• Accueil
  • > Recherche : garabandal dogme

Résultats de votre recherche

 » L’EGLISE AURA COMME DISPARU « 

Posté par Pèlerin le 4 novembre 2016

ABOMINATION !     APOSTASIE !

 

L’heure est grave ! Prions, implorons Notre Dame de Garabandal.

La contre-église éclipse la véritable Eglise. Nous, Eglise militante, devons tenir bon en priant, en restant accrochés à la véritable Eglise  (traditionnelle) de Notre Seigneur Jésus-Christ, en restant fidèles aux dogmes de Foi, au Credo…en étant assidus à la prière, à la vie des sacrements pour être nourris de la Grâce….

Et pour rester fermes dans la Foi et éviter les pièges du malin qui, plus que jamais, et depuis Rome (!), tente de nous perdre, de nous détourner de la voie du Ciel – par ses pitreries, ses sournoiseries, ses doubles discours – continuer à  SE FORMER  avec le catéchisme de St Pie X…

 

« L’Eglise aura comme disparu » (Garabandal)

 

Illustration sur ce lien :

http://laportelatine.org/bibliotheque/oecumenisme/luther_ennemi_de_la_grace_celier/francois_luther_lund_jour_funeste_mattei_161101.php

 

A faire circuler…

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

- Les interdictions, ça continue !

Posté par Pèlerin le 5 juin 2011

Des prêtres vous interdisent d’écouter ou d’annoncer les prophéties
annonçant des événements
comme l’Avertissement, le Châtiment, les 3 jours des Ténèbres, etc. ….

Ces interdictions persistent depuis 50 ans.

ECOUTONS PLUTOT LA SAINTE VIERGE
QUI NOUS DEMANDE DE DIFFUSER SON MESSAGE

Pourquoi ces interdictions ? ces Messages dérangent car ils remettent en question l’Eglise actuelle. Des prêtres se sentent irréprochables et ne supportent pas ces remontrances de Notre Dame qui est apparue juste en plein Concile Vatican II pour mettre le clergé en garde contre les dérives. Nous n’avons pas à les juger, mais nous sommes en droit de juger cette attitude comme grave. En effet, cette interdiction équivaut à faire taire la Sainte Vierge, à occulter la crise de l’Eglise et faire comme si tout allait bien, et à priver des âmes du Message si important de Notre Dame et des avertissements qu’Elle annonce comme ultimes moyens de réflexion, de conversion ou de changement de vie.

La Foi et l’Espérance doivent suffire rétorqueront certains prêtres.
Mais la Foi en qui ? en Dieu bien sûr, mais sommes-nous certains de parler du même Dieu quand ces prêtres font partie (ou ont adhéré)  de l’Eglise conciliaire qui nous encourage à toujours plus « célébrer » avec le dieu des musulmans, le dieu des juifs, les bouddhistes ?
Tout comme notre Espérance, elle doit être ancrée dans le Christ et non pas un autre dieu.
Bien sûr, les Apparitions ne sont pas dogme de Foi ; par contre la Foi peut aussi s’appuyer sur les Apparitions et les prophéties. Et pour rappel, il n’est pas bon de les mépriser.

Un autre objectera qu’il ne faut pas chercher à comprendre, ne pas chercher la « petite bête » dans les actes d’apostasie (ou autre) de tel ou tel prélat mais que c’est le devoir d’obéissance qui prime….. obéir à qui ? au Christ, bien d’accord. Mais à un supérieur qui, par ses actes, sort de l’Eglise de Notre Seigneur ? « Nombre de cardinaux, évêques et prêtres sont sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes » (Notre Dame de Garabandal). Or, c’est bien le Message de Notre Dame venue nous mettre en garde, venue mettre en garde aussi les prêtres de ne pas dévier, de ne pas « obéir » aveuglément pour finalement désobéir au Christ.

Ces prêtres invoquent aussi la « peur » comme prétexte parce que destabilisant pour les « âmes sensibles », les privant de la paix intérieure. Les petits voyants de Fatima, les fillettes de Garabandal, les voyants de la Salette, ont pris peur à la vue de l’Enfer, du Châtiment (nuit des Cris à Garabandal) ou face aux paroles terribles de la Sainte Vierge, mais en ont-ils perdu la paix intérieure pour autant ?
N’y a-t-il pas aujourd’hui des événements qui font plus peur que l’annonce de l’Avertissement ou du Châtiment ? combien de bébés tués dans le sein de leur mère ? combien de cataclysmes faisant des milliers de morts, des guerres et des révolutions décimant des populations (civiles, femmes et enfants) ? Ce sont ces faits qui doivent inspirer la peur, l’horreur, mais sûrement pas une annonce faite par la Sainte Vierge quand bien même il s’agirait d’événements graves.
Préférer cacher la vérité aux fidèles, n’est-ce pas une façon d’infantiliser les âmes afin de les laisser dans l’ignorance des dangers actuels ? Et pourtant Notre Dame est venue nous annoncer que le monde court à la perdition à cause de certains prélats, du manque de Foi et de Charité.
Si des prêtres réfractaires aux paroles de Notre Dame et des « âmes sensibles » préfèrent fermer les yeux, se boucher les oreilles ou faire taire Notre Dame, qu’ils se posent ces questions : sont-ils assurés de vivre en « paix » ?  qui est la Sainte Vierge pour eux ?
Qu’ils se souviennent de ce qui est arrivé à tous les évêques qui ont tenté de faire taire Notre Dame de la Salette ou Notre Dame de Garabandal (Mgr Puchol)….

Souvenons-nous que c’est par la Sainte Vierge que nous serons sauvés à la Fin des Temps ; c’est Elle qui écrasera la tête du serpent. Ne La méprisons pas, ne La faisons pas taire. ECOUTONS-LA et diffusons son Message !
Elle est notre Mère et ne veut que notre Salut. Elle est la Médiatrice de toutes grâces. Par Elle, nous pouvons tout obtenir : c’est Elle-même qui le dit à Garabandal : « Priez-nous et nous vous exaucerons ! »

50 ans que ça dure…. les signes de la Fin des Temps sont là… mais sous prétexte que Dieu seul connaît l’heure et le jour (de Son Retour !), nous ne devrions pas écouter la Sainte Vierge et des prêtres refusent la diffusion de ces messages, persuadés que l’Eglise va bien, qu’Elle est toute tournée vers la Tradition, vers l’enseignement de Notre Seigneur, alors que c’est la confusion générale !
Le Christ lui-même nous parle de la Fin des Temps (Evangile selon St Matthieu) ; nous sommes-nous aussi fermés aux Paroles de Notre Seigneur ? Il nous a donné la Parabole du Figuier … faudrait-il aussi l’interdire ?..

Notre Dame de Garabandal nous demande de diffuser Son Message. Que ne ferions-nous pas pour plaire à notre Maman du Ciel et pour le salut du prochain ?!

Pour rappel, cette maxime toujours d’actualité : « nul n’est prophète en son pays » ; un article avait déjà été écrit sur le sujet. (cliquer)

Précision importante : Il va de soi que la diffusion du Message de Notre Dame doit se faire de façon ordonnée et respectueuse d’autrui, à commencer par l’autorisation du prêtre de la paroisse si vous souhaitez distribuer le Message à la sortie de la Messe ou le déposer sur une table de l’entrée

***

Publié dans K- Billets d'humeur | Pas de Commentaires »

- La fin justifie-t-elle les moyens ?

Posté par Pèlerin le 26 mai 2011

 L’unité des chrétiens à quel prix ?

Nous allons voir comment cet article rejoint la prophétie des petites de Garabandal : « L’Eglise (catholique) aura presque disparu », « l’Eglise sera comme protestante », « on sera tous comme des prêtres…. », « cardinaux, évêques, prêtres vont sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup d’âmes ». Souvenez-vous que la Vérité est Une, qu’Elle ne se négocie pas, et que le Christ est la Vérité. 

Nous avons déjà vu dans un article récent, l’échec des préparatifs du dogme de Marie Médiatrice et Corrédemptrice  lors du dernier concile (ici) (ne pas porter préjudice au rapprochement avec les protestants). Voyons à présent comment la doctrine catholique continue d’être attaquée au sein de l’Eglise aujourd’hui.

Au XVI è siècle, le Pape St Pie V ouvre le Concile de Trente, afin de protéger l’Eglise Catholique contre le protestantisme. Il en ressortira la Sainte Messe (messe tridentine ou de St Pie V) ainsi que d’autres décrets, tel celui de la Justification : Le Salut par la Foi et les Oeuvres.

Mais avant de poursuivre, relisons cette Parabole du Bon Samaritain :

« Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver : Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
Jésus lui dit : Qu’est-il écrit dans la loi ? Qu’y lis-tu ?
Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.
Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela, et tu vivras.
Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : Et qui est mon prochain ?
Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s’en allèrent, le laissant à demi mort. Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre. Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l’ayant vu, passa outre. Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu’il le vit. Il s’approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit : Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ?
C’est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi.
Et Jésus lui dit : Va, et toi, fais de même« . Luc 10:25-37

ainsi que ce passage de St Jacques :

14 Mes frères et soeurs, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les oeuvres? Cette foi peut-elle le sauver? 15 Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 16 et que l’un de vous leur dise: «Partez en paix, mettez-vous au chaud et rassasiez-vous» sans pourvoir à leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il? 17 Il en va de même pour la foi: si elle ne produit pas d’oeuvres, elle est morte en elle-même. 18 Mais quelqu’un dira: «Toi, tu as la foi, et moi, j’ai les oeuvres.» Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, c’est par mes oeuvres que je te montrerai ma foi. 19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu? Tu fais bien; les démons aussi le croient, et ils tremblent. 20 Veux-tu reconnaître, homme sans intelligence, que la foi sans les oeuvres est morte? 21 Notre ancêtre Abraham n’a-t-il pas été considéré comme juste sur la base de ses actes, lorsqu’il a offert a son fils Isaac sur l’autel? 22 Tu vois bien que sa foi agissait avec ses oeuvres et que par les oeuvres sa foi a été menée à la perfection. 23 Ainsi s’est accompli ce que dit l’Ecriture: Abraham eut confiance en Dieu et cela lui fut compté comme justice. Et il a été appelé ami de Dieu. 24 Vous voyez [donc] que l’homme est déclaré juste sur la base de ses actes, et pas seulement de la foi. 25 Rahab la prostituée n’a-t-elle pas, de la même manière, été considérée comme juste sur la base de ses actes, lorsqu’elle a accueilli les messagers et les a fait partir par un autre chemin? 26 En effet, de même que le corps sans esprit est mort, de même la foi sans [les] oeuvres est morte. (Jacques, 2, 14-26)


Voici ce que déclare le Pape St Pie V, lors du CONCILE DE TRENTE, pour protéger l’Eglise contre les hérésies du protestantisme, entre autre sur la Justification :

Session VI, chapitre VII

« S’ESTANT répandu en ces derniers temps, au malheur de plusieurs Ames, & au grand détriment de l’union de l’Eglise, certains sentimens erronez, & une Doctrine entiérement contraire à la vérité touchant la Justification ; le Saint Concile de Trente Oecuménique, & Général, légitimement assemblé sous la conduite du Saint Esprit, (…) pour le salut des Ames, d’exposer à tous les Fidelles Chrestiens, la véritable & saine Doctrine, touchant la Justification ; telle que l’a enseignée le Soleil de Justice Jesus-Christ, l’Auteur & le Consommateur de nostre Foy (Heb. 12 .2) ; que les Apostres nous l’ont laissée ; & que l’Eglise Catholique l’a toûjours tenuë & gardée, par l’inspiration du Saint Esprit ; défendant tres-étroitement que personne à l’avenir ne soit assez téméraire pour s’en former une autre créance, ni pour prescher, ou enseigner sur cette matiere autrement que suivant ce qui est défini, & déclaré par le présent Decret.

CETTE disposition, ou préparation, est suivie de la Justification mesme, qui n’est pas seulement la rémission des péchez, mais aussi la sanctification & le renouvellement de l’homme intérieur, par la réception volontaire de la Grace, & des dons qui l’accompagnent. (…) D’où vient que dans cette justification, l’homme, par Jesus-Christ, auquel il est enté, reçoit aussi tout ensemble, avec la rémission des péchez, tous ces dons infus, la Foy, l’Espérance, & la Charité : car si l’Espérance & la Charité ne se joignent pas à la Foy, elle n’unit pas parfaitement avec Jesus-Christ, ni elle ne rend pas l’homme un membre vivant de son Corps. C’est ce qui a donné lieu à ces véritez, que la Foy sans les œuvres est morte & inutile (Jacob. 2. 17.) ; & aussi, qu’en Jesus-Christ, ni la Circoncision, ni l’incirconcision ne servent de rien, mais la Foy qui opere par la Charité (Galat. 5. 6.). C’est cette Foy, que les Catéchumenes, selon la tradition des Apostres, demandent à l’Eglise, auparavant le Sacrement de Baptesme, lors qu’ils demandent la Foy, qui donne la vie éternelle, que la Foy seule ne peut pas donner sans l’Espérance & la Charité. Et pour cela, on leur répond incontinent cette parole de Jesus-Christ : Si vous voulez entrer en la vie, gardez les Commandemens (Matth. 19. 17.). C’est pourquoy, aussitost qu’ils sont nez de nouveau par le Baptesme, recevant cette justice chrestienne & véritable, comme la premiere robe qui leur est donnée par Jesus-Christ, au lieu de celle qu’Adam a perduë pour luy, & pour nous, par sa désobéïssance, ils reçoivent aussi en mesme temps le commandement de la conserver blanche, & sans tache, pour la pouvoir présenter en cét estat devant le Tribunal de Nostre Seigneur Jesus-Christ, & obtenir la vie éternelle» (1)


Le CONCILE DE TRENTE donne un enseignement définitif. Concile infaillible. Le confirme la déclaration du 1er § : « (nous défendons) tres-étroitement que personne à l’avenir ne soit assez téméraire pour s’en former une autre créance, ni pour prescher, ou enseigner sur cette matiere autrement que suivant ce qui est défini, & déclaré par le présent Decret.


Or, le 31 octobre 1999, une DÉCLARATION CONJOINTE SUR LA DOCTRINE DE LA JUSTIFICATION de la Fédération Luthérienne Mondiale et de l’Eglise catholique déclare :

« (…) Nous sommes convaincus que la compréhension commune à laquelle nous sommes parvenus constitue un fondement solide qui permettra cette clarification ultérieure. Les Eglises luthériennes et l’Eglise catholique romaine continueront à approfondir leur compréhension commune afin qu’elle porte ses fruits dans l’enseignement et la vie ecclésiale.

44. Nous rendons grâce à Dieu pour ce pas décisif dans le dépassement de la séparation des Eglises. Nous prions l’Esprit Saint de continuer à nous conduire vers cette unité visible qui est la volonté du Christ. » (2)


Quelle est cette compréhension commune entre luthériens et catholiques depuis 1999 ? que la Foi seule sauve. Déclaration en contradiction avec l’enseignement de Notre Seigneur (voir la parabole du Bon Samaritain en haut de page). Le Seigneur nous rappelle les commandements, les actes de charité. Et comme l’indique le Concile de Trente, la Foi sans les oeuvres est morte.

Quant à la « Séparation des Eglises » dont il est question dans cette déclaration, les participants catholiques à cette déclaration auraient-ils oublié que l’Eglise Catholique est Une et Sainte ? c’est bien Luther et son « église » qui se sont séparés de l’Eglise de Notre Seigneur et non l’Eglise Catholique qui a dévié du Chemin.


Voici aussi ce que déclarait Benoît XVI en 2009, 10 ans après la signature de cette déclaration :

« Cet anniversaire, conclut Benoît XVI, est donc une occasion pour rappeler la vérité sur la justification de l’homme, témoigner ensemble, pour nous retrouver dans des célébrations œcuméniques et pour approfondir cette thématique et les autres qui sont objet du dialogue œcuménique. J’espère de tout cœur que cette occasion si importante puisse contribuer à faire progresser le chemin vers l’unité pleine et visible de tous les disciples de Christ. » (3)

« La vérité sur la justification de l’homme » : de quelle vérité parle-t-on ?

Autre question : un pape peut-il revenir sur le décret d’un ancien pape ?

Un enseignement « infaillible » d’un pape ou d’un concile œcuménique peut contredire des enseignements antérieurs de l’Église, dans la mesure où ils ne sont pas eux-mêmes considérés comme infaillibles. Or, dans le cas présent (Concile de Trente), il s’agit bien d’un enseignement infaillible ; contrairement à cette déclaration luthérienne et catholique qui ne présente pas de caractère infaillible.

Au passage, quant à ce désir de « célébrations oecuméniques », est-il conforme à l’enseignement de l’Eglise ? Non et en voici la raison :

« Les célébrations oecuméniques, toute participation à une prière autre qu’au sein de l’Eglise catholique, est condamnée : « La communicatio in sacris est interdite avec les non-catholiques par le canon 1258, paragraphe 1, qui dit : “Il est absolument interdit aux fidèles d’assister ou de prendre part activement aux cultes des a-catholiques de quelque manière que ce soit”. » (droit canonique Chanoine Naz) (4)

(Petite parenthèse pour vous signaler ce que mentionne le directoire oecuménique de 1993 : n°118: « Dans les célébrations liturgiques ayant lieu dans d’autres Eglises et Communautés ecclésiales, il est conseillé aux catholiques de participer aux psaumes, répons, hymnes et gestes communs de l’Eglise dont ils sont les invités. Si leurs hôtes le leur proposent, ils peuvent lire une lecture ou prêcher. » non, vous n’avez pas rêvé ! C’est tout le contraire.)

Cette déclaration (non infaillible) porte atteinte à l’intégrité de l’Eglise en temps qu’elle contredit l’enseignement infaillible du Concile de Trente et qu’elle met l’Eglise et les fidèles en danger. Le Concile de Trente (infaillible) défend (par décret du Pape) « tres-étroitement que personne à l’avenir ne soit assez téméraire pour s’en former une autre créance, ni pour prescher, ou enseigner sur cette matiere autrement que suivant ce qui est défini, & déclaré par le présent Decret. » C’est pourtant ce qui a été fait.

Conclusion :

Sous les apparences d’unité, les hommes se réjouissent mais ne savent pas, ne cherchent pas, ne défendent plus la Vérité. Ils croient avoir la Foi mais savent-ils en qui ou en quoi ils ont foi ? C’est la raison pour laquelle il faut avertir des dangers que présentent les changements et déclarations actuelles au sein de l’Eglise. La Foi ne doit pas exclure la Prudence.

La fin justifie-t-elle les moyens ?


Un dossier intéressant à lire sur ce site : (5)

Documents utilisés pour réaliser cet article :


(1) http://jesusmarie.free.fr/concile_de_trente.html

(2)http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/documents/rc_pc_chrstuni_doc_31101999_cath-luth-joint-declaration_fr.html

(3) http://ephata.actifforum.com/t2275-benoit-xvi-la-doctrine-de-la-justification

(4) http://wordpress.catholicapedia.net/?tag=communicatio-in-sacris

(5) http://www.fsspx.org/fr/bibliotheque-mediatheque/lettre-nos-freres-pretres/dossiers-1-laccord-sur-la-justification-ou-loecumenisme-dissolvant/


Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaires »

- Récapitulatif événements annonciateurs

Posté par Pèlerin le 25 mai 2011

Voici un récapitulatif des événements annonciateurs de l’Avertissement et du Grand Miracle ; ce qui semblait encore hypothétique il y a quelques mois, devient chaque jour plus évident et confirme les prophéties de Notre Dame par la bouche des petites. Cette liste de liens est susceptible d’être complétée dans les prochaines semaines…

Signes annonciateurs de l’Avertissement

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/08/11/signes-annonciateurs-de-lavertissement/

La Sainte Vierge a dit que la route de Garabandal serait refaite pour le Grand Miracle. Les travaux doivent s’achever ce mois de mai 2012.

De même, l’église a été restaurée et sera re-inaugurée ce 6 mai 2012, avec la venue de l’évêque de Santander.

 

L’Avertissement « au plus fort de la tourmente »

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/09/13/au-plus-fort-de-la-tourmente/

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2011/05/21/du-cote-de-lespagne/

« La confusion dans l’Eglise »

http://garabandal.xooit.fr/t876-CONFUSION-au-moment-de-l-AVERTISSEMENT-Conchita.htm

(confusion au sein de la FSSPX pour ou contre ralliement et questionnement des conciliaires qui se posent à présent des questions face aux événements.)

 

Un événement grave avant le Grand Miracle, « comme un schisme »

http://garabandal.xooit.fr/t505-La-cle.htm?q=schisme

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/08/09/garabandal-annonce-la-crise-de-leglise/

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2011/01/21/un-schisme-avant-le-grand-miracle/

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2011/04/08/assise-2011-et-la-communicatio-in-sacris/

« C’est comme si l’Eglise devenait protestante« 

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/11/27/cest-comme-si-leglise-devenait-protestante/

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2011/05/20/garabandal-lannonce-dun-dogme-a-venir/

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2011/04/03/la-nouvelle-messe-comment-en-sommes-nous-arrives-la/

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/09/16/la-messeavantapres/

L’invasion du communisme

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/08/08/loli-invasion-du-communisme/

 

Garabandal prévient contre l’apostasie.

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/09/29/garabandal-previent-contre-lapostasie/

L’événement qui découragerait d’aller au Grand Miracle

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/09/08/levenement-qui-decouragerait-daller-au-gm/

 

 

Signes précurseurs et tribulations :

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/2010/12/03/signes-precurseurs-et-tribulations/

 

 

 

***

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, C- La Fin des Temps | 1 Commentaire »

- Garabandal, l’annonce d’un dogme à venir ?

Posté par Pèlerin le 20 mai 2011

Le  3 septembre 1972, l’Abbé de Bailliencourt donna une conférence sur Marie « Médiatrice et Corédemptrice ». Ce dogme sera-t-il un jour proclamé grâce aux Apparitions de Garabandal ? Cela se pourrait bien et nous l’espérons, d’autant plus que d’après ce prêtre, Garabandal semble l’unique lieu d’Apparitions où la notion  de Médiation et de Corédemption de Notre Dame est préfigurée.

 « Priez-nous sincèrement, et nous vous le donnerons » (Notre Dame le 18 juin 1965)

« Comme il a déjà été dit, Marie se considère « comme » l’égale de Dieu pour recevoir nos prières et nous dispenser les grâces ; Elle parle, Elle commande « au nom de Dieu » ; bref, Elle se désigne ici comme la « Médiatrice de toutes Grâces », aux côtés du Médiateur unique…

S.S. Benoît XV avait approuvé une Messe et un Office liturgiques pour l’Eglise Universelle, fixés au 31 Mai, proposant ainsi à la vénération des fidèles une Vérité crue par toute la Tradition ; en 1955, S.S. Pie XII établissait, ce même jour, la Fête de « Marie-Reine ».

N’était-ce pas mettre ainsi plus en relief l’étendue quasi infinie et le pouvoir universel de la Maternité de Marie sur les âmes et mieux faire ressortir sa « Médiation de toutes Grâces » ? Ce n’est cependant pas encore un Dogme de Foi ; les préparatifs de la Proclamation se sont arrêtés, dit-on, avec les travaux de Vatican II * (voir bas de page) ; puissent-ils reprendre sans tarder pour la plus grande Gloire de l’Eglise et de Marie, et pour notre satisfaction…. »

Mais d’abord, qu’est-ce qu’un médiateur ? L’Abbé de Baillencourt reprend l’explication.

« Le « Médiateur » est celui qui tient le milieu entre deux extrêmes et les unit l’un l’autre » nous dit Saint Thomas (Som. Théol. III qu. 26). (…) »

«Seulement est parfaitement entre Dieu et les Hommes, le Christ n’a pas été constitué médiateur par les hommes, mais par Dieu. Lui seul est ainsi le parfait Médiateur entre Dieu et les hommes parce qu’Il a réconcilié le genre humain avec Dieu.

Mais Il n’est médiateur que selon son Humanité, « comme homme » : inférieur à Dieu selon sa nature humaine créée, et au-dessus des hommes en raison de la dignité qui lui vient de l’Union hypostatique et de la plénitude de Grâce et de Vérité (Jean 1,14) = Médiation naturelle et en puissance ; Il réunit aussi les hommes à Dieu, apportant aux hommes les préceptes et les dons de Dieu, satisfaisant et intercédant auprès de Dieu pour eux = Médiation morale et en acte.

Il peut y avoir d’autres médiateurs entre Dieu et les hommes, en cela seulement qu’ils ont coopéré à cette union entre Dieu et les hommes, secondairement et de façon subordonnée au Christ :

* dispositivement : en préparant à la médiation du Christ

* ministériellement : en appliquant les fruits de la rédemption au nom et en vertu du Christ.

Ainsi la Vierge Marie peut-Elle être appelée Médiatrice de toutes Grâces entre Dieu et les hommes tant pour leur acquisition que pour leur obtention et leur distribution ; cela ne retire rien à la Médiation suprême de l’unique Médiateur et Rédempteur : Marie n’intervient pas séparément et indépendamment du Christ, mais conjointement et en dépendance… »

L’Abbé de Bailliencourt nous explique alors en quoi consiste la médiation de Marie.

«  Si la Vierge peut nous obtenir les Grâces et nous les distribuer, c’est parce qu’Elle les a acquises vraiment ; le fondement de sa médiation pour l’obtention et la distribution des Grâces est donc sa médiation pour leur acquisition, c’est à dire sa coopération à la Rédemption, en tant que Mère de Dieu, Fils de Dieu incarné et rédempteur.

Elle a coopéré en effet à notre rédemption en la consommant par son propre sacrifice consenti à l’Incarnation et accompli au Calvaire.

- Elle a donné son libre, volontaire et plein consentement, au moment de l’Incarnation, à n’être pas seulement la Mère de Dieu, mais également du Sauveur en tant que tel, c’est à dire à l’accomplissement total de ce Mystère, à savoir l’Incarnation rédemptrice.

Elle a consenti à l’Incarnation ttelle qu’elle devait se réaliser c’est à dire avec le Sacrifice de la Croix auquel elle était ordonnée, avec la part de souffrances qui devait en résulter pour Elle.

Elle a consenti à donner à Notre Seigneur le corps qu’Il devait immoler pour satisfaire pour nos péchés et acquérir notre Salut.

- Ce consentement dut se renouveler constamment jusqu’à la pleine et suprême consommation du Calvaire dans une intime communion de douleurs et de volonté, et durant tous les instants.

Marie eut ainsi la charge d’offrir au Temple (Luc 2,22), de garder, de nourrir la divine victime, de compatir à Elle immolée sur la Croix et de L’offrir, au moment voulu à l’autel du Sacrifice y participant avec ses propres souffrances, « debout » au pied de la Croix en tant que Mère du Dieu homme -rédempteur en son Associée, son Epouse dans l’humilité, la pauvreté, les travaux et les larmes.

Par sa Compassion, Elle satisfait donc pour nous, imparfaitement et en convenance, ce que le Christ satisfait strictement pour nos péchés.

Ce consentement si parfait, donné à l’Annonciation et incessamment renouvelé avec une si grande Charité unissant Marie à Jésus jusqu’à la consommation suprême du Calvaire, nous mérite, en convenance, le Salut et tous les moyens de Salut que Jésus, seul Médiateur, nous mérite strictement.

- Nature de cette coopération :

Elle ne peut être que subordonnée à la Médiation de Jésus, secondaire et dépendante, parce que dérivée de la vertu et des mérites du Christ ;

Marie, Elle-même, a été rachetée par Notre Seigneur non d’une rédemption libératrice comme le reste des créatures, mais d’une rédemption préservatrice provenant d’une Grâce toute particulière : Immaculée Conception.

- Titre de « Corédemptrice »

Les textes pontificaux ne connaissent pas cette expression, mais emploient des termes équivalents. Cela ne veut rien dire de plus que cette simple coopération secondaire et dépendante, subordonnée, à la Rédemption de Jésus.

- Participation de Marie au Sacerdoce de Jésus

C’est une conclusion théologique certaine que Marie coopéra de quelque manière à l’acte principal du Sacerdoce de Jésus, en donnant son consentement au Sacrifice de la Croix tel qu’il a été accompli par Notre Seigneur au Calvaire, le Vendredi Saint.

Or, l’acte principal du Sacerdoce de Jésus, c’est celui par lequel Il s’est offert en Sacrifice pour le Salut du monde, à la fois Victime et Hostie (S. Th III q.22), pour réconcilier le monde avec Dieu, expier tous les péchés de l’humanité, méritant strictement pour elle tous les dons divins : c’est l’acte de l’offrande suprême, sa mort….

Marie y coopéra par le consentement donné à l’Incarnation – au moment de l’Annonciation – renouvelé constamment, et par l’offrande du Sacrifice de son fils pour le Salut du monde dans une communion ininterrompue de souffrances, comme indiqué plus haut.

Marie coopère encore incessamment à la collation de toutes les Grâces que Notre Seigneur, Souverain Prêtre, ne cesse d’appliquer comme fruit de la rédemption à toute l’humanité. C’est Notre Seigneur qui applique Lui-même, dans les Sacrements et par l’intermédiaire des prêtres, les Grâces qu’Il nous a méritées par sa Passion ; Marie y coopère par les faveurs qu’Elle nous obtient pour nous disposer mieux à une digne réception des Sacrements.

En raison et à cause de cette double coopération au Sacerdoce de Jésus, Marie peut être appelée « Virgo sacerdos ».., en ce sens qu’il ne s’agit que d’une simple participation au Sacerdoce de Jésus.

Il y a d’ailleurs là une corrélation intime entre cette expression et celle de médiation ou de corédemptrice : simple coopération secondaire et subordonnée, d’où simple participation à un tire de Notre Seigneur.

CONCLUSION

Ainsi, trouvons-nous, à Garabandal, au moins dans un texte explicite – et pour la première fois dans l’histoire des Apparitions, à ce que je sache – sans parler des gestes et attitudes des voyantes qui nous indiquent semblable réalité, la Vierge marie s’affirmant « officiellement » « Médiatrice de toutes Grâces » aux côté de l’unique Médiateur.

Cela est bien pour réjouir nos coeurs aimants….

Si, nous avons étudié le fondement de la Médiation pour l’obtention et la dispensation des Grâces, n’ayons pas peur de recourir à Marie davantage pour qu’Elle intercède en notre faveur.

« Elle qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à sa sainte protection et imploré ses suffrages ait été abandonné. »

Abbé de Bailliencourt – conférence donnée le 3 septembre 1972

* NDLR : Lire à ce sujet ici sur les préparatifs du dogme lors du dernier concile.
un extrait de l’excellent article : « Selon le P. Rahner (…), le schéma tel qu’il était rédigé était « une source de vives inquiétudes » pour lui^-même et pour les P.P. Grillmeier et Semmelroth ainsi que pour l’Abbé Ratzinger, qui l’avaient également examiné d’un point de vue théologique. Si ce texte était adopté, affirmait-il, « il en résulterait un mal inimaginable du point de vue oecuménique, tant en ce qui concernait les Orientaux qu’en ce qui concernait les Protestants ».

***

Publié dans A- Message de ND (commentaires), D- Des prêtres racontent, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaires »

- Châtiment et 3ème secret de Fatima (important)

Posté par Pèlerin le 24 décembre 2010

Ce document date de 2004. Il est tout à fait en lien avec Garabandal puisque Garabandal est la suite de Fatima et que la Sainte Vierge y est apparue pour rappeler le message de Fatima : l’Apostasie dans l’Eglise, les dangers du concile, mise en garde au clergé, conversion du monde, pénitence. (Pour ceux qui sont abonnés à la revue « Le Sourire de Marie« , vous trouverez dans leur dernier numéro de décembre, p.15 à 21, une grande partie  de ce texte ainsi qu’un complément d’information sur l’invasion communiste. Il est tout à fait heureux de voir enfin des revues (habituellement frileuses pour dire la vérité) se décider à ouvrir les yeux de leurs lecteurs, car il y a urgence !)

Sur ce blog, nous avons mis le texte complet et original mais avec une traduction approximative faute de temps. Le tout est compréhensible dans son ensemble. Je vous en recommande la lecture – sujet tout à fait d’actualité et éclairant sur le 3ème secret de Fatima et la situation de l’Eglise.   

Juste un petit complément d’information avant de commencer la lecture :

1/ Anne-Catherine Emmerich révèle : Notre Dame révèle qu’il y aura une fausse église de l’obscurité, alors que la vraie Eglise continuera d’exister. Cette fausse église sera une église oecuménique ; elle réunira des communautés ecclésiastiques et des sectes, ensemble. Il y aura un vrai pape et un faux pape régnant en même temps comme au temps du Grand Schisme de l’Occident au 14 è siècle. 

2/ Le Pape St Pie X a prédit, quant à lui : « … un grand mouvement d’apostasie organisé dans tous les pays, pour l’établissement d’une Eglise mondiale unique qui n’aura plus de dogme, ni de hiérarchie, ni de discipline d’esprit, ni de frein pour les passions et qui, sous prétexte de dignité et de liberté humaine, ramèneront au monde le règne de la ruse et de la force légalisées et l’oppression des faibles et de tous ceux qui travaillent et souffrent ».

3/ Dernier point, le Père Kramer était à Fatima en 1991 ; il a été informé par les carmélites de Coimbra que soeur Lucie avait eu une apparition de Notre Dame en mai 1991 qui lui a alors dit que le Troisième Secret serait révélé au cours de la grande guerre. (NDLR : pour souvenir, Benoît XVI avait mis sous scellé la cellule de Soeur Lucie à sa mort…. quelque chose à cacher ?…) 

Voici donc ce texte du Père Kramer …

 Le châtiment imminent pour ne pas avoir répondu à la demande de la Vierge

Par Paul Kramer Père, B.Ph., STB, M. Div., STL (Cand.)

——————————————————————————–

Ce qui suit est une transcription d’un discours donné à la Ambassadeurs de Jésus et Marie Séminaire à Glendale, en Californie, Septembre 24, 2004.

Combien de fois nous entendons les questions, dans le contexte de toute la confusion dans l’Eglise, les troubles dans le monde, «Comment en sommes-nous arrivés là ? Où cela s’arrêtera-t-il ? » Nous en connaissons exactement l’issue, parce que Notre-Dame de Fatima a déclaré: «À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera … » Ce qui va entraîner ce triomphe , c’est «À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera, le Saint-Père me consacrera la Russie, la Russie se convertira, et une période de paix sera donné au monde .  »

A l’unanimité, ceux qui ont parlé prophétiquement, et les apparitions de la Bienheureuse Vierge Marie, nous disent qu’il y aura un grand châtiment du monde. Toutes les prophéties les plus certaines et les apparitions nous dire que ce sera au moment de la méchanceté, quand le mal, semble être triomphante, quand tout semble perdu, que Notre Dame a dit à Quito, en Équateur en 1634.

«Mon temps viendra»

Elle dit: «Alors mon temps viendra. » Le miracle de la grâce va éclater sur le monde. Le mal sera détruit, la méchanceté seront conquis. Et tout cela est énoncé dans le Message de Fatima, dans le Secret de Fatima, et surtout dans la troisième partie du secret que l’on appelle communément le Troisième Secret de Fatima.

Notre-Dame a dit que si les gens vont continuer à pécher contre Dieu, alors le monde va être châtié. La première demande faite Notre-Dame, c’est que les gens arrêtent de pécher contre Dieu, parce que Dieu est déjà trop offensé.

Pourquoi ne pas obéir à mes demandes qui vous est donné par ma sainte Mère à Fatima?

« Notre Seigneur est déjà trop offensé»

Les gens doivent cesser d’offenser Dieu. S’ils ne plus offenser Dieu, qui aura pitié, et il vous donnera la paix, mais si elles ne s’arrêtent pas offenser Dieu, si l’humanité persiste dans ses crimes, alors Dieu va punir le monde: avec la guerre, la faim, et la persécution contre l’Eglise. Ainsi, la grâce qui apportera la consécration de la Russie, et la conversion de la Russie, sera donnée si suffisamment de gens faire pénitence, et de parvenir à la conversion des pécheurs.

Et si les gens arrêtent de pécher contre Dieu, et alors seulement, la grâce soit accordée. Mais en tant que puits humanité plus profonde et plus profondément dans le péché, et la rébellion contre Dieu devient générale, alors Dieu va refuser la grâce efficace pour la Consécration de la Russie de mettre sur la conversion de la Russie, et le monde va être châtié. La substance même de ce châtiment est énoncé dans le Troisième Secret de Fatima.

Qu’est-ce que le Troisième Secret de Fatima? Eh bien, nous savons par le texte des deux premières parties du Secret, Notre-Dame dit aux enfants: «Vous avez vu l’enfer, où les âmes des pauvres pécheurs. » Et elle continua d’expliquer quel est le plan de Dieu – pour sauver les pécheurs d’aller en enfer. Et la façon de faire qui est sur par l’établissement de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Pour sauver les pécheurs

Pour que, pour être amené, Notre-Dame veut le dévouement des Cinq Premiers Samedis, et elle veut la consécration de la Russie. Que le Pape, de concert avec tous les évêques du monde, chacun dans sa propre cathédrale, consacrer la Russie au Cœur Immaculé de Marie. Elle a dit que par ce moyen la Russie sera sauvé, la Russie se convertira et la paix sera donné au monde. Il est l’unanimité de tous les prophètes et les prophéties des saints à travers les âges.

Que la méchanceté seront écrasés, le triomphe de Dieu sera dans la gloire de sa sainte Mère et à la gloire des traditions de l’Eglise, qui sera entièrement restauré dans la splendeur, comme n’a jamais été auparavant dans l’histoire de l’Eglise. Ce sera le moment du triomphe du Cœur Immaculé de Marie. Comme Notre Dame a dit, quand les choses semblent être totalement perdu, quand il apparaît que la méchanceté est triomphante, «qui sera, alors que mon temps est venu, puis Mon temps viendra. »

Le grand châtiment – Bientôt!

Dans le Troisième Secret nous avons dans certains détails très clair et net, exactement ce que sera la nature de ce grand châtiment. Comme l’ouragan avant la frappe de plein fouet, d’abord le bleu, le ciel ensoleillé commence à être rempli de nuages et le vent devient plus fort et le temps devient mauvais. Nous ne devons pas confondre ces débuts très tôt du châtiment de ce que sera la substance de ce grand désastre, la plus grande tempête de l’histoire, prédit par le pape Pie XII en l’année 1945.

Le pape Pie XII a dit, et c’est juste après le monde avait connu les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, et les gens aspirent à la paix:. « Le monde doit prochainement faire l’objet de telles souffrances comme jamais existé dans l’histoire du monde Bientôt l’homme course doit subir les pires souffrances, qu’il n’y a jamais été.  » Telle est la substance du Troisième Secret de Fatima.

Le Pape Jean-Paul II, lors du Congrès eucharistique à Philadelphie en 1976, quand il n’était pas encore pape – il était encore le cardinal Wojtyla – il a parlé de ce châtiment, ce qui est la substance du Troisième Secret de Fatima. Et il a dit que l’Église doit subir une grande épreuve, ce sera la lutte entre l’Eglise et l’anti-Eglise; l’Evangile et l’anti-Evangile.

Et peu de temps après, alors qu’il était pape en 1981, il revint à ce même thème, et cette fois il parle explicitement du contenu du message de Fatima, le Secret de Fatima. Et il a rappelé que l’Eglise doit prochainement faire l’objet de grandes épreuves.

Nous mentent-ils ?

Donc ce qui est dans le Troisième Secret de Fatima? Le vingt-sixième session de Juin 2000, il y a cinq ans, le Vatican a publié une vision qui, selon eux était l’ensemble de la Troisième Secret de Fatima. Je parlais avec un Brésilien évêque, et il m’a demandé: «Eh bien, s’il n’y plus de Troisième Secret de la vision, nous mentent-ils ? car ils ont dit que c’était l’ensemble du Troisième Secret? » Je répondis, le cardinal Ratzinger est l’aide d’une restriction mentale. L’ensemble du Secret est implicitement contenu dans cette vision. En ce sens, en ce sens très restreint, c’est l’ensemble Secret.  »

Mais le Troisième Secret correctement, que l’on appelle, n’est pas cette vision – qui se rapporte à la Secret – il fait partie du secret, mais le secret consiste en des mots de Notre-Dame. Comme le Père Valinho, le neveu de Soeur Lucie, a fait remarquer, ce début de phrase « au Portugal se conservera toujours le dogme de la foi, etc » C’est là que commence le Troisième Secret.

Le Vatican a publié un communiqué de presse anonyme en 1960 concernant le Troisième Secret, après le Pape Jean XXIII a ouvert l’enveloppe contenant le Secret et lire la page, qui contient les paroles de Notre-Dame de Fatima. Le communiqué de presse a déclaré que le secret ne peut jamais être révélé, et à elle en particulier que «les paroles qui Notre-Dame confia un secret que les trois petits bergers. » Ceci est l’expression clé, «les paroles que Notre-Dame a confiées. » C’est une lettre d’une page unique qui contient les paroles de Notre-Dame.

La preuve: « En vérité, tout n’a pas été révélé »

Le message révélé le 26 Juin 2000 comprenait quatre pages de Soeur Lucie décrivant une vision. Ce n’était pas les paroles de Notre-Dame. C’est un fait bien connu que le secret est divisé en trois parties, et nous avons le texte des deux premières parties. Et donc, si ce texte se termine, à la mi-peine, avec le « etc », c’est là que commence le Troisième Secret. C’est une question de bon sens, on ne doit pas être un philologue, et entrer dans une grande partie de l’analyse de la critique textuelle, pour arriver à la conclusion que c’est là que la deuxième partie des extrémités Secret, et la troisième partie commence.

Mais il n’y a vraiment aucun doute à ce sujet. Le 2 Septembre 1952, lorsque le père Schweigl a été envoyé personnellement par le pape Pie XII à Coimbra, pour interroger Soeur Lucie sur le Troisième Secret, il s’est entretenu personnellement avec Soeur Lucie, avec autorisation du pape de le faire. Il revint à Rome et dit à ses confrères, quand ils lui ont demandé le Troisième Secret de Fatima: «Je ne peux rien révéler de ce que j’ai appris à Fatima concernant le troisième secret, mais je peux dire qu’il comporte deux parties: les préoccupations du Pape. Dans l’un et l’autre, en toute logique – même si je dois ne rien dire – devrait être la poursuite des mots: le Portugal le dogme de la Foi sera toujours préservé.  »

Donc, c’est un fait très certainement établir que les paroles de Notre-Dame de Fatima se poursuivre après que », etc » Et dans le mémoire de Soeur Lucie, après que « etc » elle met entre parenthèses les mots, « Ici commence la troisième partie du Secret ».

Ceux qui ont étudié Fatima savent que celui qui a été publié il y a cinq ans, le 26 de Juin, n’est pas le secret entier. La veille, je dois dire tôt le matin du 26 e de Juin, je suis allé au lit; j’ai quitté l’enseignement: il n’a pas d’importance au début il est, dès lors que ce secret est publié, il me l’a apporté – vous devez me réveiller.

Le secret m’a été porté, je l’ai regardé, et la première chose que j’ai dit, c’est: «Ce n’est pas le secret! » Je n’étais pas le seul à faire ce jugement. Un professeur de séminaire, qui est un ami proche du pape Jean-Paul II, et qui connaît aussi personnellement le cardinal Joseph Ratzinger, a eu la même impression – ce n’est pas le Troisième Secret.

Ce n’est pas le secret.

Et quand il se rendit au Vatican, il a visité le cardinal Ratzinger, et il l’a interpellé. Il n’a pas mâché ses mots. Il a dit: «C’est impossible! C’est impossible que ce soit tout le contenu du Troisième Secret! » Et il a insisté pour que Ratzinger lui réponde oui ou non. « Est-ce tout ? Est-ce tout, ou pas, ce ne peut être le secret entier ??! Maintenant dites-moi » Ratzinger a admis: « En vérité, tout n’a pas été révélé. »

Le Troisième Secret parle du Concile Vatican II

Ce professeur est un prêtre que je connais personnellement, et un certain nombre de gens que je connais, savent ce prêtre personnellement. Il a appuyé sur la poursuite d’une réponse, il ne serait pas faire marche arrière. Et il demanda, « Qu’est-ce que dans le secret? Si ce n’est pas tout cela, eh bien, ce qui est là? » La réponse de Ratzinger le montre clairement. Il n’y a plus aucun mystère pourquoi ils ont tenu caché pendant tant d’années. Et pourquoi les responsables du Vatican, sous le pontificat du pape Jean XXIII, ont déclaré dans leur communiqué de presse que, « Il ne peut jamais être publié, » il ne peut jamais être libéré. Ratzinger dit que dans le Troisième Secret, Notre-Dame avertit qu’il y aura un Concile du Mal. Et elle a mis en garde contre les changements: Elle a mis en garde contre des changements dans la liturgie, les changements de la messe Cela est explicitement énoncé dans le Troisième Secret.

Cependant, les hommes comme le cardinal Ratzinger croient que la parole du Concile Vatican II est équivalente à la parole de Dieu. Ils ne peuvent pas croire qu’il n’y ait aucun mal dans le Concile. Et ils choisissent donc de ne pas croire le Message de Fatima. Et c’est pourquoi le cardinal Ratzinger a fait une suggestion que l’apparition de la Dame de Fatima est une chose évoquée dans l’imagination de Soeur Lucie. (!!!!!!)

Le livre, Le Message de Fatima, publié le 26 Juin 2000, contient cette explication du cardinal Ratzinger, en citant l’anti-Fatima moderniste Père Edouard Dhanis, l’homme qui avait un tel parti pris contre Fatima qu’il a refusé de se rendre au Portugal et d’examiner les faits, parce que son esprit était déjà constitué contre les apparitions. Ratzinger est de cet avis, et il en dit autant, que ces apparitions ont été quelque chose qui a été évoquée dans l’imagination (!) de Soeur Lucie, basé sur ce qu’elle, plus tôt dans sa vie, avait rencontré dans la lecture des livres de piété. (!!!)

Ma question au cardinal Ratzinger est de savoir comment l’imagination de ce qu’elle avait lu dans les livres pieux évoquer le grand Miracle du Soleil? Comment la libération d’énergie, si grande, comme l’équivalent énergétique d’une arme nucléaire, aurait pu sécher la boue jusqu’aux chevilles en douze minutes? Comment pourrait-imagination de la petite Sœur Lucie évoque ce miracle?

Vatican II: Concile non infaillible

Il y a tellement de confusion au sujet du Concile Vatican II. Je me souviens avoir lu dans The Wanderer absolument incroyable article qui donne une explication ridicule doctrine absolument que tout dans le deuxième Concile du Vatican qui se rapporte à la doctrine de la foi est exposée infailliblement. Et l’autorité qu’ils citent est l’Encyclopédie catholique! O bien sûr, la citation de l’Encyclopédie catholique est tout à fait hors contexte.

L’Encyclopédie catholique, bien sûr, à juste titre que lorsque les conciles enseignent sur le dogme, ils enseignent infailliblement. Mais c’est parce que le but même d’un Conseil est de définir la doctrine. Tous les conseils précédents définissent la doctrine. C’est le côté infaillible d’un Concile : quand il définit la doctrine. Si le Pape est présent, il proclame la définition infaillible et solennellement, de sorte qu’il n’y a pas de doute. S’il n’est pas présent, il ratifie plus tard, avec cette déclaration solennelle qui rend le Concile infaillible.

Même le Concile Vatican II lui-même fait une nette distinction entre l’enseignement infaillible et l’enseignement non-infaillible. Et quand un Concile œcuménique est convoqué et les évêques du monde entier se rassemblent et se prononcntr sur la doctrine, si elles ne définissent pas, alors l’acte lui-même n’est pas un acte infaillible. L’enseignement énoncs peut être infaillible. Par exemple, si elle est déjà l’enseignement définitif du Magistère universel et ordinaire de l’Eglise, puis à la substance même de ce qu’il enseigne est déjà infaillible. Mais ce n’est pas un acte infaillible, en lui-même.

Le simple fait qu’un Concile se prononce sur la doctrine ne rend pas cette déclaration infaillible. Le Conseil doit infailliblement proclamer le dogme d’une définition solennelle. Si elle n’est pas définie, il n’y a pas d’acte infaillible. C’est une question très simple, et c’est l’enseignement de l’Église. Il y a de graves erreurs dans le Concile Vatican II. L’enseignement sur l’œcuménisme, à proprement parler, est hérétique. (See The Fatima Crusader Issue No. 79,  » Errors of Ecumenism « .) (Voir la question Fatima Crusader n ° 79,  » Les erreurs de l’œcuménisme « .)

L’hérésie de l’œcuménisme

Le pape saint Pie V enseigne dans son Catéchisme, le Catéchisme romain – également connu comme le Catéchisme du Concile de Trente – que toutes les religions protestantes sont les fausses religions, elles sont inspirées par le diable, et donc  leurs fruits sont mauvais. Le décret sur l’œcuménisme dans le Concile Vatican II dit que Dieu se sert de ces Églises et Communautés ecclésiales, qui, comme tel, il les utilise comme moyen de salut.

Maintenant, l’enseignement de l’Eglise, la foi catholique, est très clair que les moyens de salut sont les sacrements de la sainte Église catholique. Avec ce n’est l’enseignement, le dépôt de la foi, qui est prévu par l’Eglise, et le Magistère de l’Eglise, la révélation divine. Il est la foi catholique, c’est la pratique de la foi catholique, il est des Sept Sacrements catholiques, qui sont des moyens de salut. Unique voie de salut.

Les religions protestantes, en tant que telles, sont inspirées par le diable, comme le Pape saint Pie V enseigne dans son catéchisme. La nouvelle religion de Vatican II dit que Dieu s’inspire des sectes d’origine diabolique comme moyens de salut. Et en plus, The Wanderer voudrait nous faire croire que chaque déclaration doctrinale du Concile Vatican II est infaillible. Le Concile de Trente et Vatican II ne peuvent pas avoir raison tous les deux ! Leurs enseignements sont diamétralement opposés. Un seul peut être vrai, l’autre est faux.

Dans le Concile Vatican II, nous voyons que toutes les religions non-catholiques et non-chrétiens sont décrits comme étant bonnes. Dans l’église conciliaire (et non pas l’Eglise catholique de tous les temps) toutes les religions sont considérées comme étant bon et vrai. Selon l’église conciliaire, ils souffrent le malheur d’avoir quelques erreurs : il y a du mauvais mélangé avec avec du bon, mais au final, elles sont bonnes, et elles sont vraies.

C’est la fausse doctrine de la nouvelle église œcuménique – romaine, l’Eglise protestante conciliaire œcuménique. L’Eglise catholique romaine a toujours eu un enseignement différent: il y a une seule vraie religion. Il n’y a qu’une seule véritable Eglise. Il n’y a qu’une seule vraie foi, la catholique ! Toutes les autres religions sont fausses. Toutes les autres églises sont de fausses églises. Cela a toujours été l’enseignement et de la Foi de l’Église catholique.

Donc nous voyons ici, déjà, les prémices de ce qui était annoncé : la plus grande hérésie dans l’histoire de l’Église – qui apporteront la plus grande souffrance que le monde ait jamais vu, comme cela a été dit par le pape Pie XII.

Un pape sous le contrôle de Satan?

Malachi Martin, dans sa dernière interview sur le Salon d’Art Bell, a parlé d’un anti-pape. Il a reçu un appel d’un Jésuite en Australie qui lui a révélé que, dans le Troisième Secret il est dit qu’il y aura, pour ainsi dire, un pape entièrement sous le contrôle du diable. Malachie a répondu, « que ça rappelle le contenu du Secret. »

Le pape saint Pie X a dit qu’il avait une vision, et il vit dans la vision de son successeur fuyant sur les cadavres de ses frères, et que ce pape aurait à s’exiler. Il serait entré dans la clandestinité, il aurait à porter un déguisement pour dissimuler son identité. Il vivrait dans la retraite, mais alors il serait découvert, et qu’il risquait de subir une mort cruelle.

Je crois que nous pouvons conclure que ces prophéties s’accomplissent dans ce pontificat de Benoît XVI. Une raison pour laquelle je crois cela : j’ai personnellement connu le stigmatisé romain, Antonio Ruffini. Je l’ai connu il y a presque 20 ans. Il a reçu les stigmates visibles en 1955, et il était si haute estime par le pape Pie XII, que ce dernier a autorisé la construction d’une chapelle à l’endroit où Ruffini avait reçu les stigmates.

J’ai demandé à brûle-pourpoint à Ruffini, « Qu’en est-il la Consécration de la Russie? Sera-ce le Pape Jean-Paul II qui consacrera la Russie? » Et Ruffini a répondu: «Non, ce ne sera pas Jean-Paul II. Ce ne sera pas non plus le Pape immédiatement après lui. Mais celui d’après, c’est celui-là qui consacrera la Russie. »

Cela laisse entre Jean-Paul II et son second successeur, un seul pontificat entre-deux. Il est peut être le pape du châtiment, celui que le pape Pie X a vu dans la vision. Comme Notre-Dame, dans l’une de ses apparitions, a déclaré: « Rome fera l’objet d’une grande révolution». C’est quand il y aura de l’abattage, le massacre au Vatican. Et le Pape de Rome fuira sous un déguisement.

« La fausse Eglise des ténèbres »

C’est ce que Notre-Dame voulait dire quand elle dit que le Saint-Père serait persécutée, l’Église serait persécutée. Anne Catherine Emmerich, religieuse stigmatisée la augustinienne, décrit l’église de contrefaçon, ce qu’elle appelait la «fausse église des ténèbres». Les erreurs de l’orthodoxie et du protestantisme seront adoptées par cette fausse église, ce sera une église œcuménique parce que l’anti-pape sera reconnu par le monde - pas par les fidèles, mais par le monde – par le monde laïc et les nations profanes.

L’anti-pape sera reconnu comme pape légitime de l ‘«église», et le chef légitime de l’État du Vatican. C’est dans cette « Eglise » que seront réunies toutes les fausses religions. Elles seront réunies en vertu de l’universalité du parapluie maçonnique. Dans cette union hétéroclite oecuménique sera la religion de la soi-disant monde civilisé. C’est ainsi que nous entrerons dans le temps des grandes persécutions, comme le monde n’en a jamais vu(NDLR : en 2010… anglicans, bientôt les luthériens…)

Le Nouvel Ordre Mondial

Le Nouvel Ordre Mondial est entièrement maçonnique, et sa religion est maçonnique. Vous avez lisez sur le billet d’un dollar, et vous voyez l’expression, « In God We Trust ». Vous regardez à gauche de cette expression, et vous voyez le Dieu dont ils parlent : Vous voyez la pyramide, la pyramide égyptienne, le triangle et l’œil. Et vous voyez, pour ainsi dire, les rayons du soleil émanant de ce triangle.

George Bush j’ai parlé d’un millier de points lumineux. Un millier de points de lumière, c’est la lumière maçonnique, à la lumière de la divinité solaire de la maçonnerie, le païen solaire égyptien Divinité. Comme Albert Pike dit dans son Morals and Dogma de la franc-maçonnerie, « Lucifer le porteur de lumière. N’en doutez pas. » C’est ce qu’ils veulent dire quand ils disent: «In God We Trust ».

Au nom de la lutte contre le terrorisme, ils mettront en œuvre la loi martiale, qui est entrée dans les stades. Dans la Constitution des États-Unis, les libertés de la Constitution ont déjà été fortement réduit à néant. Ensuite, ceux qui sont définis comme des «fanatiques religieux» seront retirés de leur foyer et seront envoyés dans des camps. J’ai déjà parlé de ceci en 1989 – le « Executive Orders », promulguée par George Bush I, autorisant le gouvernement, dans un état d’urgence, de confisquer tous les biens, tous les véhicules, et d’arrondir les civils et les envoyer dans des camps. Par décret exécutif leur a donné force de loi. Ce sera la persécution de l’Eglise en Amérique du Nord. Et il y aura la guerre.

3ème Guerre Mondiale

A l’unanimité, dans toutes les prophéties des saints à travers les âges, et dans les apparitions les plus sûrs et certains de Notre-Dame, il est révélé que il va y avoir un énorme Grande Guerre.

Elle va éclater tout à coup, d’Est en Ouest. Notre Dame a dit à Sœur Elena Aiello, « La Russie va attaquer l’Amérique avec les armées secrètes. » Les Russes ont déjà une armée de forces spéciales et les terroristes arabes qui ont formé, avec le communiste chinois Rouge. Ils ont une grande armée, armées secrètes, qui attendent le jour où le signal est donné, alors ils seront tous ensemble et faire éclater le chaos dans l’Ouest et aux États-Unis, et dans toute l’Amérique du Nord.

Et ils vont attaquer l’Europe. Dans la matinée, il semble que le monde est en paix. Dans la soirée, le monde entier sera plongé dans la guerre. Notre Dame a dit, «Si les gens ne se convertissent pas (si elles ne se détournent pas de leurs péchés), le monde va être puni par la guerre, la faim, la persécution de l’Eglise et la persécution du Saint-Père ». Je pense que nous avons déjà une idée du scénario qui va avoir lieu dans ce temps de guerre, la faim, la persécution contre l’Eglise, et la persécution contre le pape.

Notre-Dame a dit, avec les prophéties de bon nombre de saints et d’autres personnes saintes qui mourut avec la réputation de grande sainteté, « Il semble que le mal triomphe». Et c’est alors que le triomphe du Cœur Immaculé de Marie commencera.

La Russie, transformé (consacrée), permettra de surmonter les ennemis de Dieu

Tout prétexte est bon pour ne pas consacrer la Russie. Ils disent que nous ne pouvons pas consacrer la Russie parce que cela va provoquer la persécution de l’Eglise. L’Église est déjà persécutés en Russie. Mais Notre-Dame n’a pas dit que la consécration va apporter de la persécution de l’Eglise, Elle a dit qu’il va apporter au sujet de la conversion de la Russie. Quand la Russie est converti, il cesser de persécuter l’Eglise.

Non seulement que, lorsque la Russie est convertie (et la Russie est encore jusqu’à ce jour la plus grande armée de super-puissance sur la terre), la Tradition catholique aura la force de la plus puissante armée de super-puissance que le monde ait jamais vu. Le peuple russe orthodoxe sont très résolument traditionaliste. Aujourd’hui, ils craignent que l’Église romaine parce qu’ils ont vu la révolution de Vatican II dans l’Eglise devenue protestante. Ils ont vu comment l’Église a été en grande partie détruite, renversée et endommagée. Qu’ils devraient permettre que cela arrive à leurs traditions, une telle pensée est intolérable.

Lorsque j’étais en Russie, une très instruits moscovite m’a expliqué: en Russie, si vous étiez juste à modifier le libellé de la prière dans la liturgie, ce serait assimilé à l’hérésie. Les fidèles orthodoxes se seraient rebellés contre cela, ils rejettent de tels changements. Mais ils ont vu que dans l’Église romaine, il y avait très peu de résistance aux changements, aux changements protestantisation qui conduit l’Eglise à la grande apostasie annoncée dans l’Ecriture Sainte, prédite également dans le Troisième Secret de Fatima.

Mais avec la conversion de la Russie, la Russie orthodoxe traditionnelle va devenir catholique traditionnelle la Russie. Et ce sera la force spirituelle de conduite qui écrasera le Nouvel Ordre Mondial.

N’ayez pas peur

Le monde est sur le point d’être plongé dans une effroyable guerre, Pie XII a dit: «Le monde doit prochainement faire l’objet de telles souffrances, car il n’a jamais été dans l’histoire du monde. » Le diable est l’auteur de tout le mal: la guerre, la souffrance, la faim, la famine, la persécution contre l’Église, qui est effectuée par ses sbires, les francs-maçons.

Ce sont eux qui sont derrière les attentats, afin qu’ils puissent détruire notre nation et la transformer en une république fasciste, une dictature fasciste, d’être le centre d’une république du monde, ou alors ils pensent, avec un écartement des maçonnique religion établie sur le monde entier, de sorte que Lucifer va être adoré, et Jésus-Christ sera blasphémé. C’est leur plan.

Mais Notre-Seigneur Jésus-Christ a dit: «Ne crains pas, j’ai vaincu le monde! Le prince de ce monde a été jeté de son trône! » Rappelons-nous que le Christ est le Roi éternel, le Seigneur des seigneurs, et le Roi des rois. Et le Père Tout-Puissant a dit: «Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré. C’est moi qui ai mis le sceptre dans la main, et vous gouverneront les nations. » C’est le Christ qui est le roi, et ainsi de Notre Dame est venue nous le rappeler.

C’est par Son triomphe qui Il veut. « A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie. La Russie se convertira, et une période de paix sera donnée au monde. » Notre Dame a dit: «Quand tout semble perdu et le mal triomphe, puis viendra mon temps. »

Par le biais de son triomphe, l’Église catholique, le triomphe de la foi catholique dans le monde entier. Et le monde entier professent, et à chanter, Christus Vincit, Christus Regnat, Christus nécess. Le Christ a vaincu, les règles de Christ, le Christ règne.

Père Paul Kramer en 2004.

Une suite à cet article, bientôt…

Pour lire l’intégralité du document :

http://translate.googleusercontent.com/translate_c?hl=fr&sl=en&u=http://www.fatima.org/crusader/cr80/cr80pg32.asp&prev=/search%3Fq%3Dantonio%2Bruffini%26hl%3Dfr%26rlz%3D1R2RNTN_frFR358%26prmd%3Divnso&rurl=translate.google.fr&usg=ALkJrhhCimgpyPYdMG-dyPiL4bHPVgYGag

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, C- La Fin des Temps | 6 Commentaires »

- Garabandal, une espérance pour l’humanité !

Posté par Pèlerin le 15 décembre 2010

Certains auraient trop vite tendance à résumer ainsi les Messages de Garabandal comme dernier espoir du catholicisme.
Les Messages concerneraient-ils donc la religion catholique, la protection de l’Eglise, ses dogmes, ses sacrements ?…

Car posons d’abord ces questions :

  • Qu’est-ce que le catholicisme ?

  • Qu’est-ce que l’Eglise catholique ?

  • Qui a institué l’Eglise Catholique ?

  • Dans quel but l’Eglise Catholique a-t-elle été instituée ?

Pour rappel, le Seigneur nous a promis que les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise. Donc, c’est une erreur d’attribuer les Apparitions de Garabandal à la « sauvegarde » du catholicisme ou que le « catholicisme » ait besoin de Garabandal pour survivre à la crise apocalyptique que l’Eglise traverse. Garabandal rappelle que Dieu a soif des hommes et que nous devons aussi avoir soif de Lui !

Ainsi, nous pouvons déjà affirmer que Garabandal est une espérance en vue du Salut de l’humanité !
Voyons pourquoi et comment…

*

Tout d’abord, Garabandal concerne toute l’humanité. L’Avertissement que Notre Seigneur enverra sera une sorte de mini-jugement envoyé au monde et non seulement aux catholiques (!), pour la conversion du plus grand nombre et ce, quelle que soit la religion, la couleur, le pays d’origine, etc.

Qui dit conversion, signifie alors adhésion à Notre Seigneur par le Baptême, par un cheminement au sein de Son Eglise (Catholique), par une vie de charité « avant tout, il nous faut être bons »…. Garabandal va au-delà de la religion, de l’Institution de Notre Seigneur. Le Christ a établi Son Eglise (dogmes, Sacrements, etc.) comme LA Voie salvatrice pour l’homme.

Mais il est bon de rappeler que pour faire vivre cette Eglise, pour distribuer les grâces, il faut des prêtres, et des « bons » prêtres, pas de ceux qui ne croient plus dans la présence réelle en l’Eucharistie, qui ne savent plus donner les Sacrements car ne respectant plus les rites institués par l’Eglise, il faut de « bonnes messes » (messe tridentine !), il faut que les séminaires se remplissent à nouveau…. et là, oui, Garabandal est un espoir en ce sens.

Notre Dame du Mont Carmel y a rappelé à l’ordre les « cardinaux, évêques et prêtres qui sont sur le chemin de la perdition et qui entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes » ; tous les prélats seront « secoués » comme tout homme au moment de l’Avertissement. Mais ceux qui auront détourné les âmes du Salut et qui n’auront pas « donné d’importance à l’Eucharistie », souffriront beaucoup face à leur « noirceur » et devront s’amender. Soulignons encore que si Notre Dame est apparue en plein Concile à Garabandal, ce n’est pas pour applaudir les erreurs et déviances qui allaient en sortir, mais pour mettre en garde la hiérarchie de l’Eglise contre ces dangers, et aussi pour nous conseiller – nous, fidèles – la vigilance, la prudence vis à vis des prélats qui nous détournent de la Voie, et donc de notre propre salut.

*

Ainsi, c’est faire une erreur que de limiter les Messages de Notre Dame du Mont Carmel au catholicisme. Ces Messages vont plus loin et sont une espérance de la conversion du monde en vue du Salut du plus grand nombre. Garabandal, est une nouvelle terre de Salut, souvent appelée « nouvelle Terre Sainte » par des prêtres, et cela va bien au-delà du catholicisme, n’est-ce pas !?.. A Garabandal, Dieu (par la voix de Notre Dame) interpelle l’humanité, en vue de la Nouvelle Jérusalem céleste…
Ainsi, chacun comprendra mieux le titre de ce blog…. Garabandal, la Voie du Salut !

Publié dans A- Message de ND (commentaires), E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaires »

Bulletin

Posté par Pèlerin le 11 octobre 2010

 PELERINAGE 2016

Renseignements en cliquant ici

 

____________________________________

Différence Fin des Temps et Fin du monde sur :

http://garabandal.xooit.fr/t169-Fin-des-Temps-et-Fin-du-monde.htm#p421  

 _________________

Le dogme de Marie Médiatrice et Corédemptrice
en préparation avant le dernier concile fut stoppé par les novateurs.
Que s’est-il réellement passé ?
Explication qui pourrait en étonner beaucoup et ouvrir les yeux de certains…

  »… Le schéma sur la Sainte Vierge, préparé avant le Concile, gênait terriblement les novateurs et spécialement l’affirmation de la médiation universelle de Notre-Dame qui figurait dans le texte. Il fallut donc tout faire pour mettre aux oubliettes ce projet et inclure un nouveau schéma (avec doctrine mariale révisée) dans le schéma sur l’Eglise, ce qui permettait de confondre mariologie et ecclésiologie et de mettre dans l’ombre la personne de la Vierge et son éminente dignité. Lisons les faits (nous sommes en 1963)

« Selon le P. Rahner ( … ), le schéma tel qu’il était rédigé était « une source de vives inquiétudes » pour lui-même et pour les P.P. Grillmeier et Semmelroth ainsi que pour l’abbé Ratzinger, qui l’avaient également examiné d’un point de vue théologique. Si ce texte était adopté, affirmait-il, « il en résulterait un mal inimaginable du point de vue œucuménique, tant en ce qui concernait les Orientaux qu’en ce qui concernait les Protestants ». On ne pouvait assez souligner « que tous les résultats acquis dans le domaine de l’œcuménisme grâce au Concile et en relation avec le Concile seraient réduits à rien par l’adoption du schéma dans sa forme actuelle« . NDLR : c’est ainsi que le projet de ce dogme de Marie Médiatrice et Corédemptrice fut mis de côté !

Intégralité à lire  ici.

 ______________________________________         

Trois années consécutives,
Benoît XVI a refusé d’embrasser la croix du Christ le Vendredi Saint.
Par contre
, le 1er mai, il n’hésite pas à embrasser la “relique” de Jean-Paul II.
“Pardon Seigneur !”

Benoît XVI - la croix - la relique de JPII 

_________________________________

 C’est beau !…. http://www.gloria.tv/?media=5732

____________________________________________________________________

Publié dans | 18 Commentaires »

- Croire ou ne pas croire aux Apparitions Mariales ?

Posté par sexto le 1 septembre 2010

 » Il ne faut pas croire aux apparitions…Ce n’est pas un dogme de Foi…c’est de la superstition…ce n’est digne d’un esprit moderne !

Combien de fois n’avons-nous pas entendu ces phrases , devenues comme un cliché , par lesquelles des catholiques  » évolué  » de tout genre cherchent à détourner les âmes simples de ce qu’ils appellent la  » naïveté des ignorants  » .

Cependant , ouvrons l’Evangile :  » Béni sois-tu , Père , dit Jésus , de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux prudents , alors qu’elles se découvrent aux petits ; oui , Père , je te rends grâces de ce qu’il en soit ainsi selon ton bon plaisir  » ( Matthieu XI-V 25-30 ).

Laissons donc les sages à leur sagesse , et cherchons dans la simplicité de notre cœur , à découvrir si les choses que nous avons vues et entendues à Garabandal ne cachent pas quelques-uns de ces secrets qui ne sont réellement compris que par les « petits « 

Ces lignes ne s’adressent donc qu’aux âmes assez humbles pour se dépouiller de leurs préjugés en face de faits merveilleux , assez fortes pour les examiner froidement à la lumière de leur raison éclairée par la Foi , sans emballement irraisonné , mais aussi sans respect humain .

Il est certain que les apparitions mariales ne sont nullement des dogmes de Foi au sens strict du mot . Mais il est non moins certain que si , vraiment , la Vierge se donne la peine d’apparaître sur cette terre , ce serait une bien grande indélicatesse envers Elle de ne pas s’enquérir humblement des motifs de sa visite , de ne pas l’accueillir avec amour .

Et si , comme en certaines apparitions du passé , elle nous exprime des craintes , en nous rappelant que nos péchés offensent trop violemment la justice divine , n’est-ce pas une suprême imprudence de ne pas l’écouter ?

Peut-être ne pèche-t-on pas contre la Foi en ne croyant pas aux apparitions mariales ; mais qui dira si , en certains cas , on ne pèche pas contre l’amour , la reconnaissance , la piété , la délicatesse à l’égard de la Vierge , ou , tout simplement contre la plus élémentaire prudence chrétienne et humaine ?

Certes , si l’Evangile n’était pas ce qu’il est , il paraîtrait logique que les révélations divines soient réservées au Pape , aux évêques , aux docteurs et aux théologiens de l’Eglise .

Il n’est pas exclu d’ailleurs , évidemment , que les membres de la hiérarchie , individuellement , et à la mesure de leur humilité et de leur petitesse intérieure , ne puissent être plus éclairés que d’autres par un mode de connaissance charismatique surnaturel .Mais leur mode de connaissance normal est l’exercice de la raison éclairée par la Foi .

Cela dit , il reste que , dès l’origine du christianisme ce sont d’humbles bergers et non les membres du sacerdoce juif qui reçurent de l’Ange de Bethléem l’annonce de la Nativité .De nos jours , quand il s’agit d’apparitions reconnues par la suite et approuvées par l’Eglise ce sont encore souvent des bergers , de jeunes enfants , qui reçoivent la première révélation d’un message .

Et de même qu’à Bethléem pour Jésus , il arrive qu’un ange soit chargé de préparer ou d’annoncer la venue de la Reine du Ciel . Ce fût le cas à Fatima ; il s’est reproduit à Garabandal .

M.Laffineur ( L’Etoile dans la montagne )

Le contenu de tout message d’apparition doit être authentique et conforme à la saine doctrine de l’Eglise .Cette clause est parfaitement satisfaite à Garabandal , les messages reçus par les quatre fillettes étant l’écho de l’Evangile et l’illustration de la tradition .

Publié dans D- Des prêtres racontent, J- Infos Divers | Pas de Commentaires »

Le Grand Miracle

Posté par Pèlerin le 20 août 2010

LE GRAND MIRACLE 


- Le Grand Miracle se produira entre les mois de mars, avril et mai ;  entre le 7 et le 17 mais ni le 7 et ni le 17.
(mise en garde : un doute sur cette période que Conchita a annoncée des années après les Apparitions.)
- Il arrivera un jeudi à 20h30, moins d’un an après l’Avertissement, il fera encore jour.

- “Ce sera beaucoup plus grand, beaucoup plus puissant qu’à Fatima. Les personnes présentes en seront tellement bouleversées qu’aucune ne repartira en doutant. Il faudrait que le monde entier soit présent au Miracle, car alors il n’y aurait sûrement pas de châtiment puisque tout le monde croirait. ” (Conchita)

- « La Sainte Vierge m’a dit, à moi, la date du miracle et en quoi il consistera. Je dois le dire huit jours avant, pour que les gens viennent. (Conchita)

- Le Pape le verra d’où il sera, et le Padre Pio.

- « Il sera visible par tous ceux qui seront dans le village et les montagnes alentour ».

(Donc n’écoutez pas ceux qui vous disent qu’on le verra depuis les sanctuaires, etc.)

- « Ce sera le plus grand miracle que Notre Seigneur aura fait pour le monde. »

- Il durera environ un quart d’heure.

- Les malades présents seront guéris et les pêcheurs se convertiront »

- Joey Lomangino (l’aveugle américain) recouvrera la vue. ici

- Ce jour-là, on pourra dire la messe en noir.

(ce ne peut donc tomber le jour d’une autre fête comme l’Ascension, Jeudi Saint, etc ; ce ne sera pas un jour “double” ; le noir est aussi porté les jours de deuil)

- Il arrivera le jour de la fête d’un Jeune Martyr de l’Eucharistie.ici

- Le Grand Miracle coïncidera avec un événement rare et heureux pour l’Eglise(et qui n’a jamais eu lieu depuis la naissance de Conchita : 1949). “Ce sera comme un dogme” (dit Conchita).

- « un jour, peu de temps avant le Miracle, surviendra un événement qui provoquera de nombreuses désertions parmi les fidèles de Garabandal ; mais ces désertions ne seront pas dues au retard excessif du miracle. » ici

- Après le Grand Miracle, restera un Signe aux Pins, que l’on pourra photographier mais pas toucher.

- La Russie se convertira.

***

Deux prêtres ont vu le Grand Miracle…. Padre Pio et Padre Luis Andreu.

Voici tel que le raconte le Padre Luis Andreu, faits commentés par le Père Santiago Juan de Maria…

Avant de mourir , le Père Luis Andreu a dit quelques paroles significatives , dont celles-ci qui furent les dernières :  » Je surabonde de joie , de bonheur . Quel cadeau m’a fait la Vierge !…C’est aujourd’hui le plus beau jour de ma vie ! « 

Qu’est le plus beau jour de la vie d’un prêtre ? C’est celui de son ordination sacerdotale et aussi celui de sa première messe ! Où encore celui de sa mort où il va célébrer sa Messe éternelle à l’Autel du Souverain Prêtre ! Mais le Père Luis ne savait vraisemblablement pas qu’il allait mourir !

Le Miracle donne donc un bonheur plus grand que celui de l’Ordination , de la 1ère Messe , tellement grand qu’on en meurt ! Qu’est-ce à dire ?

Dieu ne fait rien sans raison , les coïncidences sont divines , à nous d’en découvrir les leçons…Le Père Andreu , aux Pins , vers 22 h du 8 août 1961 , s’est écrié quatre fois  » Miracle !  » . Conchita , dans son journal , dit qu’il voyait en même temps et la Vierge et le Miracle . Vers 4 h du 9 août , en traversant Reinosa en voiture , il est mort d’amour et de joie ainsi que dans une entière certitude de la réalité des apparitions…

Qu’est la date du 8 août , depuis 1960 ? Qu’est la date du 9 août avant 1960 ? Sinon la fête du Saint curé d’Ars ! Que cette fête d’un saint curé coïncide avec , et la vision du Miracle par le Père Luis et la mort de celui-ci n’est pas fortuit , cela ne peut que provoquer réflexions . Il y a là un signe , une signification …

En feuilletant le Saint Curé d’Ars , on trouve ces phrases :

 » Oh ! que le prêtre est quelque chose de grand ! Il ne se comprendra bien qu’au ciel . »

Si l’on nous disait :  » A telle heure , on doit ressusciter un mort  » , nous courrions bien vite pour le voir ; mais la Consécration qui change le pain et le vin au Corps et au Sang de Dieu , n’est-ce pas un plus grand miracle que de ressusciter un mort ? Après la Consécration , le Bon Dieu est là comme dans le Ciel . Si l’homme connaissait bien ce mystère , il en mourrait d’amour et de joie ! Seule , une grâce divine vient au secours de notre faiblesse pour nous conserver en vie … »

Le Père Luis Andreu n’a pas eu cette grâce divine qui l’eut maintenu en vie ( comme nous l’aurons le jour futur du Miracle ) ; mais il a eu , un instant , avec la Lumière de Dieu , le regard divin et dans la compréhension divine , la connaissance intime et profonde de l’essence , de la substance des Mystères du Sacerdoce et de l’Eucharistie , demeurées voilés à notre faiblesse sur cette terre….

Aussi , le Miracle aura -t-il un sens sacerdotal et eucharistique en nous faisant saisir par l’ »extase  » , dans la Lumière de Dieu , ce que sont , en réalité et comme Dieu les  » saisit  » et les comprend , ces deux Mystères , Vie et Cœur de l’Eglise catholique !

Voilà pourquoi il sera immensément grand : parce que et comme le monde en a besoin… »

Père Santiago Juan de Maria ( Le mystère des apparitions de Garabandal )

 

Publié dans | Pas de Commentaires »

12
 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE