• Accueil
  • > Recherche : messages dame du salut

Résultats de votre recherche

PRIERES SCAPULAIRE

Posté par Pèlerin le 11 décembre 2013

scapulaire de Notre Dame du Carmel

Notre Dame du Carmel, c’est l’un des divers noms de la Vierge Marie.

Sa dénomination procède du Mont Carmel, en Israël, un nom qui dérive du Karmel ou Al-Karem et que l’on pourrait traduire par jardin.

 Au XIIe siècle, des hommes choisissent de vivre en ermites dans les grottes du Mont Carmel, à la recherche de Dieu. Ils s’inspirent du prophète Elie, qui fonda une école des prophète au Mont Carmel et qui 800 ans avant le Christ, s’écrit : « Le Seigneur est vivant devant qui je me tiens ».

Ce lieu de vie monastique, appelé Ordre du Carmel, reçoit aux environs de 1209, une règle de vie par le patriarche Albert. La prière est au centre de cette règle pour vivre dans la dépendance du Christ et le servir d’un coeur pur.

St Simon Stock

 En 1245, saint Simon Stock devient supérieur général des Carmes.
Dans la nuit du 16 juillet de cette année là, il demande à Marie dans ses ferventes prières de prendre son institut sous sa protection. A l’aurore, Celle-ci lui apparut au milieu d’anges et cerclée de lumière. Elle était vêtue de l’habit de l’Ordre, et tenait dans sa main une étoffe marron qui était le scapulaire de l’Ordre. Elle le donna à saint Simon après s’en être revêtue en lui disant :« Ceci est un privilège pour toi et pour tous les Carmes. Quiconque mourra en portant cet habit ne souffrira pas le feu éternel ».

 

Promesse de la Sainte Vierge

faite à Saint Simon Stock

le 16 juillet 1251

 

 

Préservation de l’enfer :

“Celui qui mourra revêtu de cet habit sera sauvé,

il ne souffrira jamais des feux éternels.

C’est un signe de salut, une sauvegarde dans les dangers,

un gage de paix et d’éternelle alliance.

 

Privilège sabbatin :

Si au jour de leur passage en l’autre vie,

ils (les enfants du Carmel) sont amenés au purgatoire,

j’y descendrai le samedi qui suivra leur décès et

je délivrerai ceux que j’y trouverai et les ramènerai à la montagne sainte et à la vie éternelle.”

 

 

Les conditions

- porter habituellement le scapulaire

- observation de la chasteté dans son état (complète dans le célibat, conjugale dans le mariage).

- Récitation du Petit Office de la Sainte Vierge que le prêtre a le pouvoir de commuer en la récitation quotidienne du chapelet.

*

 

Pour commander des scapulaires :
http://www.traditions-monastiques.com/?language=fr 

Pour l’imposition, vous pouvez vous adresser directement à un carmel ;
certains prêtres en paroisse sont aussi habilités à le faire.

*

Pour plus d’informations sur le scapulaire

Pour en savoir un peu plus sur St Simon Stock …

Il naquit vers 1165 dans le comté de Kent. Après avoir vécu en ermite il entra dans l’Ordre du Carmel. Il y joua un rôle important quand celui-ci dut quitter la Terre Sainte en 1244 pour échapper aux Sarrazins et vint s’établir en Europe. En 1245 il fut élu prieur général. C’est lui qui fut chargé par le Saint Siège de faire passer les ermites du mont Carmel au statut d’Ordre mendiant comme les dominicains et les franciscains. Les Carmes demeurèrent ce qu’ils étaient en Orient : contemplatifs, mais le côté cénobite de leur genre de vie fut accentué. D’autre part, ils se trouvèrent orientés, plus qu’ils ne l’étaient auparavant, vers le ministère des âmes et la prédication. Ils durent aussi se consacrer à l’étude, d’où leur installation dans les villes universitaires (Cambridge 1247 ; Oxford 1248).

Sous l’influence de Simon, l’Ordre prit par ailleurs une vaste expansion. Ils étaient à Bordeaux autour des années 1264. Simon Stock, outre l’impulsion qu’il donna à son Ordre, lui imprima une note mariale accentuée dont sa vision du scapulaire marqua le sommet. Il mourut à Bordeaux le 16 mai 1265 au cours d’une visite qu’il effectuait des maisons de son Ordre en Aquitaine.

Son culte liturgique apparaît à Bordeaux en 1435, en Irlande et en Angleterre en 1458, dans le reste de l’Ordre en 1564. Sa réputation de sainteté était étendue et à partir de 1423 il y eut de fréquents prélèvements de ses reliques, la dernière datant de 1950.

Depuis son décès jusqu’en 1793 son corps fut conservé chez les carmes de Bordeaux. Durant la Révolution il fut caché par le père Soupre. Par la suite il fut déposé à la cathédrale dans la chapelle de Notre-Dame du Mont-Carmel, sous l’autel de Notre-Dame de la Nef. Ainsi, par saint Simon Stock, Bordeaux se trouve étroitement relié à l’histoire de l’ordre du Carmel et au développement du culte de la Vierge.

On le fête le 17 juillet, plus particulièrement à la Cathédrale Saint André.

 

Notre Dame de Garabandal

 

Publié dans | Pas de Commentaires »

- Bilan conférence sur Garabandal donnée le 19 11 2011 à Vannes

Posté par sexto le 25 novembre 2011

 

A propos de la conférence sur Garabandal ( Vannes , le 19 nov. 2011 ) à laquelle nous avons pu assister , il convient de faire une mise au point . Certes la présence de quelques 250 personnes est toujours encourageante , les photos montrant les travaux en cours de la route de Cosio Garabandal intéressantes ainsi que la nouvelle de l’autoroute cantabrique arrivant jusqu’à Pesues soit à 44 km de Garabandal ), réconfortante quant à la possibilité d’éviter le col de Carmona …..

                                                                             MAIS

 Comme sur notre blog  » Garabandal , la voie du salut  » , nous allons clairement , Pèlerin et moi , attirer à nouveau votre attention sur deux points précis , à savoir :

Au sujet de l’Avertissement

- la première possibilité ( qu’humainement nous souhaitons tous ) est que l’Avertissement , arrive quelques mois ou semaines avant le Grand Miracle pour que le maximum de gens aient le temps de se convertir , et partant , de se préparer pour Garabandal …

- la seconde possibilité , tant décriée par Christophe Hayère , est que l’annonce du Grand Miracle se fasse sans que ne soit encore arrivé l’Avertissement …. qui ,forcément , n’aura plus que ce délai de 8 jours pour se matérialiser .

Malheureusement , l’ensemble des garabandalistes n’a retenu que cette phrase , imputée à Loli  » Il s’écoulera moins d’un an entre l’Avertissement et le Grand Miracle  » et ferme obstinément l’oreille à toute autre possibilité …. le Père de Baillencourt pourtant maintes fois rappelé de ne tenir compte que de ce qu’ont dit les fillettes au moment des apparitions . Tout le reste , dit lors d’interviews peut-être sujet à interrogation dans le sens où les voyantes n’étaient plus alors dans le temps des révélations , mais faisaient appel à leurs souvenirs .

Aussi , nous vous le redemandons encore et encore :

               – Pourquoi ne pas tenir compte des deux possibilités ?

               – Pourquoi ne pas être prêts pour ces deux éventualités ?

 

Dans le cas de la survenue de l’Avertissement avant l’annonce par Conchita du Grand Miracle , il faut , au minimum , un mois pour que ces associations de ramassage des pèlerins pour le G.M. aient le temps d’envoyer les courriers à tous leurs inscrits , de faire des devis auprès des sociétés de cars , de recevoir les confirmations et envoi d’argent pour la réservation définitive des places etc …Et s’il n’y a que 15 jours entre ces deux évènements , cela sera bien trop juste !!!

MAIS dans l’autre cas de l’annonce du Grand Miracle AVANT la survenue de l’Avertissement …. que pourront alors faire tous ces organisateurs de cars , si sûrs d’eux ? … mais SURTOUT que deviendront tous ces malheureux pèlerins qui n’auront pas d’autre moyen de se rendre à Garabandal … que ces cars …. absents , car non réservés , non affrétés avec un temps qui leur fera cruellement défaut ???

Si nous insistons tant sur cette deuxième , ô combien effrayante hypothèse , ce n’est pas pour vous l’imposer comme étant la seule … mais uniquement pour vous mettre en garde ! Nous vous supplions de penser au moins à une solution de dépannage . Il y va de votre intérêt .

La question n’est pas : qui a tort ?

                                              qui a raison ?

Mais plutôt qui pourra être à Garabandal le jour du Grand Miracle !

L Vierge a bien prédit aux quatre enfants qu’il y aurait peu de monde à Garabandal ce jour-là – Voulez-vous vraiment en faire partie ?!!

 Au sujet de l’évènement qui découragera …. 

Autre point de litige:  » peu de temps avant le grand miracle surviendra un évènement qui découragera les plus fidèles , mais cela ne sera pas imputable à l’attente « …

Pour Christophe Hayère , le fait que l’Avertissement ne soit pas encore arrivé au moment de l’annonce du Grand Miracle ne constitue pas un évènement en soi puisqu’il s’agirait d’une  » non- survenue  » d’un évènement .

Essayons de comprendre autrement cette phrase .

L’Avertissement arrivant dans ce délai de 8 jours serait , à lui seul ,  » l’évènement  » capable de décourager les plus fidèles , nous semble-t-il . Un face à face de notre âme avec son Juge , une comète ( ou tout autre astre ) tournant autour de la terre sans la toucher et dont la queue arrivera à obscurcir le soleil – un arrêt du temps – des tremblements de terre – une chaleur suffocante etc … etc … auront de quoi en impressionner plus d’un !

Il nous faut aussi répéter que Conchita avait dit , à propos de cet Avertissement , que si elle ne connaissait pas la nature du châtiment , elle dirait que l’Avertissement , c’est le châtiment … et qu’elle l’attend , effrayée , à tout instant de nuit comme de jour .

Cela pourrait être un  » évènement  » , bien capable de couper l’envie à quiconque de se promener sur les routes en direction de Garabandal !De tout cela , il faut retenir deux choses :

Partir dès l’annonce du grand Miracle . Il faut au moins 48 h pour quitter maison , affaires et emploi . Cela ne fait arriver que 3 à 4 jours au village de Garabandal , avant le jeudi du Grand Miracle … Mais où est donc le problème ?!

Prévoir un autre moyen de transport que les cars organisés …à moins de trouver des cars partant dès l’annonce (!) . Mais il ne faut pas chercher une autre solution à la dernière minute , c’est MAINTENANT qu’il faut y penser .

                                                             GARABANDAL -

 le plus Grand Miracle fait pour l’humanité , après l’Eucharistie ,

                                                             SE MERITE

Ce ne sera pas un voyage organisé ( comme ceux que nous connaissons en temps de paix ) … nuit complète la veille ….. quartier libre le jeudi matin …. et balade à Loyola au retour !!!! Gardons en mémoire ce qu’a dit la vierge  » Je viendrai dans la tourmente  » …. Quelle que soit la tourmente en question , vous semble t-il judicieux de ne partir que la veille ? Le simple bon sens conseille la prudence de se mettre en route le plus tôt possible !

Comment peut-on faire une confiance aveugle à ce président de l’Association Saint Christophe , qui relève plus d’une centaine de restaurants et dont les commentaires , dignes d’un guide gastronomique , vous invitent à profiter en  » épicuriens avertis  » des plaisirs de la table ? Cela ne correspond pas aux messages d’ exhortation à la pénitence donnés par la Vierge sur la montagne de Garabandal .

En résumé , si vous voulez arriver en retard ou si vous voulez être sûrs de ne même pas arriver à prendre la route …. montez dans les cars de Christophe Hayère ! Que celui qui a du bon sens comprenne …Et ce sera le mot de la fin …

Pèlerin et Raga

paru sur :
http://garabandal.xooit.fr/t168-Conference-sur-Garabandal.htm#p1722

 

Rajout de 28 décembre 2011 :

Année 2012 : année charnière…

Pour l’organisation de votre voyage au Grand Miracle, nous vous recommandons de partir dès que possible et non la veille.
En cas d’explosion de la zone euro, il est à prévoir la fermeture des frontières (?)….
Donc, avis aux Associations Organisatrices de préparer leurs cars et avions en fonction de cette forte probabilité.
Laissez de côté orgueil, amour-propre et susceptibilité qui pourraient bien empêcher tant de pèlerins d’être à ce Rendez-Vous fixé par le Ciel à Garabandal. Prévoyez la possibilité d’avancer votre départ en cas de difficulté sur les routes et aux frontières…

Le but de ce blog a toujours été de diffuser le Message de Notre Dame et les événements annoncés à Garabandal, mais aussi de prévenir, d’aider, de se préparer, de mettre en garde.
Ceux qui croient voir du dénigrement dans nos mises en garde et pleurent sur leur personne n’ont rien compris ; nous n’avons que faire des états d’âme. Nous ne travaillons que pour le Ciel et pour qu’un maximum de personnes soient à Garabandal le jour du Grand Miracle. Que cela soit clair.

Publié dans J- Infos Divers | 2 Commentaires »

- Les interdictions, ça continue !

Posté par Pèlerin le 5 juin 2011

Des prêtres vous interdisent d’écouter ou d’annoncer les prophéties
annonçant des événements
comme l’Avertissement, le Châtiment, les 3 jours des Ténèbres, etc. ….

Ces interdictions persistent depuis 50 ans.

ECOUTONS PLUTOT LA SAINTE VIERGE
QUI NOUS DEMANDE DE DIFFUSER SON MESSAGE

Pourquoi ces interdictions ? ces Messages dérangent car ils remettent en question l’Eglise actuelle. Des prêtres se sentent irréprochables et ne supportent pas ces remontrances de Notre Dame qui est apparue juste en plein Concile Vatican II pour mettre le clergé en garde contre les dérives. Nous n’avons pas à les juger, mais nous sommes en droit de juger cette attitude comme grave. En effet, cette interdiction équivaut à faire taire la Sainte Vierge, à occulter la crise de l’Eglise et faire comme si tout allait bien, et à priver des âmes du Message si important de Notre Dame et des avertissements qu’Elle annonce comme ultimes moyens de réflexion, de conversion ou de changement de vie.

La Foi et l’Espérance doivent suffire rétorqueront certains prêtres.
Mais la Foi en qui ? en Dieu bien sûr, mais sommes-nous certains de parler du même Dieu quand ces prêtres font partie (ou ont adhéré)  de l’Eglise conciliaire qui nous encourage à toujours plus « célébrer » avec le dieu des musulmans, le dieu des juifs, les bouddhistes ?
Tout comme notre Espérance, elle doit être ancrée dans le Christ et non pas un autre dieu.
Bien sûr, les Apparitions ne sont pas dogme de Foi ; par contre la Foi peut aussi s’appuyer sur les Apparitions et les prophéties. Et pour rappel, il n’est pas bon de les mépriser.

Un autre objectera qu’il ne faut pas chercher à comprendre, ne pas chercher la « petite bête » dans les actes d’apostasie (ou autre) de tel ou tel prélat mais que c’est le devoir d’obéissance qui prime….. obéir à qui ? au Christ, bien d’accord. Mais à un supérieur qui, par ses actes, sort de l’Eglise de Notre Seigneur ? « Nombre de cardinaux, évêques et prêtres sont sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes » (Notre Dame de Garabandal). Or, c’est bien le Message de Notre Dame venue nous mettre en garde, venue mettre en garde aussi les prêtres de ne pas dévier, de ne pas « obéir » aveuglément pour finalement désobéir au Christ.

Ces prêtres invoquent aussi la « peur » comme prétexte parce que destabilisant pour les « âmes sensibles », les privant de la paix intérieure. Les petits voyants de Fatima, les fillettes de Garabandal, les voyants de la Salette, ont pris peur à la vue de l’Enfer, du Châtiment (nuit des Cris à Garabandal) ou face aux paroles terribles de la Sainte Vierge, mais en ont-ils perdu la paix intérieure pour autant ?
N’y a-t-il pas aujourd’hui des événements qui font plus peur que l’annonce de l’Avertissement ou du Châtiment ? combien de bébés tués dans le sein de leur mère ? combien de cataclysmes faisant des milliers de morts, des guerres et des révolutions décimant des populations (civiles, femmes et enfants) ? Ce sont ces faits qui doivent inspirer la peur, l’horreur, mais sûrement pas une annonce faite par la Sainte Vierge quand bien même il s’agirait d’événements graves.
Préférer cacher la vérité aux fidèles, n’est-ce pas une façon d’infantiliser les âmes afin de les laisser dans l’ignorance des dangers actuels ? Et pourtant Notre Dame est venue nous annoncer que le monde court à la perdition à cause de certains prélats, du manque de Foi et de Charité.
Si des prêtres réfractaires aux paroles de Notre Dame et des « âmes sensibles » préfèrent fermer les yeux, se boucher les oreilles ou faire taire Notre Dame, qu’ils se posent ces questions : sont-ils assurés de vivre en « paix » ?  qui est la Sainte Vierge pour eux ?
Qu’ils se souviennent de ce qui est arrivé à tous les évêques qui ont tenté de faire taire Notre Dame de la Salette ou Notre Dame de Garabandal (Mgr Puchol)….

Souvenons-nous que c’est par la Sainte Vierge que nous serons sauvés à la Fin des Temps ; c’est Elle qui écrasera la tête du serpent. Ne La méprisons pas, ne La faisons pas taire. ECOUTONS-LA et diffusons son Message !
Elle est notre Mère et ne veut que notre Salut. Elle est la Médiatrice de toutes grâces. Par Elle, nous pouvons tout obtenir : c’est Elle-même qui le dit à Garabandal : « Priez-nous et nous vous exaucerons ! »

50 ans que ça dure…. les signes de la Fin des Temps sont là… mais sous prétexte que Dieu seul connaît l’heure et le jour (de Son Retour !), nous ne devrions pas écouter la Sainte Vierge et des prêtres refusent la diffusion de ces messages, persuadés que l’Eglise va bien, qu’Elle est toute tournée vers la Tradition, vers l’enseignement de Notre Seigneur, alors que c’est la confusion générale !
Le Christ lui-même nous parle de la Fin des Temps (Evangile selon St Matthieu) ; nous sommes-nous aussi fermés aux Paroles de Notre Seigneur ? Il nous a donné la Parabole du Figuier … faudrait-il aussi l’interdire ?..

Notre Dame de Garabandal nous demande de diffuser Son Message. Que ne ferions-nous pas pour plaire à notre Maman du Ciel et pour le salut du prochain ?!

Pour rappel, cette maxime toujours d’actualité : « nul n’est prophète en son pays » ; un article avait déjà été écrit sur le sujet. (cliquer)

Précision importante : Il va de soi que la diffusion du Message de Notre Dame doit se faire de façon ordonnée et respectueuse d’autrui, à commencer par l’autorisation du prêtre de la paroisse si vous souhaitez distribuer le Message à la sortie de la Messe ou le déposer sur une table de l’entrée

***

Publié dans K- Billets d'humeur | Pas de Commentaires »

- Le monde ne l’attend pas mais… (châtiment)

Posté par Pèlerin le 4 juin 2011

En 1962, un an après le début des Apparitions, au temps de la Fête-Dieu, les voyantes ont eu la vision du Châtiment. Tout le village les a entendues crier de frayeur lors des « nuits des cris« .

Loli et Jacinta ont rapporté avec leurs mots d’enfants, ce que la Sainte Vierge leur a dit:

 La Nuit des Cris à Garabandal ou la vision du Châtiment

                  La Sainte Vierge nous a dit :               La Sainte Vierge nous a dit :
que nous ne nous attendons pas au châtiment ;    que le monde continue pareil
                                                                       qu’il n’a pas du tout changé.

            (19 juin 1962)                                  (23 juin 1962)

Que dire aujourd’hui ? Le monde s’attend-il plus au Châtiment qu’en 1962 ? Beaucoup ne veulent pas y croire et répondent que  »Dieu est Amour » ; oui Dieu est Amour mais il ne faut pas oublier que cet Amour est aussi Justice, Miséricorde,Toute-Puissance… que Dieu peut punir par Amour comme un Père ferait pour corriger son enfant désobéissant… Dieu est Pardon mais à la condition que l’homme revienne à Lui, demande Pardon, répare, fasse pénitence… Cet Amour n’est pas à sens unique ; Dieu attend aussi une attitude d’Enfant de Dieu de notre part.

Regardons encore autour de nous…. le monde est-il meilleur qu’en 1962 ?
Combien de pays ont voté des lois contre la Vie ? combien d’hommes disent être catholiques mais ne mettent jamais les pieds dans une église pour adorer le Seigneur, vivent des Sacrements ? comment se porte la jeunesse, trouve-t-elle encore repères et amour de leurs parents ? le monde vit-il en paix ? comment se porte l’Eglise de Notre Seigneur (Eglise visible) ?

Fort heureusement, certains voient et restent éveillés, tentent du mieux qu’ils peuvent « d’être bons » afin de rester sous le manteau de Marie et d’éviter le Châtiment qui menace au-dessus de nos têtes.

L’on voit aussi certains prêtres (jusque dans la Tradition) déconseiller de parler du Châtiment, des 3 jours des Ténèbres, prétextant que cela peut effrayer les âmes « sensibles ». Mais le Seigneur n’a-t-il pourtant pas montré l’Enfer aux petits voyants de Fatima ? n’a-t-il pas montré le Châtiment aux petites de Garabandal ? tous ces visionnaires étaient des enfants, alors que penser de ces frilosités de la part de prêtres qui exhortent ceux qui savent, à se taire ?!.. et donc à taire les Messages et prophéties de Notre Dame ?!.. Cela rappelle le Secret de la Salette, caché ou condamné par nombre de prêtres (alors qu’il a reçu imprimatur !) car critiquant l’Eglise des derniers temps…
 Il y aura toujours de « bonnes âmes » pour mentir ou dissimuler, mais nous qui savons, prévenons nos proches, nos amis, nos collègues de ce qui nous attend…

Et quel que soit l’accueil de vos paroles, ne vous découragez pas, car il est dit :

Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme.
Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense est grande dans le ciel : c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. (…)
Malheureux, vous qui riez maintenant : vous serez dans le deuil et vous pleurerez ! (Saint Luc)

et encore : 

« Ce qui est folie aux yeux des hommes est sagesse aux yeux de Dieu ;
ce qui est sagesse aux yeux des hommes est folie aux yeux de Dieu.» (Saint Paul)


Pour en savoir plus sur le Châtiment : ici.
 ____________

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaires »

- De l’affront à la mort tragique

Posté par Pèlerin le 14 avril 2011

ON NE SE MOQUE PAS DE DIEU IMPUNEMENT ! 

Dans l’histoire des événements qui se sont déroulés à Garabandal, nous devons revenir sur les notes négatives des évêques -qui, nous vous le rappelons, ne sont pas infaillibles- qui eurent des conséquences graves sur la diffusion des Messages de Notre Dame, et entraînèrent la quasi « mise au tombeau » des Apparitions de Garabandal.

L’article qui suit n’aurait pu voir le jour sans le travail et les informations précieuses venant d’un ami, Bastiano, qui n’a peut-être pas fini de nous étonner…. Un grand merci !

Le point de départ de cet article….. Mgr Vicente Puchol Montis qui a été évêque du diocèse de Santander durant 22 mois, du 15 août 1965 (en la St Tarcisius) au 8 mai 1967 (en la fête de St Michel Archange, dans l’ancien calendrier).

Que reste-t-il de son passage dans la belle province de Santander ?

Un petit tour d’horizon rapide nous conduit dans un quartier historique de Santander, le quartier de Cueto, où s’élève un édifice à la mémoire des habitants de la ville ; il s’agit de la singulière église de Notre Dame du Phare. Son architecture contemporaine lui a valu d’être intégrée en mars 2001 au Patrimoine Historique de Cantabrie.

Cette église a été construite donc durant l’exercice biennal 1965-1967 de Mgr Vincent Puchol Montis, alors à la tête du diocèse de Santander. Ce religieux d’une grande influence et actif dans la rénovation que vivait l’Eglise Catholique à cette période – il était en effet docteur à l’Université Grégorienne et participa à la dernière session du concile Vatican II -, il introduisit des changements dans le domaine pastoral.
C’est dans cet esprit que l’on doit comprendre la petite chapelle de Notre Dame du Phare, proposée comme un
lieu de prière oecuménique, destinée à l’usage des touristes étrangers, en particulier pour ceux du camping voisin.

Et selon la volonté de Mgr Puchol, l’Eglise ne fut dédiée à aucun saint et à l’intérieur fut installée une sculpture du Christ, en bois (1969), réalisée par le sculpteur Jésus Otero.

iglesiadelavirgendelfaro.jpg            Iglesia de la Virgen del Faro

                                                               (cliquer pour agrandir)

Mais revenons à Garabandal…

Mgr Puchol, suite aux événements en cours à Garabandal, pensa alors qu’il fallait prendre des mesures drastiques pour en finir une fois pour toutes, avec cette affaire « dérangeante ». En effet, alors que le concile Vatican II venait de moderniser l’Eglise, la rendant plus acceptable aux yeux du monde moderne et de nos frères séparés, quatre fillettes ignorantes étaient en train de remettre au goût du jour des superstitions médiévales que le Concile avait mises « au placard ». Des apparitions de la Sainte Vierge et même des Anges ! Et des messages qui insistaient sur le respect de l’Eucharistie et la piété mariale (alors que l’Eglise était en train de changer tout cela), et le pire, avec des messages s’en prenant aux prêtres !

Pour l’évêque, il fallait à tout prix obtenir des fillettes la confession de leur « supercherie » devant les autorités ecclésiastiques. Une fois signée leurs déclarations, il ne lui restait plus qu’à les publier officiellement au grand jour.

C’est ce qu’il advint…. Les adolescentes furent « invitées » à se rétracter par écrit en 1966. Elles déclarèrent à Mgr Vicente Puchol Montis, qu’il s’agissait à l’origine d’un jeu d’enfant mais que la pression sociale les avait poussées à mettre en scène des transes spectaculaires.

C’est ainsi que Mgr Puchol publia sa note du 17 mars 1967 par laquelle il déclare :

1/ Il n’y a eu aucune apparition de la Sainte Vierge, ni de l’Archange St Michel ni d’aucun autre personnage du Ciel.

2/ Il n’y a eu aucun message.

3/ Tous les faits qui se sont produits dans cette localité ont une explication naturelle.

En 1971, Conchita Gonzalez et Jacinta Gonzalez renièrent leurs rétractations.

Il aura suffi d’une note épiscopale – tissu de mensonges – pour rejeter le merveilleux don de la Miséricorde Divine !
Sa publication sonna l’arrêt de mort de Mgr Puchol.

Cinquante deux jours plus tard, le 8 mai 1967, en la fête de St Michel Archange, exécuteur des hautes oeuvres, et dont il avait renié l’Apparition à Garabandal, Mgr Puchol mourut dans un accident de la route. Sur le chemin de retour, alors qu’il venait de dire une messe à la Vallée de los Caidos (Vallée de ceux qui sont tombés) , et qu’il conduisait sa voiture, accompagné du Père Agapito Arrievera Mier, l’évêque eut un malaise. « Que nous arrive-t-il ? Que nous arrive-t-il ? » furent ses derniers mots. Le véhicule fit une dizaine de tonneaux*. L’évêque mourut sur le coup, le crâne brisé, alors que son compagnon de route en sortit indemne à son grand étonnement !

Le corps de Mgr Puchol fut alors transporté à la Clinique de l’Immaculée Conception (Celle dont il avait aussi renié les Apparitions à Garabandal…)

*« faire des tonneaux » en espagnol se dit « vueltas de campana » que l’on pourrait traduire littéralement par « tour/retour de cloches » (allusion au « glas »…) mais aussi par « chavirer » (allusion à la barque de l’Eglise….)

Plus d’informations sur les circonstances de l’accident de Mgr Puchol dans ce journal de l’époque :
http://hemeroteca.lavanguardia.es/preview/1968/04/28/pagina-9/34360588/pdf.html?search=Puchol%20%20Mayo%201967

Comme nous l’avons écrit précédemment, Mgr Puchol revenait de célébrer la messe en ce 8 mai 1967 en la fête de St Michel Archange. Jetons un oeil sur l’Evangile de ce jour….

St Matthieu – Chapitre 18

 » En ce temps-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et dirent :
 » Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ? « 

Alors ayant fait venir un enfant, il le plaça au milieu d’eux et dit : «  Je vous le dis, en vérité, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux. Et celui qui reçoit en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il reçoit. Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui suspende une meule à âne autour de son cou et qu’on le précipite au fond de la mer.

Malheur au monde à cause des scandales ! C’est une nécessité qu’il arrive des scandales; mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive ! Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le et jette-le loin de toi : il vaut mieux pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux, que d’être jeté, ayant deux mains ou deux pieds, dans le feu éternel. Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; il vaut mieux pour toi entrer borgne dans la vie, que d’être jeté, ayant deux yeux, dans la géhenne du feu.

Prenez garde de mépriser aucun de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux. Car le Fils de l’homme est venu sauver ce qui était perdu. « 

Difficile de nier le caractère surnaturel de la mort tragique de Mgr Puchol, lui qui ne voulait pas croire au caractère surnaturel des événements de Garabandal et qui avait tout fait pour discréditer et étouffer le Message de Notre Dame….
On ne se moque pas du Ciel sans attirer la colère de Dieu !

Puisse cet article éclairer ceux qui douteraient encore de la bonne foi des fillettes, de la réalité des extases, de l’importance et de l’urgence du Message de Notre Dame et réaliser Ses demandes.

Les évêques ont publié des notes mais ce ne sont pas des « jugements officiels » de l’Eglise ; celle-ci laisse le soin à l’évêque du lieu le pouvoir de donner un avis, mais, pour rappel, un évêque n’est pas infaillible !

L’histoire de Mgr Puchol n’est pas sans rappeler les maux terribles et morts tragiques d’évêques qui ont suivi les apparitions de La Salette et qui eux aussi, ont toujours combattu contre la volonté du Ciel…

Mgr Ginoulhiac, pour refuser la règle de Mélanie, la traita de folle. Il est mort fou, jouant à la poupée… et avec le contenu de son pot de chambre.

Mgr Fava, en inaugurant les bureaux de “La Croix de l’Isère”, y installa N.-D. de Lourdes, méconnaissant de nouveau, vu les circonstances, la faveur que la Très Sainte Vierge avait faite à son diocèse. La soirée fut joyeuse dans les bureaux et il se retira tard. Le lendemain il fut trouvé mort, sur son plancher, dévêtu, les bras tordus, les poings crispés, les yeux, le visage exprimant l’effroi d’une horrible vision.

Mgr Guibert, évêque d’Amiens, avait dit : “Le Secret de La Salette n’est qu’un tissu d’impiété, de mensonges et d’extravagances”. Devenu archevêque de Bordeaux, il est nommé cardinal et fait déjà des promesses pour quand il aura le chapeau. Le 9 août 1889, il se trouve un peu indisposé… Le 15, on le laisse seul un instant. Quand on revient, on voit à des traces, qu’il s’est accroché aux tapis et aux meubles avec désespoir. Il était mort. Au cours des funérailles pompeuses, la lourde bière roula du haut du catafalque et tomba sur le sol avec un bruit de tonnerre répercuté sous les hautes voûtes de la cathédrale. La foule se retira épouvantée et n’assista pas à l’inhumation… qui se fit… de nuit.

Le Cardinal Meignan, archevêque de Tours, ennemi déclaré de La Salette, mourut subitement pendant la nuit, quand la veille il était plein de santé.

Mgr Darboy, archevêque de Paris, ne croyait pas à La Salette, et pendant deux heures en 1866, il avait fait l’impossible pour amener Maximin à déclarer la fausseté de l’apparition. “Monseigneur, croyez ou ne croyez pas à l’Apparition de la Sainte Vierge à La Salette. Mais si je vous disais que vous mourrez fusillé, y croiriezvous ?” Mgr Darboy partit d’un éclat de rire. Cinq ans plus tard, le 18 mars 1871, il était incarcéré à la prison de la Roquette, le 24 mai, il tombait sous les balles après avoir fait réparation d’honneur à Notre-Dame de La Salette.

Mgr Sevin, archevêque de Lyon fut un adversaire acharné du Secret que ses efforts furent impuissants à faire mettre à l’index. Il fut frappé de mort subite, et la décomposition s’accentua malgré l’embaumement à un point terrifiant pendant toute la durée de l’exposition sous le catafalque. L’intérieur du corps, rapporte le Docteur Leclerc qui assista à l’autopsie, était déjà rongé des vers. Le Cardinal Amette, archevêque de Paris. La princesse de la Tour du Pin demanda un jour chez elle, au Cardinal, pourquoi le Pape admettant le Secret, son Eminence l’interdisait dans son diocèse. Il répondit à la princesse : “Le Pape est évêque à Rome, et je suis évêque ici”.

Mgr Dechelette, évêque d’Evreux, autre ennemi de La Salette, même fin que le Cardinal Amette.

(A cette époque, plusieurs évêques et cardinaux français se signalèrent par cette noirceur et putréfaction immédiate lors de leur décès. On parla alors des “Nègres de l’Episcopat”).

Le bulletin du diocèse de Reims, 7 Octobre 1911 et 25 Mai 1912, le Chanoine Frezet y proclame carrément que le Secret confié par Mélanie à Pie IX n’est jamais sorti du Vatican, que le tissu de grossièretés et de sottises, publié sous le titre de Secret de La Salette ou Secret de Mélanie est à l’index, et constitue un outrage au bon sens dont l’Eglise est la gardienne non moins que de la foi révélée…
Le 19 Septembre à trois heures de l’après-midi, commença le bombardement systématique de la cathédrale de Reims !

Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière et la pénitence, et le démon a obscurci leurs intelligences ; ils sont devenus ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr. (Notre Dame de La Salette)

Tout affront au Ciel attire la colère de Dieu !

Un autre article du blog a traité sur le sujet des évêques de Santander,
avec le témoignage d’un prêtre ayant assisté aux extases des fillettes. A lire ici.

Les informations de cet article sont extraites des liens suivants :

http://www.conviccionradio.cl/PDFs/s_XX_Fat.pdf

http://www.eldiariomontanes.es/pg060429/prensa/noticias/Sociedad/200604/29/DMO-TEL-148.html

http://hemeroteca.lavanguardia.es/preview/1968/04/28/pagina-9/34360588/pdf.html?search=Puchol%20%20Mayo%201967

Publié dans B- Prophéties et signes annonciateurs, G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaires »

- Pullulation de « prophètes »

Posté par Pèlerin le 19 février 2011

A l’heure actuelle, nombre de prophéties (récentes) circulent dans des revues, sur internet, sur certains forums ; malheureusement beaucoup sont en contradiction avec les prophéties passées, propagent des hérésies, détournent ainsi de l’enseignement de l’Eglise et mettent en péril le salut de beaucoup d’âmes. Les auteurs et informateurs de ces « prophéties » ne sont pas forcément assez « formés » pour discerner les erreurs.

Pourtant, nous avions été prevenus par Notre Dame de la Salette qui avait dit à Mélanie :
« On n’a pas voulu croire au surnaturel divin, on sera confronté au surnaturel diabolique »…

Marie-Julie Jahenny, dans une extase du 28 juin 1880, nous met aussi en garde :
« Mes enfants, dit la Sainte Vierge, faites attention à mes paroles… [...]. A partir des années 80, Satan fera beaucoup de révélations (…) Il sera impossible de démarquer son langage, car il imitera trop bien les paroles du Christ et ses révélations. En chargeant ces âmes, il veut perdre beaucoup de prêtres pieux, les égarer profondément dans toutes ces choses. Il veut en perdre aussi beaucoup qui ne sont pas prêtres »… (« … chemin de la perdition… »)

Indépendemment de ces mises en garde de Mélanie et de Marie-Julie Jahenny,
ne trouvez-vous pas étrange cette
pullulation de « prophètes » depuis quelques années ?

Ne remarquez-vous pas non plus que ces « prophètes » ne s’intéressent qu’aux phénomènes « fantastiques » (comète, tremblements de terre, refuges, etc) et laissent de côté le Message de Notre Dame de Garabandal.
Pourquoi ?
La réponse est simple…. les hommes sont avides de sensationnel et le démon sait comment les tromper, les détourner, les « apater »… tout simplement en les faisant tomber par leurs propres faiblesses !

N’oubliez pas que la plus grande importance doit être donnée au Message de Notre Dame qui est une incessante exhortation à la charité, la prière, la pénitence…. au respect de l’Eucharistie, à la visite du St Sacrement…. une mise en garde pour les prêtres qui se perdent, s’éloignent de leur vocation et détournent les âmes du salut.
Notre Dame nous a demandé de diffuser avant tout Son Message !

Les prophéties de ces « prophètes » ne sont qu’une pâle réplique des demandes de Notre Dame….


Pour résumer

ce n’est pas parce qu’un « prophète » parle de Garabandal, de l’Avertissement,
annonce une comète dans ses « messages »
… que c’est vrai.

Vous ne voulez pas être trompé ?
Alors fiez-vous aux Messages de Notre Dame de Garabandal 
transmis par Conchita, Jacinta, Mari-Loli et Mari-Cruz.
Relisez les livres du Père Laffineur, de l’Abbé de Bailliencourt…

Pour vous les procurer
contactez les associations ou les sites de vente internet (Priceminister…)

 

***

Publié dans K- Billets d'humeur | Pas de Commentaires »

- Le sang des hommes

Posté par Pèlerin le 7 février 2011

Qu’il s’agisse de l’Avertissement, du Miracle à venir ou du Châtiment, on voit aisément l’ardent souci, la préoccupation constante des voyantes : le salut des âmes, de toutes les âmes du monde entier, croyantes ou non, chrétiennes ou étrangères à l’Evangile.

Garabandal est avant tout, médiation et rédemption spirituelle.

Mais c’est aussi le souci et la préoccupation constante du sang des hommes ; il ne faut pas que le monde soit frappé par la colère divine. Le châtiment éventuel de l’humanité hante les jours et les nuits des voyantes de Garabandal.

Les apparitions de Fatima ont été reconnues par l’Eglise. Un pape en a parlé spécialement. Le génial Pie XII, qui a consacré le monde au Coeur Immaculé de Notre Dame du Rosaire en octobre 1942.
Or, si l’on étudie les croquis des opérations de la dernière guerre on se rend compte qu’immédiatement après cette consécration la situation militaire s’est retournée… Commencez par El Alamein et… la suite pour finir à Reims le 8 mai 1945 en la fête de Saint Michel.

Par Marie, Mère des hommes, et par le chapelet, Pie XII, le pape odieusement outragé et méconnu, a sauvé le monde de son temps. Comme autrefois, en des circonstances analogues, Saint Pie X l’avait fait, pour le sien, à Lépante…. Cela doit suffire à celui qui réfléchit.

Or, qu’est-ce que Fatima ?
Le salut des âmes d’abord, bien sûr : « Si vous ne vous convertissez pas… »
Mais aussi la crainte de la mort des hommes, le souci de leur sang : « des châtiments s’abattront sur l’humanité »…

Certes, la victoire s’est annoncée dès la Consécration de 1942. Mais quel prix ne l’a-t-on pas payée !
Cinquante millions de morts sur terre, sur mer, dans les airs, d’un bout du monde à l’autre bout. Y compris les horribles massacres atomiques au Japon. Quels sont les premiers responsables de ces hécatombes épouvantables aux yeux de quiconque croit à l’existence de Dieu et à Son opération universelle, à la médiation maternelle de Notre Dame ?
Ne craignons pas de le dire : ceux qui ont lutté contre le Message de Fatima ; ceux qui ne l’ont pas propagé comme il se devait ; ceux qui n’ont pas fait l’impossible pour avertir le monde des périls qui le menaçaient, pour l’aider de toutes leurs forces à y échapper, ou du moins à les atténuer.

« Si l’on écoute mes demandes » avait dit la Vierge en 1917, « le monde connaîtra la Paix ».

Pourquoi n’a-t-on pas écouté les demandes de Notre Dame de Fatima ?
Parce que beaucoup de chrétiens ne les ont pas connues ou les ont méprisées, parce que beaucoup de responsables ne les ont pas fait connaître, ont lutté contre elles ou les ont ignorées.
A ceux-là, notre équipe rédactionnelle composée d’anciens combattants jeunes et vieux, de veuves de camarades morts à la suite des guerres ose dire « Vous avez du sang sur les mains » .
Et de plus nous vous avertissons : « Prenez garde, vous allez recommencer ».

Pour nous, Garabandal est la continuation et l’amplification de Fatima.
Si vous méprisez les avertissements de Garabandal, comme vous avez méprisé ceux de Fatima, vous serez responsables des innombrables morts que causera le châtiment prédit.

Vous ne voulez pas que le monde croie à Garabandal ?
Vous ne voulez pas que le monde se convertisse en accomplissant les Messages de la Vierge ?
Demain vous serez plus coupables qu’hier et on vous haïra : votre incrédulité aura fait patauger dans le sang, dont vos mains sont déjà tachées depuis longtemps, l’humanité entière ».

Rappelons ici la parole du grand Pape Pie XI offrant sa vie au début du cataclysme mondial de 1939. Pour essayer de le conjurer, il annonça à la radio : « Oui, je donne ma vie pour la Paix ! ». Or, la vie est le plus grand de tous les biens naturels.

Nous aimons d’un amour sincère, profond, indéfectible tous les hommes. Nous professons qu’il faut les aider, les nourrir, les conduire à la promotion sociale, les réconforter et au besoin, mourir pour eux. Mais nous professons aussi et surtout que de tous les biens humains dont il faut se préoccuper, le plus grand c’est leur propre vie.

En même temps que nous désirons la sanctification et le salut des âmes, nous devons nous évertuer à préserver les vies humaines en leur évitant le Châtiment.

Père Laffineur
Extrait du bulletin « Le Messager de Notre Dame » du C.I.G. de Caen.

Contacter Monsieur Lucas au 11 rue de Cambes – 14000 Caen (France)
pour tout abonnement à leur très beau bulletin.

Publié dans D- Des prêtres racontent, K- Billets d'humeur | Pas de Commentaires »

- Faut-il avoir peur des événements annoncés ?

Posté par Pèlerin le 12 janvier 2011

La Fin des Temps suscite bien des sujets de discussion, à commencer par les signes annoncés dans la Bible et par les prophéties qui se réalisent sous nos yeux, les cataclysmes, l’apostasie des nations, etc. Certains pronostiquent des dates et le déroulement des événements…. mais Dieu seul sait ce qui se passera vraiment car par sa Toute-Puissance il peut intervenir comme Il veut et quand Il veut.

Garabandal, nous l’avons déjà expliqué, est un appel du Ciel à réagir face au danger qui menace le monde (le feu éternel). Oui, c’est bien le salut du monde qui est en jeu !

Garabandal est aussi une réponse au questionnement des hommes…. pourquoi tant de malheur ? De tristesse ? De souffrance ? Notre Dame du Mont Carmel, au travers de Ses Messages, nous donne la clé pour comprendre, pour persévérer à la suite du Christ ou pour nous relever. C’est la Volonté du Père, dans Sa grande Miséricorde, de nous envoyer Sa Mère pour nous ramener sur le bon Chemin qui nous conduira un jour à Lui, au Ciel, notre véritable Patrie. C’est toute la beauté de Garabandal…..

Mais Garabandal inquiète aussi…. Nombre de personnes ont peur des événements à venir…. en particulier de l’Avertissement. Ce phénomène astral sera assurément bouleversant et terrifiant, , par la soudaineté de sa venue , aucun scientifique ne l’ayant vu venir . Ce sera un événement exceptionnel et grand car vu du monde entier ! On sait aussi que l’Avertissement provoquera une grande frayeur…. mais est-ce le phénomène astral lui-même qui la provoquera ou simplement le fait de voir la noirceur (si tel est le cas) de son âme comme dans un miroir, ou bien les deux ?…

L’Avertissement viendra à l’Heure de Dieu et donc les hommes sont dans l’attente… une attente angoissée pour certains malgré les efforts de changement de vie pour vivre en « bons » chrétiens, mettant en pratique les commandements de Dieu, vivant des Sacrements, en particulier de la Confession par lequel nous nous accusons de nos péchés, les regrettons, demandons pardon et faisons réparation. Malgré des confessions régulières, il reste ces questions en soi : « serai-je prêt au moment de l’Avertissement ? Me serai-je bien confessée et à temps ? Ai-je été bon envers Dieu et les autres ? Ne me serai-je pas un peu endormi car me prétendant prêt, j’en aurai peut-être oublié mes devoirs de charité, mes devoir d’état ? Etc etc » La peur, l’angoisse sont des sentiments humains que l’on peut vaincre en regardant au-delà de l’Avertissement et en faisant grandir notre Espérance.

Garabandal est une promesse d’Espérance et de Salut à qui veut bien écouter et mettre en pratique. Si nous faisons tout ce que la Sainte Vierge a demandé, alors tout ira bien. Nous serons sur la bonne Voie pour le Ciel. Seul ceux qui n’auront pas fait cas des exhortations et des mises en garde de Notre Dame, devraient avoir peur car, sans conversion, les portes du Ciel leur seront fermées. Ceux-là qui savent très bien mais qui ne veulent pas écouter ni mettre en pratique, qui préfèrent ignorer Notre Seigneur et Sa Sainte Mère, devraient avoir peur ! Car ils risquent la damnation éternelle. Suivre le Message de « Garabandal » c’est faire le pélerinage qui vous conduit assurément au Ciel.

Donc, n’ayons pas peur des événements annoncés. Si nous faisons ce que le Ciel attend de nous et le mieux possible, nous n’avons rien à craindre. Nous qui avons mis notre Foi et notre Espérance en Dieu et tous ceux qui se seront convertis à temps ne doivent pas avoir peur. Dieu nous protégera. Pour cela , le Ciel a donné quelques conseils : se mettre en prières , avoir son âme en état de grâce est souhaitable ( puisqu’il s’agit en ces instants terribles pour nous ) de la vision de notre âme face à Dieu … une sorte de jugement particulier , sans que mort s’ensuive ) , se prémunir d’un cierge béni  ( en cire ) à la Chandeleur et l’allumer quand arrivera l’Avertissement ( seuls les cierges en cire , bénis à la Chandeleur , selon le rite ancien , brûleront ) … ce  » jugement particulier  » ne durant qu’un quart d’heure n’est pas du tout fait pour nous faire périr , mais au contraire pour nous amener à nous repentir et à mieux aimer Dieu . Dans une autre apparition , à San Damiano , la Vierge a demandé d’avoir avec soi de l’eau miraculeuse de san Damiano , un mouchoir ( de San Damiano , toujours ) , de l’imbiber d’eau et de le passer sur son visage . Ce sera le moyen de nous soulager au moment de la chaleur qui atteindra 70 ° lors du passage de la comète annoncé . N’oublions tout de même pas que Conchita avait dit ( nous nous répétons ! ) … que si , elle ne connaissait pas la nature du Châtiment , elle croirait que l’Avertissement , c’ est le Châtiment … Puisque certains en mourront de frayeur , bien qu’il ne soit en aucun cas destiné à nous faire périr … Certains croiront que c’est la fin du monde ( il y a de quoi ! ) et , ensuite , les savants chercheront à expliquer ce phénomène . Ils n’auront d’ailleurs pas fini de l’expliquer …. qu’arrivera le Châtiment !

En  » résumé  » , il ne faut pas se décourager d’avance , craindre ce qui va arriver est certes humain … mais notre peur en sera diminuée en connaissant ce qui va survenir ( nous ne pouvons plus changer ce qui a été prédit par le Ciel en divers lieux ) , en nous y préparant spirituellement et matériellement …. Après tout , il n’y aura quà notre époque où nous sera accordé cette  » chance  » inouïe de pouvoir encore rectifier le cap après un jugement particulier ( en temps ordinaire … il est bien trop tard à ce moment-là pour pouvoir  changer quoi que ce soit ! ) . Mais , par contre , il y a une attitude qui ne donnera rien  : celle  de pratiquer la politique de l’autruche !!!

Christ Roi

Publié dans C- La Fin des Temps, E- Garabandal, Terre Sainte..., G- Hors de l'Eglise, point de Salut ! | Pas de Commentaires »

- Garabandal, une espérance pour l’humanité !

Posté par Pèlerin le 15 décembre 2010

Certains auraient trop vite tendance à résumer ainsi les Messages de Garabandal comme dernier espoir du catholicisme.
Les Messages concerneraient-ils donc la religion catholique, la protection de l’Eglise, ses dogmes, ses sacrements ?…

Car posons d’abord ces questions :

  • Qu’est-ce que le catholicisme ?

  • Qu’est-ce que l’Eglise catholique ?

  • Qui a institué l’Eglise Catholique ?

  • Dans quel but l’Eglise Catholique a-t-elle été instituée ?

Pour rappel, le Seigneur nous a promis que les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise. Donc, c’est une erreur d’attribuer les Apparitions de Garabandal à la « sauvegarde » du catholicisme ou que le « catholicisme » ait besoin de Garabandal pour survivre à la crise apocalyptique que l’Eglise traverse. Garabandal rappelle que Dieu a soif des hommes et que nous devons aussi avoir soif de Lui !

Ainsi, nous pouvons déjà affirmer que Garabandal est une espérance en vue du Salut de l’humanité !
Voyons pourquoi et comment…

*

Tout d’abord, Garabandal concerne toute l’humanité. L’Avertissement que Notre Seigneur enverra sera une sorte de mini-jugement envoyé au monde et non seulement aux catholiques (!), pour la conversion du plus grand nombre et ce, quelle que soit la religion, la couleur, le pays d’origine, etc.

Qui dit conversion, signifie alors adhésion à Notre Seigneur par le Baptême, par un cheminement au sein de Son Eglise (Catholique), par une vie de charité « avant tout, il nous faut être bons »…. Garabandal va au-delà de la religion, de l’Institution de Notre Seigneur. Le Christ a établi Son Eglise (dogmes, Sacrements, etc.) comme LA Voie salvatrice pour l’homme.

Mais il est bon de rappeler que pour faire vivre cette Eglise, pour distribuer les grâces, il faut des prêtres, et des « bons » prêtres, pas de ceux qui ne croient plus dans la présence réelle en l’Eucharistie, qui ne savent plus donner les Sacrements car ne respectant plus les rites institués par l’Eglise, il faut de « bonnes messes » (messe tridentine !), il faut que les séminaires se remplissent à nouveau…. et là, oui, Garabandal est un espoir en ce sens.

Notre Dame du Mont Carmel y a rappelé à l’ordre les « cardinaux, évêques et prêtres qui sont sur le chemin de la perdition et qui entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes » ; tous les prélats seront « secoués » comme tout homme au moment de l’Avertissement. Mais ceux qui auront détourné les âmes du Salut et qui n’auront pas « donné d’importance à l’Eucharistie », souffriront beaucoup face à leur « noirceur » et devront s’amender. Soulignons encore que si Notre Dame est apparue en plein Concile à Garabandal, ce n’est pas pour applaudir les erreurs et déviances qui allaient en sortir, mais pour mettre en garde la hiérarchie de l’Eglise contre ces dangers, et aussi pour nous conseiller – nous, fidèles – la vigilance, la prudence vis à vis des prélats qui nous détournent de la Voie, et donc de notre propre salut.

*

Ainsi, c’est faire une erreur que de limiter les Messages de Notre Dame du Mont Carmel au catholicisme. Ces Messages vont plus loin et sont une espérance de la conversion du monde en vue du Salut du plus grand nombre. Garabandal, est une nouvelle terre de Salut, souvent appelée « nouvelle Terre Sainte » par des prêtres, et cela va bien au-delà du catholicisme, n’est-ce pas !?.. A Garabandal, Dieu (par la voix de Notre Dame) interpelle l’humanité, en vue de la Nouvelle Jérusalem céleste…
Ainsi, chacun comprendra mieux le titre de ce blog…. Garabandal, la Voie du Salut !

Publié dans A- Message de ND (commentaires), E- Garabandal, Terre Sainte... | Pas de Commentaires »

A propos

Posté par Pèlerin le 9 octobre 2010

Catholiques attachés à la Tradition de l’Eglise, nous avons la certitude que Garabandal est le dernier espoir pour la conversion du monde et pour le refleurissement de la Sainte Eglise.

Interpelés par certains signes annonciateurs de la « Fin des Temps » et soucieux d’avertir le plus grand nombre possible en vue du Salut, nous avons décidé d’ouvrir ce blog pour faire « revivre » le Message de Garabandal. Dès l’ouverture, le blog a été confié sous la protection de Notre Dame de Garabandal.

Des associations à travers le monde travaillent à la diffusion du Message depuis de nombreuses années, par l’organisation de pélerinages et de conférences, la parution d’articles dans des revues…. mais un moyen moderne, rapide et efficace existe aujourd’hui : internet.

Qui n’a pas d’ordinateur de nos jours ? Et pour ceux qui en possède un, qui n’a pas moyen d’imprimer pour ensuite diffuser à son entourage ?

Oui, tous les moyens sont bons pour la diffusion du Message de Notre Dame de Garabandal et personne n’en a le monopole ; le tout étant de respecter le Message, de ne pas déformer les événements tels qu’annoncés en évitant par exemple d’interpréter selon les prophéties actuelles d’origine bien souvent douteuse et qui circulent dans maintes revues ou sur certains sites internet. A Garabandal, la Sainte Vierge nous a TOUT dit et notre seul désir sur ce blog est de rester fidèle au Message.

Vous trouverez sur ce blog des écrits et des commentaires de prêtres sur les Messages et événements annoncés, des récits d’extases, les notes de l’évêché de Santander, des vidéos, des informations pratiques sur le village et la région de Garabandal, des biographies, les courriers de Joey Lomangino, etc.

« Avant tout, il nous faut être bons ! »

C’est la première exigence du Ciel. et tout le monde peut la diffuser…  vous aussi !
Nous sommes TOUS appelés à diffuser le Message, à rappeler ce que le Ciel demande depuis si longtemps mais que l’humanité ne veut plus entendre….

Vous pouvez nous contacter à l’adresse : garabandalvoiedusalut@gmail.com

Bienvenue et bonne visite !

Les administrateurs

 

Publié dans | 28 Commentaires »

123
 

fleurdefoi |
Immortalisation |
L'EVANGELISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omsanslanguedebois
| WALKING WITH GOD'S MUSICIAN...
| MOUSTARCHIDINE