• Accueil
  • > Recherche : garabandal freres andreu

Résultats de votre recherche

- La famille Andreu, Paul VI et Garabandal

Posté par Pèlerin le 22 février 2013

- La famille Andreu, Paul VI et Garabandal dans D- Des prêtres racontent famille-andreu

C’est l’histoire d’une famille enracinée dans la foi catholique, composée de 6 frères dont 4 prêtres jésuites : Alejandro, missionnaire au Vénézuela ; Ramon, décédé en 2005 ; Luis qui mourut le 9 août 1961 (après avoir eu la vision du Grand Miracle prophétisé) ; et Marcelino, missionnaire à Formose. María Luisa, la mère des prêtres, qui avait déjà donné quatre de ses fils au sacerdoce, prit l’habit le 19 mars 1962, puis fit profession solennelle le 19 mars 1965 en présence de ses fils à la demande du Pape Paul VI qui finança les frais de voyage aller-retour du Père Marcelino (1). A cette occasion, il envoya à Soeur Luisa María sa bénédiction spéciale et ses félicitations en rappelant que les mères peuvent transmettre l’âme sacerdotale à leurs fils« .

Le Père Luis Andreu était professeur de théologie à la faculté de la Compagnie de Jésus, dans la Province de Burgos. Il est mort à l’âge de 36 ans. Il était monté à Garabandal en compagnie de son frère Ramón, les derniers jours de juillet 1961, et y revint le 8 août. Ce jour-là, le Père Valentin Marichalar lui avait donné les clés de l’église, et le Padre officia celle qui devait être sa dernière messe….une messe mémorable selon des témoins, pour la grande dévotion et le respect du sacré.

Le Père Luis Andreu a eu la vision du futur Grand Miracle prophétisé. Il meurt de joie le lendemain, sur le chemin du retour.
Selon des témoins, jamais messe aussi belle avait été dite dans l’église de Garabandal que celle du Padre Andreu. Conchita a annoncé que le corps du Padre Luis Andreu sera retrouvé intact et incorrompu le lendemain du Grand Miracle.

(1) . Nouvelle preuve de l’intérêt et de la foi du pape Paul VI vis à vis des Apparitions de Garabandal.

Plus de photos et de précisions sur : http://www.virgendegarabandal.com/familiaandreu.htm

 

 

 

Publié dans D- Des prêtres racontent | Pas de Commentaires »

- Aux heures de la nuit

Posté par Pèlerin le 7 septembre 2010

Voyantes de Garabandal 

Ceux pour qui la nuit était motif de méfiance ne réagissaient pas mieux devant les preuves de jour qui furent pourtant nombreuses. Leur attitude aurait-elle été différente si la circonstance de la nuit n’avait pas existé ? Certains passages de l’Evangile nous éclairent sur ce point :

« Mais à qui puis-je comparer cette génération , Elle ressemble à des gamins qui, assis sur les places, en interpellent d’autres en disant : »Nous vous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé ! Nous n’avons entonné des chants de deuil et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine ! »

Jean vient en effet, qui ne mange ni ne boit et l’on dit : « Il est possédé ! » Vient le Fils de l’homme, qui mange et qui boit, et l’on dit : « Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs ! » Mais justice a été rendue à la Sagesse par Ses oeuvres »(Mt 11,16-19)

Et ce passage où Jésus dit au fonctionnaire royal de Capharnaum : « Si vous ne voyez signes et prodiges, vous ne croirez donc pas ». (Jn 4,48)

Car on peut toujours trouver des raisons pour ne pas croire, si ce qu’il faut accepter, dans quelque circonstance que ce soit, ne correspond pas à notre désir. Le mauvais riche de la parabole demandait, de l’enfer, au patriarche Abraham, d’envoyer sur terre le pauvre Lazare afin qu’il instruise ses frères. Et Abraham de répondre : « Ils ont Moïse et les prophètes. Qu’ils les écoutent !…

- Non, dit le riche. Mais si quelqu’un de chez les morts va les trouver, ils se repentiront ». Mais Abraham lui dit : « Du moment qu’ils n’écoutent ni Moïse ni les prophètes, même si quelqu’un ressuscite d’entre les morts, ils ne seront pas convaincus ». (Lc 16, 27-31)

La Vierge répondit par une expression de tristesse à cette question qui indiquait, au moins de la part de certains, une disposition déloyale.

Elle seule comprenait vraiment toutes les raisons : cependant certaines se présentent à notre esprit. C’est pourquoi nous ne saurions nous étonner du fait que ce choses soient arrivées la nuit.

« Jamais , lisons-nous dans le rapport du Père Andreu, les visions et les phénomènes de Garabandal ne se sont déroulés dans des circonstances favorisant une assistance nombreuse. Tout au contraire. C’est ainsi que les plus intéressantes manifestations ont eu lieu quand la grande foule était partie. »

Le fait que beaucoup de ces phénomènes ne soient produits de nuit eut avant tout un résultat de sélection : comme il n’était pas agréable d’attendre des heures et des heures pour se trouver finalement dans une nuit incommode, en état de veille et presque sans repos nombreux étaient ceux qui abandonnaient les lieux et partaient du village, surtout ceux qui étaient venus dans le seul dessein de faire une excursion agrémentée d’un spectacle original…

Il ne restait donc plus que ceux qui étaient vraiment à l’écoute de Dieu et cherchaient la vérité de tout leur coeur. Ainsi un public très réduit -mais constamment renouvelé – pouvait observer les faits et s’associer au mystère que vivaient les fillettes de Garabandal.

La nuit, si souvent complice du péché, était dans le village visité par Notre Dame marquée d’un grand signe de pénitence, de prière, d’expiation. Ceux qui s’associaient en toute conscience aux « événements divins » vécus par les voyantes connaissaient par leurs propres sacrifices et .la rigueur de ces heures de veille dont ils sortaient épuisés.

Quoi qu’en pensent certains esprits malveillants, les nuits de Garabandal n’étaient pas des nuits de péché. Elles étaient des nuits d’expiation pour les péchés, selon la recommandation adressée par l’ange aux enfants de Fatima : « Vous devez beaucoup prier en disant ainsi : Mon Dieu, je crois, j’espère, j’adore et je vous aime…. et je vous prie pour ceux qui ne croient pas, qui n’espèrent pas, qui n’adorent pas et qui ne vous aiment pas ». C’est pourquoi ces nuits ont laissé des traces infeffaçables en bien des coeurs. L’âpreté et les difficultés du chemin conduisant au village, puis de la calleja, étaient déjà un symbole de la route pénitentielle que devaient suivre ceux qui voulaient entrer dans la marche si souvent déconcertante de ces événements.

Leur caractère nocturne est-il un phénomène nouveau dans l’expérience des chrétiens ? Ne savons-nous pas que les heures de la nuit apparaissent, dans l’histoire du Salut, comme un temps de prédilection pour l’ »admirabile commercium » entre Dieu et les hommes ? Souvenons-nous de quelques circonstances parmi les plus connues : c’est la nuit que Joseph a appris le grand secret de Marie dont dépendait notre salut ; au milieu de la nuit se situe la naissance sur notre terre du Fils de Dieu devenu Fils de l’homme ; plus tard les heures de la nuit seront celles qu’Il choisira pour prier, au cours de sa vie publique…. C’est ainsi que le mystère de l’Incarnation, sommet de toute l’Histoire, et plus spécialement de l’Histoire du Salut, se réalise dans le mystère de la nuit. La messe du dimanche dans l’octave de la Nativité commence solennellement par ces paroles du Livre de la Sagesse (18, 14-15) : « Alors qu’un silence paisible enveloppait toutes choses et que la nuit parvenait au milieu de sa course rapide, du haut des cieux, Ta parole toute puissante s’élança du trône royal ».

Souvenons-nous enfin de la vie des saints : c’est aux heures de la nuit qu’avaient lieu de préférence leurs grandes communications avec Dieu. Comme s’Il se complaisait à entrer en communication avec ses préférés justement aux heures pendant lesquelles Il est le plus offensé.

Il n’y a pas de raison d’associer systématiquement les heures des ténèbres à l’action de la Puissance des Ténèbres. C’est pourquoi il me paraît bien léger et déraisonnable de vouloir trouver dans le caractère nocturne des événements de Garabandal un signe d’origine diabolique…. D’ailleurs, ceux qui veulent mettre leur mauvaise conduite à l’abri de l’obscurité n’ont aucune raison d’aboutir à Garabandal. En n’importe quel endroit ils peuvent trouver la même obscurité pour cacher les désordres de leur vie indigne.

Selon les exhortations de l’apôtre : « Laissons les oeuvres des ténèbres pour revêtir les armes de lumière » (Rm 13,12)

Père Eusebio Garcia de Pesquera

« Elle se rendit en hâte à la montagne« 

le Christ au Mont des Oliviers

 

Publié dans D- Des prêtres racontent, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Commentaires fermés

- Garabandal et la Fin des Temps !

Posté par sexto le 6 août 2010

        

Garabandal et la Fin des Temps !

La Fin des Temps…! Seuls , les convertis , les bons demeureront sur la terre ! (Joël 3,5) , le feu du ciel ayant opéré un tri (Mal.3,19-20) et dévoré les ennemis de Dieu (Is.26,11. Ez.38,22. Dan.10,33).

Ici s’arrêtent les Révélations et Prophéties de Garabandal….,les voyantes ne nous ayant rien découvert sur la suite de l’Histoire

A moins , peut-être , à travers le symbole des langues dites par le P.Andreu,cf. ci-dessous :

Il ne nous est pas défendu de faire maintenant , l’investigation de ce qui pourra suivre…Et , bien que cela ne soit qu’une porte entrouverte sur ce qu’aucun œil n’a encore vu (Is.54,3) car l’Ecriture demeure scellée jusqu’à la fin (Dan.12,4§9) ….par cette porte nous pouvons quand même entrevoir des merveilles en tous ordres…pour demain !

Car le feu du Châtiment ne sera pas un feu destructeur , mais purificateur (Mal.3,3.2 Cor.4,17) qui exercera son action purificatrice sur les hommes et sur l’univers matériel lui-même qui n’en sera pas anéanti ; ce sera la fin d’un monde desséché qui reprendra vie autrement , qui  » ressuscitera  » pour une vie nouvelle (Ez.37,1-14)

Ce sera alors le 2° avènement de Jésus-Christ , son grand Règne spirituel et universel de Grâce en chaque âme , en chaque société , une nouvelle Alliance (Jér.31,33-34) ; la Paix , existant ainsi entre chaque âme et Dieu , se répandra naturellement entre tous les hommes.

Toutes choses seront rétablies (Act.1,6) en vue du Salut (1Pier.1,4) qui verra la transformation de nos corps (Rom.8,18§23. Ph.3,21) : cf . la préfiguration de cela dans les extases des fillettes , leurs attitudes , leurs gestes et particulièrement l’entraînement de personnes , non en extase , dans l’élan extatique des voyantes .

Ce sera le temps de la régénération où l’Esprit Saint nous sera donné (Jl.3,1-12)

Sion, l’ Eglise sera rétablie (Is.60,15-22. Soph.3,14-20)…

Attirées alors par son éclat , toutes les Nations se convertiront et accouront vers Elle (Is.60,1-14) - véritable œcuménisme ,ou retour des frères séparés dans l’ Eglise Catholique ,Apostolique et Romaine , annoncé symboliquement par les prières apprises aux enfants en extase par le Père Luis Andreu le 16 août 1961 :

 » Ave Maria  » en grec ( les orthodoxes )

 » Credo  » en allemand ( les luthériens )

Prières en anglais ( les anglicans )

le tout étant résumé en français ( chant de Pontmain ) par :

 » Espoir , Espoir , au ciel étoilé

Paraît et sourit notre Mère

Espoir ,Espoir , Marie a parlé

Son Fils entend notre prière

C’est l’espérance de toujours qui se réalisera alors : retour au port de la Vérité et à l’unité de la Foi…afin qu’il n’y ait  » qu’un seul troupeau et un seul pasteur  » ( Acte de Consécration au Sacré-Cœur par Léon XIII , le 18 juin 1899 ).Tous participeront au Culte parfait restauré solennellement (Ez.37,26;40,48) par lequel Dieu sera désormais et définitivement au milieu de son peuple (Jér.3,15-17. Ez.48,35) :

réalité signifiée par la Nuée qui demeurera aux Pins après le Miracle…

 

La Création matérielle elle-même , animale , végétale , minérale , participera alors , à sa mesure , à la gloire des enfants de Dieu (Rom.8,19-22) ; elle retrouvera une perfection semblable à celle du Paradis (Is.11,6-9;65,25. Osée 2,20. Jl.4,18 Zach.14,8. Ez.47,1) ; ce sera vraiment une nouvelle création au temps de cette restauration universelle.

Cette  » Ere de Paix «  – selon la Sainte Écriture la Salette et Fatima – , c’est l’effusion de charismes et de grâces chez les hommes ,ainsi que leurs conséquences bienfaisantes dans les êtres matériels ; il y ,a en effet , symétrie entre l’homme et la création dont il est le Roi (Gen.2,19-20) :

le péché entraîne le désordre en l’un et l’autre , la grâce entraîne l’ordre et la paix en l’un et en l’autre …..

Comme le Mont Carmel signifie le nouveau paradis , même matériel , il signifie aussi l’ Eglise qui verra le rassemblement de toutes les nations , et , pour clore ce retour à Jésus-Christ  » jusqu’à ce que soit entrée la totalité des païens  » , celui même du Peuple Elu , Israël , converti (Ez.39,21-29. Amos 9,13-19. Rom.11,12§15§25-26) sous le règne du Souverain Pontife à la devise :

 » De Gloria olivae « 

Tel , et multiplié à la mesure de Dieu , sera ce temps , cette phase terrestre du Règne ,

 » Règne de Vérité et de Vie

Règne de Sainteté et de Grâce

Règne de Justice , d’Amour et de Paix « 

Ainsi sera ce Règne de Jésus-Christ sur la terre , dû à l’intercession de sa divine Mère , Notre-Dame du Mont – Carmel , notre Mère et notre Reine …

Comme l’avait entrevu le Père Laffineur , nous pouvons affirmer que les apparitions de Garabandal ont vraiment une amplitude , une dimension encore jamais atteinte dans les apparitions antérieures comme contemporaines de la Très Sainte Vierge :dimensions biblique , doctrinale et spirituelle , eschatologique et cosmique universelle .

( Père Santiago Juan de Maria )

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs | Pas de Commentaires »

 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE