Sacrement ;
Mais auparavant, il nous faut être très bon.
Et si nous ne le faisons pas, nous viendra un châtiment.
La coupe se remplit, et si nous ne changeons pas, Nous viendra un châtiment très grand.

Message donné par l’Archange St Michel le 18 juin 1965
« Comme on n’a pas accompli et comme on n’a pas fait connaître beaucoup au monde mon message du 18 octobre,
Je veux vous dire que celui-ci est le dernier. Auparavant la coupe de la colère divine se remplissait ; Maintenant, elle déborde.
Les cardinaux, évêques et prêtres marchent nombreux sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes.
A l’Eucharistie, on donne sans cesse moins d’importance. Vous devez faire les efforts pour éviter la colère de Dieu qui pèse sur vous.
Si vous lui demandez pardon, avec des âmes sincères, Il (Dieu) vous pardonnera.
Moi, votre Mère, à l’intercession et par l’intermédiaire de Saint Michel, Je peux vous dire qu’il faut que vous vous amendiez.
Déjà, vous êtes dans les derniers avertissements. Je vous aime beaucoup et je ne veux pas votre condamnation.
Priez-nous sincèrement, et nous vous exaucerons. Vous devez vous sacrifier davantage. Méditez la passion de Jésus ».

Historique des Apparitions ICI. 

Notre Dame de Garabandal annonce 3 événements pour la Fin des Temps

L’AVERTISSEMENT

« L’Avertissement que la Vierge va nous envoyer, c’est comme un châtiment pour rapprocher les bons da­vantage de Dieu, et pour avertir les autres.

En quoi consiste l’Avertissement, je ne puis le révéler. La Vierge ne m’a pas dit de le dire, ni rien de plus.

Dieu voudrait que grâce à cet Avertissement, nous nous amendions, et que nous commettions moins de péchés contre Lui ».

« Il arrivera au plus fort de la tourmente ».

Chacun se verra face à lui-même comme dans un miroir. Nous verrons le mal que nous avons fait et le bien que nous aurions pu faire. Ce sera comme un mini-purgatoire.

Il viendra avec certitude et moins d’un an avant le Grand Miracle.

Ce sera un phénomène astral visible du monde entier.

« Ce sera comme le choc de deux étoiles, mais ça ne tombera pas. »

« Ce sera comme du feu. Il ne brûlera pas notre chair, mais nous le ressentirons corporellement et intérieurement ».


Toutes les nations et toutes les personnes le ressentiront de même.

« Si je ne connaissais pas l’autre châtiment qui viendra, je te dirais qu’il n’y a pas de plus grand châtiment que l’Avertissement ». (Conchita)

plus de détails ICI.

LE GRAND MIRACLE

« La Très Sainte Vierge m’a annoncé un Grand Miracle que Dieu, Notre Seigneur, fera par son intercession »

« Comme le châtiment que nous méritons sera très grand, le Miracle sera intensément grand, à la mesure des nécessités du monde »

« La Sainte Vierge m’a dit – à moi – la date du Miracle et en quoi il consistera. Je dois le dire huit jours avant, pour que les gens viennent. Le Pape le verra d’où il sera, et le Padre Pio. Les malades présents seront guéris et les pécheurs se convertiront »

« Ceux qui verront ce Grand Miracle, que Dieu Notre Seigneur fera par l’intercession de la Très Sainte Vierge, ne pourront plus douter !»

Conchita l’annoncera 8 jours avant.

« Le Miracle de Fatima n’est rien en comparaison de celui qui se passera ici et qui sera beaucoup, beaucoup plus grand »

Il arrivera un jeudi, à 20h30, moins d’un an après l’avertissement, il fera encore jour.

Ce jour-là, on pourra dire la messe en noir.

Il arrivera le jour de la fête d’un Jeune Martyr de l’Eucharistie.

La Sainte Vierge m’a dit – à moi – la date du Miracle et en quoi il consistera.

Je dois le dire huit jours avant, pour que les gens viennent.

Le Pape le verra d’où il sera, et le Padre Pio.

Les malades présents seront guéris et les pécheurs se convertiront »

plus de détails ICI.

LE CHATIMENT

Le châtiment est conditionnel mais pourtant Notre Dame a dit en 1965 : « la coupe déborde… »

Vu l’état de notre pauvre monde, force est de croire que la coupe déborde,que Dieu nous enverra le Châtiment et qu’il sera à la mesure de nos péchés.

Les fillettes en connaissent la nature puisqu’elles l’ont vu à l’occasion de la Fête Dieu 1962, au cours de deux extases nocturnes du 19 au 21 juin. On les a appelées : « Les nuits des cris ».

Voici le Châtiment tel que décrit par les petites….

« Des rivières se transformer en sang… Le feu qui tombait du ciel… »

« A un certain moment, plus une machine, plus un moteur ne fonctionneront ; une terrible vague de chaleur s’abattra sur la terre et les hommes commenceront à endurer une très grande soif ; désespérément, ils chercheront de l’eau mais celle-ci s’évaporera à cause de la chaleur. Le désespoir s’emparera de presque tous et les gens chercheront à se tuer les uns les autres… ; mais les forces leur manqueront et ils tomberont ».

« C’est alors que l’on comprendra que c’est Dieu seul qui aura permis tout cela. Puis, nous vîmes une foule environnée de flammes. Les gens couraient se jeter à la mer et dans les lacs ; mais l’eau semblait bouillir et au lieu d’éteindre les flammes, elle paraissait les activer… »

« C’était si horrible que je demandais à la Très Sainte Vierge d’emmener tous nos petits enfants avec elle avant que tout cela n’arrive. Mais la Vierge nous dit que lorsque cela arriverait, tous seraient déjà très grands… » 

 Le châtiment surviendra quelques mois seulement après le Grand Miracle…

Le monde comprendra alors que le Châtiment viendra directement de Dieu.

- Messages de Garabandal dans A- Message de ND (commentaires) garabandal01

Publié dans A- Message de ND (commentaires), B- Prophéties et signes annonciateurs, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Commentaires fermés

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE